Archives par mot-clé : numérique

Nouvelle Aquitaine / Amérique du Nord francophone

Patrimoines documentaires communs et analyses des cultures en mouvement : Nouvelle Aquitaine, Amérique du Nord francophone

16-19 novembre 2016

map-illustration_affiche_applatie

Adresse : Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers , Bâtiment A5 – 5, rue Théodore LEFEBVRE – TSA 21103 86073 POITIERS Cedex 9A5 – 5
Organisé par les laboratoires Mimmoc, (administrateur du colloque) et Criham, université de Poitiers en collaboration avec le Crhia, université de La Rochelle.
Avec le soutien financier de : la Région Nouvelle Aquitaine, l’Université de Poitiers, Grand Poitiers, l’Institut des Amériques, l’Association française d’études canadiennes,

En partenariat avec :
• la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, université de Poitiers,
• l’Espace Mendès France
• les Services communs de documentation des universités de Poitiers, La Rochelle et Limoges,
• la Chaire de recherche, Comue Léonard de Vinci, sur le Canada,
• l’Institut d’études acadiennes et québécoises, université de Poitiers,
• l’Ethnopôle InOc-Aquitaine
et au plan international :
• l’Institut d’études acadiennes de l’université de Moncton, Canada
• la chaire de recherche du Canada sur les migrations, les transferts et les communautés francophones, Université Saint-Boniface
• la chaire de recherche en études acadiennes et transnationales et la Chaire de recherche en études acadiennes et francophones de l’université Sainte-Anne, Canada
• le Centre franco-ontarien de folklore, Université de Sudbury, Canada
• le Centre d’études franco-terreneuviennes, Munfla, Memorial university of Newfoundland, Canada
• les Archives de folklore et d’ethnologie de l’Université Laval, Québec, Canada
• le Beaton Institute, Cape Breton University
• le “Louisiana Research Collection”, Tulane University, Louisiane
• le Centre d’études louisianaises, Université de Louisiane à Lafayette
avec le soutien de :
• le CREM (Centre de Recherche en Ethnomusicologie), CNRS, Université de Nanterre

Dans le contexte du développement des humanités numériques, on constate un renouveau des études scientifiques à partir de fonds documentaires spécifiques et de fonds d’archives écrites, sonores et visuelles, de corpus linguistiques, de collections. Cette dynamique, qui se situe souvent dans un cadre régional, s’appuie sur des techniques de numérisation de plus en plus avancées, sur des méthodes de valorisation qui rejoignent des domaines d’application dans les secteurs de la patrimonialisation, du tourisme, de la création artistique et de la participation des populations locales par la mise en place de plateformes collaboratives. L’intérêt de ce renouveau porte également sur le croisement, la réactivation et l’actualisation de connaissances en termes d’environnement, de climat, entre autres.
Dans le contexte de la francophonie internationale et des liens spécifiques développés entre la France et l’Amérique du Nord, l’étude des transferts culturels à partir de bases de données systématisées permet par ailleurs des éclairages inédits sur le fonctionnement des cultures en mouvement, notamment en contexte diasporique.
Ce colloque s’articulera sur deux volets d’activités scientifiques très complémentaires : d’une part la présentation de collections de fonds patrimoniaux et de leurs modes et politiques de valorisation (notamment en ce qui concerne les projets numériques collaboratifs et la mise en place de base de données numériques communes interopérables) ; d’autre part les analyses scientifiques menées à partir de ces fonds et qui visent à redonner une dynamique de valorisation à des ensembles patrimoniaux avec des applications au plan régional (en termes de développement local et de valorisation culturelle) ainsi que sur le plan de la compréhension interculturelle en contexte de francophonie internationale et de mondialisation.

A noter, interventions de :
  • Patricia HEINIGER-CASTERET, MCF Anthropologie, UPPA-Laboratoire ITEM, Mathilde LAMOTHE, doctorante en ethnologie, Université de Pau et des Pays de l’Adour (France) / Université Laval (Québec), « Du canot à glace sur le fleuve du Saint-Laurent au parapluie de berger des Pyrénées : les projets d’inventaires (du patrimoine culturel) immatériels et virtuels en Aquitaine et au Québec »
  • Jean-Jacques CASTÉRET, directeur PhD. de l’ethnopôle Institut Occitan Aquitaine, chercheur associé au Laboratoire ITEM (EA 3002) de l’UPPA, « Recherche à facette & Web sémantique : restituer les systèmes culturels à l’ère du Web 3.0 »
À télécharger

Alice Guerville-Ballé, à la pointe pour le patrimoine

La République des Pyrénées publie ce jeudi 02 juillet 2015 un article mettant en avant les travaux de notre doctorante, Alice Guerville-Ballé, lauréate du prix J.P. Hugot attribué dans le cadre de la chaire Histoire Cultures et Patrimoines.

20150702_090437-1

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2015/07/02/a-la-pointe-pour-le-patrimoine,1261202.php#xtatc=INT-1-[home_col_gauche_A2]

Mise en ligne de l’exposition virtuelle ” (Extra)ordinaire Quotidien, patrimoine culturel immatériel en Aquitaine”

Voici la dernière production de l’ethnopôle InOc Aquitaine: l’exposition virtuelle :

(Extra)ordinaire Quotidien, patrimoine culturel immatériel en Aquitaine

à l’adresse  www.patrimoine-immateriel-aquitaine.org

10410838_761707603903259_7094251109946702672_nCette exposition a été réalisée en partenariat avec le laboratoire ITEM de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour et avec le Musée d’ethnographie de l’Université de Bordeaux où se tient l’exposition physique  jusqu’au 29 mai 2015. Dirigée par Patricia Heiniger-Castéret, commissaire scientifique et maître de Conférences à l’UPPA, l’exposition a été réalisée dans le cadre d’un appel  à projets “Recherche – Enseignement supérieur” de la Région Aquitaine et des programmes d’Inventaire du PCI de la Direction générale des patrimoines du Ministère de la Culture et de la Communication. Cette exposition trilingue (français occitan et basque, et bientôt anglais et espagnol) propose une réflexion sur les pratiques culturelles présentes en Aquitaine : leur vitalité, leur ancrage dans le quotidien et leurs évolutions et adaptations à la société contemporaine. Elle instaure un dialogue avec le visiteur qui, à travers cette expérience virtuelle, découvrira ou redécouvrira le sens de ces/ses pratiques et les façons dont elles s’inscrivent dans le territoire régional. Bonne  navigation!