Archives par mot-clé : histoire moderne

Emancipating Calvin

Emancipating Calvin . Culture and Confessional Identity in Francophone Reformed Communities

The eleven essays in Emancipating Calvin: Culture and Confessional Identity in Francophone Reformed Communities demonstrate the vitality and variety of early modern Francophone Reformed communities by examining the ways that local contexts shaped the reception and implementation of reforming ideas emanating especially from John Calvin and the Reformed church of Geneva. The articles address three main themes important for understanding the development of Reformed communities: the roles of consistories in Reformed churches and communities, the development of various Reformed cultures, and the ways in which ritual and worship embodied the theology and cultural foundations of Francophone Reformed churches. This Festschrift honors the pioneering work of Raymond Mentzer and reflects his influence in modern Francophone Reformed studies.

Part 1: Consistories

4 On Consistorial Diversity       (p. 60-81)
Philippe Chareyre
Translated by Karin Maag

  • ISBN:978-90-04-36341-0

Bernadotte, prince et roi de Scandinavie

Conférence « Bernadotte, prince et roi de Scandinavie »

 

La Société des Sciences des Lettres et Arts de Pau et du Béarn

a le plaisir de vous inviter à la conférence de
Romain VON DEYEN
Doctorant en histoire

« Bernadotte, prince et roi de Scandinavie (1810-1844) – vie quotidienne et grands axes politiques »

le jeudi 15 février à 17 h 30
Amphithéâtre de la Présidence – UPPA – Pau

En 1810, le maréchal d’Empire Bernadotte, alors en disgrâce auprès de Napoléon et en quasi retraite sur son domaine de Lagrange, reçut l’inattendue visite d’un militaire suédois lui proposant de présenter sa candidature auprès de la Diète suédoise – le Riksdag – en vu de devenir un jour roi de Suède. À 47 ans, c’est une toute nouvelle vie qui s’ouvre devant lui : prince royal (1810-1818) puis roi de Suède et de Norvège (1818-1844). Son règne dura près de 34 ans, à l’époque charnière du passage de la Scandinavie à l’époque contemporaine. Il accompagna – ou mena – cette transition, parfois malgré lui, tant au niveau politique, économique social, sanitaire, monétaire et financier que culturel. Son long règne est très différent selon les diverses périodes qui le composent, de l’époque du légitimisme triomphant en 1816 aux prémices du Printemps des Peuples à partir de la fin des années 1830. À coté des aspects politiques, il y a aussi la vie quotidienne de ce monarque de deux royaumes qui, né roturier au sein d’une famille modeste, vivait désormais au milieu de l’aristocratie dans les palais des rois de la dynastie Vasa et ses branches collatérales.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

contact@ssla-pau-bearn.fr

Les alter egos des souverains

Vice-rois et lieutenants généraux en Navarre, Espagne et France à la Renaissance

Rencontre scientifique soutenue par l’Agence Nationale de la Recherche dans le cadre du projet Actes royaux de Navarre (ACRONAVARRE) porté par l’UPPA.

Journée d’étude sous la direction de Philippe CHAREYRE, en collaboration avec Dénes HARAI et Álvaro ADOT.

