Archives par mot-clé : histoire contemporaine

Un monde en Transition(s) ?

Cahier d’Histoire Immédiate N°51

La revue Cahier d’Histoire Immédiate est rattachée depuis le 1er janvier 2017 au laboratoire Identités Territoires, Expressions, Mobilités de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (ITEM, EA 3002). Elle est publiée avec l’appui de l’éditeur Cairn.


Sous la direction de Laurent Jalabert

La notion de transition environnementale induite par les débats sur les changements climatiques est devenue un terme un peu fourre-tout, très médiatique, visant à intégrer des réflexions venues des différents champs de la recherche autour des mutations énergétiques planétaires. Cette focalisation ne doit pas masquer que l’usage du terme « transition(s) » a été très largement utilisé par la recherche notamment historique. Les transitions « démographiques », « démocratiques » etc., ont été
souvent évoquées comme des marqueurs forts et souvent pertinents de la réflexion scientifique. Aujourd’hui, la notion est omniprésente : transition citoyenne, transition touristique, transition urbaine (ou villes en transition), transition écologique, transition numérique, etc. La société civile s’empare avec la même force du terme. Ce numéro des Cahiers d’histoire immédiate, dont l’objectif est de comprendre le monde des trente dernières années par un regard historique, questionne donc les « transition(s) » au travers de quelques réflexions thématiques, tant sur les aspects environnementaux que politiques.

Format16 x 24 cm
Nombre de pages112
Date de parutionjuillet 2018
Type de brochurebroché

Appel à Candidature – Bourse de recherche doctorale 3 ANS

Bourse de recherche doctorale 3 ANS (2018-2021)

CV à renvoyer avant le 24 août à alain.champagne@univ-pau.fr

Une audition des candidats est prévue fin aout ou début septembre (les candidats retenus pour l’audition recevront une convocation)

Projet région Nouvelle Aquitaine MARGES

Laboratoire ITEM EA 3002, Université de Pau et pays Adour

Intitulé de la thèse : Vivre et gérer les zones périphériques : estives et marais littoraux de Nouvelle-Aquitaine

Direction : Laurent Jalabert (PR histoire contemporaine, ITEM, Pau), Thierry Sauzeau (PR histoire moderne, laboratoire, CRIHAM Poitiers)

Acteurs associés à la direction du projet : Alain Champagne (MC archéologie médiévale), Mélanie Le Couédic (IR archéologie-SIG)

Conditions :

– Résidence administrative : résidence obligatoire à Pau, équipe ITEM EA 3002 (https://item.univ-pau.fr)

– Durée : contrat de 3 ans (1 octobre 2018 au 30 septembre 2021)

– Diplôme requis : titulaire d’un master, archéologie, histoire (sections 21, 22 du CNU)

– Compétences requises : formation en histoire moderne et/ou contemporaine, connaissances en Systèmes d’Information Géographique (SIG) et/ou cartographie

Résumé du sujet de thèse :

L’objectif général de la thèse est de saisir de manière comparative le passage des terres de marais littoraux et d’estives, qu’elles soient communes ou privées, aux syndicats entre l’époque moderne et la première moitié du XIXe siècle. Ce sujet de doctorat s’insère dans un projet qui vise à comparer plus largement la gouvernance de ces territoires et leur occupation sur une période assez récente (principalement du XVIIe au XXe s.). Le terrain d’étude comportera un ou deux territoires dans chaque secteur, c’est-à-dire un syndicat montagnard (Soule, Ossau) et un de marais littoral (Brouage, Rochefort, Seudre). Certains de ces territoires sont déjà au cœur de projets existants sur lesquels le doctorant pourra s’appuyer[1].

