Archives par mot-clé : histoire médiévale

Jeudi d’ITEM – Eloísa Ramírez Vaquero , 05 mai 2022

Jeudi 5 mai 2022 à 16h,  en Salle Bulle de la  Bibliothèque Universitaire. Conférence ouverte aux chercheurs de l’UPPA, aux étudiants du Master HCP, de l’École doctorale SSH, MEEF et Licence

Trabajando con testamentos e inventarios de bienes: Navarra s. XIII-XIV

Présentiel ou distanciel via ce lien Teams

Résumé :

Testamentos e inventarios de bienes resultan fuentes bien conocidas, aunque utilizadas de manera desigual y diversa. Los primeros, sobre todo, desde un punto de vista jurídico o desde la perspectiva de las mentalidades y actitudes ante la muerte. Los segundos, en general como simples apéndices de otro tipo de acciones jurídicas (embargos, ejecuciones testamentarias). El objetivo aquí es presentarlos como instrumentos de trabajo relacionados con la vida de las personas (en este caso del mundo urbano), analizando los objetos y su relevancia para el dueño; o los espacios vitales que esos inventarios y testamentos muestran.

Les testaments et les inventaires de biens sont des sources bien connues, bien qu’elles soient exploitées de manière inégale et de différentes façons. Les premiers, surtout, d’un point de vue juridique ou dans la perspectives d’une histoire des mentalités et des attitudes face à la mort. Les seconds sont en général considérés comme de simples annexes à d’autres types d’actions en justice (saisies, exécutions testamentaires). L’objectif ici est de les présenter comme des instruments de travail liés à la vie des gens (dans ce cas dans le monde urbain), en analysant les objets et leur pertinence pour leur détenteur, ou pour les espaces de vie que ces inventaires et testaments révèlent.

Eloísa Ramírez Vaquero est Professeure (Profesora catedrática) en Histoire médiévale à l’UPNA. Elle enseigne en Licence Histoire et Patrimoine, en Master, dirige des doctorats, en particulier au sein du campus d’excellence international de la Vallée de l’Ebre, Campus Iberus, qui regroupe les universités de Saragosse, de Lleida, Publique de Navarre, de la Rioja (masters interuniversitaires, programme conjoint de doctorat) et dont l’UPPA est partenaire associé. Elle a récemment exercé deux mandats de vice-présidente de l’UPNA et est investie dans de nombreuses responsabilités administratives et académiques.

Ses champs de spécialité : l’histoire du royaume et des rois de Navarre, des groupes sociaux, l’histoire urbaine ; l’histoire politique et culturelle, les questions patrimoniales, le tout plutôt pour le second Moyen Âge (XIIe-XVe siècles).

Professeur invitée à l’UPPA/ITEM du 2 au 6 mai 2022 (org. Véronique Lamazou-Duplan), au sein d’un laboratoire ITEM.

Mémoire et représentation féminine en Navarre au Moyen Age

Le 2 mai 2022

Memoria y representación femenina en la Navarra medieval

Lundi 2 mai 2022, 16h-17h30, Salle Chadefaud, ICL UPPA.

Conférence donnée par Eloísa Ramírez Vaquero, Professeure (Profesora catedrática) en Histoire médiévale à l’UPNA, professeur invitée au laboratoire ITEM du 02 au 06 mai 2022. 

Conférence à l’attention des étudiants du Master HCP, de l’École doctorale SSH, MEEF et Licence, ouverte aux chercheurs de l’UPPA.

Eloísa Ramírez Vaquero est Professeure (Profesora catedrática) en Histoire médiévale à l’UPNA. Elle enseigne en Licence Histoire et Patrimoine, en Master, dirige des doctorats, en particulier au sein du campus d’excellence international de la Vallée de l’Ebre, Campus Iberus, qui regroupe les universités de Saragosse, de Lleida, Publique de Navarre, de la Rioja (masters interuniversitaires, programme conjoint de doctorat) et dont l’UPPA est partenaire associé. Elle a récemment exercé deux mandats de vice-présidente de l’UPNA et est investie dans de nombreuses responsabilités administratives et académiques.

