Archives par mot-clé : territoire

Universités et territoires

Journée d’étude
Universités et territoires.
Rôle et place des universités dans leur environnement

Mardi 29 novembre 2016 / 9h00-17h30

Dans le cadre de la formation doctorale (ED SSH481), le laboratoire ITEM organise un séminaire “L’ université en transition” durant la période 2016-2020 sous la forme de trois journées d’études annuelles.

L’objectif de ces journées est de restituer les réflexions des chercheurs spécialistes des questions universitaires afin de permettre aux jeunes chercheurs de mieux comprendre leur environnement professionnel mais aussi d’entretenir un débat sur la situation universitaire française au sein de l’université de Pau et des Pays de l’Adour.

La première journée aura lieu le 29 novembre prochain à l’amphithéâtre de la présidence de 9h30 à 17h30 sur le thème “Universités et territoires”.

Affiche univ et territoire

Programme :

9h15 Introduction des journées doctorales “La recherche universitaire en transition”
Mohamed Amara, Président de l’UPPA
9h20: Introduction de la journée et modérateur Jean-Yves Puyo, Directeur de l’ED 481, Professeur de géographie
9h30 : Universités et territoires : quels enjeux dans la France depuis le début des années 1960 ?
Laurent Jalabert, (Professeur d’histoire contemporaine UPPA, ITEM EA3002)
10h00: L’université dans sa ville, le cas de Bordeaux : Olivier Ratouis,
Professeur d’Urbanisme à l’université Paris X Nanterre (Mosaïques-UMR Lavue )
10h45 : L’Université dans sa ville, le cas de Toulouse : Michel Grossetti, Directeur de recherche au CNRS, sociologue, Université Toulouse Jaurès, UMR LISST-Cers (CNRS)
11h30 : Débat
12h15 Pause Déjeuner.

 

Le Cas des petites universités (14h00-17h30) (modérateur L. Jalabert)
14h00 Stratégies de développement de l’Université d’Angers dans un environnement concurrentiel (1970-2015)
Yves Dénèchère (Professeur d’histoire contemporaine, Université d’Angers, UMR CERHIO, CNRS)
14h50 : Le cas de l’université de Savoie depuis sa fondation, Denis Varachin (Professeur d’histoire contemporaine, Président de l’Université de Savoie)
15h45 : Débats / 16h00 : Pause
16h30-17h30 : Table ronde : Le cas de Pau avec Guy Di Méo (Pr. émérite de géographie) (sous réserve); Franck Metras (Ancien président de l’université de Pau, Recteur honoraire, directeur scientifique d’Hélioparc), Gilles Pijaudier-Cabot (Professeur d’université, Directeur de l’ISA-BTP, UPPA).

 

programme-journee-detude-sur-luniversite-29-nov-2016

Parution “Estives d’Ossau. 7000 ans de pastoralisme dans les Pyrénées”

La montagne a une histoire, des chercheurs la racontent

L’histoire du pastoralisme a longtemps été considérée comme immuable depuis des millénaires. Pourtant, les recherches initiées depuis une trentaine d’années remettent en question l’apparente stabilité des pratiques pastorales dans les Pyrénées. Pour cela, il faut reconstituer l’environnement des temps passés, chercher les traces archéologiques fugaces laissées par les bergers et leurs troupeaux, débusquer les témoignages des humbles face aux puissants dans les archives et les récits…
Dans les Pyrénées béarnaises, la vallée d’Ossau – dominée par le pic du Midi auquel elle a donné son nom – est l’une des plus connues de la partie occidentale du massif. L’activité pastorale y est toujours vivace mais sa longue histoire demandait à être décryptée. Pour écrire les 7 000 ans d’évolution des estives et du pastoralisme en Ossau, une approche pluridisciplinaire était nécessaire. Les observations croisées de différents chercheurs permettent de dévoiler progressivement l’histoire, ou plutôt les histoires, des multiples aspects de la vie pastorale sur la longue durée.
Troupeaux, herbages, forêts, cabanes, fromages, mais aussi terres communes ou droits d’usage, partages territoriaux et pratiques de l’espace, relations entre estives et piémonts sont analysés à la lumière de nouvelles sources et de nouveaux regards.