Présentation

Les souverains de la période médiévale et de la Renaissance sont amenés à de fréquents déplacements pour défendre par la diplomatie ou les armes leurs possessions et pour s’assurer de leur fidélité. Dans un temps où les déplacements sont longs et aléatoires, pour assurer la permanence du gouvernement de leurs États et la défense de leurs intérêts ils sont amenés à désigner des représentants de confiance pouvant les représenter en toute confiance, des alter ego dont le titre peut varier, vice-roi, lieutenant-général, selon les pratiques locales et les circonstances. Dans certains cas, en raison d’un trop grand éloignement prolongé ou de l’exercice de multiples souverainetés, cette fonction peut même devenir pérenne. D’où les spécificités du choix de ces représentants de la personne même du souverain, dont l’origine et l’autorité ne peuvent être que distinctes de celles des officiers des chancelleries et des conseils sur lesquels ils ont autorité. À travers les actes émis et les correspondances entretenues par les vice-rois et les lieutenants généraux, cette journée d’étude s’attache à l’analyse des pratiques gouvernementales et administratives des représentants des souverains. Quelle est la nature des personnes désignées pour exercer la charge de vice-roi et celle de lieutenant général ? Quelles sont les modalités de désignation, de prise et de sortie de fonction ? Avec quel entourage gouvernent-ils ? Quelles sont leurs attributions et domaines d’interventions en tant qu’alter ego des rois et reines ? Comment exercent-ils leur fonction sur un espace donné et comment les évènements qui se déroulent dans cet espace ou dans des espaces voisins influent-ils sur les modalités d’exercice de leur fonction ? Qu’est-ce que leur gouvernement nous apprend sur leurs liens avec les souverains, avec les conseils et cours royaux ainsi qu’avec les assemblées d’états ? Comment apparaissent-ils dans les cérémoniaux ? Dans un premier temps, ces problématiques seront explorées dans le cadre des possessions des souverains de Navarre tout en tenant compte des autres pratiques ibériques et françaises, afin de permettre par la même occasion de mieux situer l’expérience navarraise du gouvernement par délégation dans l’Europe médiévale et moderne.

Programme

9.00 – Accueil 9.15 – Introduction : Philippe Chareyre (UPPA) : Réflexions sur la notion de lieutenant général dans les traités politiques du xvie siècle

Substituts du roi et vice-rois en Navarre

Modératrice : Véronique Lamazou-Duplan (UPPA)
9.45 – Eloísa Ramírez Vaquero (Universidad Pública de Navarra) : Les substituts du roi de Navarre au Moyen Âge : sénéchaux, gouverneurs, lieutenants
10.15 – Álvaro Adot (Casa de Velázquez) : Les premiers vice-rois en Navarre (1479-1486) : attributions de gouvernement et modèles d’émission documentaire
10.45 – Pause 11.00 – Joaquín Salcedo Izu (Universidad de Navarra) : Administración civil y militar a cargo de los virreyes de Navarra del siglo xvi
11.30 – Discussion

Lieutenants généraux en Basse-Navarre, Béarn et France

Modérateur : Philippe Chareyre (UPPA)
14.00 – Dénes Harai (UPPA) : Les nominations et les attributions des lieutenants généraux de Jeanne d’Albret et d’Henri de Navarre (1563-1576)
14.30Marie-Hélène Grintchenko (Collège des Bernardins, Faculté Notre-Dame) : « Regente et loctenante generale » : modalités et variations de l’exercice du pouvoir de Catherine de Bourbon-Navarre (1577-1592)
15.00 – Pause 15.15 – Thierry Rentet (Université Paris XIII) et Mark Greengrass (University of Sheffield) : Un merum imperium à l’épreuve des temps. Bertrand Simiane de Gordes, lieutenant du roi en Dauphiné (1565-1578)
15.45 – Discussion

Télécharger la présentation et le programme

Des familles aristocratiques de part et d’autre des Pyrénées

Journée d’étude « Des familles aristocratiques de part et d’autre des Pyrénées : archives et objets.
Armagnac, Foix-Béarn, Albret, Navarre (XIIIe-XVIe siècle) »
Vendredi 3 février 2017, de 9h à 12h et de 14h à 17h,
Château de Pau, salle des conférences

 

Cette rencontre est organisée dans le cadre des séminaires transversaux du Master Histoire Civilisations Patrimoines de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour et du laboratoire ITEM (EA 3002).