Il s’agira de s’interroger sur le statut foncier des terres, communautaires, indivises, privées, mais aussi de réfléchir sur les types d’accès et les usages de ces espaces aux différents statuts. La question de l’organisation de la gestion et du partage des ressources de ces terres souvent communes est au cœur du sujet. L’originalité de ce projet consiste à aborder ces questions à micro-échelle – celle du parcellaire et à l’échelle médiane des pays « vécus », en interrogeant de façon privilégiée l’articulation entre statut du sol, pratiques d’exploitation et bâti.

Ces éléments seront à mettre en perspective des évolutions environnementales qui génèrent de profonds bouleversements dans ces milieux et affectent donc aussi la vie économique de ces territoires.

Le doctorant devra ainsi spatialiser au sein d’un Système d’Information Géographique ces terrains en fonction de leur statut et de les suivre sur le long terme. Cette approche, par le biais d’une modélisation des données historiques et archéologiques a déjà été explorée sur les deux terrains d’études par les équipes associées ce qui servira de base au doctorant. Ce SIG rassemblera des données anciennes et actuelles sur les différents thèmes de recherche.

Contexte et justification :

Le territoire de la nouvelle Aquitaine est immense et très diversifié. Il comprend sur ses marges deux zones géographiques particulières, le littoral et la haute montagne. C’est la région de la façade Atlantique/Manche qui réunit le plus long linéaire côtier et les plus vastes zones humides. Si de nos jours, ces milieux sont parfois qualifiés d’« hostiles », les recherches interdisciplinaires récentes ont renouvelé l’histoire de ces territoires et montré qu’ils ont été parcourus, utilisés et vécus, de manière temporaire ou permanente, depuis la Préhistoire. Les résultats portent en germe un renouvellement complet des connaissances historiques, mais aussi la nécessité d’adapter les modes de gestion et de valorisation du patrimoine de ces espaces dits « naturels », longtemps considérés comme marginaux et incultes. À partir de là, notre projet propose d’observer les réponses apportées par les habitants pour occuper, exploiter et vivre dans ces milieux contraignants de la période moderne à l’époque contemporaine, sur deux espaces : les marais du littoral charentais et les estives des Pyrénées-Atlantiques.

La thématique retenue pour la thèse est la gouvernance de ces espaces (foncier, accès aux ressources, types de propriétés, instances de gouvernement – communautaires et supra-communautaires -, règlements), et enfin les transformations des milieux en relations aux pratiques et usages. Un dernier volet, transversal, permettra de valoriser les sources et de croiser, analyser et comparer les dynamiques de ces espaces grâce à l’analyse spatiale.

Ce projet de recherche vise d’abord à comparer la gouvernance de ces territoires et leur occupation sur une période assez récente (principalement du XVIIe au XXe s.). Ces territoires ont toujours été importants économiquement. Ce sont des zones de pâtures, très recherchées par les éleveurs et donc indispensables à la vie des populations montagnardes dans les estives, et des riverains de la mer dans les dunes et l’estran herbager (prés salés). En montagne, ces pâturages d’altitude ont connu différentes formes d’intensification ou de spécialisation des élevages, mais aussi de déprise et d’extensification, selon des rythmes rapides et saccadés, au cours des cinq derniers siècles. Au sein des zones littorales, ces espaces ont accueilli des mutations d’usages avec le développement des activités salicoles, très rémunératrices, et ostréicoles mais aussi la conversion des dunes en forêts domaniales dédiées à la production de résine. Leur richesse écologique est désormais reconnue par tous, alors que le fait que ces milieux soient totalement construits par l’homme, fragiles, mouvants et soumis aux aléas climatiques est moins établi. Leur équilibre ne tient qu’à la persévérance de leurs exploitants tant en terme d’entretien, que d’équilibre au niveau du prélèvement opéré. Face à ces défis, les hommes ont opté pour différentes stratégies sociales et différents types d’organisation. Le projet propose de les mettre en lumière, tout en gardant à l’esprit les grandes évolutions que la région, la France et l’Europe ont connues depuis plus de trois siècles.