Éditeur: Le Pas d’Oiseau

ISBN : 978-2-917971-60-4 – 280 pages, couleur, 27 x 27 – 32 €

Quelques pages:

“Identités et discours : vivre et penser les situations extrêmes”

Les 16, 23 et 30 novembre 2016 dans l’amphithéâtre de la présidence, le laboratoire Les Afriques dans le monde (LAM), le laboratoire Identités, territoires, expressions, mobilités (ITEM) et le master “Histoire, civilisations, patrimoines” (HCP) de l’UFR LLSHS, proposent trois séminaires sur le thème Identités et discours : vivre et penser les situations extrêmes (Afrique centrale, Afrique des Grands lacs et Pays du Maghreb).

L’état de guerre dans les sociétés africaines conduit à penser sous un angle nouveau les situations extrêmes dans lesquelles la fragmentation des territoires et la désaffection du lien social affectent les acteurs politiques et la société civile. Quels sont les discours, les nouveaux dispositifs sociaux qui modèlent les identités multiples d’acteurs ? Il s’agit pour les intervenants, à partir des études de cas et des approches interdisciplinaires de voir, de quelle manière, les sciences sociales et humaines sont-elles aptes à appréhender « les situations extrêmes », cet objet inédit.

Les séminaires :

  • Mercredi 16 novembre 2016, Afrique centrale :
    • Abel Kouvouama, ITEM-EFM/UPPA, Ce que vivre et penser les situations extrêmes veut dire : esquisses d’analyse anthropologique et philosophique,
    • Patrice Yengo, IMAF-EHESS/ RIAM-FMSH (Paris), Anthropologie de la violence politique et guerrière au Congo-Brazzaville.

Programme – séminaire du 16 novembre 2016

  • Mercredi 23 novembre 2016, La région des grands lacs africains Burundi et République démocratique du Congo les kivu :
    • Christian Thibon, LAM, Pesanteurs structurelles, cycliques et nouvelle donne dans la Région des Grands lacs,
    • D. Banshimiyubusa,  LAM, Le Kivu, la crise burundaise et les crispations identitaires dans la crise actuelle 2015-16,
    • Libère TUMBA, LAM, Le Kivu, étude comparée des territoires Uvira Masisi Rushuru,
    • Thibault  Morelle, LAM, Le Kivu une région martyr, un état des conflits,
    • Matthieu Boloquy,  Impunity Watch, Crises, opinions publiques et perceptions des conflits dans la Région des Grands Lacs,
    • G. Gerold et M. Merino , FRS, Les échéances politiques en république démocratique du Congo,
    • Christian Thibon, LAM, Burundi une crise sans sortie ?,
    • Hervé Maupeu LAM, Retour sur déligitimation et radicalisation.

Programme-seminaire-du-23-novembre-2016

  • Mercredi 30 novembre 2016, Pays du Maghreb :
    • Abel Kouvouama ITEM-EFM/UPPA, Politique, religions et violences armées : crise  du lien social ?,
    • Abderhamanne Moussaoui, Université Lyon2, Violence meurtrière dans l’Algérie des années 1990 : enjeux, angoisses et motivations du chercheur.

Programme-seminaire-du-30-novembre-2016

Ce projet rentre dans le cadre de la fédération de recherche Espaces, frontières, métissages (FR 4153) (axe : Espaces et identités), du master “Histoire, civilisations, patrimoines” (séminaire Identités et discours) ; il est soutenu par Les Afriques dans le monde (LAM) et par l’école doctorale Sciences sociales et humanités (ED 481) de l’UPPA.

