Archives par mot-clé : histoire moderne

Commons, environmental resources and cultural heritage

Commons, environmental resources and cultural heritage
Historical and archeological perspectives
I International Workshop on the Archaeology of Commons

Scuola di Scienze Umanistche
via Balbi 2, Aula Magna
Università di Genova

Commons are a cross-road theme. This is a topic of interest to social historians, historical geographers, archaeologists, anthropologists, lawyers and environmental scientists. At the workshop we aim at provide scholars and research groups from different countries with the opportunity to explore and debate various aspects and issues pertinent to the study of ‘commons’. These areas will be examined from different perspectives and in the context of more general themes relating to archaeology and social history. The objective of the papers and discussions is to highlight and examine how the investigation of a ‘commons’, as a specific theme, can “force” the modification of questions concerning the sources and, as a consequence, modify the diverse methodologies adopted in their employment.
The workshop is the conclusive event of the ARCHIMEDE project (“Archaeology of Commons: cultural Heritage and Material Evidence of a Disappearing Europe” Marie Curie IEF based at the University of the Basque Country UPV-EHU) and will be the occasion for the launch of the “European Network for the Archaeology
of Commons”.

A noter, le 25 septembre:

Melanie Le Couedic (Université de Pau), Marc Conesa (Université de Montpellier): Histoire et archéologie des communs : jeux d’échelles et étude de cas

Voir le programme complet

Qu’est ce que la misogynie?

Qu’est-ce que la misogynie ?

Par Maurice Daumas

Les Éditions Arkhê

Seriez-vous coupable ou victime de misogynie sans le savoir ? La misogynie, littéralement « la haine des femmes », ce sont les injures, les violences, mais pas seulement : c’est aussi le processus subtil, symbolique, par lequel les femmes sont soumises à la domination masculine. Cette misogynie « masquée » s’invite au bureau, dans les institutions, dans la rue, en amitié, mais aussi plus profondément, dans l’intimité des couples.
Vous en doutez ? La misogynie est pourtant au coeur de notre vie sociale (et conjugale) depuis plus de cinq siècles. C’est ce que Maurice Daumas démontre de manière magistrale, en puisant dans l’histoire, la sociologie et la psychanalyse. Sur un sujet qui ressurgit régulièrement dans l’actualité au gré des affaires, ce livre indispensable ne manquera pas de vous surprendre, et de remettre en cause tout ce que vous pensiez savoir sur les relations entre les hommes et les femmes, du Moyen Age à l’affaire DSK.

Maurice Daumas est professeur émérite d’histoire moderne à l’université de Pau et des pays de l’Adour, spécialiste de la sexualité, de la vie affective et des relations familiales à l’Epoque moderne.

ISBN : 978-2-918682-32-5

200 pages

Des familles aristocratiques de part et d’autre des Pyrénées

Journée d’étude « Des familles aristocratiques de part et d’autre des Pyrénées : archives et objets.
Armagnac, Foix-Béarn, Albret, Navarre (XIIIe-XVIe siècle) »
Vendredi 3 février 2017, de 9h à 12h et de 14h à 17h,
Château de Pau, salle des conférences

 

Cette rencontre est organisée dans le cadre des séminaires transversaux du Master Histoire Civilisations Patrimoines de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour et du laboratoire ITEM (EA 3002).

capture-3

Les chercheurs invités (universitaires, archivistes-paléographes, conservateurs) croiseront leurs approches pour faire connaître les recherches récentes ou en cours sur les familles aristocratiques, princières, royales du sud-ouest français et du nord de la péninsule ibérique. La matinée explorera le nécessaire retour aux sources à l’aune des renouvellements des problématiques : union des Foix-Béarn, recherches nouvelles sur les Albret entre XIVe et XVe siècles, sur la comptabilité des Armagnac. L’après-midi sera dédié à la Navarre du XIVe au XVIe siècle, à ses princes et à ses rois, aux trésors d’archives et aux objets précieux. En avant-première, seront par exemple présentées par les collègues navarraises l’édition du dernier grand cartulaire des rois de Navarre (début du XVe siècle) ou les réflexions des commissaires qui préparent la prochaine exposition du Musée national du Château de Pau sur les arts précieux à la cour de Navarre au XVIe siècle. La journée se conclura par une table-ronde sur un nouveau programme de recherche d’envergure, porté par l’UPPA, sur les actes royaux navarrais rédigés entre 1484 (accession de la famille d’Albret au trône de Navarre) et 1594 (accession d’Henri de Navarre au trône de France sous le nom d’Henri IV).