En dehors du contenu de la thèse précédemment exposé, le projet se penchera aussi sur la présence d’un patrimoine bâti. Qu’ils soient établis sur des terres communes, collectives ou privées, les cabanes, enclos, ou fermes qui parsèment ces espaces constituent, en effet, la principale voie d’accès des usagers aux ressources naturelles. La concession ou le contrôle de ces bâtiments constituent alors, pour les différentes instances de gestion (de la commune à l’état), un instrument essentiel de partage social des ressources et de régulation de la pression sur le milieu.

[1] Exemples : Recherches en Soule https://item.univ-pau.fr/fr/programmes-de-recherche/programmes-en-cours/pour-une-histoire-environnementale-comparee-de-la-vallee-de-la-soule-a-la-chaine-pyreneenne.html

DEPART, https://item.univ-pau.fr/fr/programmes-de-recherche/programmes-acheves/depart-dynamique-des-espaces-pyreneens-d-altitude.html

 

Colloque Joseph Peyré

Colloque international Joseph Peyré (1892-1968)

L’écriture d’un monde. Un monde d’écriture

DANS LE CADRE DES COMMÉMORATIONS NATIONALES
POUR LE 50e ANNIVERSAIRE DE SA MORT

Du 25 au 27 octobre 2018

Université de Pau et des Pays de l’Adour – Aydie

Journaliste et écrivain originaire des Basses Pyrénées, Joseph Peyré s’est profondément signalé par son regard d’humaniste. Attentif à son proche environnement  dont il tire maints principes directeurs, il n’a de cesse d’en conserver jalousement la quintessence lorsqu’il se lance à la découverte du monde qui lui est échu. Un monde notamment ébranlé par de nombreux conflits –nationaux comme internationaux- qui l’amènent tout naturellement à réagir. Un monde dont il ne peut se résoudre à voir disparaître un certain nombre de valeurs pour lesquelles il s’engage corps et âme : la personne humaine dans toute sa complexité ontologique tout autant que le milieu naturel dans l’intégrité de ses écosystèmes.

A l’écriture de ce monde, telle qu’il la largement développée tout au long de œuvre, il y a lieu d’associer l’approche de son propre monde d’écriture. En effet, ce regard pénétrant qu’il porte sur le monde se traduit stylistiquement par une écriture  que sa formation de juriste a considérablement aidé à fourbir. A ce propos l’exergue qu’il a apposé à l’ouverture de sa première œuvre de création, Sur la terrasse (1922), peut être perçue comme la matrice de la genèse de son écriture :

« Image exacte des paysages, images vaines de la rêverie,

Il n’y a entre elles que nuance d’âme ».

C’est donc dans cette voie que sont à rechercher les ressorts de son écriture tout en montrant qu’ils conviennent  parfaitement à exprimer chez Peyré une lucidité toute de générosité.

 Télécharger le programme

Bulletin d’inscription au repas à Aydie – Le temps des vendanges

Recrutement ATER Histoire contemporaine

Le département d’Histoire de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA) recrute pour la rentrée prochaine un ATER en histoire contemporaine (22e section CNU). L’annonce paraîtra dans les jours à venir sur Galaxie. Voici la fiche de poste:

Le profil recherché est celui d’un(e) jeune docteur(e), si possible titulaire d’un concours de l’enseignement, notamment l’agrégation d’histoire.

L’ ATER d’histoire contemporaine viendra appuyer l’offre de formation. Dans le cadre des enseignements de licence, il sera notamment amené à assurer des cours méthodologiques de L1 et des enseignements sur l’histoire générale de l’Europe (CM et TD). Il interviendra également, dans les enseignements du master Patrimoine et musée et éventuellement dans le master enseignement histoire et géographie.
L’ATER  d’histoire contemporaine viendra renforcer l’équipe d’ITEM dans sa mission de formation par la recherche, (master) et sera intégré à certains programmes de recherche actuellement en cours (voir le site de l’Equipe d’accueil : https://item.univ-pau.fr/).