 


Pratiques, expressions et architectures religieuses

Journée d’étude interdisciplinaire
Pratiques, expressions et architectures religieuses

 

Salle Chadefaud – ICL/UPPA
Vendredi 7 octobre 2016
De 09h00 à 17h00

 

partiques-expressions-et-architectures-religieuses

Programme de la journée d’étude
 
9h 00 : Présentation de la journée d’étude
9h 15- 10h 15 : Dominique CUNCHINABE, (ITEM-UPPA),
Serpents, chimères et dragons: de l’identité au mythe
10h 30- 11h 30: Philippe CHAREYRE, (ITEM-UPPA)
Le pouvoir dans l’église : la réorganisation du temple Osse en Aspe au 19è siècle
11h 30 – 12h : discussions
14h 00 – 15h : Idrissa MANE, (ITEM-UPPA),
 Les pratiques religieuses au Sénégal : l’exemple de la communauté Ibadou
15h 00 – 16h : Abel KOUVOUAMA, (ITEM-UPPA)
Pratiques religieuses et territorialité  dans les « villes nouvelles » en région parisienne
16h 00 – 17h: discussion de l’après-midi  et débat général

L’inventaire des fêtes en Europe

L’inventaire des fêtes en Europe.
Comparaisons et nouvelles méthodes d’étude
Anthropologie – Ethnologie de l’Europe

eurethno_plaquette
Carnaval de Dunkerque

Colloque International francophone
XXXème Atelier du réseau FER-EURETHNO
du Conseil de l’Europe

8, 9, 10 septembre 2016
MMSH – Aix-Marseille-Université

Manifestation soutenue par :
• FER. : Fédération Européenne des Réseaux de Coopération du Conseil de l’Europe.
• Eurethno : Réseau de coopération scientifique et technique en ethnologie et historiographie européennes. (Conseil de l’Europe).
• SIEF : Société Internationale d’Ethnologie et de Folklore.
• MuCEM : Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée.
• Ministère de la Culture et de la Communication (DPRPS-DGP).
• MMSH : Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme.
• IDEMEC UMR 7307 CNRS-AMU.

Cet atelier se propose d’étudier de manière réflexive et critique les méthodes, les enjeux, mais aussi les continuités ou les ruptures qui existent entre les inventaires de pratiques festives qui ont été élaborés dans différents contextes nationaux en Europe depuis le XIXe siècle, et ceux qui se développent actuellement, inspirés par la notion nouvelle de patrimoine culturel immatériel ou se réclamant d’autres formes de recherche appliquée, en relation avec le développement des économies touristiques par exemple. Le but du colloque est non seulement épistémologique mais aussi pratique, puisqu’il s’agit d’une part de réaliser un état des lieux comparatif de la recherche européaniste en matière d’inventaires festifs, et d’autre part de réfléchir au renouvellement possible de ces derniers et à leur utilité sociale en ce début de XXIe siècle marqué par des phénomènes nouveaux : globalisation, urbanisation, confrontation ou coexistence des cultures, critique ou construction d’identités territoriales.

Jeudi 8 septembre 2016 (salle Duby, MMSH, Aix-en-Provence)
9h30 – 10h00 : Accueil des participants et ouverture du colloque
– S. Bouffier, directrice de la MMSH
– D. Albera, directeur de l’IDEMEC, UMR 7307 CNRS-AMU
– K. Verebélyi et J. Bonnet, présidentes du réseau FER – Eurethno
– V. Hafstein, président de la SIEF
10h30 – 12h30 : Conférences introductives
10h30 : S. Grenet, Ministère de la Culture et de la Communication, Les dynamiques de l’inventaire du patrimoine culturel immatériel en France
11h00 : V. Hafstein, Université de Reykjavik, Le patrimoine immatériel en tant que festival
11h30 : J. Bonnet, Université Montpellier III, L’espace-temps férial européen : trente ans de recherche solidaire en Europe
12h00 : L. S. Fournier, Aix-Marseille-Université, Inventaires et ethnologie européenne
14h00 – 16h00 : Inventorier les fêtes de la Méditerranée à la Mer du Nord
14h00 : J. Capo, Un siècle d’études de fêtes en Croatie
14h30 : E. Karamanes, Fêtes et lieux du calendrier populaire grec: élaboration d’inventaires et approches contemporaines des pratiques festives
15h00 : J.-P. Ducastelle, Un patrimoine vivant : les fêtes « traditionnelles » en Wallonie et à Bruxelles.
15h30 : P. J. Margry, La mise en ordre des fêtes hollandaises : compartimentage et catégorisation de la culture festive aux Pays-Bas
16h00 – 16h30 : pause
16h30 – 18h00 : Fêtes et dialogues interreligieux en Europe
16h30 : S. Czingel, « Ballade dans la bibliothèque de la mémoire juive » … ou pourquoi les ethnographes n’ont pas étudié les Juifs de l’Europe de l’Est ?
17h00 : K. Michel, Des fêtes juives en Allemagne contemporaine, entre réactivité, création et innovation
17h30 : M.-L. Boursin, Entre production académique et pratiques festives : les ressorts politiques de la folklorisation des fêtes musulmanes en Bulgarie
18h00 – 18h30 : discussion