armoiries

Seront ainsi mises en lumière des connaissances renouvelées sur les réseaux, les pouvoirs, les patrimoines (patrimoines matériels mais aussi écrits ou artistiques) de ces grandes familles aristocratiques de part et d’autre des Pyrénées à la fin du Moyen Âge et à la Renaissance.

sceau

Journée d’étude organisée par Véronique Lamazou-Duplan, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, le Master HCP de l’UPPA, le laboratoire ITEM (EA 3002), en partenariat avec le Musée national du château de Pau.

Accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles.

 

Programme :
Matinée
9h Véronique LAMAZOUDUPLAN (Université de Pau et des Pays de l’Adour) Accueil et introduction à la journée d’étude.
Familles et pouvoirs dans le sud-ouest français au Moyen Âge. Retour aux sources
Modératrice et discutante :
Anne GOULET (Archives départementales de la Haute-Garonne)
9h15 Dominique BIDOT-GERMA (Université de Pau et des Pays de l’Adour), L’union de Foix et du Béarn en 1290.
9h45 Pierre COURROUX (Université de Picardie Jules Verne), Les Albret et les comtes de Foix-Béarn à la fin du Moyen Âge (1359- 1484).
10h15Pause
10h30 Guilhem FERRAND (Université de Pau et des Pays de l’Adour), La comptabilité des comtes d’Armagnac à la fin du Moyen
Âge.
11h Discussion

Après-midi

La Navarre, princes et rois, trésors d’archives, objets précieux
Modérateur et discutant :
Philippe CHAREYRE (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
14h Philippe CHARON (Archives départementales de Loire- Atlantique), L’exercice du pouvoir par Louis de Navarre, lieutenant
du royaume (1356 et 1361).
14h30 Eloísa RAMÍREZ VAQUERO (Universidad Publica de Navarra) et Susana HERREROS LOPETEGUI (Patrimonio documental, Communidad foral de Navarra), El Cartulario Magno: el patrimonio regio a examen.
15h Pause
15h15 Paul MIRONNEAU, Isabelle PÉBAY-CLOTTES, Claude MENGÈSMIRONNEAU (Musée national du Château de Pau), Itinéraires, itinérances, héritages : richesses d’arts précieux de la cour de Navarre au XVIe siècle.
15h45 Discussion et table-ronde conclusive avec Dénes HARAI (Université de Pau et des Pays de l’Adour) autour du nouveau programme de recherche ANR ACRONAVARRE

 

je-3-fevrier-2017_reseauxpouvoirs_def_web

Soutenance de thèse: Benjamin Astresses

AVIS de soutenance de Thèse

—-

Monsieur Benjamin ASTRESSES

 

Soutiendra sa thèse en Histoire

le 16 décembre 2016 à 14h00  à l’UFR LLSHSSalle polyvalente
Directrice de thèse :
Madame Sylvaine GUINLE-LORINET
Laboratoire :ITEM 
Sujet de la thèse :
  « Bertrand-Sévère Laurence, évêque de Tarbes, premier évêque de Lourdes (1790-1870) »

B. Augé, lauréat du Prix Eusko Ikaskuntza-Ville de Bayonne

Chaque année, Eusko Ikaskuntza-Société d’Études Basques et la Ville de Bayonne remettent une série de prix afin de récompenser les travaux de recherche et de création qui ont trait au Pays basque, et notamment aux territoires d’Iparralde et de Bayonne, toutes disciplines confondues.

captureCette année, le Prix Culture Basque est décerné à Bertrand Augé et récompense sa thèse d’Histoire moderne qui aborde des problématiques juridiques similaires dans une autre province du Pays basque Nord, les États de Basse-Navarre.

