Archives par mot-clé : ville

46ème Semaine internationale d’études médiévales d’Estella

« La ville des paysans. Villes neuves, petites villes, villes-marchés ».

16 au 19 juillet 2019 / Estrella – Lizarra

Le lundi 6 mai 2019, Ana Herrera (Gobierno de Navarra), Koldo Leoz Garciandía (maire d’Estella-Lizarra) et le Professeur Pascual Martínez Sopena (univ. de Valladolid) ont officiellement présenté à la presse l’argumentaire scientifique et le déroulement de la 46e Semaine internationale d’études médiévales d’Estella . Ce même jour, le comité scientifique, auquel participe depuis trois ans Véronique Lamazou-Duplan, a longuement travaillé au programme de la 47e Semaine internationale d’études médiévales d’Estella (juillet 2020).

Cette 46ème édition sera consacrée à :
« La ville des paysans. Villes neuves, petites villes, villes-marchés ».

Le tissu urbain européen est en grande partie hérité du Moyen Âge. Dans sa forme la plus étendue, il s’est exprimé par l’apparition de milliers de petites agglomérations entre le XIe et le XIVe siècle. Les historiens qui les ont étudiées les nomment, entre autres, petites villes, market towns, centri minori, villes neuves.

Ce processus a été sous-évalué comparé au nombre très limité de métropoles d’échelle régionale ou de grand rayonnement, neuves et anciennes, nées ou réactivées durant la même période. Aux villes neuves sont associées des migrations de court, moyen ou grand rayon ; le plus souvent, elles se constituèrent en noyaux de taille relativement modeste où s’expérimentèrent des formes d’urbanisme planifié. Souvent développées de par la volonté des princes et des seigneurs, ces agglomérations exercèrent des fonctions centrales sur des régions de dimension variable. Elles accueillirent des marchés et des activités artisanales, tout en étant le siège territorial de pouvoirs sociaux et politiques (l’Église et les seigneuries en général, les monarchies) ; elles générèrent en outre une dynamique particulière autour de leurs institutions municipales.

L’objectif de cette Semaine est de dégager le rôle des villes neuves médiévales dans l’histoire européenne. Son évaluation globale est confiée à la conférence introductive (B. Cursente), tandis que ses perspectives cartographiques font l’objet d’une réflexion particulière (E. Jean-Courret). Il faut toutefois souligner que la diversité historique du continent a donné lieu à un phénomène présentant des faciès différenciés. Il aurait pu faire l’objet d’un examen strictement comparatif, fondé sur une grille de problèmes communs. Le choix a été fait de sélectionner des approches qui font référence à des problèmes spécifiques, plus pertinents ou mieux étudiés, dans certaines régions du continent et des territoires hispaniques.

Ainsi, les problèmes associés aux mouvements migratoires seront analysés à partir du cas de l’Europe centrale (N. Berend) tandis que l’étroite relation entre villes et marchés sera circonscrite à l’ouest de la France (J. Petrowiste). L’Angleterre sera le banc d’essai pour l’étude des seigneuries ecclésiastiques et nobiliaires (C. Liddy), et l’Italie, pour les terre nuove dont les grandes communes furent les promotrices, de même les centri minori en général (Ginatempo). Les études concernant l’aire hispaniques seront centrées en particulier sur les relations entre ville et plat pays en Catalogne (Farias), sur les différents scénarios d’un phénomène commun : l’importance des initiatives des monarchies et des pouvoirs municipaux. Seront successivement approchés les cadres juridiques et la planification urbaine dans la Couronne d’Aragon (Villanueva), la longue évolution du phénomène dans la Couronne de Castille (Martínez), les villes de la côte septentrionale (Alvarez) et les villes de frontière pour le Portugal (da Costa). Enfin, la Navarre offre un terrain approprié pour étudier les « centres mineurs » qui se développent en dessous des bien connues « bonnes villes » du royaume (Ramírez).