Vendredi 9 septembre 2016 (salle Duby, MMSH, Aix-en-Provence)
10h00 – 12h30 : Collectes et inventaires de fêtes en Europe de l’Est
10h00 : K. Verebélyi, Fêtes, festivités, festivals : parcours en Hongrie
10h30 : S. Kovac, Manières d’aborder l’étude et la présentation de la fête familiale serbe « Slava » – patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO
11h00 : I. Kuzma, Les recherches anthropologiques contemporaines à propos des rites religieux et nationaux en Pologne : tendances et orientations
11h30 : I. Stahl, Inventorier les fêtes traditionnelles en Roumanie (XIXe-XXIe siècles)
12h00 – 12h30 : discussion
14h00 – 17h00 : Expériences festives en Italie
14h00 : V. Spera, Fête et hypertrophie folklorique : la redécouverte des traditions populaires entre globalisation et patrimonialisation
14h30 : F. Giacalone, A qui appartient la fête ? Une comparaison des modèles en Ombrie
15h00 : G. Spitilli, Un saint à la biche : la fête de Saint Égide abbé dans les Apennins centraux
15h30 : A. Bellio, La fête de la discorde. Pratiques religieuses, contrôle et rébellion en Calabre
16h00 : N. Demarchi, Inventaire et promotion du pèlerinage en Vallée d’Aoste: stratégies de résistance des acteurs locaux face à la valorisation du patrimoine immatériel régional
16h30 – 17h00 : discussion
17h30 – 19h00 : Assemblée générale réservée aux membres du Réseau FER-Eurethno

Samedi 10 septembre 2016 (I2MP, Fort-Saint-Jean, Marseille)
Pour cette journée, inscription gratuite mais obligatoire par mail à : i2mp@mucem.org
10h00 – 12h30 : L’inventaire des fêtes entre musée et territoire
10h00 : M.-P. Mallé, Les collectes du MuCEM sur les carnavals et les mascarades d’Europe et de Méditerranée
10h30 : P. Heiniger-Casteret et M. Lamothe, « Nadau e Sent-Joan partajan l’an » (Noël et Saint-Jean partagent l’année). Les feux au XXIe siècle
11h00 – 12h00 : Table-ronde générale avec la contribution des universitaires européens du réseau Eurethno et de la SIEF.
12h00 – 12h30 : synthèse et clôture du colloque par L. S. Fournier
14h30 – 17h30 : Visite du MuCEM

Ces journées rassemblent des universitaires européens francophones, historiens et ethnologues de 20 pays européens du Réseau FER-Eurethno (Fédération Européenne des Réseaux du Conseil de l’Europe) et de la Société Internationale d’Ethnologie et de Folklore, ainsi que des universitaires et des chercheurs de l’Institut d’Ethnologie Méditerranéenne, Européenne et Comparative (IDEMEC, UMR 7307 CNRS et Aix-Marseille-Université).