Prix Culture Basque:
Bertrand AUGÉ, Les états de Basse-Navarre de 1665 à 1789, thèse de doctorat d’histoire moderne, sous la direction de Philippe CHAREYRE, Université de Pau et des Pays de l’Adour, 2015.

Résumé de thèse:
L’histoire de la construction administrative de la France aux XVIIe et XVIIIe siècles est celle de la mise en place d’un appareil d’État avec, dans les provinces les plus récemment intégrées, le maintien d’une assemblée des représentants des trois ordres, qui gère une partie des affaires du pays notamment la collecte de l’impôt.
Séparée de sa partie espagnole depuis 1512, la Basse-Navarre a elle aussi conservé, au moment de son union avec le royaume de France en 1620, son assemblée d’États et, surtout, son titre de « royaume ».
Le premier travail mené dans le cadre de cette thèse a consisté à retranscrire la mémoire des délibérations annuelles de l’assemblée navarraise (dont il résulte un document de 2 600 pages rassemblant 4 700 pages d’archives), depuis le début du règne personnel de Louis XIV jusqu’à la Révolution. Puis, l’étude quantitative et qualitative des textes a mis en lumière un dialogue particulier entre Versailles et la lointaine province. Face aux Bourbons, les représentants navarrais défendent leurs coutumes, leur particularisme, mais aussi leur mainmise particulière sur les affaires de la province.

 

Mention : Très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité
Jury de soutenance :
Philippe CHAREYRE (Professeur Université de Pau et des Pays de l’Adour, Directeur)
Stéphane DURAND (Professeur Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, Rapporteur)
Gérard HIRIGOYEN (Professeur Université de Bordeaux)
José María IMIZCOZ (Professeur Université du Pays Basque, Rapporteur)
Arlette JOUANNA (Professeur émérite Université de Montpellier)
John ROGISTER (Professeur Université de Durham et Institut de France, Président)

Biographie
Bertrand Augé est né en 1972 à Pau. Après un baccalauréat littéraire, il s’oriente vers des études d’Histoire, une passion héritée de son père. Une fois sa maîtrise obtenue en 1994 et après avoir satisfait à ses obligations militaires, il se tourne vers les métiers de la documentation grâce à une opportunité d’embauche à la bibliothèque universitaire de l’UPPA.
En 2006, suite à un grave accident de voiture, il reprend ses études en histoire et consacre, sous la direction de Philippe Chareyre, son mémoire de Master de Recherche aux états de Basse-Navarre, sujet présentant l’intérêt d’une documentation dense et d’une mise en valeur du patrimoine local.
Durant la préparation de sa thèse commencée en 2007, il consacre plusieurs années à la retranscription des délibérations des états navarrais aux XVIIe et XVIIIe siècles, soit près de 4700 pages d’archives, après quoi il entame le travail de réflexion.
Le jury de sa soutenance a rassemblé des spécialistes français et européens des assemblées et des parlements, qui tous lui conseillent de poursuivre ses recherches et de les rendre accessibles, non seulement à la communauté scientifique mais aussi aux acteurs du territoire. La modernité du message transmis dans les délibérations peut en effet représenter une source d’inspiration pour les décideurs actuels.
Actuellement, Bertrand Augé est enseignant chercheur, membre associé du laboratoire ITEM (Université de Pau et des Pays de l’Adour), membre permanent du laboratoire IRMAPE et correspondant national de la Commission pour l’Histoire des Assemblées d’États.