Est également prévue la présentation de 10 communications par des doctorants et des jeunes chercheurs, lors des sessions de l’après-midi. Le vendredi matin sera dédié à un séminaire et à une table-ronde.

Les doctorant(e)s et jeunes chercheurs pourront soumettre leurs propositions avant le 20 juin, par courrier électronique (informacionsemestella@gmail.com). Le Comité scientifique évaluera les propositions et en retiendra au maximum 10. La décision sera communiquée le 30 juin.

Antonio Ferres, la ciudad y el realismo social

Miércoles 13 de junio, Instituto Cervantes
Bilbioteca del Instituto Cervantes, C/ Barquillo, 6

 

16:30 Inauguración

17:00 – 19:00 Primera Sesión: El viaje y la ciudad

Leonardo Romero Tobar (Universidad de Zaragoza)
“Los viajes de Antonio Ferres: ciudades y campos”
Henry Daniel Pageaux (Université Sorbonne Nouvelle)
“Por las ciudades y tierras de Andalucía entre testimonio y memoria : Una lectura de Tierra de olivos de Antonio Ferres”
Raquel Gutiérrez Sebastián (Universidad de Cantabria)
“Ciudades encontradas e invisibles de Antonio Ferres, Italo Calvino y Pedro Cano”
Borja Rodríguez (Universidad de Cantabria)
“Antonio Ferres, ciudades de cuento”
José Antonio Escrig (Universidad de Zaragoza)
“Símbolos tradicionales: el teatro para la infancia de Antonio Ferres”

Debate

19:30
Mesa Redonda
Salón de Actos del Instituto Cervantes, entrada por C/Barquillo, 4

“Antonio Ferres: Seis décadas de novelas, cuentos y poemas”
Intervienen: Francisco García Olmedo, Javier Lostalé, Gustavo Martín Garzo y Manuel Rico.
Modera: Javier Santillán

Jueves 14 de junio, Saint Louis University, Madrid Campus
San Ignacio Hall, C/ Amapolas, 3

10:00 – 12:00
Segunda Sesión: Cartografía urbana

Christian Manso (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
“La ciudad amenzante. Crónica de un fabricante de perfumes”
Fleur Duplantier (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
“París y otras ciudades, de Antonio Ferres”
Eneko Lorente (Universidad del País Vasco)
“Realismo e imaginarios de la ciudad convulsa”
Dolores Thion Soriano-Mollá (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
“Cartografias urbanas en la obra de Antonio Ferres“
Debate

Pausa

12:30 – 13:45 Tercera Sesión: El entorno

Javier Feijoo (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
“Antonio Ferres y Ramiro Pinilla: escritura y compromiso”
Cristina Suárez y María Álvarez Villalobos (Universidad de Alcalá de Henares)
“Antonio Ferres y la censura”
Bénédicte de Buron-Brun (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
“¿Pertinencia del peritexto en la traducción francesa de Los vencidos?”
Epicteto José Díaz Navarro (Universidad Complutense de Madrid)
“Los mundos posibles de Juan García Hortelano”
Debate
16:00 – 18:00
Cuarta Sesión: Realismo y simbolismo
Luis Beltrán (Universidad de Zaragoza)
“Ferres, Zúñiga y el realismo social”
Ángeles Encinar (Saint Louis University, Madrid Campus)
“Juan Eduardo Zúñiga, Antonio Ferres y Antonio Núñez: voces alejadas del foco”
Laura Palomo Alepuz (Universidad Católica de Murcia)
“Simbolismo social en La piqueta de Antonio Ferres”
Fermín Ezpeleta (Universidad de Zaragoza)
“El camión: ¿una novela desconocida en la estela de La piqueta y La mina?”

