Archives par mot-clé : patrimoine paysager

Stations thermales des Pyrénées béarnaises

Collection Visages du patrimoine – Une publication de la Région Nouvelle-Aquitaine

Du voyage pittoresque au pyrénéisme, de la cure thermale au tourisme sanitaire et social, les Pyrénées n’ont cessé de fasciner érudits, monarques, artistes et, globalement, la société depuis plus de deux siècles. L’impératrice Eugénie, Victor Hugo, Eugène Viollet-le-Duc, Eugène Delacroix, sont autant de figures qui ont façonné l’image romantique persistante des stations pyrénéennes.

Dès le début du XIXe siècle, les villes d’eaux les plus prometteuses s’équipent d’établissements conçus par des architectes départementaux : dans les Pyrénées béarnaises, deux stations thermales principales voient le jour : les Eaux-Bonnes en 1828 et les Eaux-Chaudes en 1840, mais quelques autres sites comme Ogeu, Escot, Saint-Christau et les Bains de Secours perdureront dans l’ombre de leurs illustres rivales tout en tirant profit de leur dynamique pour rayonner localement.

Aujourd’hui, le patrimoine des stations béarnaises est dans un état préoccupant malgré sa valeur historique et architecturale. Afin de replacer ce phénomène au cœur de l’histoire de l’architecture et de signifier son rôle primordial dans une histoire longue du tourisme,une étude universitaire associant l’Inventaire est lancée. Elle permet cette publication qui inventorie, à travers trois itinéraires, le patrimoine bâti, mobilier et paysager toutes typologies confondues, de l’établissement de bains aux hôtels, du casino aux voies de transport, du parc paysager aux villas de plaisance.

o Du culte des eaux au consumérisme thermal
o Une histoire au long cours
o Aux sources « immémoriales » du thermalisme béarnais o Prélude au thermalisme moderne
o Impérial XIXe siècle, l’âge d’or de la villégiature thermale o Du tourisme sanitaire et social au thermoludisme

ITINÉRAIRES :
o Un territoire disparate, le thermalisme pour tous o Bâtir à la croisée de la villégiature et de la santé o Le parti architectural. Entre apparat, convention et utilitarisme
o « La fantaisie sauvage » de la montagne o La station thermale incarnée
1. Eaux-Bonnes
2. Eaux-Chaudes
3. Micro-stations thermales et établissements isolés

LES AUTEURS :
Textes :

Docteur en histoire de l’art, Viviane Delpech est spécialiste de l’architecture du XIXe siècle, chercheur et enseignante.

Avec la participation de Mathilde Lamothe, docteur en ethnologie, spécialisée dans l’étude du patrimoine culturel immatériel.


Photographies : Adrienne Barroche est photographe au service du patrimoine et de l’Inventaire de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Novembre 2020 / 112 pages / 15 x 21 cm / ISBN : 978-2-36062-255-9

Editions Le Festin

Et maintenant?… Paysage, architecture et transition écologique au château de Pau

Le domaine national du château de Pau et le Pavillon de l’Architecture de Pau organisent une journée d’étude intitulée Et maintenant?… Paysage, architecture et transition écologique au domaine national du château de Pau, vendredi 9 octobre 2020 à partir de 9h30 à la Maison Baylaucq.

Viviane Delpech, chercheur au laboratoire ITEM, ouvrira la journée avec la conférence introductive Génie du lieu, génies des lieux. Architecture et jardins de l’antiquité à nos jours.

Retrouvez le programme complet: https://chateau-pau.fr/evenement/et-maintenant-paysage-architecture-et-transition-ecologique-au-domaine-national-du-chateau  

Cette journée professionnelle, ouverte au public est organisée en partenariat avec le Pavillon de l’architecture, dans le cadre de la 6ème édition du Mois de l’Architecture en Nouvelle-Aquitaine. En s’appuyant sur l’élaboration d’un plan de gestion pour son domaine, finalisé en 2019, le Musée national et domaine du château de Pau s’associe au Pavillon de l’Architecture pour partager une réflexion sur la biodiversité et la gestion des espaces verts en ces temps de transition écologique. L’occasion est également donnée de présenter sur place, l’exposition Au fil de l’eau : des cimes aux bords de mer.

Réservation obligatoire au 06.86.94.59.96 (nombre de places limitées et port du masque obligatoire)  

Eaux-Chaudes, la ville d’eaux des Dames

Conférence de restitution de l’inventaire du patrimoine

Par Viviane Delpech, docteur en histoire de l’art, chercheur à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

Jeudi 4 juillet 2019 à 18h au cinéma de Laruns

Dans le cadre du projet européen FEDER TCV-PYR (Thermalisme Culture Villégiature Pyrénées), les universités de Toulouse-Jean Jaurès, de Pau et des Pays de l’Adour et de Perpignan-Via Domitia ainsi que les services régionaux d’Inventaire de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie procèdent à l’inventaire du patrimoine lié au thermalisme dans l’ensemble du massif pyrénéen.

A l’issue de ce travail de recensement et de recherche en vallée d’Ossau, Viviane Delpech, docteur en histoire de l’art et chercheur au laboratoire ITEM de l’UPPA, présentera les principaux résultats de son étude portant sur le patrimoine bâti et paysager des Eaux-Chaudes. Il s’agira, en s’appuyant sur l’histoire de la station, de retracer son évolution urbaine et architecturale depuis son premier âge d’or au XVIe siècle -et les séjours de la cour de Navarre- jusqu’au nouveau tourisme sanitaire et social des Trente Glorieuses, tout en abordant les spécificités de ce patrimoine résultant exclusivement de la villégiature thermale et mêlant procédés locaux et prérogatives nationales. Cette approche matérielle implique une fondamentale dimension sociale, faisant émerger les profils, tantôt illustres, tantôt modestes, des acteurs de la station (curistes, employés etc.) et relatant ainsi son histoire humaine aussi bien que son rôle dans l’essor du thermalisme moderne.

Entrée libre et gratuite