Contacts :

Soutenance de thèse : Franck Delorme

AVIS de soutenance de Thèse
—-

Franck DELORME

 

soutiendra sa thèse de doctorat  en Histoire de l’Art

le  29 juin 2018 à 14h00

à L’UNIVERSITÉ DE PAU ET DES PAYS DE L’ADOUR
Salle du Conseil –
Bâtiment Lettres


Directeur de thèse :  M. Dominique DUSSOL

Laboratoire : ITEM

Sujet de la thèse :

« Édouard Bauhain et Raymond Barbaud, parcours croisés de deux architectes, de la Belle Époque à l’Entre-deux-guerres »

Au-delà du devoir de mémoire

Au-delà du devoir de mémoire:
Enjeux politiques, esthétiques et touristiques de la muséographie des camps en Europe
Université de Pau et des Pays de l’Adour
Salle du Conseil, UFR LETTRES

 

Dans le cadre du projet de recherche pluridisciplinaire (PIR) « La Mémoire des camps d’internement des années de la Seconde Guerre mondiale : études et analyse des muséologies /muséographies européennes », sont organisées deux journées d’études intitulées « Au-delà du devoir de mémoire : enjeux politiques, esthétiques et touristiques de la muséographie des camps en Europe ».

La journée du 15 sera consacrée à l’exposé de comptes-rendus d’études menées dans plusieurs pays d’Europe centrale (Pologne, Autriche, Tchéquie, Hongrie…) ; la matinée du 16, elle, sera centrée sur l’examen d’exemples de mémoriaux situés en France (Le Camp des Milles, Rivesaltes, Gurs) et donnera alternativement la parole à des universitaires et des artistes.

Ces journées seront présentées et animées par Sabine Forero Mendoza (Professeur d’esthétique) et Jean-Luc Poueyto (Anthropologue), tous deux membres du laboratoire ITEM.

Programme
Jeudi 15 février
  • 9h. Sabine Forero et Jean-Luc Poueyto : Accueil et présentation des deux journées
  • 9h. 45  Jean-Yves Potel, Historien, auteur et ancien conseiller culturel à Varsovie : Musées, commémorations et « politique historique » dans la Pologne contemporaine
  • 10h. 45 : Pause
  • 11h. Ewa Maczek, Directrice adjointe de l’OCIM, Dijon : Quelles mises en mots dans les lieux de mémoire ? 
  • 12h Joëlle Le Marec, Professeur de Sciences de l’Information et de la Communication, GRIPIC, Université Paris 4 : Musées et médiation de la disparition 
  • 14h. 15 Christel Venzal, Maître de conférences en Aménagement-géographie, PASSAGES, UPPA : Interrogations sur la valorisation des lieux de mémoire
  • 15 h. 15  Yaël Uzan Holveck, Auteure : Un dimanche à Auschwitz, du devoir au désir de mémoire
  • 16h. 15 : pause
  • 16h. 30 Peter Kuon, Professeur d’études romanes, université de Salzbourg (Autriche) : Politiques et esthétiques mémorielles en Autriche : le complexe concentrationnaire de Mauthausen
  • 17h. 30 Dominique Chevalier, Maître de conférences-HDR en Géographie, EVS (UMR 5600), Université Claude Bernard-ESPÉ, Lyon : Les musées-mémoriaux consacrés à la Shoah comme espace-temps mémoriels collectifs et singuliers
Vendredi 16 février
  • 9h Bastien Caumont, doctorant CIFRE en géographie au Mémorial de Rivesaltes :  Entre histoire et mémoire, la convergence mémorielle au cœur de la muséographie au Mémorial du Camp de Rivesaltes
  • 9h. 45 h. Anne-Laure Boyer, artiste plasticienne : Etude de cas d’un projet artistique participatif « Lettres de Rivesaltes » : du récit individuel au récit national, dérives et usages politiques de la mémoire collective
  • 10h. 45 Stéphane Garin, artiste, musicien : Gurs. Drancy. Gare de Bobigny. Auschwitz. Birkenau. Chelmo-Kulmhof. Majdaneck. Sobibor. Treblinka, Non-lieux, fragments d’Ukraine
  • 11 h. 30  Claude Laharie, historien : Présentation du projet du mémorial de Gurs
  • 12h Sabine Forero, Synthèse des journées d’étude.
  • 14h. 17h Visite guidée du camp de Gurs (40 mn. de Pau) 
Partenariat
Laboratoire ITEM
Laboratoire PASSAGES
Laboratoire GRIPIC
Fédération de recherche
Chaire Histoire, cultures et patrimoine
Office National des Anciens Combattants et Victimes de la Guerre
Amicale du Camp de Gurs
Association Terre de Mémoire et de Lutte
Association Les Basses Pyrénées dans la Seconde Guerre Mondiale
Union départementale des anciens combattants et victimes de la guerre