Comité scientifique : J. Bonnet, S. Kovac, V. Spera, K. Verebelyi, V. Feschet, C. Isnart, V. Dassié, D. Albera
Comité d’organisation : L. S. Fournier, A. Bellio, A. Vaillant, E. Euvrard, A.-L. Briand, A. Chabert, C. Rosati-Marzetti, N. Isnardon

Contact :
e-mail : laurent.fournier@univ-amu.fr
Laurent Sébastien FOURNIER (responsable scientifique)
IDEMEC-MMSH bureau A118
5 rue du Château de l’Horloge – BP 647
13094 Aix-en-Provence cedex 2
Tel : 04 42 52 40 66

Lieux du colloque à Aix et Marseille :
Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH, Salle Duby) : 5 rue du Château de l’Horloge, Quartier Jas de Bouffan, 13094 Aix-en-Provence cedex 2
Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM, I2MP) : Entrée basse du Fort-Saint-Jean (Tour du Roi René), 201 Quai du Port, 13002 Marseille

“Les petits vignobles : des terroirs en quête de légitimité et d’identité”

2ème journée d’étude
La vigne et le vin dans le Midi aquitain à la lumière d’autres terroirs: histoire, cultures et patrimoines de petits vignobles

Jeudi 16 avril 2015

Salle Chadefaud – Institut Claude Laugénie
Université de Pau et des Pays de l’Adour

9h00 : accueil des participants

9h30 : Laurent JALABERT (PR histoire contemp., UPPA-Pau)
Introduction de la journée d’étude – Présentation du programme de recherche

9h45 : Stéphane LE BRAS (MCF histoire contemp., UBP-Clermont-Ferrand)
L’identité dans l’histoire viticole : une notion polymorphe

10h30 : Éric ROUVELLAC (MCF géographie, U. de Limoges)
Les petits vignobles, beaux et qualitatifs ?

11h15 : Henri LAPOUBLE-LAPLACE et Jean-Marc GRUSSAUTE (exploitants viticoles) ; Bertrand FASENTIEUX (ASI géologie, UPPA-Pau) et Jean DELFAUD (PR géologie, UPPA-Pau)
Le vignoble de Jurançon, héritier d’un long passé et ouvert sur l’avenir
Présentation du poster : « Paysage, Géologie et vignobles dans le Jurançon »

12h00 – Pause

14h15 : Samuel LETURCQ (MCF histoire médiévale, UFR-Tours)
Les “petits terroirs” viticoles dans la longue durée. Qu’est-ce qu’un “petit terroir” au regard du temps long ?

15h00 : Léonard LABORIE (Chargé de recherche, CNRS)
Petits vignobles et grande histoire. Cahors en quête (XXe s.)

15h45 : Jean-Pierre GARCIA (PR géographie, U. de Bourgogne) et Guilhem FERRAND (PRAG histoire médiévale, UPPA-Pau)
Conclusions de la journée d’étude
Contacts et renseignements : stephane.lebras[arobase]yahoo.fr

2eme journée petits vignobles - Affiche

L’œuvre de Pierre Bourdieu en pratiques – 10 et 12 mars 2015

  L’œuvre de Pierre Bourdieu en pratiques – 13e édition

ESPACES : LOGIQUES SOCIALES, LOGIQUES TERRITORIALES

Voici le programme des prochaines journées Bourdieu:

Mardi 10 mars 2015
(Amphithéâtre de la Présidence / UPPA)
Conférence de Jean-Christophe François (Géographe, Paris) :
« Le chien, la boulangère et le clochard » (17h00-19h45)

Jeudi 12 mars 2015
(Amphithéâtre de la Présidence / UPPA / 14h00-17h30)
Conférences de :

Lionel Dupuy (Géographe, SET/UPPA – PauSES) :
« L’espace occitan : logiques géographiques, logiques politiques,
logiques sociales » (14h00-15h00)

Robert Ziavoula (Géographe, CESSMA/Inalco, Paris) :
« Au cœur des territoires : logiques marchandes et
représentations des acteurs » (15h00-16h00)