Ses champs de spécialité : l’histoire du royaume et des rois de Navarre, des groupes sociaux, l’histoire urbaine ; l’histoire politique et culturelle, les questions patrimoniales, le tout plutôt pour le second Moyen Âge (XIIe-XVe siècles).

Eloísa RAMIREZ VAQUERO Professeur invitée

Du 2 mai 2022 au 6 mai 2022

Eloísa Ramírez Vaquero, catedrática à l’Universidad Pública de Navarra (UPNA)

Professeure invitée au laboratoire ITEM du lundi 2 au vendredi 6 mai 2022

Eloísa Ramírez Vaquero est Professeure (Profesora catedrática) en Histoire médiévale à l’UPNA. Elle enseigne en Licence Histoire et Patrimoine, en Master, dirige des doctorats, en particulier au sein du campus d’excellence international de la Vallée de l’Ebre, Campus Iberus, qui regroupe les universités de Saragosse, de Lleida, Publique de Navarre, de la Rioja (masters interuniversitaires, programme conjoint de doctorat) et dont l’UPPA est partenaire associé. Elle a récemment exercé deux mandats de vice-présidente de l’UPNA et est investie dans de nombreuses responsabilités administratives et académiques.

Ses champs de spécialité : l’histoire du royaume et des rois de Navarre, des groupes sociaux, l’histoire urbaine ; l’histoire politique et culturelle, les questions patrimoniales, le tout plutôt pour le second Moyen Âge (XIIe-XVe siècles).

Professeur invitée à l’UPPA/ITEM du 2 au 6 mai 2022 (org. Véronique Lamazou-Duplan), au sein d’un laboratoire avec qui elle a déjà de nombreuses fois travaillé en étroit partenariat. Citons entre autres :

  • Avec V. Lamazou-Duplan, 2008-2010, programme Aquitaine-Navarre, Les cartulaires des rois de Navarre, prolongé au sein de plusieurs programmes ibériques. Résultats : deux journées d’études (publiées aux PUPPA), publication des cartulaires des rois de Navarre (entre 2010 et 2016), une exposition transfrontalière montée à Pau puis à Pampelune (2010-2011)
  • Avec V. Lamazou-Duplan, 2013-2015, programme international Archives familiales… / ARCHIFAM (Casa de Velázquez). Résultats : séminaires et colloques, dont les résultats ont été publiés aux éditions de la Casa de Velázquez en 2021.
  • Avec Ph. Chareyre, 2017-2022, programme ANR AcroNavarre. Résultats : plusieurs colloques dont les travaux ont été publiés aux PUPPA ou sont encore sous presse…

AGENDA

Elle participera à des réunions de travail et séminaires, interviendra lors de conférences destinées aux étudiants et chercheurs :

Memoria y representación femenina en la Navarra medieval

Lundi 2 mai, 16h-17h30, Salle Chadefaud, ICL UPPA.

Conférence pour les étudiants du Master HCP, de l’École doctorale SSH, MEEF et Licence, ouverte aux chercheurs de l’UPPA.

Trabajando con testamentos e inventarios de bienes: Navarra s. XIII-XIV

Jeudi 5 mai 2022, Jeudi d’ITEM, à 16h. En présentiel (salle Bulle, Bibliothèque Universitaire) ou en distanciel via lien Teams.

Conférence ouverte aux chercheurs de l’UPPA, aux étudiants du Master HCP, de l’École doctorale SSH, MEEF et Licence.