 

Liste des principales publications:
2014 : « Regard sur un corpus historique : cas d’une assemblée d’États sous l’Ancien Régime », Resadderse International (FNEGE Emergent), Volume 19.
2013 : « The Local Administration of the Bas-Languedoc region of France, 1789- 1801. A Study of Governmental Reform in the Wake of the French Revolution », Parliaments, Estates and Representation (AERES), Volume 33, Issue 1, April 2013, p.82-84. URL:http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/02606755.2013.772404#.UcXC-W5OIdU
2012 : « Le duc et les États : clientèles et fidélités en Basse-Navarre aux XVIIe et XVIIIe siècles », Parliaments, Estates and Representation (AERES), Volume 32, Issue 1, April 2012, p.21-36.
URL:http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/02606755.2012.676787#.UcXC9m5OIdU
2010 : « Les États de Basse-Navarre de 1784 à 1788 : entre particularisme provincial et intégration à la couronne de France », Parliaments, Estates and Representation (AERES), 30: 1, p.15-30.
URL:http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/02606751003651173#.UcXC9G5OIdU

Parution « Estives d’Ossau. 7000 ans de pastoralisme dans les Pyrénées »

La montagne a une histoire, des chercheurs la racontent

L’histoire du pastoralisme a longtemps été considérée comme immuable depuis des millénaires. Pourtant, les recherches initiées depuis une trentaine d’années remettent en question l’apparente stabilité des pratiques pastorales dans les Pyrénées. Pour cela, il faut reconstituer l’environnement des temps passés, chercher les traces archéologiques fugaces laissées par les bergers et leurs troupeaux, débusquer les témoignages des humbles face aux puissants dans les archives et les récits…
Dans les Pyrénées béarnaises, la vallée d’Ossau – dominée par le pic du Midi auquel elle a donné son nom – est l’une des plus connues de la partie occidentale du massif. L’activité pastorale y est toujours vivace mais sa longue histoire demandait à être décryptée. Pour écrire les 7 000 ans d’évolution des estives et du pastoralisme en Ossau, une approche pluridisciplinaire était nécessaire. Les observations croisées de différents chercheurs permettent de dévoiler progressivement l’histoire, ou plutôt les histoires, des multiples aspects de la vie pastorale sur la longue durée.
Troupeaux, herbages, forêts, cabanes, fromages, mais aussi terres communes ou droits d’usage, partages territoriaux et pratiques de l’espace, relations entre estives et piémonts sont analysés à la lumière de nouvelles sources et de nouveaux regards.

Éditeur: Le Pas d’Oiseau

ISBN : 978-2-917971-60-4 – 280 pages, couleur, 27 x 27 – 32 €

Quelques pages:

Conférence au Château de Pau, 12 novembre 2016

Les Amis du Château de Pau proposent un cycle de trois conférences sur le thème de la jeunesse de Louis XIII faisant suite à l’exposition De Burgos à Bordeaux: regards sur les mariages royaux de 1615 présentée au château du 12 décembre 2015 au 6 mars 2016.

Frédéric Bidouze, Maître de conférences en histoire moderne à l’UPPA, nous présentera
« L’enfance déchirée de Louis XIII, entre grandeur et solitude »

à 15 heures au château, samedi 12 novembre

« Il y a dans l’enfance de Louis XIII un avant et un après 14 mai 1610. Le coup de poignard de Ravaillac qui lui a ravi son père Henri IV, a non seulement plongé le Royaume dans la stupéfaction, mais a constitué pour le jeune et désormais nouveau souverain, une déchirure profonde, tant affective que psychologique. Elevé dans un premier temps comme un prince destiné à régner, il traîne par la suite une mélancolie et des frustrations préjudiciables à son équilibre et à ses forces, à l’ombre de sa mère et d’un favori. »