capture-3

Les chercheurs invités (universitaires, archivistes-paléographes, conservateurs) croiseront leurs approches pour faire connaître les recherches récentes ou en cours sur les familles aristocratiques, princières, royales du sud-ouest français et du nord de la péninsule ibérique. La matinée explorera le nécessaire retour aux sources à l’aune des renouvellements des problématiques : union des Foix-Béarn, recherches nouvelles sur les Albret entre XIVe et XVe siècles, sur la comptabilité des Armagnac. L’après-midi sera dédié à la Navarre du XIVe au XVIe siècle, à ses princes et à ses rois, aux trésors d’archives et aux objets précieux. En avant-première, seront par exemple présentées par les collègues navarraises l’édition du dernier grand cartulaire des rois de Navarre (début du XVe siècle) ou les réflexions des commissaires qui préparent la prochaine exposition du Musée national du Château de Pau sur les arts précieux à la cour de Navarre au XVIe siècle. La journée se conclura par une table-ronde sur un nouveau programme de recherche d’envergure, porté par l’UPPA, sur les actes royaux navarrais rédigés entre 1484 (accession de la famille d’Albret au trône de Navarre) et 1594 (accession d’Henri de Navarre au trône de France sous le nom d’Henri IV).

armoiries

Seront ainsi mises en lumière des connaissances renouvelées sur les réseaux, les pouvoirs, les patrimoines (patrimoines matériels mais aussi écrits ou artistiques) de ces grandes familles aristocratiques de part et d’autre des Pyrénées à la fin du Moyen Âge et à la Renaissance.

sceau

Journée d’étude organisée par Véronique Lamazou-Duplan, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, le Master HCP de l’UPPA, le laboratoire ITEM (EA 3002), en partenariat avec le Musée national du château de Pau.

Accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles.

 

Programme :
Matinée
9h Véronique LAMAZOUDUPLAN (Université de Pau et des Pays de l’Adour) Accueil et introduction à la journée d’étude.
Familles et pouvoirs dans le sud-ouest français au Moyen Âge. Retour aux sources
Modératrice et discutante :
Anne GOULET (Archives départementales de la Haute-Garonne)
9h15 Dominique BIDOT-GERMA (Université de Pau et des Pays de l’Adour), L’union de Foix et du Béarn en 1290.
9h45 Pierre COURROUX (Université de Picardie Jules Verne), Les Albret et les comtes de Foix-Béarn à la fin du Moyen Âge (1359- 1484).
10h15Pause
10h30 Guilhem FERRAND (Université de Pau et des Pays de l’Adour), La comptabilité des comtes d’Armagnac à la fin du Moyen
Âge.
11h Discussion

Après-midi

La Navarre, princes et rois, trésors d’archives, objets précieux
Modérateur et discutant :
Philippe CHAREYRE (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
14h Philippe CHARON (Archives départementales de Loire- Atlantique), L’exercice du pouvoir par Louis de Navarre, lieutenant
du royaume (1356 et 1361).
14h30 Eloísa RAMÍREZ VAQUERO (Universidad Publica de Navarra) et Susana HERREROS LOPETEGUI (Patrimonio documental, Communidad foral de Navarra), El Cartulario Magno: el patrimonio regio a examen.
15h Pause
15h15 Paul MIRONNEAU, Isabelle PÉBAY-CLOTTES, Claude MENGÈSMIRONNEAU (Musée national du Château de Pau), Itinéraires, itinérances, héritages : richesses d’arts précieux de la cour de Navarre au XVIe siècle.
15h45 Discussion et table-ronde conclusive avec Dénes HARAI (Université de Pau et des Pays de l’Adour) autour du nouveau programme de recherche ANR ACRONAVARRE

 

je-3-fevrier-2017_reseauxpouvoirs_def_web

Soutenance de thèse: Benjamin Astresses

AVIS de soutenance de Thèse

—-

Monsieur Benjamin ASTRESSES

 

Soutiendra sa thèse en Histoire

le 16 décembre 2016 à 14h00  à l’UFR LLSHSSalle polyvalente
Directrice de thèse :
Madame Sylvaine GUINLE-LORINET
Laboratoire :ITEM 
Sujet de la thèse :
  « Bertrand-Sévère Laurence, évêque de Tarbes, premier évêque de Lourdes (1790-1870) »

B. Augé, lauréat du Prix Eusko Ikaskuntza-Ville de Bayonne

Chaque année, Eusko Ikaskuntza-Société d’Études Basques et la Ville de Bayonne remettent une série de prix afin de récompenser les travaux de recherche et de création qui ont trait au Pays basque, et notamment aux territoires d’Iparralde et de Bayonne, toutes disciplines confondues.

captureCette année, le Prix Culture Basque est décerné à Bertrand Augé et récompense sa thèse d’Histoire moderne qui aborde des problématiques juridiques similaires dans une autre province du Pays basque Nord, les États de Basse-Navarre.