Télécharger le programme

Soutenance de Thèse-Bernard BOCQUENET, 8/12/17

AVIS de soutenance de Thèse
—-

Monsieur Bernard BOCQUENET

 

soutiendra sa thèse de doctorat  en HISTOIRE


le vendredi 8 décembre 2017 à 14H00 à L’UNIVERSITÉ DE PAU ET DES PAYS DE L’ ADOUR

UFR DEG – Salle des thèses
Directeur de thèse :  M. Laurent JALABERT

Laboratoire :
ITEM
 
Sujet de la thèse :
  « La censure en Béarn sous Vichy 1940-1944″

—-

Quelle coupure entre histoire contemporaine et histoire immédiate ?

 

L. Jalabert, professeur d’histoire contemporaine à l’UPPA (ITEM EA3002) participera à l’occasion de l’AG de l’Association des Historiens Contemporanéistes de l’Enseignement supérieur et de la recherche à la Table ronde sur le thème : « Quelle coupure entre histoire contemporaine et histoire immédiate ? »   qui aura lieu vendredi 10 novembre 2017, de 14h à 17h30, à la Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris, salle D040 (rez-de-chaussée à gauche en entrant).

1/ 14h-15h30 – Rencontre de l’AHCESR sur le thème : « Quelle coupure entre histoire contemporaine et histoire immédiate ? »

Avec les interventions de :

Anne Boitel, Aix-Marseille Université, TELEMME, auteure d’une thèse, soutenue en 2016, intitulée « Des camps de réfugiés aux centres de rétention administrative: la Cimade, analyse d’une action dans les lieux d’enfermement et de relégation (de la fin des années 1930 au début du XXIe siècle) ».

Françoise Daucé, EHESS, CERCEC, qui abordera le sujet à partir de ses travaux sur l’histoire immédiate de la Russie post-soviétique.

Armelle Enders, Université Paris 8, IHTP, qui relatera son expérience de rédaction d’une histoire du Brésil « jusqu’à nos jours » au cours d’une crise politique majeure.

Laurent Jalabert, Université de Pau, ITEM, qui évoquera son expérience à la rédaction de Cahier d’histoire immédiate.

La discussion sera animée par Julie d’Andurain et Clément Thibaud, pour le bureau de l’AHCESR.

https://ahcesr.hypotheses.org/777

Jeunesse et sports : l’invention d’un ministère (1928 – 1948)

par Marianne Lassus

En 2016, Jeunesse et Sports a fêté dans la plus grande discrétion ses soixante-dix ans tandis que la figure de Léo Lagrange, même modestement, était célébrée en même temps que les quatre-vingts ans du Front populaire. Du sous-secrétariat d’État à l’Éducation physique d’Henry Paté en 1928 à la direction des Sports de Gaston Roux en 1948, ce sont les ruptures politiques, le Front populaire, Vichy, la Libération, et les continuités administratives au cours de ces vingt années qui ont fondé ce nouveau segment ministériel.