Résumé :

Testamentos e inventarios de bienes resultan fuentes bien conocidas, aunque utilizadas de manera desigual y diversa. Los primeros, sobre todo, desde un punto de vista jurídico o desde la perspectiva de las mentalidades y actitudes ante la muerte. Los segundos, en general como simples apéndices de otro tipo de acciones jurídicas (embargos, ejecuciones testamentarias). El objetivo aquí es presentarlos como instrumentos de trabajo relacionados con la vida de las personas (en este caso del mundo urbano), analizando los objetos y su relevancia para el dueño; o los espacios vitales que esos inventarios y testamentos muestran.

Les testaments et les inventaires de biens sont des sources bien connues, bien qu’elles soient exploitées de manière inégale et de différentes façons. Les premiers, surtout, d’un point de vue juridique ou dans la perspectives d’une histoire des mentalités et des attitudes face à la mort. Les seconds sont en général considérés comme de simples annexes à d’autres types d’actions en justice (saisies, exécutions testamentaires). L’objectif ici est de les présenter comme des instruments de travail liés à la vie des gens (dans ce cas dans le monde urbain), en analysant les objets et leur pertinence pour leur détenteur, ou pour les espaces de vie que ces inventaires et testaments révèlent.

Eloísa RAMIREZ VAQUERO, Professeur invitée

ATTENTION, SÉJOUR REPORTÉ EN MAI 2022

Eloísa Ramírez Vaquero est Professeur catedrática en Histoire médiévale à l’UPNA, elle enseigne en Licence Histoire et Patrimoine, dans le Master d’histoire médiévale et moderne, dirige des doctorats.

Ses champs de spécialités : l’histoire du royaume de Navarre, plutôt le Moyen Âge tardif (XIIIe-XVe siècles), l’histoire politique et culturelle.

Professeur invitée à l’UPPA/ITEM du 4 au 8 avril 2022 (org. Véronique Lamazou-Duplan), elle participera à plusieurs réunions de travail et de recherche et interviendra 3 fois dans la semaine :

  • mardi 5 avril, 17h30-18h30 Amphithéâtre II (Bâtiment des Lettres): conférence pour les étudiants de Master HCP, de l’École doctorale SSH, MEEF et Licence.

Memoria y representación femenina en la Navarra medieval – Mémoire et représentation féminine en Navarre au Moyen Âge

  • mercredi 6 avril, 16h-18h, salle 23 : intervention dans le cours de 2e année de Licence, Mondes ibériques médiévaux, ouvert aux étudiants de Master HCP, de l’ED SSH et MEEF.

El reino de Navarra en la Edad Media: expansión y organización – Le royaume de Navarre au Moyen Âge : expansion et organisation

(bref panorama sur la Navarre et intervention centrée sur l’expansion et l’organisation du royaume, le territoire, les réseaux urbains, les Fueros…)

  •  jeudi 7 avril, 14h-16h, salle 23 : intervention dans le cours de 3e année de Licence, Histoire médiévale, ouvert aux étudiants de Master HCP, MEEF, de l’ED SSH.

Carlos II rey de Navarra – Charles II, roi de Navarre

(des Evreux-Navarre au royaume de Navarre, de l’absence à la présence du roi en Navarre, réorganisation institutionnelle, résidence, panthéon en Navarre, idéologie royale…)

Les archives familiales dans l’Occident médiéval et moderne

Les archives familiales dans l’Occident médiéval et moderne. Trésor, arsenal, mémorial

Edité par Véronique Lamazou-Duplan

Avec la collaboration de Maria Lurdes Rosa, Eloísa Ramírez Vaquero, Tünde Mikes, Arsenio Dacosta et José Ramón Diaz de Durana

Collection de la Casa de Velázquez n° 185

ISBN 9788490963340

Madrid, 2021, XII-555 p.

Au Moyen Âge et aux temps modernes, les familles aristocratiques, nobles, mais aussi marchandes et paysannes, conservent et transmettent les documents utiles pour défendre leurs droits, administrer, construire leur domination et leur mémoire. Centré sur la péninsule Ibérique, ouvert à des comparaisons dans l’Occident chrétien, ce livre étudie le phénomène de l’archivage touchant l’histoire, les droits et la mémoire des familles, la genèse de ces archives familiales, leur histoire au fil des générations, leur statut et leur rôle : trésor, arsenal, mémorial.

Ce volume rassemble les textes de 46 historiens et archivistes qui ont noué un dialogue original et fécond. Ils proposent une réflexion sur les archives dites de famille, confrontant regards, recherches et expériences, sur un sujet inscrit à la croisée de champs scientifiques largement renouvelés : pratiques de l’écrit, histoire des archives (archivistique historique – Archival Science), de la parenté. Dans une péninsule Ibérique ouverte à la comparaison avec d’autres aires géographiques, toutes les dimensions des archives familiales sont interrogées : archives des familles royales – ou du royaume ? –, nobles, dans leur diversité, mais aussi marchandes et paysannes ; entre genèse et remaniements, fabrique des archives de la « famille », du lignage, de la Maison. Dépassant la classique césure entre Moyen Âge et modernité, la production, la conservation, la transmission et réorganisation des archives familiales, désormais sujets d’étude per se, sont saisies en mouvement, dans leur historicité et dans la transversalité sociale des pratiques.

L’auteur

Véronique Lamazou-Duplan est maître de conférences en Histoire du Moyen Âge à l’université de Pau et des Pays de l’Adour/ ITEM EA 3002. Ses recherches portent sur le monde urbain, la vie familiale, les pratiques de l’écrit aux XIVe et XVe siècles. Elle a dirigé les publications suivantes : Le cartulaire dit de Charles II roi de Navarre (2010, co-édition Principe de Viana-UPPA), Signé Fébus, comte de Foix, prince de Béarn. Marques personnelles, écrits et pouvoir autour de Gaston Fébus (2014, co-édition Somogy Editions d’art – UPPA), Écritures du pouvoir, coll. « Les cultures politiques dans la péninsule Ibérique et au Maghreb (VIIIe-XVe siècle) », vol. 2 (2019, éditions Ausonius). La Casa de Velázquez lui a confié la coordination scientifique du programme ARCHIFAM (2013-2015) qui a conduit à la publication de ce volume sur Les archives familiales dans l’Occident médiéval et moderne. Trésor, arsenal, mémorial dont elle a été l’éditrice principale et coordinatrice.

Intérêt et originalité de l’ouvrage

Cet ouvrage présente une triple originalité.

La première est de rapprocher les regards et les travaux d’historiens et d’archivistes. Professionnels des archives et historiens spécialistes d’archivistique et plus largement des pratiques de l’écrit, nouent dans ce livre un dialogue fécond, dans le cadre de champs de recherche renouvelés et très dynamiques.

Ce livre centré sur la péninsule Ibérique (Portugal, domaines insulaires et marges pyrénéennes inclus) et ouvert à des comparaisons dans l’Occident chrétien (France, Flandre, Italie…), propose, non pas une classique histoire des familles à partir des archives, mais étudie en soi le phénomène de l’archivage touchant l’histoire, les droits et la mémoire des familles. Il révèle les liens complexes entre archives et familles lors de la genèse de ces fonds puis dans l’histoire de leur accroissement et de leur conservation, au fil des générations et des évolutions familiales. On mesure alors le statut et le rôle de ces archives familiales, à la fois trésor, arsenal, mémorial.

Ce faisant, troisième originalité, ce livre dépasse les périodisations classiques de l’histoire, en inscrivant sa démarche dans la longue durée, entre Moyen Âge et Modernité.

Ce livre, tant par la méthode suivie que par les résultats présentés, est donc un point d’étape important dans un champ renouvelé de la recherche et peut également servir de guide aux chercheurs.

Public concerné

Enseignants-chercheurs, étudiants, professionnels (professionnels des services d’archives, des bibliothèques, du patrimoine écrit…), grand public curieux d’histoire et fréquentant les archives, propriétaires d’archives privées…

Diffusion

Disponible à la vente sous forme papier auprès de la Casa de Velázquez et de nombreuses librairies.

Accessible via un lien vers la version en accès libre sur Open Edition Books, sur le site des éditions de la Casa de Velázquez

La fabrique urbaine. Orthez du Moyen Âge à la Renaissance

La journée d’étude La fabrique urbaine. Orthez du Moyen Âge à la Renaissance a eu lieu le 4 juin à Orthez. Journée du Séminaire transversal Hommes, territoires, environnement du MASTER HCP de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, elle clôturait l’opération CORTES (Chantier d’histoire 2020 financé par une bourse d’innovation pédagogique, E2S ANR).

Elle a commencé par une visite commentée par Benoît Cursente “Orthez médiéval : une ville double” partant du Pont Vieux pour arriver place du foirail.

Après une visite du château de Moncade et avant celle du musée Jeanne d’Albret, plusieurs communications se sont succédé:

  •  En guise d’introduction, Véronique Lamazou-Duplan (UPPA/ITEM) « Questions sur quelques lieux d’Orthez dans les sources textuelles de la fin du Moyen Âge »
  • Nadine Béague (INRAP/IRAA), « Les nouvelles données archéologiques sur l’église Saint- Pierre et le développement urbain d’Orthez »
  • Bernard Sournia (Conservateur en chef honoraire du patrimoine), « Enquête archéologique sur Saint-Pierre d’Orthez : chronologie et modèles »
  • Philippe Chareyre et Mélanie Le Couédic (UPPA/ITEM), « Autour du censier d’Orthez de 1536 et de l’Opération Cortes »

Jeudis d’ITEM – Pierre Courroux

01 avril 2021 – 13H30-15H00

Rejoindre la conférence

D’Hastings à Azincourt : Les motifs des chroniqueurs médiévaux et la bataille idéale

Résumé de la présentation : Comme tous les historiens depuis l’Antiquité, les chroniqueurs médiévaux sont très mal renseignés sur les batailles rangées. Quand bien même ils seraient présents en personne (ce qui est fort rare), et placés de manière idéale pour contempler tout le champ de bataille (ce qui n’arrive jamais), ils devraient encore savoir où regarder dans la mêlée et comment interpréter le chaos général. Heureusement, ces lacunes ne les ont jamais empêché de raconter malgré tout les batailles. A l’aide d’un index des motifs trouvés dans leurs chroniques, je souhaite montrer qu’ils racontent en général comment une bataille aurait dû se dérouler, et non ce qui s’est effectivement passé.
 
Biographie : Pierre Courroux est Enseignant chercheur contractuel à l’Université de Pau depuis 2019. Il y travaille sur l’histoire du château de Buzet et l’histoire des Albret à la fin du Moyen Âge. Il a soutenu en 2013 une thèse sur l’écriture de l’histoire dans les chroniques médiévales françaises. De 2017 à 2019, il a mené à bien un projet sur Les motifs dans les récits de bataille médiévaux, en tant que Newton Fellow de la British Academy. Il a récemment publié une biographie de Charles d’Albret, connétable d’Azincourt (Ausonius, 2019) et coédite avec A. Jamme le Roman de Sylvestre Budes, chronique d’un mercenaire du XIVe siècle (Belles Lettres, à paraître en 2021).

Hors-Champs

Séminaire TERRAE 2020. Hors-champs. Regards croisés sur les forêts et les incultes au Moyen-Age

Coordonné par Sylvain BURRI

17 janvier 2020, 14h-17h30 : Biodiversité et écologie des forêts médiévales

  • Corinne BECK (Université de Valenciennes, ArScAn UMR 7041 41) : Géohistoire des espaces forestiers médiévaux
  • Péter SZABÓ (Institute of Botany of the Czech Academy of Sciences) : Medieval al forests in Central al Europe: from history to ecology

14 février 2020, 10h-17h : Actualité de la recherche sur le pastoralisme

  • Christine RENDU (FRAMESPA UMR 5136 CNRS-UT2J) : L’occupation et l’exploitation agro-pastorale de la haute montagne pyrénéenne au premier millénaire de notre ère : essai de synthèse
  • Carine CALASTRENC (TRACES UMR 5608 ; FRAMESPA UMR 5136 CNRS-UT2J) : Rechercher des cabanes. Les nouveaux outils de
    détection archéologique en haute montagne
  • Mélanie LE COUÉDIC et Alain CHAMPAGNE (ITEM EA 3002 UPPA) : Les cayolars et leur environnement (Pays basque) : approche croisée entre histoire et archéologie
  • Sylvain BURRI (TRACES UMR 5608 CNRS-UT2J) : Compter les moutons. Une histoire à vous rendre chèvre…

28 février 2020, 10h-16h : Industries forestières

  • Isabelle COMMANDRÉ (Inrap Méditerranée) : Les verreries forestières du Tarn et du Haut Languedoc (Moyen Âge-époque moderne)
  • Graziella RASSAT (Universités de Limoges et de Poitiers, GEOLAB UMR 6042 42) : Les forêts charentaises : des “territoires
    ressources” pour les métallurgistes du fer. Approche interdisciplinaire et multiscalaire.

6 mars 2020, 10h-16h : Construire en bois dans la péninsule ibérique

  • Marta DOMINGUEZ EZ-DELMAS (Universiteit van Amsterdam) : Oak forests and timber in the north of Spain in: supplying construction activities in the Early Modern Period (1400-1800).
  • Ricardo CÓRDOBA DE LA LLAVE (Universidad de Córdoba) : L’emploi du bois dans la construction hydraulique en Andalousie aux
    XVe et XVIe siècles

3 avril 2020, 14h-17h30 : Faune sauvage et chasse

  • Fabrice GUIZARD (Université polytechnique Hauts-de-France, ArScAn UMR 7041) : Gestion faunistique et ressources cynégétiques dans l’incultum altomédiéval.
  • Vianney FOREST (Inrap Méditerranée) : La chasse et l’animal sauvage dans le Midi de la France au Moyen Âge d’après les restes
    osseux

Télécharger le programme

 

Ecrit, pouvoirs et société du XIIe au XIVe siècle

(Angleterre, France, péninsule italienne, péninsule ibérique)

Journée d’étude – 31 janvier 2020

Organisée par Véronique Lamazou-Duplan

Université de Pau et des Pays de l’Adour – Amphithéâtre de la Présidence

Dans le cadre des Masters MEEF (Histoire et Géographie) et HCP ( Séminaire ” Réseaux et pouvoirs, expressions et représentations”).

Flaran 2019

Abbaye d’Arthous
Hastingues, Landes

organisées sous la responsabilité scientifique
d’Emmanuelle Charpentier et de Didier Lett

Le village à l’épreuve du genre dans l’Occident médiéval et moderne

Comité d’organisation :
Dominique BIDOT-GERMA
(Université de Pau et des Pays de l’Adour – ITEM EA3002)
Alain CHAMPAGNE
(Université de Pau et des Pays de l’Adour – ITEM EA3002)
Emmanuelle CHARPENTIER
(Université Toulouse – Jean Jaurès)
Guilhem FERRAND
(Université Toulouse – Jean Jaurès)
Sandrine LAVAUD
(Université Bordeaux Montaigne)

46ème Semaine internationale d’études médiévales d’Estella

La ville des paysans. Villes neuves, petites villes, villes-marchés”.

16 au 19 juillet 2019 / Estrella – Lizarra

Le lundi 6 mai 2019, Ana Herrera (Gobierno de Navarra), Koldo Leoz Garciandía (maire d’Estella-Lizarra) et le Professeur Pascual Martínez Sopena (univ. de Valladolid) ont officiellement présenté à la presse l’argumentaire scientifique et le déroulement de la 46e Semaine internationale d’études médiévales d’Estella . Ce même jour, le comité scientifique, auquel participe depuis trois ans Véronique Lamazou-Duplan, a longuement travaillé au programme de la 47e Semaine internationale d’études médiévales d’Estella (juillet 2020).

Cette 46ème édition sera consacrée à :
“La ville des paysans. Villes neuves, petites villes, villes-marchés”.

Le tissu urbain européen est en grande partie hérité du Moyen Âge. Dans sa forme la plus étendue, il s’est exprimé par l’apparition de milliers de petites agglomérations entre le XIe et le XIVe siècle. Les historiens qui les ont étudiées les nomment, entre autres, petites villes, market towns, centri minori, villes neuves.

Ce processus a été sous-évalué comparé au nombre très limité de métropoles d’échelle régionale ou de grand rayonnement, neuves et anciennes, nées ou réactivées durant la même période. Aux villes neuves sont associées des migrations de court, moyen ou grand rayon ; le plus souvent, elles se constituèrent en noyaux de taille relativement modeste où s’expérimentèrent des formes d’urbanisme planifié. Souvent développées de par la volonté des princes et des seigneurs, ces agglomérations exercèrent des fonctions centrales sur des régions de dimension variable. Elles accueillirent des marchés et des activités artisanales, tout en étant le siège territorial de pouvoirs sociaux et politiques (l’Église et les seigneuries en général, les monarchies) ; elles générèrent en outre une dynamique particulière autour de leurs institutions municipales.

L’objectif de cette Semaine est de dégager le rôle des villes neuves médiévales dans l’histoire européenne. Son évaluation globale est confiée à la conférence introductive (B. Cursente), tandis que ses perspectives cartographiques font l’objet d’une réflexion particulière (E. Jean-Courret). Il faut toutefois souligner que la diversité historique du continent a donné lieu à un phénomène présentant des faciès différenciés. Il aurait pu faire l’objet d’un examen strictement comparatif, fondé sur une grille de problèmes communs. Le choix a été fait de sélectionner des approches qui font référence à des problèmes spécifiques, plus pertinents ou mieux étudiés, dans certaines régions du continent et des territoires hispaniques.

Ainsi, les problèmes associés aux mouvements migratoires seront analysés à partir du cas de l’Europe centrale (N. Berend) tandis que l’étroite relation entre villes et marchés sera circonscrite à l’ouest de la France (J. Petrowiste). L’Angleterre sera le banc d’essai pour l’étude des seigneuries ecclésiastiques et nobiliaires (C. Liddy), et l’Italie, pour les terre nuove dont les grandes communes furent les promotrices, de même les centri minori en général (Ginatempo). Les études concernant l’aire hispaniques seront centrées en particulier sur les relations entre ville et plat pays en Catalogne (Farias), sur les différents scénarios d’un phénomène commun : l’importance des initiatives des monarchies et des pouvoirs municipaux. Seront successivement approchés les cadres juridiques et la planification urbaine dans la Couronne d’Aragon (Villanueva), la longue évolution du phénomène dans la Couronne de Castille (Martínez), les villes de la côte septentrionale (Alvarez) et les villes de frontière pour le Portugal (da Costa). Enfin, la Navarre offre un terrain approprié pour étudier les “centres mineurs” qui se développent en dessous des bien connues “bonnes villes” du royaume (Ramírez).

Est également prévue la présentation de 10 communications par des doctorants et des jeunes chercheurs, lors des sessions de l’après-midi. Le vendredi matin sera dédié à un séminaire et à une table-ronde.

Les doctorant(e)s et jeunes chercheurs pourront soumettre leurs propositions avant le 20 juin, par courrier électronique (informacionsemestella@gmail.com). Le Comité scientifique évaluera les propositions et en retiendra au maximum 10. La décision sera communiquée le 30 juin.