Debate y Clausura

Directores:
Dolores Thion Soriano-Mollá, Luis Beltrán Almería y Ángeles Encinar.
Organizan:
Instituto Cervantes, Saint Louis University, Madrid Campus, Université de Pau et des Pays de l’Adour (ITEM. Projet Espaces urbains CG-64), Proyecto GENUS NOVEL FFI2017-82.662-P Gobierno de España (Universidad de Zaragoza).

 

Programa seminario Antonio Ferres

Atlas historique de Pau

Ce mois d’octobre 2017 paraît l’Atlas historique de Pau, fruit du travail inédit d’une quinzaine de chercheurs issus de divers horizons (Inventaire général du patrimoine, Université, Archives communautaires Pau Béarn Pyrénées, archéologie, etc).
Cet ouvrage, deuxième d’une série de cinq à paraître en Nouvelle Aquitaine, invite à mieux comprendre et faire comprendre le développement de la ville de Pau. La démarche scientifique, l’iconographie exceptionnelle et la cartographie basée sur une analyse fine du cadastre napoléonien montrent Pau et le Béarn sous un jour résolument nouveau.

Parution aux Editions Ausonius

Mardi 17 octobre 2017 à 18h à l’Usine des tramways.

Un atlas, une démarche, des connaissances
Les coordinateurs de cette publication des éditions Ausonius (collection Atlas historique des villes de France), Dominique Bidot-Germa, Cécile Devos et Christine Juliat, vous invitent à découvrir le contenu de cet atlas, précieux pour mieux appréhender l’histoire, le développement de la ville et ses arcanes, des origines à nos jours..

Gratuit sur inscription au 05 59 98 78 23 ou mission.vah@ville-pau.fr

Une ville de l’arrière pendant la Grande Guerre: Tarbes

Cet ouvrage rassemble les actes d’un colloque organisé par l’Equipe d’Accueil ITEM (EA 3002 – Identités, Territoires, Expressions, Mobilités) de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, qui s’est tenu à Tarbes le 9 avril 2016.

Il aborde la problématique du « front intérieur », comme l’on désigne aujourd’hui l’arrière, pendant la Première Guerre mondiale, à l’échelle d’une ville moyenne du sud-ouest de la France, travaillant à l’effort de guerre, Tarbes (Hautes-Pyrénées).

Y ont collaboré des archivistes et des chercheurs qui connaissent bien l’histoire de Tarbes et des Hautes-Pyrénées : Monique Certiat, Pascale Leroy-Castillo, Jean Courtadet, José Cubero, Thomas Ferrer, Robert Vié et Sylvaine Guinle-Lorinet.

Sous le direction de Sylvaine Guinle-Lorinet
Mai 2017, 144 pages
ISBN : 978-2350684574
20 EUR

Séminaire international « Espaces urbains XXI » 10-11 mars

« Espaces urbains, espaces de vie et de création »
10 et 11 mars 2016
 affiche A3-web

JEUDI 10 MARS

Université de Pau et des Pays de l’Adour
Salle du Conseil – UFR Lettres – Pau

Séance 1
9h00 – 11h00
VILLES, RÉALITÉS ET IMAGINAIRES
• Christian Manso – Université de Pau et des Pays de l’Adour
Cocaine Nights de J. G. Ballard
• Bénédicte de Buron-Brun – Université de Pau et des Pays de l’Adour
Madrid en imágenes por Francisco Umbral
• Claire Lafaille – Université de Pau et des Pays de l’Adour
Les espaces urbains dans La fuente de la vida de Lourdes Ortiz : entre mémoire et transition
• Lisa Barrère – Université de Pau et des Pays de l’Adour
La ville de Zafra selon Dulce Chacón

Séance 2
11h30 – 13h00
EXPÉRIENCES URBAINES
• Dominique Castells – Université de Pau et des Pays de l’Adour
La ville : espace perçu et vécu par les citadins
• Dolores Thion Soriano-Mollá – Université de Pau et des Pays de l’Adour
Metamorfosis efímeras de la ciudad
• Eneko Lorente – Universidad del País Vasco
El cine piensa la ciudad. Imaginarios y representaciones de la ciudad en transformación