Interrogeant l’évolution des labels (éducation physique, sports, jeunesse, loisirs, éducation populaire) significative d’affichage ou de programme politique et les rattachements successifs souvent en accordéon (l’Armée, l’Éducation nationale, la Santé), l’ouvrage accorde également une place essentielle aux hommes qui « ont fait » Jeunesse et Sports : les ministres ou secrétaires d’État (parfois très connus comme Léo Lagrange ou Jean Borotra, souvent oubliés, comme Pierre Dézarnaulds ou Joseph Pascot) et leurs entourages, les directeurs d’administration centrale mais aussi « sur le terrain », les inspecteurs de la Jeunesse et des Sports.

Cet ouvrage, issu de la publication d’une thèse, rend accessible à tous cette histoire mouvementée d’un ministère en construction et permet de mieux comprendre l’identité et la genèse de Jeunesse et Sports.

Éditeur : INSEP-Editions / Collection : Hors collection
Auteur : Marianne Lassus
Prix public : 25 €
Date de parution : juin 2017
ISBN : 978-2-86580-230-2

Commons, environmental resources and cultural heritage

Commons, environmental resources and cultural heritage
Historical and archeological perspectives
I International Workshop on the Archaeology of Commons

Scuola di Scienze Umanistche
via Balbi 2, Aula Magna
Università di Genova

Commons are a cross-road theme. This is a topic of interest to social historians, historical geographers, archaeologists, anthropologists, lawyers and environmental scientists. At the workshop we aim at provide scholars and research groups from different countries with the opportunity to explore and debate various aspects and issues pertinent to the study of ‘commons’. These areas will be examined from different perspectives and in the context of more general themes relating to archaeology and social history. The objective of the papers and discussions is to highlight and examine how the investigation of a ‘commons’, as a specific theme, can “force” the modification of questions concerning the sources and, as a consequence, modify the diverse methodologies adopted in their employment.
The workshop is the conclusive event of the ARCHIMEDE project (“Archaeology of Commons: cultural Heritage and Material Evidence of a Disappearing Europe” Marie Curie IEF based at the University of the Basque Country UPV-EHU) and will be the occasion for the launch of the “European Network for the Archaeology
of Commons”.

A noter, le 25 septembre:

Melanie Le Couedic (Université de Pau), Marc Conesa (Université de Montpellier): Histoire et archéologie des communs : jeux d’échelles et étude de cas

Voir le programme complet

Georges Despaux à Buchenwald

Georges Despaux à Buchenwald
Des dessins pour l’histoire

Par Laurent Jalabert

Fils de pépiniéristes relativement prospères de Salies-du-Béarn, malheureux dans la gestion de l’entreprise familiale, Georges Despaux vit au Pays basque pendant la Deuxième Guerre mondiale. Arrêté à Bayonne le 1er février 1944, puis déporté comme prisonnier politique à Buchenwald de mai 1944 à avril 1945, il parvient comme d’autres artistes à se procurer le minimum nécessaire pour dessiner quelques scènes de la vie du camp, dans des conditions précaires, sur des feuilles de documents administratifs qu’il récupère et dont certains ont été conservées depuis sa sortie du camp au printemps 1945. Les dessins publiés dans l’ouvrage, pour beaucoup inédits, cédés à sa mort à la famille Vanmolkot qui en a autorisé la reproduction, sont un témoignage de l’horreur concentrationnaire. Accompagnés de textes de présentation brefs, ils sont avant toute chose un témoignage pour une page sombre de l’histoire européenne.

Ouvrage publié sous la direction de Laurent Jalabert, Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (ITEM, EA3002), avec la participation de Philippe Chareyre, Sabine Forero-Mendoza et Henrik Vanmolkot.

Cet ouvrage a été publié avec le soutien de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, de l’ONAC-VG 64, et du ministère de la Défense (GIP 70ème anniversaire de la Libération).