programme chateau-de-pau-fin 2016 -debut 2017

Plus d’informations

Réseaux épistolaires et pouvoirs

Journée d’étude interdisciplinaire
Salle Chadefaud – ICL
Vendredi  4 novembre 2016
De 9h à 17h
journee-detude_hcp_4-novembre-2016
Programme :
9h 00 : Présentation de la journée d’étude
9h 15- 10h 30 : Jonathan REID, (Université  d’East Carolina, USA),
Le réseau évangélique de Marguerite de Navarre
10h 30 – 10h45 : pause
10h45 – 11h30 : Philippe CHAREYRE, (ITEM-UPPA)
La correspondance de  Jeanne d’Albret
11h 30 – 12h : Discussion
14h 00 – 15h : Marie-Hélène GRINTCHENKO, (Collège des Bernardins, Paris),
 La correspondance de Catherine de Bourbon
15h 00 – 16h : José Maria IMIZCOZ, (Université du Pays Basque)
La correspondance épistolaire, une source pour l’analyse de réseaux
16h 00 – 17h: discussion de l’après-midi  et débat général

Pratiques, expressions et architectures religieuses

Journée d’étude interdisciplinaire
Pratiques, expressions et architectures religieuses

 

Salle Chadefaud – ICL/UPPA
Vendredi 7 octobre 2016
De 09h00 à 17h00

 

partiques-expressions-et-architectures-religieuses

Programme de la journée d’étude
 
9h 00 : Présentation de la journée d’étude
9h 15- 10h 15 : Dominique CUNCHINABE, (ITEM-UPPA),
Serpents, chimères et dragons: de l’identité au mythe
10h 30- 11h 30: Philippe CHAREYRE, (ITEM-UPPA)
Le pouvoir dans l’église : la réorganisation du temple Osse en Aspe au 19è siècle
11h 30 – 12h : discussions
14h 00 – 15h : Idrissa MANE, (ITEM-UPPA),
 Les pratiques religieuses au Sénégal : l’exemple de la communauté Ibadou
15h 00 – 16h : Abel KOUVOUAMA, (ITEM-UPPA)
Pratiques religieuses et territorialité  dans les « villes nouvelles » en région parisienne
16h 00 – 17h: discussion de l’après-midi  et débat général

Journées Internationales d’Histoire de Flaran 2016

 

38èmes Journées Internationales d’Histoire de Flaran

 

PROGRAMME:

Vendredi 14 Octobre

9h00
Accueil des congressistes à l’abbaye d’Arthous (40300 Hastingues)
9h30
Ouverture du colloque
9h45 – 12h30
Séance de travail
Marc CONESA
Université de Montpellier III
et Nicolas POIRIER
Université Toulouse – Jean Jaurès

Rapport introductif

Déchets domestiques, fumures et agriculture
Richard JONES
University of Exeter (R)
Understanding medieval manure and manuring : approaches and perspectives from England
Claire HANUSSE
Université de Caen (C)
Gérer déchets et rebuts dans un village de la plaine de Caen à la fin du fin Moyen Âge : l’exemple de Courtisigny
Tristan MORICEAU et Line PASTOR
Service Archéologique de l’Agglomération Cap-Calaisis (C)
L’amendement au Moyen Âge à Marck-en-Calaisis
12h30
Déjeuner
13h45
Visite de l’abbaye d’Arthous
14h30 – 18h00
Séance de travail
Thomas LABBÉ et Jean-Pierre GARCIA
Université de Bourgogne (C)
Amendement et renouvellement des sols dans la viticulture bourguignonne du XIVe au XVIe siècle
Gabriel JOVER AVELLÀ
Universitat de Girona (C)

Les pratiques de fertilisation dans les systèmes agraires traditionnels : l’exemple de Mallorque aux XVIIe et XVIIIe siècles

Gestion des déchets agropastoraux, exploitation des incultes et impact environnemental
Patrick FOURNIER
Université de Clermont-Ferrand (R)
Boues, fumiers et déchets dans l’Europe moderne : gestion et impact environnemental
Jérôme ROS, Marie-Pierre RUAS et Charlotte HALLAVANT
MNHN Paris et Université Toulouse – Jean Jaurès (C)
Des déchets agro-pastoraux et domestiques : les dépôts archéobotaniques médiévaux en France méridionale
Sylvain OLIVIER
Université de Nîmes (C)
Un végétal pour fabriquer du fumier. Le buis en France méridionale à l’époque moderne
18h15
Assemblée générale de l’Association des Journées Internationales d’Histoire de Flaran

