Archives par mot-clé : Navarre

50e Semaine Internationale d’Études Médiévales d’Estella (Navarre)

Du 16 au 19 juillet 2024, 50e Semaine Internationale d’Études Médiévales d’Estella (Navarre) / Semana Internacional de Estudios Medievales (SIEM), Quel Moyen Âge aujourd’hui ?

Site Web : https://www.siem-estella.es/es/inicio

Pour marquer son 50e anniversaire, la Semaine Internationale d’Études Médiévales d’Estella (Navarre) réfléchira au travail, méthodes et sujets des médiévistes : Quel Moyen Âge aujourd’hui ? Défis mondiaux, nouveaux chemins, autres publics. Voir le programme sur le site Web de la SIEM : https://www.siem-estella.es/es/programa

L’inscription est gratuite.

Outre les communications présentées par des chercheurs expérimentés venus de différents pays (Espagne, France, Royaume-Uni, Allemagne…), les doctorants et jeunes chercheurs peuvent présenter jusqu’au 10 juin 2024 une proposition de communication. Les candidats sélectionnés participeront à une table-ronde, ils exposeront leurs recherches durant 10 minutes ; ils seront publiés dans les actes édités dans l’année qui suit (libre-accès en ligne). Tous les détails (comment candidater, critères, modalités de la communication) dans l’onglet Comunicaciones sur le site Web : https://www.siem-estella.es/es/comunicaciones

Pour candidater à une bourse (beca) qui prendra en charge l’hébergement et le séjour des jeunes docteurs ou doctorants, voir l’onglet Becas sur le site Web : https://www.siem-estella.es/es/becas

Exposition « Servir le roi de Navarre! Les administrateurs des Albret-Bourbon à la Renaissance »

Réalisée dans le cadre du projet Région Nouvelle-Aquitaine EANAR sous le commissariat de Philippe Chareyre et Dénes Harai, l’exposition Servir le roi de Navarre! Les administrateurs des Albret-Bourbon à la Renaissance est présentée au Musée Jeanne d’Albret, à Orthez, du 18 mai au 20 juillet 2024.

Visite guidée de l’exposition par Philippe Chareyre lors du vernissage (photo: Dénes Harai)
Photo: D. Harai
Photo: D. Harai
Photo: D. Harai

Exposition “L’art de régner” : Béarn et Navarre à la Renaissance

Villa Bedat – Oloron Sainte Marie

Du 2 février 2024 au 24 février 2024

Béarn et Navarre à la Renaissance

C’est sous ce titre que le Comité organisateur a choisi de présenter une documentation provenant de Pau, d’Irissarry et d’Oloron Sainte-Marie.

L’Art de régner

Exposition organisée par le Musée national et domaine du château de Pau, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour et les Archives départementales, dans le cadre du projet AcRoNavarre, avec le concours de la Casa Velázquez de Madrid. L’exposition est constituée de 15 kakémonos présentant des textes bilingues (français et espagnol).
Au cours du XVIe siècle, les souverains de Navarre gouvernent leurs terres en repensant et modernisant les structures et la pratique administrative dans l’esprit de la Renaissance. Les fac-similés d’actes royaux provenant des Archives départementales apportent un éclairage renouvelé. Certains de ces actes ont un rapport avec Oloron.

Iconographie de l’exposition 1620 Loraldia La Renaissance navarraise

Provenant du Centre départemental d’Éducation au Patrimoine d’Irissarry, elle a été réalisée en partenariat avec l’association Zabalik de Saint-Palais, l’association Hernani Errotzen de Gipuzkoa et la fondation Nabarralde de Pampelune.
Elle comprend, en particulier, une chronologie de l’histoire de la Navarre, l’arbre généalogique de la dynastie des Foix-Albret et des reproductions iconographiques

Manuscrits issus des Archives municipales d’Oloron Sainte-Marie.

Le cartulaire d’Oloron

Ce monument de l’histoire de la ville regroupe les libertés et privilèges accordés aux habitants d’Oloron, par les seigneurs de Béarn pendant près de cinq siècles.
Rédigé au XVIe siècle, c’est un document linguistique de premier ordre.

La coutume de la cité épiscopale de Sainte-Marie d’Oloron

Texte béarnais de 1502 réglementant la vie agricole, pastorale et commerciale. Ce feuillet de moins de dix pages a été rédigé ou recopié sous l’épiscopat d’Amanieu d’Albret, évêque d’Oloron.

Exposition présentée du 2 au 24 février 2024 à la Villa Bedat – Oloron-Stainte-Marie,
du mercredi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 17h30

JE “La dynastie des Foix-Albret rois de Navarre et souverains de Béarn”

Cette journée d’étude, à l’initiative de la Commission Transfrontalière de la Mairie d’Oloron-Sainte-Marie et l’association Transmetem, vient clôturer l’exposition “L’art de régner” : Béarn et Navarre à la Renaissance” présentée du 02 au 24 février à la Villa Bedat à Oloron-Sainte-Marie.