9782350685557
septembre 2017
128 pages

Cahier d’Histoire Immédiate

Les Cahiers d’Histoire Immédiate est une revue semestrielle consacrée à l’histoire la plus contemporaine.
Après deux ans d’interruption, la publication de la revue reprend
aux éditions Cairn sous la direction scientifique de l’UPPA et du laboratoire ITEM EA 3002.

Le numéro 49 composé d’un dossier thématique intitulé « Lectures de la Révolution cubaine dans l’espace atlantique » et  de varias vient de paraître :

« La fascination pour Cuba est ancienne. Le dossier invite à réfléchir aux lectures, aux résonances et aux réceptions de la Révolution, dans la Caraïbe et, au-delà, dans l’espace atlantique. En d’autres termes, il s’agit de voir de quelle façon la Révolution cubaine, notamment à ses débuts, a engendré, tout un cortège de représentations, romantiques ou pragmatiques, et de montrer que celle-ci s’ est diffusée à la fois comme une source d’inspiration
théorique féconde et un modèle d’action auprès d’une génération de
militants et d’activistes anti-impérialistes. De plus, il s’agit d’examiner comment, par l’intermédiaire d’organismes paragouvernementaux tels que l’Organisation de solidarité des peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine (OSPAAL), plus connue sous le nom de Tricontinentale, le régime révolutionnaire cubain a ouvertement pratiqué une politique anti-impérialiste de soutien à des mouvements révolutionnaires, surtout jusqu’en 1968, date à partir de laquelle il avait tempéré son activisme internationaliste au profit d’un alignement croissant sur la politique prudente pratiquée par l’URSS à destination du tiers-monde. En conséquence, différents types d’impacts de cet activisme cubain au plan géopolitique, notamment sur les relations bilatérales franco-cubaines dans les Caraïbes, au Mexique, en Afrique de l’Ouest, sont ici analysés. »

Plus d’informations

Le numéro 50 qui sera publié à l’automne 2017 comportera un Dossier intitulé « Une histoire en chantier: l’histoire de la Vème République » et des varias.

Les chercheurs, notamment de jeunes chercheurs, peuvent soumettre des articles au comité de rédaction.  Ceux-ci sont à expédier pour le prochain numéro (50) qui paraitra à l’automne 2017 avant le 15 août sous un format word (30 000 signes espaces compris) à laurent.jalabert@univ-pau.fr  ou Joëlle Saucès joelle.sauces@univ-pau.fr

Les articles sont soumis et expertisé à un membre du comité de lecture avant d’être discuté en comité de rédaction.

Pour les numéros suivants (51 et 52) qui paraitront fin 2017 et au printemps 2018, les propositions d’articles sont à expédier avant le 15 octobre 2017 ou le 15 janvier 2018.

Les enfants de Madame Massu. D’alger au Béarn

Conférence « Les enfants de Madame Massu. D’alger au Béarn »

Pau – Amphithéâtre de la présidence

 affiche-conf-les-enfants-de-massu-28-nov-2016-pau

 

Le laboratoire de recherche ITEM (Identités, territoires, expressions, mobilités) propose la conférence Les enfants de Madame Massu. D’Alger au Béarn, le lundi 28 novembre 2016, à 17h30, à l’amphithéâtre de la présidence, par Yves DENECHERE, professeur d’histoire contemporaine à l’Université d’Angers, CNRS UMR CERHIO.

L’association Jeunesse a été fondée à Alger en 1957 par Suzanne Massu, épouse du général Massu. Le but était de recueillir des enfants musulmans isolés et de leur apporter une éducation et une formation assurant leur avenir.

Dans le contexte délicat de la fin de la guerre d’Algérie, l’association s’est transplantée en Béarn (Moumour, Montaut, Gelos) où elle a poursuivi son œuvre en s’occupant aussi d’enfants de harkis.

Dans les années 1960 et 1970, les adolescents ont grandi, ont appris des métiers, se sont insérés dans la vie active et ont fondé des familles.