 

 

Samedi 15 Octobre

9h00 – 12h00
Séance de travail
Juan Antonio QUIROS CASTILLO
Universidad del Pais Vasco (R)
Waste Management in Medieval Rural Sites in Northwestern of Spain
Emmanuelle CHARPENTIER
Université Toulouse – Jean Jaurès (C)
Les amendements marins au XVIIIe siècle, entre innovation agronomique et usage empirique
Idoia GRAU-SOLOGESTOA
University of Sheffield (C)
Understanding animal waste management at medieval rural settlements : the zooarchaeological evidence from northern Spain
Isabelle GUÉGAN
Université de Brest (C)
La lande, un inculte nécessaire en Basse-Bretagne au XVIIIe siècle
12h00
Déjeuner
13h30 – 15h30

Séance de travail

Approches économiques des relations villes-campagnes
Laurent HERMENT
EHESS (R)
Paris, un fournisseur d’engrais au XIXe siècle ? Le point de vue d’un historien ruraliste
Jean-Pierre AGUERRE
Université Lyon 2 (C)
La valorisation des excréments d’une grande ville : Lyon et sa périphérie à la fin du XIXe siècle
Pieter DE GRAEF
Universiteit Antwerpen (C)
La valorisation des déchets urbains et l’amélioration des plans de fertilisation dans l’agriculture flamande du XVIIIe siècle
Conclusion
16h00
Conférence
Stéphane ABADIE
Université Toulouse – Jean Jaurès

L’abbaye d’Arthous et l’ordre de Prémontré dans le sud de la France (XIIe-XVe s.)

Séminaire « Les contrebandes à l’époque moderne (XVI-XVIIIe.s.) »

Le prochain Séminaire Frontières du Master CAS (M2) sur le thème:
« Les contrebandes à l’époque moderne (XVI-XVIIIe siècles) »
(Coord. O. Caporossi)
aura lieu le jeudi 19 février 2016 de 9h30 à 16h00 en salle Chadefaud à l’Institut Claude Laugénie, à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.
Contrebandiers des laines et des sucres, trafiquants de monnaie et de chevaux, passeurs de métaux précieux et de tabacs, tous représentent l’une des principales figures sociales de la frontière pyrénéenne à l’époque moderne. La contrebande constitua l’une des réalités des échanges franco-espagnols, réalité qui dépassait de loin le simple cadre pyrénéen et touchait le commerce atlantique des colonies espagnoles d’Amérique. Reconstituer leurs parcours, leurs réseaux, l’économie illicite, parfois clandestine, que les contrebandiers avaient su bâtir, conduit l’historien à examiner les sources historiques les plus diverses : judiciaires, fiscales et administratives.
Les contrebandes

 

Couverture: lithographie, Edouard Pingret, 1834, Bibliothèque municipale de Toulouse, URL : http://numerique.bibliotheque.toulouse.fr/ark:/74899/B315556101_A_PINGRET_017

Séminaire Frontières « Retour aux sources : archives en question »

Vendredi 5 février 2016 Séminaire Frontières
MASTER CAS – Master Patrimoine
« Retour aux sources : archives en question »
(org. V. Lamazou-Duplan)

Séminaire Frontières 5 février 2015_def© ADPA-CG64. J.-M. Decompte
Séminaire Frontières 5 février© Radio France. A. Labbé

Au programme, les fameuses sources de l’historien, du chercheur… Cette journée croisera périodes, regards et disciplines. Des sources, de diverses natures, seront examinées en interrogeant la notion d’archives : archives comme lieu (le dépôt) mais aussi comme contenu (les documents archivés) ; des sources prises entre découverte d’archives inédites, relectures d’archives connues, sources croisées, mais aussi absence de sources, silences des archives… le tout au regard des pratiques de la recherche et de l’écriture de l’histoire.