Auditorium de la Villa Bedat

Oloron-Sainte-Marie

De 9h30 à 12h et de 14h30 à 17h30

PROGRAMME


9h30 > OUVERTURE DE LA JOURNÉE PAR M. BERNARD UTHURRY
Maire d’Oloron Ste-Marie et président de la Communauté de Communes du Haut-Béarn

9h45 > L E PROJET AcRoNavarre : LA RÉVÉLATION DES PRINCIPES DE GOUVERNEMENT DES ROIS DE NAVARRE
Durée 15mn – Philippe Chareyre, professeur d’histoire moderne, UPPA
Le programme de l’Agence nationale de la recherche « AcRoNavarre » (2016-2022) a eu pour ambition d’établir une base de données d’actes produits entre 1484 (avènement à la couronne de Navarre des Foix-Albret) et 1594 (deux ans après le départ de la régente Catherine de Bourbon pour rejoindre son frère Henri IV à la cour de France).
Le nombre d’actes recensés approche, actuellement, les 7000 et s’appuie sur une source peu exploitée : le Trésor des chartes de la maison de Navarre des Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques.

10H > CATHERINE DE FOIX, UNE REINE DE NAVARRE ET DAMESOUVERAINE DE BÉARN SAUVÉE DE L’OUBLI (1470-1517)
Durée 45mn – Álvaro Adot Lerga, profesor Ayudante Doctor à l’Université Complutense de Madrid, docteur en Histoire par l’UPPA
Catherine de Foix est la dernière reine de Navarre et dame souveraine de Béarn, avant la conquête de la Navarre par Ferdinand le Catholique en 1512-1513, puis par Charles Quint en 1521-1522. Au cours de cet exposé, nous mettrons en évidence les principaux aspects qui ont caractérisé le profil de cette reine de la Renaissance -femme de convictions, comme sa mère Madeleine de France- qui a dû régner et défendre son droit à gouverner en tant que femme, face à de puissants ennemis, toujours avec le soutien de son mari Jean d’Albret.
Oubliée et/ou sous-estimée selon des critères étrangers à la connaissance scientifique de l’histoire, son importante œuvre politique, réalisée dans un contexte politique européen très complexe et changeant, comme celui de la Renaissance, a été sauvée et étudiée grâce au programme international AcRoNavarre (Actes royaux de Navarre, XVe et XVIe siècles), soutenu par l’Agence nationale de la recherche (ANR), entre 2017 et 2023.

11H > LA GUERRE DE NAVARRE ET BÉARN
Durée 50mn – Peio J. Monteano Sorbet, Técnico Superior del Archivo Real y General de Navarra, auteur de Amaiur 1522 et de La conquista de Hondarribia entre España, Navarra y Francia 1521-1524.
Intervention en espagnol et traduction simultanée
C’est en 1512 que commença la guerre entre la Castille et la Navarre qui allait entraîner la conquête et le partage du royaume de Navarre en deux parties : la Haute-Navarre intégrée à l’Espagne et la Basse-Navarre, après un siècle d’indépendance, intégrée à la France. Dans ce qu’on appelle la guerre de Navarre se mêlent, en réalité, deux conflits : un conflit navarrais de type médiéval où s’affrontèrent agramonteses et beamonteses, et une guerre internationale, déjà moderne, où s’affrontèrent la France et l’Espagne pour l’hégémonie européenne. Pendant 17 ans se succèdent des campagnes militaires et des négociations diplomatiques. C’est ainsi que l’on peut parler de deux conquêtes : la premièrese déroula de 1512 à 1520 et se termina par la brève récupération du royaume en 1521 ; la seconde, de 1521 à 1529, où les affrontements continuèrent, s’acheva par la conquête de la Haute-Navarre par la Castille. Les souverains navarrais, Jean III et Catherine I, et leur fils Henri II, dépouillés de la Haute-Navarre, étaient aussi seigneurs de Béarn et, bien qu’il s’agisse d’une institution différente, ils recoururent à ce territoire pour leurs besoins économiques et en soldats. Les Béarnais, qui devaient aussi faire face à la menace d’absorption par la France, se virent ainsi mêlés à une guerre qui concerna tous les pays pyrénéens.

14H30 > ANDRÉ DE FOIX, SEIGNEUR D’ASPARROS (1490-1547), DE GÉNÉRAL DE L’ARMÉE NAVARRAISE À MENDIANT
Durée 60mn – Diego Téllez Alarcia, maître de conférences, Département des Sciences de l’éducation, Université de la Rioja (Logroño)
Intervention en espagnol et traduction simultanée.André de Foix, seigneur d’Asparros est, toujours aujourd’hui, un personnage problématique, d’un point de vue historique. Son principal mérite qui l’a fait passer dans l’histoire de France (et d’Espagne et du Béarn), c’est d’avoir mené, sur le terrain, la dernière tentative de récupération du royaume de Navarre, par la dynastie des Albret, au printemps 1521. Cette expédition fut patronnée par François Ier de France, et profita de la conjoncture conflictuelle en Castille provoquée par la révolte des Communards. Cette circonstance lui permit de débuter brillamment. Aussi bien la Basse- Navarre que la Haute-Navarre furent récupérées en un temps record d’un mois. Cependant, au début de juin, se termina cette inertie positive qui coïncidait avec la tentative d’invasion de la Castille (échec du siège de Logroño). La vitesse avec laquelle on avait gagné du terrain fut la même avec laquelle on le perdit. Le 30 juin, un mois et demi à peine après le début des opérations à Saint-Jean-Pied-de-
Port, Asparros était en déroute, définitivement, à la bataille de Noáin. Son armée était défaite, et lui, blessé et fait prisonnier. C’en était fini de sa bonne étoile politique et citoyenne, de même que, vite après, celle de sa famille. Cependant, André de Foix survécut à ces malheurs pendant plus de 25 ans. Nous analyserons sa trajectoire pour essayer d’éclairer cette biographie qui, jusqu’à maintenant, reste pleine d’ombres, de distorsions et de mythes 

15H30 > L’ADMINISTRATION DES ROIS DE NAVARRE AU NORD DES PYRÉNÉES À LA RENAISSANCE
Durée 50mn – Dénes Harai, ingénieur d’études, Docteur en histoire moderne, UPPA
En s’appuyant sur les recherches menées dans le cadre du projet ANR AcRoNavarre (2017-2023), cette communication fera le point sur le système administratif mis en place par les rois de Navarre, pour gouverner leurs possessions souveraines
(Basse-Navarre, Béarn) ainsi que leurs possessions féodales, situées au nord des Pyrénées à la Renaissance.