Un certain nombre d’entre eux sont demeurés dans la région où ils entretiennent encore une mémoire des « enfants de Madame Massu » comme ils aiment s’appeler.

La conférence présentera un travail de recherche mené depuis deux ans à partir d’archives inédites et de témoignages.

Outre son insertion dans le programme Des guerres et des enfants, cette initiative débute un programme de travail sur la guerre d’Algérie, élaboré sur la base d’un partenariat développé entre l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (laboratoire ITEM), le service départemental de l’ONAC-VG et les associations volontaires d’anciens combattants, d’enfants de harkis et de mémoire spécifiquement liées à la guerre d’Algérie.

 

Un siècle d’immigration portugaise en France, 1916-2016

COLLOQUE
Centenaire de la première convention franco-portugaise de main-d’oeuvre civile et militaire du 28 octobre 1916

Mairie d’Hendaye, Place de la République

L’année 1916 fut cruciale pour l’histoire des Portugais en France !

C’est au cours de l’année 1916 que deux décisions politiques, dans le cadre de l’alliance militaire entre le Portugal, la France et la Grande-Bretagne, ont marqué un tournant décisif dans l’histoire des Portugais en France :
–  l’envoi des soldats du corps expéditionnaire portugais dans les tranchées du Pas-de-Calais,

–  la signature entre le Portugal et la France, le 28 octobre 1916, d’un accord de main-d’œuvre qui a ouvert les chemins de l’émigration à des milliers de travailleurs portugais en France.

A l’occasion des 100 ans de la signature de la première convention franco-portugaise de travailleurs civils et de travailleurs militaires, un colloque est organisé à Hendaye. Ouvert à tous, il a lieu le 28 octobre 2016 à la Mairie d’Hendaye, de 10h à 19h.

colloqueconventionfrancoportugaise2-1
Colloque Centenaire de la première convention franco-portugaise de main-d’oeuvre civile et militaire du 28 octobre 1916, Hendaye.

Ce colloque se terminera par la visite de l’exposition « Sala de Espera » à la Médiathèque d’Hendaye.

Organisateur: Réseau Aquitain pour l’Histoire et la Mémoire de l’Immigration (rahmi)

Conférenciers :
Cristina Climaco
Manuel Dias Vaz
Laurent Dornel
Victor Pereira
Yvette dos Santos
Marie-Christine Volovitch-Tavares

Centenaire-Hendaye_Dossier Participants

Mairie d’Hendaye, Place de la République

28 octobre 2016 – 10 à 19 h

Séminaire doctoral « L’écrivain face à la société »

Le VIIIème séminaire doctoral  « L’écrivain face à la société III »aura lieu le 29 juin 2016 à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (salle 204  – UFR Lettres, Langues, Sciences Humaines).

PROGRAMME

SÉANCE I
PARCOURS INITIATIQUES
• 15h30
Esther Saldaña
L’oeuvre de jeunesse de Concha Espina
• 16h00
Claire Lafaille
Une approche de Andrés Garcia, 19 años de edad, premier roman de Lourdes
Ortiz
• 16h30
Fleur Duplantier
L’exil artistique de Carlota O’Neill de 1949 à 1979 au Venezuela et au Mexique
• 17h00
Marème Dir Bachir
Emilia Pardo Bazan. La composition de Destripador de antaño

SÉANCE II
TÉMOIGNAGES D’ÉCRIVAIN
• 17h30
Clarisse Fontaine
Dictature et démocratie dans la trilogie de Rafael Chirbes
• 18h00
Lisa Barrere
Les femmes dans l’oeuvre de Dulce Chacón
• 18h30
Marie Carassus
Historie et mémoire dans Inés et l’alegría de Almudena
Grandes
• 19h00
Fabienne Toux
Benjamín Prado, roman et témoignage
• 19h30
Dominique Castells
Parcours dans la ville

 

Organisatrice :
L. Thion Soriano-Mollá : lola.thion (at) univ-pau.fr