Archives par mot-clé : petit vignoble

Prix de l’OIV 2019

Le 17 juillet dernier à Genève, le Jury International de l’OIV (Organisation Internationale de la vigne et du vin) a primé, dans la Catégorie Histoire, l’ouvrage Les petits vignobles. Des territoires en question (Moyen Âge-XXIe s.), dirigé par Stéphane Le Bras (CHEC – Université Clermont Auvergne) et préfacé par Laurent Jalabert (ITEM – UPPA).

Publié aux Presses Universitaires de Rennes et Presses Universitaires François Rabelais, les petits vignobles y sont appréhendés par des historiens et géographes depuis la période médiévale jusqu’à l’ultra-contemporain. Cet ouvrage permet de saisir les évolutions, les permanences et les mutations de territoires dont la définition varie sur le temps long. De même, l’approche plurielle permet, par le biais du « petit », de réinterroger et réévaluer le « grand », qu’il s’agisse de la viticulture nationale dans son ensemble ou des grands territoires régionaux (Bourgogne, Bordelais, Languedoc, etc.).

Cet ouvrage a été réalisé dans le cadre d’un projet de recherche « Petits vignobles aquitains » porté par Laurent Jalabert du laboratoire ITEM de l’UPPA, en collaboration avec Stéphane Le Bras (CHEC – UCA)

Financé par la Communauté d’agglomération de Pau, la Région Nouvelle Aquitaine (Liquoreux) et des partenaires privés par le biais de la chaire HCP (Vignerons de Buzet, Armagnac Dartigalongue), ce projet de recherche propose d’étudier de petits territoires viticoles du Midi aquitain (Jurançon, Irouléguy, Madiran, Buzet, Tursan), en les comparant à d’autres espaces à l’échelle nationale et internationale.

Ce programme bénéficie d’un partenariat avec la Chaire UNESCO sur le Vigne et le Vin (MSH de Bourgogne) à laquelle appartient l’Université de Pau.

La cérémonie de Remise des Prix aura le lieu le mardi 15 octobre 2019 à Paris (18h30, Ambassade du Chili).

20èmes Rendez vous de l’Histoire

EURÊKA
Inventer, découvrir, innover
Blois du 04 au 08 octobre 2017
2017-10-07, 18H – 19H30 École du Paysage, Grand Amphi

L’innovation est-elle nécessaire dans la viticulture? Regards croisés

L’objectif de cette table-ronde est de questionner nos représentations sur le monde vitivinicole et son histoire. Ainsi, autour de chercheurs dont les travaux portent sur l’histoire de vignobles à des périodes différentes, ainsi que grâce à la présence d’une professionnelle, il sera question de débattre autour de la notion d’innovation dans la viticulture. Celle-ci est particulièrement intéressante car elle remet en cause les stéréotypes entourant bien souvent dans le grand public la viticulture, régulièrement associée à des idées de tradition, de permanences et de fixité (cf. la notion de « terroir »).

En effet, habituellement, le vin et sa production sont présentés comme des objets assez immuables, issus d’une tradition se perpétuant depuis des générations. Si cette image est en partie portée par les acteurs eux-mêmes de la filière, elle l’est aussi par les communicants qui n’hésitent pas à jouer sur les ressorts de la patrimonialisation et de l’héritage. Surtout, elle a été pendant longtemps défendue par certains chercheurs qui, autour de la construction intellectuelle qu’est le terroir, ont eu tendance à confirmer ce biais de lecture, tandis que les évolutions étudiées étaient surtout appréhendées par un angle dépréciatif (les grandes crises, les maladies, etc.).

Or depuis plusieurs années, de nombreux travaux ont montré que, contrairement aux idées reçues, les vignobles sont soumis à de multiples évolutions positives, portées par des innovations aux natures très diverses.

Ce sont ces deux aspects (la présence d’innovations et leur nature) qui seront plus particulièrement étudiés dans cette table-ronde, organisée sous l’égide de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (laboratoire ITEM- Chaire HCP), qui s’adresse à la fois au grand public intéressé par l’histoire et aux chercheurs spécialistes ou non.

Modérateurs

Stephane LE BRAS

Maître de conférences
université Clermont-Auvergne

Intervenants

Sandrine LAVAUD

Maître de conférences
université Bordeaux-Montaigne

Laurence GUERIN

Directrice
VinOpôle Centre-Val de Loire

Benoît MUSSET

Maître de conférences
Université Le Mans

Le « petit » dans le monde vitivinicole

Colloque international
Le « petit » dans le monde vitivinicole
Université de Pau et des Pays de l’Adour – 27-29 septembre
Amphithéâtre de la Présidence

Ce colloque interdisciplinaire et international a pour objectif d’interroger la notion de « petit » dans le monde vitivinicole. Il s’agira de réfléchir à la définition et aux contours de ce concept, ainsi qu’aux différentes opportunités qu’il ouvre pour appréhender et étudier la filière vitivinicole. Il vient conclure une première étape dans un programme de recherche décennal sur « La vigne et le vin dans le Midi aquitain à la lumière d’autres territoires : histoire, cultures et patrimoines de petits vignobles » porté par le laboratoire de recherche ITEM. Ainsi, cette manifestation s’inscrit dans la continuité des séminaires tenus entre 2014 et 2016 ayant abouti à la publication des Petits vignobles : des territoires en question sous la direction de Stéphane Le Bras, paru aux PUR en 2017.

Dans une conjoncture agro-alimentaire actuelle où la mise en valeur du naturel, du sain, des circuits directs, associée à la dénonciation du gigantisme et de l’industrialisation des processus de production offrent un terrain favorable à des travaux sur ces thématiques, la problématique du « petit », recoupant ces préoccupations-là, trouve tout son sens.En réunissant ainsi plus d’une trentaine de chercheurs français et internationaux, l’intention des organisateurs de ce colloque (Laurent Jalabert, Stéphane Le Bras et Guilhem Ferrand) est de mettre en perspective la notion de « petit », de réfléchir à ses significations dans le cadre vitivinicole et de chercher à appréhender cette filière par un biais nouveau, en décentrant le regard des entrées classiques (les « grands » vignobles, les « grands » crus, les « grandes » propriétés, etc.).  Au croisement des études en sciences sociales sur les marchés, les questions de représentations, la construction des identités ou la valorisation des produits et des territoires, il sera dès lors question d’une remise à plat et d’une réinterprétation des schémas classiques d’analyses d’un secteur en constante transformation. Enfin, comme cela fut le cas lors des séminaires depuis 2014, de nombreux professionnels de la filière locale et nationale viendront éclairer les débats de leur expérience et de leurs retours. Dans ce cadre, les participants au colloque seront par ailleurs invités dans une propriété viticole en Jurançon (domaine Camin Larredya de Jean-Marc Grussaute (http://www.caminlarredya.fr/) où seront offertes une visite et une dégustation, permettant de mettre en relief les enjeux et les aboutissements d’une production dans un « petit » vignoble.

Télécharger le programme

Pour toute information : stephane.lebras@yahoo.fr