Archives par mot-clé : symbolique

Espace symbolique, espace construit

Dans le cadre du programme européen Feder TCV-PYR et du Master Recherche HCP, Patricia Heiniger-Castéret et Mathilde Lamothe organisent une journée d’étude intitulée  » Espace symbolique, espace construit ».

Elle aura lieu le 13 mars 2020 à l’Université de Pau, au bâtiment des Lettres, en salle 217.

Aucun espace quel qu’il soit, n’est vacant. L’homme passe et trace des signes d’un langage qui lui est propre : dates, noms, phrase, croix ou bateaux sur des pierres en haute montagne ; rosaces, fleurs ou sirènes sur le linteau des portes ; blason de famille, graffitis, autocollants ou tags sur les panneaux ou murs en déshérence, fleurs et végétaux. Autant de signes qui dessinent les contours de territoires habités et d’espaces de vie. Le quotidien est traversé par des faisceaux de signes que l’on perçoit  au premier abord comme des expressions esthétiques qui semblent être posés là pour agrémenter les univers de vie. La comparaison de ces signes observés dans plusieurs terrains, plusieurs univers et à des époques diverses, leurs places sur les supports et dans les espaces de vie amène à produire des analyses qui élargissent la perception esthétique pour nous faire rentrer dans une dimension mystique de l’espace. Ainsi se dessinent un dedans et un dehors, un dedans organisé et protégé par des faisceaux d’éléments symboliques et un dehors dangereux perçu comme chaotique.  

Symbolique et personnages du carnaval Biarnes par P. Heiniger-Casteret

Un entretien par Richard Le Coz tout en occitan avec Patricia Heiniger Castéret, maître de conférences à l’UPPA (Pau) sur la symbolique du Carnaval Béarnais et de ses personnages :

https://fr-fr.facebook.com/100008847760227/videos/1797381663900075/UzpfSTIwNDkyMDkxMjk3ODA0MjoxMTM5NTQwODg5NTE2MDM1/

 

L’œuvre de Pierre Bourdieu en pratiques – 14ème Édition

La 14ème édition de l’œuvre de Pierre Bourdieu » est consacrée à l’examen des rapports entre sport-s et sciences sociales.

Affiche-DV_PauSES-ITEM_2016-1

Il s’agit d’analyser de quelle manière les « techniques du corps », sportives, au-delà de leurs spécificités disciplinaires (le rugby n’est pas le jeu à XIII et le lancer du poids diffère nettement de celui du javelot), participent de la construction de rapports sociaux, faits de forces et de luttes, symboliques, que les corps sportifs semblent fortement modéliser. Ainsi le champ sportif semble tendre à la subdivision, à la différenciation, avec l’apparition récurrente de  nouvelles disciplines et au sein de celles-ci, la vivacité des clivages entre les différents amateurismes et le professionnalisme.

 

Voir le programme :

Résumés-interventions_Sport-sciences sociales

 

Conférence: « L’abstraction ou La dé-figuration des images « , Bordeaux, 21 mai 2015

Dans le cadre du cycle « Les jeudis de l’art », Dominique Dussol animera une conférence intitulée « L’abstraction ou La dé-figuration des images » à la Bibliothèque Mériadeck de Bordeaux, le jeudi 21 mai 2015 à 18h30.

L’abstraction désigne l’une des principales tendances de l’art du 20e siècle. On situe son origine vers 1910, lorsque Kandinsky peint une aquarelle où toute référence aux apparences visibles du monde extérieur est délibérément supprimée. Par la suite, des générations d’artistes se sont engagées dans une foultitude de tendances (« géométriques », « lyriques », « gestuelles », « informelles »…) afin d’explorer un monde sensible, fait uniquement de formes et de couleurs.

Dominique Dussol est professeur en histoire de l’art contemporain à l’université de Pau et des Pays de l’Adour. Longtemps critique d’art pour le quotidien Sud Ouest, il collabore depuis de nombreuses années à la revue Le Festin, dont il est le président du comité scientifique. Il assure également des commissariats d’expositions.

image: Wassily Kandinshy, Jaune-Rouge-Bleu, h/t, 1925, Paris, Centre Georges Pompidou (© DR)