Séance 3
14h30 – 16h00
VILLE ET CRÉATION
• Rosa de Diego – Universidad del País Vasco
La literatura en la ciudad
• Béatrice Bottin – Université de Pau et des Pays de l’Adour
Banksy, un escenógrafo del espacio urbano
• Hélène Larralde – Urbaniste et créatrice
Urumetopia

Séance 4
16h30 – 18h30
POLITIQUES DE LA VILLE
• Manolo Ménendez Alzamora – Universidad de Alicante
La ciudad, espacio de la modernidad política
• Nathalie Lemarchand – Université de Paris 8
Politique publique et espaces commerçants : des lieux au service de la ville ?
• Fernando Bajo – Universidad del País Vasco
Políticas urbanas hoy
• Agence d’Urbanisme Atlantiques-Pyrénées
Le projet urbain
• Jesús Cañada Merino – Architecte, COAVN Bizkaia
Les villes d’eau, nouveaux projets urbains

VENDREDI 11 MARS

CONSEIL D’ARCHITECTURE D’URBANISME
ET DE L’ENVIRONNEMENT
4 place Reine Marguerite – Pau

Table Ronde
9h00 – 12h00
LA VILLE EN CONSTRUCTION : ARCHITECTURE DURABLE,
CHANGEMENT CLIMATIQUE ET NOUVEAUX DÉFIS
Moderatrices :
Dolores Thion – Université de Pau et des Pays de l’Adour
Rosa de Diego – Universidad del País Vasco
• Régine Chauvet – CAUE 64
• Fernando Bajo – Architecte, Universidad del País Vasco
Arquitectura y sostenibilidad.
• e – Bearchitecture0.com
Elementos para la actualización del espacio público
• Pía Léibae Enciondo – Bilbao Architecture Team, LWS
rehabilitación de la piel de los edificios
• Eneko Lorente – Universidad del País Vasco
Sensibilizar al ciudadano. Sostenibilidad y comunicación
Avec la présence de : Marc Tillous – Architecte, Jesús Cañada Merino – Architecte, président du Colegio Oficial de Arquitectos Vasco-Navarro, Alain Franck – AUDAP, Marc Delanne – Architecte (sous-réserve)

Réunion de travail
14h00 – 17h00
ESPACES URBAINS XXI
Animée par Miguel Angel Ayllón
Université de Pau et des Pays de l’Adour

Contacts : dolores.thionsoriano-molla@univ-pau.fr

« Les fronts intérieurs européens: l’ Arrière en guerre (1914-1920) »

Colloque international

Les fronts intérieurs européens : l’ Arrière en guerre (1914-1920)

UPPA, 19-20 novembre 2015

programme recto

JEUDI 19 NOVEMBRE

9h00 – Accueil des participants
9h10 – Introduction
– M. le Président de l’UPPA
– M. le Président du Conseil départemental 64
– M. le Maire de Pau et Président de la Communauté d’Agglomération
– M. le Préfet des Pyrénées-Atlantiques (Comité du centenaire 64)
– M. le Directeur de l’ONAC-VG 64

9h30. Introduction scientifique par Emmanuelle Cronier (MCF, Université de Picardie Jules-Verne, CHSSC)

Session 1. La vie économique à l’Arrière : entre adaptations et opportunités
Modérateur : Stéphane Le Bras
10h00 – Nicolas Vabre (docteur, U. du Havre)
Le monde ouvrier face à la mobilisation à Cherbourg, 1914-1919
10h25 – Laurent Dornel (MCF UPPA, ITEM)
L’Empire au service de l’Arrière : les travailleurs coloniaux et l’économie de guerre. L’exemple du sud-ouest aquitain
10h45 – Discussion
11h00 – Pause
11h15 – Jean-Luc Mastin (MCF Paris 8, IDHES)
Une place évacuée dans la mobilisation de « l’Arrière ». Le repli en France libre des entreprises et des banques de la région lilloise, 1914-1920
11h40 – Nathalie Cabanas (Agrégée, docteur Histoire, CRHISM-Perpignan)
Être industriel et élu de la République à la frontière espagnole pendant la guerre
12h05 – Discussion
12h30 – Déjeuner