Prix Culture Basque:
Bertrand AUGÉ, Les états de Basse-Navarre de 1665 à 1789, thèse de doctorat d’histoire moderne, sous la direction de Philippe CHAREYRE, Université de Pau et des Pays de l’Adour, 2015.

Résumé de thèse:
L’histoire de la construction administrative de la France aux XVIIe et XVIIIe siècles est celle de la mise en place d’un appareil d’État avec, dans les provinces les plus récemment intégrées, le maintien d’une assemblée des représentants des trois ordres, qui gère une partie des affaires du pays notamment la collecte de l’impôt.
Séparée de sa partie espagnole depuis 1512, la Basse-Navarre a elle aussi conservé, au moment de son union avec le royaume de France en 1620, son assemblée d’États et, surtout, son titre de « royaume ».
Le premier travail mené dans le cadre de cette thèse a consisté à retranscrire la mémoire des délibérations annuelles de l’assemblée navarraise (dont il résulte un document de 2 600 pages rassemblant 4 700 pages d’archives), depuis le début du règne personnel de Louis XIV jusqu’à la Révolution. Puis, l’étude quantitative et qualitative des textes a mis en lumière un dialogue particulier entre Versailles et la lointaine province. Face aux Bourbons, les représentants navarrais défendent leurs coutumes, leur particularisme, mais aussi leur mainmise particulière sur les affaires de la province.

 

Mention : Très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité
Jury de soutenance :
Philippe CHAREYRE (Professeur Université de Pau et des Pays de l’Adour, Directeur)
Stéphane DURAND (Professeur Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, Rapporteur)
Gérard HIRIGOYEN (Professeur Université de Bordeaux)
José María IMIZCOZ (Professeur Université du Pays Basque, Rapporteur)
Arlette JOUANNA (Professeur émérite Université de Montpellier)
John ROGISTER (Professeur Université de Durham et Institut de France, Président)

Biographie
Bertrand Augé est né en 1972 à Pau. Après un baccalauréat littéraire, il s’oriente vers des études d’Histoire, une passion héritée de son père. Une fois sa maîtrise obtenue en 1994 et après avoir satisfait à ses obligations militaires, il se tourne vers les métiers de la documentation grâce à une opportunité d’embauche à la bibliothèque universitaire de l’UPPA.
En 2006, suite à un grave accident de voiture, il reprend ses études en histoire et consacre, sous la direction de Philippe Chareyre, son mémoire de Master de Recherche aux états de Basse-Navarre, sujet présentant l’intérêt d’une documentation dense et d’une mise en valeur du patrimoine local.
Durant la préparation de sa thèse commencée en 2007, il consacre plusieurs années à la retranscription des délibérations des états navarrais aux XVIIe et XVIIIe siècles, soit près de 4700 pages d’archives, après quoi il entame le travail de réflexion.
Le jury de sa soutenance a rassemblé des spécialistes français et européens des assemblées et des parlements, qui tous lui conseillent de poursuivre ses recherches et de les rendre accessibles, non seulement à la communauté scientifique mais aussi aux acteurs du territoire. La modernité du message transmis dans les délibérations peut en effet représenter une source d’inspiration pour les décideurs actuels.
Actuellement, Bertrand Augé est enseignant chercheur, membre associé du laboratoire ITEM (Université de Pau et des Pays de l’Adour), membre permanent du laboratoire IRMAPE et correspondant national de la Commission pour l’Histoire des Assemblées d’États.