16H30 > LES CONSEILLERS ECCLÉSIASTIQUES DES ROIS DE NAVARRE
Durée 50mn – Philippe Chareyre, professeur d’histoire moderne, UPPA
Le développement des États princiers à la Renaissance s’accompagne de la mise en place de conseils et d’une administration civile et judiciaire de plus en plus perfectionnés. Ces institutions politiques peuvent toutefois être amenées à traiter de questions relevant traditionnellement de l’ordre ecclésiastique. Pour cela les souverains de Navarre s’entourent de conseillers, membres du haut-clergé (les évêques de Lescar et d’Oloron notamment) comme la plupart des princes européens au cours de la première moitié du XVIe ; ils interviennent dans les champs de la moralité et de la bonne gestion de l’assistance charitable qui touchent au domaine de l’ordre public. La législation en ce domaine s’accroît au fur et à mesure de l’avancée dans le XVIe siècle et son volume prend une importance considérable sous le règne de Jeanne d’Albret, qui rompt avec Rome pour créer une nouvelle Église, inspirée du modèle calvinien. Elle recourt alors à des conseillers fidèles et compétents qui, n’étant plus désormais des clercs, interviennent directement dans la construction d’une nouvelle Église, en en définissant les contours institutionnels, et affirment sa légitimité de droit divin.

17H30 > CONCLUSION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE D’HISTOIRE

Castilla y Navarra en la Baja Edad Media

Congreso internacional : Castilla y Navarra en la Baja Edad Media : Corte, guerra y diplomacia (1350-1525)

Du 26 octobre 2023 au 27 octobre 2023

Colloque international dans le cadre du programme ANR AcroNavarre co-organisé en partenariat avec l’université Complutense de Madrid (grupo de investigacion SPOCCAST).

Facultad de Geografía e Historia
Universidad Complutense de Madrid

Argumentaire

Este Congreso aborda importantes aspectos de la historia de Castilla y Navarra entre la segunda mitad del siglo XIV y el primer tercio del siglo XVI, que raramente han constituido el foco temático principal de reuniones científicas internacionales, siendo incompleto el conocimiento de la historia de ambos territorios si no se estudia de manera conjunta y comparada. Las diversas contribuciones abordan temas relativos a las guerras que enfrentaron a ambos territorios y a sus monarquías, así como aspectos de la prolífica diplomacia existente entre ambas partes. También se presentan ponencias sobre la Corte, concretamente en momentos de convivencia entre cortesanos castellanos y navarros. Finalmente, se presentan estudios relativos a la opinión de instituciones y cronistas del entorno de la monarquía navarra sobre las relaciones entre Castilla y Navarra a fines del período abordado.

Confrontación, acuerdo, discordia y entendimiento son términos que caracterizan los diferentes aspectos que son objeto de estudio de un congreso que aporta conocimiento y reflexión sobre temas interrelacionados de la historia de Castilla y de Navarra.

Programme

Descargar programa

Jueves 26 octubre
Apertura y presentación del congreso.
16h-16h15 José Manuel Nieto Soria (UCM):
Primera sesión: Corte, guerra y diplomacia (1350-1479)
• 16h20-16h45 Philippe Charon (ADL) : Guerre et diplomatie : la résistance navarraise à l’invasion castillane de 1378.
• 16h45-17h15 Pilar Carceller Cerviño, Óscar Villarroel González (UCM): Alianças e confederaçiones: los acuerdos de Salamanca entre Castilla y Navarra en 1414.
• 17h15-17h45 Francisco de Paula Cañas Gálvez (UCM): Viajar, servir, gobernar: Las estancias de Blanca de Navarra en Castilla (1420-1441)
• Debate (17h45-18h15)
• 18h30-19h Mikel Zuza Viniegra (BGN): “No sirváis”: Carlos, príncipe de Viana y los partidarios castellanos de Juan II en Navarra.
• 19h15-19h45 Juan Boix Salvador (SEEM): Ana y Felipe de Aragón y Navarra, ¿moneda de cambio de Juan II de Aragón, rey de Navarra?
• 19h45-20h15 Debate

Viernes 27 de octubre
Segunda sesión: Guerra, diplomacia y memoria (1479-1525)
• 10h30-11h Álvaro Adot Lerga (UCM): Actividad diplomática de los reyes y las Cortes de Navarra en busca de la “reintegración” en Navarra de territorios en poder de Castilla (1479-1518)
• 11h-11h30 Dénes Harai (UPPA): La Castille dans le livre des syndics des États de Béarn (1488-1521)
• Descanso
• 11h45-12h15 Fernando Serrano Larráyoz (UAH): Para Luys de Morales […] que fue quemado […]: medicinas y tratamientos médicos para las tropas castellanas tras la toma de Amaiur (1521)
• 12h15-12h45 Philippe Chareyre (UPPA): Les relations des rois Navarrais de la maison Foix-Béarn et des monarchies ibériques d’après la chronique de Nicolas de Bordenave.
• 12h45-13h15 Debate
• 13h15 Cierre