Programme:

Institut Claude Laugénie, salle Chadefaud

9h Véronique Lamazou-Duplan (UPPA) Introduction
9h20 Jacques Pons (Directeur des ADPA) De la collecte des sources d’archives à leur communication aux chercheurs : l’exemple des Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques.
10h Alvaro Adot (UPPA / EHEHI-Casa de Velázquez) Les premiers pas de l’organisation et classement de la documentation du Trésor de Chartes de Pau.
Débat et pause
11h Frédéric Bidouze (UPPA) Vérité et véracité dans les brochures de la campagne de presse aux élections des États généraux de 1789 (5 juillet 1788-5 mai 1789). D’une saine tension dans l’usage des sources.

Débat

14h Nadine Béague (INRAP), L’apport de l’archéologie dans la connaissance d’un site historique, l’exemple du château de Morlanne.
14h40 Eloísa Ramírez Vaquero (UPNA) Textos inesperados en un archivo real: libros de la burguesía del siglo XIV.
15h40 Dominique Bidot-Germa (UPPA) Les sources de l’histoire d’une ville (Pau, du XIe au XIIIe siècle) : quand archives et archéologie défaillent.
16h Débat et conclusions.

Conférence Misogynie, 21 janvier 2016

Maurice Daumas, professeur émérite d’histoire moderne à l’UPPA, vous donnait rendez-vous le 21 janvier pour une conférence à la Médiathèque André Labarrère de Pau.

Intitulée « Qu’est ce que la misogynie? », elle s’est tenue à l’auditorium de la médiathèque à 18h00.

Cette conférence s’inscrit dans le cadre du programme « Pouvoir(s) et misogynie » de la Fédération Espaces Frontières Métissages (http://frontieres-metissages.univ-pau.fr/live/recherche/misogynie)

Parution de l’ouvrage « L’amitié dans les écrits du for privé et les correspondances de la fin du moyen âge à 1914 »

L’ouvrage intitulé « L’amitié dans les écrits du for privé et les correspondances de la fin du moyen âge à 1914 » et dirigé par Maurice Daumas, vient de paraître aux Presses de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. PUPPA, 343 pages, septembre 2014.
ISBN 2.35311.058.4

 

La querelle de l’amitié et de l’amour est un vieux débat, dont Charles Perrault a donné une interprétation d’une grande finesse, qu’on ne saurait trop conseiller à celles et ceux qui hésitent entre l’un et l’autre. Aujourd’hui, où l’amour a tous les droits, on peine à imaginer que jusqu’au XVIIIe siècle on a voué un culte à l’amitié, parée des vertus les plus élevées. C’était un devoir de la cultiver sous toutes ses formes, depuis la philia antique, sur laquelle repose le groupe social, jusqu’à l’amitié « véritable », dont la qualité est telle que les femmes, dit Montaigne, ne peuvent y accéder.
Le colloque de Pau s’est penché sur la pratique de l’amitié, à travers les mémoires, les journaux intimes et les correspondances, du XVIe au XIXe siècle. Une première partie (« Évocations de l’amitié parfaite ») est consacrée à ce modèle idéal, qui s’est épanoui à la Renaissance, mais que Montaigne et La Boétie n’ont commencé à incarner qu’à partir des Lumières. La deuxième partie (« Au cœur des relations sociales ») s’intéresse aux diverses formes de liens sociaux que génère l’amitié, depuis l’amitié duelle jusqu’aux associations fraternelles. La troisième partie (« Le sentiment et le sacré ») se penche sur les relations d’une grande diversité qu’entretient l’amitié, ce « feu sacré », avec le divin. Enfin, la dernière partie (« Amitié et écriture ») concerne ce vecteur essentiel de l’amitié que sont les correspondances, en examinant notamment celles de quelques grands écrivains.