 

Liste des principales publications:
2014 : « Regard sur un corpus historique : cas d’une assemblée d’États sous l’Ancien Régime », Resadderse International (FNEGE Emergent), Volume 19.
2013 : « The Local Administration of the Bas-Languedoc region of France, 1789- 1801. A Study of Governmental Reform in the Wake of the French Revolution », Parliaments, Estates and Representation (AERES), Volume 33, Issue 1, April 2013, p.82-84. URL:http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/02606755.2013.772404#.UcXC-W5OIdU
2012 : « Le duc et les États : clientèles et fidélités en Basse-Navarre aux XVIIe et XVIIIe siècles », Parliaments, Estates and Representation (AERES), Volume 32, Issue 1, April 2012, p.21-36.
URL:http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/02606755.2012.676787#.UcXC9m5OIdU
2010 : « Les États de Basse-Navarre de 1784 à 1788 : entre particularisme provincial et intégration à la couronne de France », Parliaments, Estates and Representation (AERES), 30: 1, p.15-30.
URL:http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/02606751003651173#.UcXC9G5OIdU

Conférence au Château de Pau, 12 novembre 2016

Les Amis du Château de Pau proposent un cycle de trois conférences sur le thème de la jeunesse de Louis XIII faisant suite à l’exposition De Burgos à Bordeaux: regards sur les mariages royaux de 1615 présentée au château du 12 décembre 2015 au 6 mars 2016.

Frédéric Bidouze, Maître de conférences en histoire moderne à l’UPPA, nous présentera
« L’enfance déchirée de Louis XIII, entre grandeur et solitude »

à 15 heures au château, samedi 12 novembre

« Il y a dans l’enfance de Louis XIII un avant et un après 14 mai 1610. Le coup de poignard de Ravaillac qui lui a ravi son père Henri IV, a non seulement plongé le Royaume dans la stupéfaction, mais a constitué pour le jeune et désormais nouveau souverain, une déchirure profonde, tant affective que psychologique. Elevé dans un premier temps comme un prince destiné à régner, il traîne par la suite une mélancolie et des frustrations préjudiciables à son équilibre et à ses forces, à l’ombre de sa mère et d’un favori. »

programme chateau-de-pau-fin 2016 -debut 2017

Plus d’informations

Séminaire « Les contrebandes à l’époque moderne (XVI-XVIIIe.s.) »

Le prochain Séminaire Frontières du Master CAS (M2) sur le thème:
« Les contrebandes à l’époque moderne (XVI-XVIIIe siècles) »
(Coord. O. Caporossi)
aura lieu le jeudi 19 février 2016 de 9h30 à 16h00 en salle Chadefaud à l’Institut Claude Laugénie, à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.
Contrebandiers des laines et des sucres, trafiquants de monnaie et de chevaux, passeurs de métaux précieux et de tabacs, tous représentent l’une des principales figures sociales de la frontière pyrénéenne à l’époque moderne. La contrebande constitua l’une des réalités des échanges franco-espagnols, réalité qui dépassait de loin le simple cadre pyrénéen et touchait le commerce atlantique des colonies espagnoles d’Amérique. Reconstituer leurs parcours, leurs réseaux, l’économie illicite, parfois clandestine, que les contrebandiers avaient su bâtir, conduit l’historien à examiner les sources historiques les plus diverses : judiciaires, fiscales et administratives.
Les contrebandes

 

Couverture: lithographie, Edouard Pingret, 1834, Bibliothèque municipale de Toulouse, URL : http://numerique.bibliotheque.toulouse.fr/ark:/74899/B315556101_A_PINGRET_017

Conférence Misogynie, 21 janvier 2016

Maurice Daumas, professeur émérite d’histoire moderne à l’UPPA, vous donnait rendez-vous le 21 janvier pour une conférence à la Médiathèque André Labarrère de Pau.

Intitulée « Qu’est ce que la misogynie? », elle s’est tenue à l’auditorium de la médiathèque à 18h00.

Cette conférence s’inscrit dans le cadre du programme « Pouvoir(s) et misogynie » de la Fédération Espaces Frontières Métissages (http://frontieres-metissages.univ-pau.fr/live/recherche/misogynie)