Contact

philippe.chareyre @ univ-pau.fr

denes.harai @ univ-pau.fr

Coordinador : Álvaro ADOT LERGA   e-mail para inscripción: aadot @ ucm.es

CONCESIÓN DE AYUDAS PARA LA FINANCIACIÓN DE ACCIONES ESPECIALES DE
INVESTIGACIÓN 2023. ORGANIZACIÓN DE CONGRESOS. Proyecto AEOC9/23-1

Semana internacional d’Estudios Medievales d’Estella

Milites Dei. Las órdenes militares: Encaje social y manifestaciones religiosas

Archivo Real y General de Navarra, Pamplona (Navarra)

19 – 22 juillet 2022

 

Las órdenes militares nacieron y se desarrollaron como resultado de la renovación continental plenomedieval, generando novedosas manifestaciones sociales y expresiones religioso-devocionales. La presente propuesta científica aborda el estudio del entramado social y religioso que surgió y se desplegó en torno a las principales órdenes militares europeas e hispánicas. De esta forma, se pretende ofrecer un enfoque renovador del estudio de estas instituciones a partir de los elementos que contribuyeron a dinamizar el tradicional paisaje y engranaje social y religioso, analizándolos en un plano transversal e internacional.

Teniendo en cuenta el desenvolvimiento de las órdenes y la articulación de su memoria, tanto en los espacios hispanos y como en los europeos, así como la cronología y las fases de su integración, las sesiones de la Semana de Estella 2022 se focalizarán en torno a los siguientes temas. Las dinámicas sociales y articulación de los espacios, los linajes receptores y promotores de las órdenes, las fórmulas de asociación y cofradías vinculadas a las órdenes militares, las sociedades urbanas, las actitudes y experiencias devocionales de los laicos o vivencias espirituales de los freires y las manifestaciones artísticas, entre otras cosas.

Comité Organizador

  • PRESIDENTA
    Dña. Rebeca Esnaola Bermejo
    Consejera de Cultura y Deporte
    Gobierno de Navarra
  • Alcalde del Ayuntamiento de Estella-Lizarra
    D. Koldo Leoz Garciandia
  • Rector de la Universidad Pública de Navarra
    En representación:
    Dña. Eloísa Ramírez Vaquero
  • Rectora de la Universidad de Navarra
    En representación:
    Dña. Julia Pavón Benito
  • Consejo Navarro de Cultura
    En representación:
    D. Roldán Jimeno Aranguren
  • Director del Servicio de Archivos y Patrimonio Documental
    D. Joaquim Llansó Sanjuan

Comité Científico

  • D. Pascual Martínez Sopena
    Universidad de Valladolid
  • Dña. Véronique Lamazou-Duplan
    Université de Pau et des Pays de l’Adour
  • D. Juan José Larrea Conde
    Universidad del País Vasco
  • Dña. Eloísa Ramírez Vaquero
    Universidad Pública de Navarra
  • Dña. Julia Pavón Benito
    Universidad de Navarra
  • Dña. Ana Rodríguez López
    CSIC (Madrid)
  • Da. María Bonet Donato
    Universidad Rovira i Virgili

Voir le programme

La mémoire de Jeanne d’Albert

Histoire et patrimoine protestants des Pays de l’Adour

A l’occasion du 450ème anniversaire de la mort de Jeanne d’Albert (1572 – 2022)

Bulletin du Centre d’étude du protestantisme béarnais – n° 70

15 Eur

ISSN : 1270-0932

Ce numéro spécial consacré à la mémoire de Jeanne d’Albret s’inscrit dans le cadre des commémorations du 450ème anniversaire de sa mort en juin 1572. C’est aussi celui de la Saint-Barthélemy, beaucoup plus célèbre nationalement mais qui n’a pas eu lieu dans l’état protestant du Béarn créé  par Jeanne d’Albret, même si quelques béarnais  et non des moindres ont été pris dans la tourmente. En laissant le renouvellement de l’historiographie sur cette dernière reine de Navarre aux éventuelles grandes commémorations du cinquième centenaire de sa naissance en 2028, nous avons donc choisi de consacrer la plupart des contributions à sa mémoire, très souvent malmenée parce que reine de plein exercice et de par ses choix religieux bien affirmés. Ces contributions s’attacheront à ses interprétations historiques, à ses représentations, à son inscription dans le roman national français, aux lieux qui témoignent de son existence ou de ses actions.