Abel Kouvouama (Anthropologue, ITEM/UPPA – PauSES) :
« La laïcité, un principe de liberté dans l’espace public » (16h00-17h00)

Discussion générale (17h00-17h30)

Association PauSes, www.pauses.net, Laboratoire ITEM, UPPA

image : Bourdieu (1972) – “Kabyle House or The World Reversed”

Journée d’étude les “Petits vignobles aquitains” 7 mars 2014

Progr_def_sem_Page_1

“L’Université de Pau et des pays de l’Adour et le laboratoire de recherche ITEM organisent le 7 mars 2014 une journée d’étude afin de lancer son programme de recherche interdisciplinaire sur la thématique des petits territoires viticoles du Midi aquitain.
Cette journée, ouverte au public, se veut une première étape dans un programme triennal : il visera à l’étude d’un champ encore peu abordé sous l’angle pluridisciplinaire (histoire, géographie, sociologie, ethnographie, sciences, droit, etc.), celui des aires de production de moins de 2.000 ha dans une région où la viticulture et sa civilisation sont depuis des siècles dominées par les vins de Bordeaux.
Outre la présentation du programme et des grandes problématiques qu’il recoupe, il s’agira d’une première rencontre entre professionnels de la filière, représentants d’organismes privés ou publics et chercheurs de l’université afin de mettre en œuvre un partenariat privilégié, profitant à l’ensemble des acteurs qu’ils soient institutionnels, touristiques, producteurs ou universitaires.”

 Progr_def_sem_Page_2Contacts : 
Stéphane Lebras, stephane.lebras@univ-pau.fr
Laurent Jalabert, laurent.jalabert@univ-pau.fr

Tel : 05 59 40 73 14

Journée d’étude “Terrains de recherche territorialisés, déterritorialisés : pratiques et représentations” 20/02/14

La Fédération de recherche EFM propose le jeudi 20 février, une journée d’étude intitulée “Terrains de recherche territorialisés, déterritorialisés : pratiques et représentations” (Coordination scientifique : Abel KOUVOUAMA, Isabelle CHOL). Elle aura lieu de 9h15 à 16h15 en salle du Conseil à l’UFR LLSHS.

S’inscrivant dans l’une des thématiques du projet scientifique de la Fédération de recherche « Espaces, frontières métissages » consacré au thème « territorialisation, déterritorialisation », cette journée entend aborder la question du ou des terrains du chercheur en lettres, langues, sciences humaines et sociales comme une question en retour de sens sur l’épistémè et les paradigmes auxquels il recourt pour produire du savoir scientifique nécessitant le plus souvent des ruptures épistémologiques.

L’expérience du terrain du chercheur met en relation trois ordres de rapports : son rapport avec le lieu de recherche qu’il soit physique, matériel, immatériel ou textuel, son rapport avec les outils de la recherche ; et son rapport avec la temporalité de la recherche. Ces rapports révèlent des pratiques spécifiques dans la production des données, des logiques d’action, des contraintes et des représentations variées qui se singularisent par un discours territorialisé et/ou déterritorialisé, donnent à lire les dynamiques d’échanges, de confrontations, d’enchevêtrement à travers des parcours de connaissance, de reconnaissance et d’interconnaissance subjectives.

Cette journée d’étude permettra aux chercheurs issus des lettres, sciences humaines et sociales, en s’appuyant aussi sur ces trois rapports non exhaustifs identifiés, de croiser leurs expériences de terrain et de décrire chacun :

-les modes particuliers de production des données dans un va-et-vient entre terrain-théorie-terrain ;

-l’activité immersive (observation participante) et le recueil du corpus (archives, documents divers, textes, etc.) ;

– les procédés dialogiques (rapport du chercheur aux autres interlocuteurs) ;

-l’analyse interprétative des données recueillies, les codes intellectuels, culturels et affectifs, ainsi que la réflexivité qui s’y trouve induite.

Voir le programme.