Archives par mot-clé : mobilier funéraire

Soutenance de thèse : Laure Nonat, 15/12/17

MONDE FUNÉRAIRE DE L’ÂGE DU BRONZE ANCIEN ET MOYEN DE LA FAÇADE NORD DE L’ESPAGNE JUSQU’AU SUD-OUEST DE LA FRANCE : IDENTITÉS ET ESPACES

Vendredi 15 décembre 2017, à 14 h, à l’université de Pau et des Pays de l’Adour

Ce travail de doctorat vise à valoriser la pertinence du concept du – complexe culturel atlantique -, pour les périodes du Bronze ancien et du Bronze moyen, à partir de l’analyse des  manifestations funéraires documentées de la façade nord de l’Espagne jusqu’au sud-ouest de la  France. Nous avons effectivement choisi pour cette réflexion d’étudier les réglons les moins visibles  de la documentation du domaine atlantique afin, d’une part, de les valoriser individuellement, et d’autre part, de comprendre les relations qu’elles ont entretenues entre elles, mais aussi avec celles du domaine continental Ibérique. Sur cet espace méridional atlantique, les données ont été considérablement renouvelées ces trente dernières années, grâce au développement de l’activité archéologique préventive, et permettent ainsi de contextualiser celles issues des anciennes explorations. Notre objectif consiste à caractériser les solutions funéraires ainsi que les mobiliers qui ont été adoptés sur cet espace afin de définir et de délimiter les groupes culturels en présence. Pour cela, nous avons mis en place une double échelle d’analyse :- une micro-échelle centrée sur la Galice et le bassin de l’Adour, et- une macro-échelle, sur les réglons centres et orientales de la façade atlantique Ibérique. La première échelle nous permet d’analyser la documentation de façon exhaustive, en intégrant des données inédites, tandis qu’avec la seconde, globale et synthétique, nous  dressons un panorama général et critique sur celle des réglons cantabriques et du Pays Basque espagnol. La conjugaison de ces deux approches nous permet d’effectuer des comparaisons variées sur la documentation de ces espaces et d’identifier de nombreuses convergences, en particulier à partir d’aspects de la culture matérielle qui n’avaient pas été abordés lorsque le concept du Bronze Atlantique a été bâti. Elles concernent, notamment, des mobiliers céramiques, mais aussi la réponse  unanime de ces régions atlantiques face aux cultures de la Meseta : celle de l’immobilisme. Ces éléments ainsi que les changements funéraires qui se sont opérés entre le Bronze ancien et le  Bronze moyen nous permettent de caractériser ce qu’il convient de considérer comme des dynamiques atlantiques communes. Enfin, notre base documentaire, constituée de plus de 260 sites, nous amène, également, à aborder la question des facteurs qui ont été à l’origine de la constitution des groupes culturels, multiples, de cet espace, en valorisant la place des influences extérieures, des substrats locaux ainsi que des obstacles topographiques dominants du paysage.

Mots-dés : âge du Bronze, complexe culturel atlantique, identités culturelles, groupes culturels, préhistoire récente, funéraire, territoires.

Plus d’informations