SOMMAIRE

Philippe Chareyre “Les traces mémorielles de Jeanne d’Albret” p. 1

Didier-Poton de Xaintrailles “Jeanne d’Albret et La Rochelle. Entre histoire et mémoire” p 19

Hélène Lanusse-Cazalé “La mémoire de Jeanne d’Albret aux XIVe te XXesiècles : entre dmiration et controverses” p. 21

Isabelle Pébay-Clottes “La chambre de Jeanne d’Albret au Château de Pau” p. 33

Claude Menges-Mironneau “Le grand portrait de Jeanne d’Albret” p. 39

Isabelle Pébay-Clottes “L’écran dit de Jeanne d’Albret” p. 42

Alvaro Adot “La légende de Jeanne d’Albret dans la forêt d’Iraty” p. 43

Etienne Moussiegt “Jeanne d’Albert en Afrique et en Espagne” p. 45

Dénes Harai “La Saint-Barthélemy et les Béarnais des compagnies d’ordonnance du roi de France (1572) p. 49

Elisabeth Rodes “Acquisition d’une lettre autographe de Jeanne d’Albret par le musée Jeanne d’Albret” p.63

Philippe Chareyre “L’ exposition L’ Art de régner. les rois de Navarre à la Renaissance p. 66 – “Le CEPB lauréat du Prix Bertrand Gille 2020” p. 67

JE “Processus de modernisation/ “réformation” des institutions à la renaissance

Journée d’étude dans le cadre de l’inauguration de l’exposition L’art de régner du programme ANR AcRoNavarre, actes royaux de Navarre

Jeudi 23 juin 2022

Casa de Velazquez, Madrid

Coordination

Álvaro ADOT LERGA Universidad Complutense de Madrid
Philippe CHAREYRE Université de Pau et des Pays de l’Adour -ITEM-
Dénes HARAI Université de Pau et des Pays de l’Adour -ITEM-

Organisation
École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Université de Pau et des Pays de l’Adour

Collaboration
Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Universidad Complutense de Madrid, Musée national et Domaine du Château de Pau

PROGRAMME

11h Ouverture
Jean-Michel CASA Embajador de Francia en España
(por confirmar), Laurent BORDES Presidente de la UPPA (o representante), Nancy BERTHIER Directora de la Casa de Velázquez

11h15-13h30 Processus de modernisation/réformation des institutions à la Renaissance

Presidencia
Oscar VILLARROEL Universidad Complutense de Madrid

José Manuel NIETO Universidad Complutense de Madrid
La “reformación” de los Reyes Católicos

Manuel RIVERO Universidad Autónoma de Madrid
La monarquía de Fernando el Católico, modelo de gobierno para Carlos V

Álvaro ADOT  Universidad Complutense de Madrid
Le cas de la Navarre et le Béarn sous les Albret entre 1484 et 1555 (« institutions civiles »)

Dénes HARAI Université de Pau et des Pays de l’Adour
Le cas de la Navarre et des domaines des Albret-Bourbon entre 1555-1594 (« institutions civiles »)

Philippe CHAREYRE Université de Pau et des Pays de l’Adour
Le cas de la Navarre et du Béarn sous les Albret-Bourbon entre 1484-1594 (« institutions religieuses »)

15h30-17h Projet ANR – AcRoNavarre. Exposition L’art de régner. Les rois de Navarre à la Renaissance

Presidencia
Véronique LAMAZOU-DUPLAN Université de Pau et des Pays de l’Adour

Philippe CHAREYRE Université de Pau et des Pays de l’Adour
Bilan du programme

Dénes HARAI Université de Pau et des Pays de l’Adour
La base de données AcRoNavarre

Conclusion

Carmén SÁNZ AYÁN
Universidad Complutense de Madrid
Real Academia de la Historia

Jeudi d’ITEM – Eloísa Ramírez Vaquero , 05 mai 2022

Jeudi 5 mai 2022 à 16h,  en Salle Bulle de la  Bibliothèque Universitaire. Conférence ouverte aux chercheurs de l’UPPA, aux étudiants du Master HCP, de l’École doctorale SSH, MEEF et Licence

Trabajando con testamentos e inventarios de bienes: Navarra s. XIII-XIV

Présentiel ou distanciel via ce lien Teams

Résumé :

Testamentos e inventarios de bienes resultan fuentes bien conocidas, aunque utilizadas de manera desigual y diversa. Los primeros, sobre todo, desde un punto de vista jurídico o desde la perspectiva de las mentalidades y actitudes ante la muerte. Los segundos, en general como simples apéndices de otro tipo de acciones jurídicas (embargos, ejecuciones testamentarias). El objetivo aquí es presentarlos como instrumentos de trabajo relacionados con la vida de las personas (en este caso del mundo urbano), analizando los objetos y su relevancia para el dueño; o los espacios vitales que esos inventarios y testamentos muestran.

Les testaments et les inventaires de biens sont des sources bien connues, bien qu’elles soient exploitées de manière inégale et de différentes façons. Les premiers, surtout, d’un point de vue juridique ou dans la perspectives d’une histoire des mentalités et des attitudes face à la mort. Les seconds sont en général considérés comme de simples annexes à d’autres types d’actions en justice (saisies, exécutions testamentaires). L’objectif ici est de les présenter comme des instruments de travail liés à la vie des gens (dans ce cas dans le monde urbain), en analysant les objets et leur pertinence pour leur détenteur, ou pour les espaces de vie que ces inventaires et testaments révèlent.

Eloísa Ramírez Vaquero est Professeure (Profesora catedrática) en Histoire médiévale à l’UPNA. Elle enseigne en Licence Histoire et Patrimoine, en Master, dirige des doctorats, en particulier au sein du campus d’excellence international de la Vallée de l’Ebre, Campus Iberus, qui regroupe les universités de Saragosse, de Lleida, Publique de Navarre, de la Rioja (masters interuniversitaires, programme conjoint de doctorat) et dont l’UPPA est partenaire associé. Elle a récemment exercé deux mandats de vice-présidente de l’UPNA et est investie dans de nombreuses responsabilités administratives et académiques.