Session 2. Loin du front, encadrer les populations civiles
Modérateur: Laurent Dornel
14h15 – Iaroslav Golubinov (Samara State Medical University, Russie)
The food problem in Russian province during the First World War
14h40 – Jean-François Condette (PR Université d’Artois, CREHS)
« Votre tranchée est votre banc scolaire » ; structures et acteurs éducatifs : la mobilisation d’un front intérieur spécifique (1914-1918)

15h05 – Discussion
15h25 – Pause

15h40 – Ronan Richard (Docteur, Rennes 2, CERHIO)
Les autorités face à l’imprévu. La gestion des populations allogènes dans le grand Ouest français (1914-1919)
16h05 – Frank Gilson (Doctorant, EHESS)
Exploiter la mobilisation caritative : les fraudes à la philanthropie pendant le premier conflit mondial
16h30 – Chloé Pastourel (Master 2, Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand)
L’action philanthropique américaine face à l’usure des corps infantiles en Europe. Étude d’un orphelinat américain en Auvergne

16h55 – Discussion
17h25 – Remise du Prix du mémoire du meilleur mémoire de Master 2015 sur le thème « Guerres et sociétés dans le Midi aquitain »
17h 40 – Fin des travaux

VENDREDI 20 NOVEMBRE

9h00 – Accueil des participants.

Session 3. La routine et l’exceptionnel : villes et campagnes dans la Grande Guerre
Modérateur : Emmanuelle Cronier
9h15 – Cherilyn Lacy (Hartwick College, États-Unis)
The Medical Home Front in Rural Hautes-Alpes During the First World War
9h40 – Aline Fryszman (Docteure Histoire, Université Blaise-Pascal Clermont-Ferrand)
La mobilisation au village : Le cas des communautés villageoises de l’Allier et du Puy-de-Dôme en guerre
10h05 – José Cubéro (Professeur agrégé, Université de Pau et des pays de l’Adour)
Villes et campagnes des Hautes-Pyrénées : un effort de guerre commun ?

10h30 Discussion
10h50 Pause

11h05 – Oksana Dudko (Franko Lviv National University, Ukraine)
Lviv Artists’War : Ukrainian Theater Actresses and Actors In-Between Front and Home Front (1914-1918)
11h30 – Claire Morelon (Docteure, Birmingham-Sciences Po)
Fronts de rue : l’effondrement de l’arrière à Prague à la fin de la Première Guerre mondiale (1917-1920)

11h55 Discussion
12h10 Déjeuner

Session 4. Si loin, si proche : les expériences vécues de la guerre
Modérateur : Laurent Jalabert
14h00 – Roderick Bailey (Oxford University, Grande-Bretagne)
From « Baby-Killers » to « A Very Brave Enemy »: Home Front perceptions of the Zeppelin threat to Britain
14h25 – Elli Lemonidou (Université de Patras, Grèce)
Home front as an imponderable factor in the history of Greece during the First World War

14h50 – Discussion
15h10 – Pause

15h15 – Paul Dietschy (PR Université de Franche-Comté, LSH)
Le front intérieur du sport européen pendant la Grande Guerre
15h40 – Erwan Le Gall (Doctorant en histoire, Rennes 2, CERHIO)
« Syphiliser » Saint-Malo ? Prophylaxie et tourisme sur la Côte d’Émeraude pendant la Grande Guerre

16h05 – Discussion
16h25 – Conclusions des travaux par Laurent Dornel et Stéphane Le Bras
16h45 – Fin des travaux.

Télécharger le programme

En ligne sur Mediakiosque: