Archives par mot-clé : litterature

Soutenance de thèse – Lisa Barrère

Lisa Barrère soutiendra sa thèse intitulée “Dulce Chacón : les débuts d’une romancière” le 16 décembre 2021.

Sous la direction de Mme Dolores Thion, elle aura lieu en salle du conseil du bâtiment Droit Eco Gestion de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, à 14h30.

RESUME

Le présent travail propose une étude des trois premiers romans de Dulce Chacón : Algún amor que no mate (1996), Blanca vuela mañana (1997) et Háblame, musa, de aquel varón (1998), un corpus qui n’a jamais été étudié dans son ensemble. Souvent reconnue pour ses deux dernières œuvres ayant pour toile de fond la Guerre Civile espagnole, il s’agit de proposer une thèse qui mette en lumière ses premiers pas dans l’univers du roman.

Ce travail consiste à analyser les trois premiers récits de l’autrice, afin d’examiner son processus de création au sein du genre littéraire romanesque. Nous considérerons ce corpus comme une unité matricielle de son expérience d’écriture en prose.

Dans cet objectif, nous proposons une étude basée sur la thématologie, afin de percevoir au mieux l’évolution de grands thèmes traités à travers les différents récits. Cette analyse nous permet de mieux comprendre l’évolution de thèmes existentiels, comme l’amour, la vie et la mort, à travers la psychologie de la femme. Cette étude nous permet également d’observer l’évolution du processus de création de l’écrivaine sur ses engagements, ainsi que sur la précision de sa plume en tant que romancière.

Mots-Clés : Dulce Chacón – Roman – Littérature du XXème – Mémoire –  Oralité – Société espagnole – Femmes – Mémoire Historique – Processus de création – Immigration –  Réalisme – Trilogie.

Soutenance de thèse – Fleur DUPLANTIER

Le 17 décembre 2021

Fleur Duplantier soutiendra sa thèse “Carlota O’Neill : l’épineux parcours d’une polygraphe espagnole (1924-1982)” le 17 décembre 2021 à 9h30.

Dirigée par Mme Dolores thion, elle aura lieu en salle du conseil au bâtiment des Lettres de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.

Résumé

Romancière, dramaturge et journaliste, Carlota O’Neill (Madrid, 1905 – Caracas, 2000) représente dans le panorama de la littérature et du journalisme espagnol un exemple symbolique de l’oubli auquel ont été condamnés nombre d’intellectuels et d’artistes du XXᵉ siècle espagnol.

Issue des milieux aisés du républicanisme espagnol, Carlota O’Neill amorce à l’âge de 18 ans sa carrière d’écrivaine. Elle fait partie des jeunes intellectuelles espagnoles, aux côtés de Margarita Nelken, Elisa Soriano, Federica Montseny, entre autres.

En 1936, mariée au capitaine, Virgilio Leret, en mission à Melilla – comme chef de la Base d’Hidros d’Atalayón – Carlota s’installe à ses côtés avec leurs deux filles pour y passer les vacances estivales en famille. Le 17 juillet 1936, ils seront témoins des premières attaques de l’armée franquiste. Son mari, fidèle à la République, meurt fusillé par les insurgés, ses deux filles sont rapatriées dans un orphelinat proche de Madrid et, elle est incarcérée dans la prison de Melilla où elle passera cinq longues années. Dans les années 40, elle connaîtra l’Espagne d’après-guerre avant de prendre la route de l’exil vers le Venezuela et le Mexique.

L’objectif de cette thèse est de reconstruire le parcours personnel, idéologique et littéraire de Carlota O’Neill. Pour cela, il est important d’étudier l’ensemble de sa production, de ses prémices littéraires à ses écrits en prison, et de la prison jusqu’à son exil : de l’écriture de l’intime à l’écriture de survie, pour finalement mettre sa plume au service de sa cause : la mémoire des femmes républicaines victimes du franquisme, de la répression et de l’exil.  

Ce travail de recherche prétend contribuer ainsi à la reconstruction de l’image d’une écrivaine oubliée de la sphère littéraire espagnole, dont la vie couvre quasiment un siècle de l’Histoire de l’Espagne.

Mots clés : Carlota O’Neill – Littérature espagnole – Journalisme – Médias – XXᵉ siècle – Féminisme – Guerre civile – Prison – Franquisme – Répression – Exil républicain.

Nuevos asedios a la novela entre fronteras. Aragón-Aquitania, relatos sin fronteras

Luis Beltrán Almería; Dolores Thion Soriano-Mollá (coords.)

Prensas de la Universidad de Zaragoza

  • 286 pages, 2021
  • Colección: Estudios
  • ISBN : 978-84-1340-242-0

Este volumen recoge estudios relacionados con la novela moderna y con la novelización de otros géneros literarios en el marco de las relaciones hispanofrancesas. La iniciativa se enmarca en los esfuerzos del grupo de investigación GENUS del Gobierno de Aragón, que dirige Luis Beltrán Almería, y del proyecto Patrimoine d’encre Transpyrénéens II de la Communauté d’agglomération Pau Béarn Pyrénées (CAPBP), que dirige Dolores Thion.

Sommaire

Prólogo

Sobre la narrativa francesa contemporánea
 Rosa de Diego

Venturas y desventuras de un ansotano en el Río de la Plata y su reflejo lingüístico
  José M.ª Enguita

Una traducción al aragonés de Julio Verne
  Francho Nagore Laín

El estudiante en el costumbrismo español: escenas, tipos y fisiologías (Vicente de la Fuente y Jaime Tió)
  Fermín Ezpeleta Aguilar

La voz femenina epistolar: de Heloísa a la narrativa actual
  Patricia Urraca de la Fuente

Lezama Lima, transcreador de Pluies de Saint-John Perse
  Alicia Silvestre Miralles

Dostoievski a través de los Pirineos
  Carlos Ginés Orta

Novela y compromiso: los soldados olvidados del ejército colonial. Bataillons noirs (1941) de Joseph Peyré
  Dolores Thion Soriano-Mollá

Joseph Peyré: una terraza para el Pirineo
  Christian Manso

Teoría de la novela durante el tardofranquismo y la transición: el caso de Ramón Gil Novales (1928-2018)
  José Domingo Dueñas Lorente

Novela e inmigración
  Oliwia Baginska

Distopía y fracaso en Un incendio invisible (2011, 2017) de Sara Mesa
  Blanca Ripoll Sintes

El lugar del autor moderno en la historia literaria: el caso de Manuel Vilas
  Antonio Viñuales Sánchez

Berlín/Sevilla. Punto de fuga. Una novela biográfico-familiar
  Laura Escartín Corral

La novela según J. L. Rodríguez García
  Luis Beltrán Almería

JOSEPH PEYRÉ (1892 – 1968)

L’écriture d’un monde, un monde d’écriture

Sous la direction de Christian Manso, Pierre Peyré et Dolores Thion Soriano-Mollà

Editeur : L’Harmattan

Collection : Palinure

ETUDES LITTÉRAIRES, CRITIQUES

Lire Joseph Peyré aujourd’hui revient à prendre un bain de jouvence, tant ses récits replongent le lecteur dans ce qui a marqué l’esprit français ouvert aux quatre vents, baigné de vaillance, de générosité et d’humilité. Passionné d’une humanité au très fort potentiel, Joseph Peyré (Prix de la Renaissance 1931, Goncourt 1935) a désiré en démontrer les ressorts dans les extrêmes de la vie. Aussi l’écriture de son monde est-elle bouleversante tout autant que rassurante. Quant à son style, il a cette surprenante clarté qui ne se conçoit que dans une énonciation provenant d’une conception toute de simplicité ascétique.

  • Date de publication : 13 octobre 2020
  • Broché – format : 15,5 x 24 cm • 362 pages
  • ISBN : 978-2-343-19037-2
  • EAN13 : 9782343190372
  • EAN PDF : 9782140163128