Ses champs de spécialité : l’histoire du royaume et des rois de Navarre, des groupes sociaux, l’histoire urbaine ; l’histoire politique et culturelle, les questions patrimoniales, le tout plutôt pour le second Moyen Âge (XIIe-XVe siècles).

Professeur invitée à l’UPPA/ITEM du 2 au 6 mai 2022 (org. Véronique Lamazou-Duplan), au sein d’un laboratoire ITEM.

Mémoire et représentation féminine en Navarre au Moyen Age

Le 2 mai 2022

Memoria y representación femenina en la Navarra medieval

Lundi 2 mai 2022, 16h-17h30, Salle Chadefaud, ICL UPPA.

Conférence donnée par Eloísa Ramírez Vaquero, Professeure (Profesora catedrática) en Histoire médiévale à l’UPNA, professeur invitée au laboratoire ITEM du 02 au 06 mai 2022. 

Conférence à l’attention des étudiants du Master HCP, de l’École doctorale SSH, MEEF et Licence, ouverte aux chercheurs de l’UPPA.

Eloísa Ramírez Vaquero est Professeure (Profesora catedrática) en Histoire médiévale à l’UPNA. Elle enseigne en Licence Histoire et Patrimoine, en Master, dirige des doctorats, en particulier au sein du campus d’excellence international de la Vallée de l’Ebre, Campus Iberus, qui regroupe les universités de Saragosse, de Lleida, Publique de Navarre, de la Rioja (masters interuniversitaires, programme conjoint de doctorat) et dont l’UPPA est partenaire associé. Elle a récemment exercé deux mandats de vice-présidente de l’UPNA et est investie dans de nombreuses responsabilités administratives et académiques.

Ses champs de spécialité : l’histoire du royaume et des rois de Navarre, des groupes sociaux, l’histoire urbaine ; l’histoire politique et culturelle, les questions patrimoniales, le tout plutôt pour le second Moyen Âge (XIIe-XVe siècles).

Eloísa RAMIREZ VAQUERO Professeur invitée

Du 2 mai 2022 au 6 mai 2022

Eloísa Ramírez Vaquero, catedrática à l’Universidad Pública de Navarra (UPNA)

Professeure invitée au laboratoire ITEM du lundi 2 au vendredi 6 mai 2022

Eloísa Ramírez Vaquero est Professeure (Profesora catedrática) en Histoire médiévale à l’UPNA. Elle enseigne en Licence Histoire et Patrimoine, en Master, dirige des doctorats, en particulier au sein du campus d’excellence international de la Vallée de l’Ebre, Campus Iberus, qui regroupe les universités de Saragosse, de Lleida, Publique de Navarre, de la Rioja (masters interuniversitaires, programme conjoint de doctorat) et dont l’UPPA est partenaire associé. Elle a récemment exercé deux mandats de vice-présidente de l’UPNA et est investie dans de nombreuses responsabilités administratives et académiques.

Ses champs de spécialité : l’histoire du royaume et des rois de Navarre, des groupes sociaux, l’histoire urbaine ; l’histoire politique et culturelle, les questions patrimoniales, le tout plutôt pour le second Moyen Âge (XIIe-XVe siècles).

Professeur invitée à l’UPPA/ITEM du 2 au 6 mai 2022 (org. Véronique Lamazou-Duplan), au sein d’un laboratoire avec qui elle a déjà de nombreuses fois travaillé en étroit partenariat. Citons entre autres :

  • Avec V. Lamazou-Duplan, 2008-2010, programme Aquitaine-Navarre, Les cartulaires des rois de Navarre, prolongé au sein de plusieurs programmes ibériques. Résultats : deux journées d’études (publiées aux PUPPA), publication des cartulaires des rois de Navarre (entre 2010 et 2016), une exposition transfrontalière montée à Pau puis à Pampelune (2010-2011)
  • Avec V. Lamazou-Duplan, 2013-2015, programme international Archives familiales… / ARCHIFAM (Casa de Velázquez). Résultats : séminaires et colloques, dont les résultats ont été publiés aux éditions de la Casa de Velázquez en 2021.
  • Avec Ph. Chareyre, 2017-2022, programme ANR AcroNavarre. Résultats : plusieurs colloques dont les travaux ont été publiés aux PUPPA ou sont encore sous presse…

AGENDA

Elle participera à des réunions de travail et séminaires, interviendra lors de conférences destinées aux étudiants et chercheurs :

Memoria y representación femenina en la Navarra medieval

Lundi 2 mai, 16h-17h30, Salle Chadefaud, ICL UPPA.

Conférence pour les étudiants du Master HCP, de l’École doctorale SSH, MEEF et Licence, ouverte aux chercheurs de l’UPPA.

Trabajando con testamentos e inventarios de bienes: Navarra s. XIII-XIV

Jeudi 5 mai 2022, Jeudi d’ITEM, à 16h. En présentiel (salle Bulle, Bibliothèque Universitaire) ou en distanciel via lien Teams.

Conférence ouverte aux chercheurs de l’UPPA, aux étudiants du Master HCP, de l’École doctorale SSH, MEEF et Licence.

Résumé :

Testamentos e inventarios de bienes resultan fuentes bien conocidas, aunque utilizadas de manera desigual y diversa. Los primeros, sobre todo, desde un punto de vista jurídico o desde la perspectiva de las mentalidades y actitudes ante la muerte. Los segundos, en general como simples apéndices de otro tipo de acciones jurídicas (embargos, ejecuciones testamentarias). El objetivo aquí es presentarlos como instrumentos de trabajo relacionados con la vida de las personas (en este caso del mundo urbano), analizando los objetos y su relevancia para el dueño; o los espacios vitales que esos inventarios y testamentos muestran.

Les testaments et les inventaires de biens sont des sources bien connues, bien qu’elles soient exploitées de manière inégale et de différentes façons. Les premiers, surtout, d’un point de vue juridique ou dans la perspectives d’une histoire des mentalités et des attitudes face à la mort. Les seconds sont en général considérés comme de simples annexes à d’autres types d’actions en justice (saisies, exécutions testamentaires). L’objectif ici est de les présenter comme des instruments de travail liés à la vie des gens (dans ce cas dans le monde urbain), en analysant les objets et leur pertinence pour leur détenteur, ou pour les espaces de vie que ces inventaires et testaments révèlent.

Eloísa RAMIREZ VAQUERO, Professeur invitée

ATTENTION, SÉJOUR REPORTÉ EN MAI 2022

Eloísa Ramírez Vaquero est Professeur catedrática en Histoire médiévale à l’UPNA, elle enseigne en Licence Histoire et Patrimoine, dans le Master d’histoire médiévale et moderne, dirige des doctorats.

Ses champs de spécialités : l’histoire du royaume de Navarre, plutôt le Moyen Âge tardif (XIIIe-XVe siècles), l’histoire politique et culturelle.

Professeur invitée à l’UPPA/ITEM du 4 au 8 avril 2022 (org. Véronique Lamazou-Duplan), elle participera à plusieurs réunions de travail et de recherche et interviendra 3 fois dans la semaine :

  • mardi 5 avril, 17h30-18h30 Amphithéâtre II (Bâtiment des Lettres): conférence pour les étudiants de Master HCP, de l’École doctorale SSH, MEEF et Licence.

Memoria y representación femenina en la Navarra medieval – Mémoire et représentation féminine en Navarre au Moyen Âge

  • mercredi 6 avril, 16h-18h, salle 23 : intervention dans le cours de 2e année de Licence, Mondes ibériques médiévaux, ouvert aux étudiants de Master HCP, de l’ED SSH et MEEF.

El reino de Navarra en la Edad Media: expansión y organización – Le royaume de Navarre au Moyen Âge : expansion et organisation

(bref panorama sur la Navarre et intervention centrée sur l’expansion et l’organisation du royaume, le territoire, les réseaux urbains, les Fueros…)

  •  jeudi 7 avril, 14h-16h, salle 23 : intervention dans le cours de 3e année de Licence, Histoire médiévale, ouvert aux étudiants de Master HCP, MEEF, de l’ED SSH.

Carlos II rey de Navarra – Charles II, roi de Navarre

(des Evreux-Navarre au royaume de Navarre, de l’absence à la présence du roi en Navarre, réorganisation institutionnelle, résidence, panthéon en Navarre, idéologie royale…)

Gouverner le royaume de Navarre (1512-1620)

Philippe Chareyre (professeur émérite des Universités/UPPA), co-commissaire de l’exposition sur les actes royaux de la Navarre actuellement présentée au musée national du Château de Pau, fera une synthèse de l’administration du royaume de Navarre pris dans ses différentes composantes : politiques, économiques, juridiques et sociales.

Conférence organisée par la Société des Amis du château de Pau, entrée gratuite

“Gouverner le royaume de Navarre (1512-1620)”, samedi 29 janvier 2022, 15h, salle des Officiers (Château de Pau)

En raison d’une jauge limitée, réservation obligatoire au 06 41 26 66 08 (Merci de porter un masque)

Soutenance de thèse – Quentin Maillard

Le 8 décembre 2021

M. Quentin Maillard soutiendra sa thèse en histoire moderne le 08 décembre 2021 à 14h00 en salle du conseil du collège SSH.

Sous la direction de Philippe Chareyre, elle est intitulée :

Les officiers des Albret-Bourbon à la Renaissance en Aquitaine.

Résumé

Mots clés : Béarn, Navarre, Renaissance, Officier, Elite, Administration, Finance.

Cette recherche s’inscrit dans le programme EANAR (Les Elites Administratives en Nouvelle Aquitaine à la Renaissance sur les territoires de la maison d’Albret-Bourbon), elle a pour objectif de constituer le corpus prosopographique des élites administratives des territoires de la maison d’Albret-Bourbon à la Renaissance. Il s’agit principalement des territoires souverains de Navarre et Béarn ainsi que des territoires féodaux d’Angoumois, d’Albret, Périgord et Limousin auxquels on peut rajouter La Rochelle où la cour de Navarre a établi son siège durant une partie des guerres de religion. À partir de ce corpus, il s’agit de voir l’établissement, la mise en place et le développement d’un réseau administratif et familial des serviteurs de cette maison dans une grande partie du territoire de la Nouvelle-Aquitaine. Il s’agit donc d’inventorier les noms de ces serviteurs que l’on peut qualifier d’« officiers secondaires » de la monarchie navarraise dans ses territoires aquitains ; puis d’en étudier les liens familiaux et professionnels afin d’appréhender la constitution d’un véritable réseau au niveau régional. C’est en effet au moment où l’administration de l’État moderne se met en place, que l’on voit se constituer un véritable corps d’administrateurs au service des Albret-Bourbons qui œuvrent pour la défense de leurs intérêts.

Key Words: Béarn, Navarre, Renaissance, Officer, Elite, Administration, Financial

            This research is part of the EANAR program (Les Elites Administratives en Nouvelle Aquitaine à la Renaissance on the territories of the house of Albret-Bourbon), it aims to constitute the prosopographic corpus of the administrative elites of the territories of the house of Albret-Bourbon in the Renaissance. These are mainly the sovereign territories of Navarre and Béarn as well as the feudal territories of Angoumois, Albret, Périgord and Limousin to which we can add La Rochelle where the court of Navarre established its seat during part of the wars of religion. From this corpus, it is a question of seeing the establishment, the establishment and the development of an administrative and family network of the servants of this house in a large part of the territory of Nouvelle-Aquitaine. It is therefore a question of making an inventory of the names of these servants who can be qualified as “secondary officers” of the Navarrese monarchy in its Aquitaine territories; then to study the family and professional links in order to understand the constitution of a real network at the regional level. It is in fact when the administration of the modern state is set up that we see the formation of a veritable body of administrators at the service of the Albret-Bourbons who work to defend their interests.

L’art de régner. Les souverains de Navarre à la Renaissance

Château de Pau

Du 27 novembre 2021 au 27 février 2022

Dans la salle des Cent couverts qui accueillit la signature du rattachement de la Navarre à la France en 1620 sous le règne de Louis XIII, le Musée national et domaine du château de Pau présente une exposition qui fait la part belle aux archives et porte sur l’histoire du territoire et la modernité de sa gestion.

Un voyage dans le temps qui détaille l’histoire du règne des Foix-Albret et la façon dont ceux-ci ont géré leur royaume avant et après 1512, date du repli de ces rois de Navarre sur leurs possessions souveraines au Nord des Pyrénées : l’actuelle Basse-Navarre et la vicomté de Béarn.

Une exposition sur l’histoire du territoire et la modernité de sa gestion

Avec l’avènement de Catherine de Foix et Jean d’Albret au trône de Navarre en 1483-1484, un grand ensemble territorial transpyrénéen était en cours de constitution. Mais son développement s’est heurté aux intérêts divergents de ses deux grands voisins, la France et l’Espagne. En 1512, la monarchie espagnole prend possession de l’essentiel de la Navarre, ne laissant à ses maîtres légitimes qu’un mince lambeau de terre montagneuse au Nord de la ligne de crête.

Dès lors, de part et d’autre des Pyrénées, la réorganisation de ces territoires se poursuit selon des modèles différents, soumis à des influences contrastées. Tandis que la Haute-Navarre devient une vice-royauté espagnole, la Basse-Navarre constitue avec la vicomté souveraine de Béarn la nouvelle assise du pouvoir des Albret, préservant une certaine forme d’indépendance vis-à-vis de la couronne de France jusqu’en 1620. Au cours de cette période mouvementée, les souverains s’attachent à moderniser les structures et les pratiques administratives, dans l’esprit de la Renaissance.

Catherine de Foix et Jean d’Albret, puis Henri d’Albret et Marguerite d’Angoulême, leur fille Jeanne d’Albret, qui épouse en 1548 Antoine de Bourbon, enfin, à partir de 1572, Henri III de Navarre, le futur et fameux Henri IV de France, sous l’œil attentif des Valois, se montrent actifs dans le gouvernement de leurs états.

Une exposition qui fait la part belle aux archives

Cet effort a laissé des traces dans les arts, dont ces princes ont été de fins amateurs et de sûrs protecteurs, comme le montrent les portraits peints, médailles et sculptures réunis qui figurent dans l’exposition. Mais il s’exprime surtout à travers les archives de la «maison de Navarre», témoin de première main d’une telle dynamique. Les actes choisis (ils sont unevingtaine, dressés sur papier ou sur parchemin au XVIe siècle) offrent un éclairage direct sur la perte de la Navarre (1512), la mise en défense des possessions au nord des Pyrénées, la reconstruction des institutions, l’exercice du pouvoir en matière de justice, de finances, de religion et d’éducation. La présentation de ces documents originaux reflète une pratique de l’écrit dont il convient aujourd’hui de retrouver les clés, invitant à une réflexion tant patrimoniale que culturelle ou politique, à placer sous le signe de l’authenticité.

Cette exposition s’inscrit dans le cadre du projet AcRoNavarre (Actes royaux des souverains de Navarre) soutenu par l’Agence nationale de la Recherche (2016-2022) ; elle a été réalisée par le Musée national et domaine du château de Pau, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour – ANR AcRoNavarre et le Département des Pyrénées-Atlantiques – Archives départementales, en collaboration avec la Casa de Velázquez.

Infos pratiques

Adresse email
reservations.chateau-de-pau@culture.gouv.fr

Tarifs
7 € en plein tarif lorsque associée à la visite commentée du musée (sur réservation), gratuit pour la visite de l’exposition seule (sans réservation)

Horaires
tous les jours (sauf 25/12 et 1/1) de 9h30 à 11h45 et de 14h à 17h 2 options de visite • Château + exposition La présentation succincte de l’exposition fait suite au parcours de visite commentée des collections permanentes (sans supplément tarifaire), la visite en autonomie est ensuite possible. Réservation obligatoire d’un créneau de visite commentée sur chateau-pau.fr • Exposition seule L’exposition peut être visitée indépendamment. Sans réservation.

Site internet
https://chateau-pau.fr/agenda/evenement/lart-de-regner