Archives par mot-clé : habitat

Zones humides et archéologie

Colloque international « Zones humides et archéologie »
9, 10 et 11 novembre 2017 – Saint-Léger-sous-Beuvray

Le colloque international « Zones humides et archéologie », organisé par le Groupe d’Histoire des Zones Humides (GHZH), avec le concours du Centre archéologique européen du Mont-Beuvray et du Parc naturel régional du Morvan, les 9, 10 et 11 novembre 2017, a pour objectif d’appréhender les zones humides au prisme de l’archéologie. Si les recherches sur les zones humides se sont développées ces dernières décennies, ce fut le fait des historiens, des sociologues, des juristes et surtout des géographes dans le cadre de grandes monographies régionales (Bresse, Dombes, etc.) ; l’archéologie n’est pourtant pas en reste. En effet, le développement spectaculaire de l’archéologie préventive en France à partir du début des années 1980 a multiplié les zones étudiées en nombre et en surface tout comme les données brutes et les informations « hors sites » de nouvelle nature : structures en creux naturelles (paléomarais, paléoméandres) ou anthropiques (mares, etc.). Cela a impliqué l’élaboration de marqueurs spécifiques – bio-indicateurs végétaux et animaux, sédiments – par les disciplines des archéosciences (palynologie, dendrologie, macro-restes végétaux).

Ces « productions du sol », ces nouveaux objets qui n’étaient pas support de questionnement pour l’archéologie « classique » deviennent alors des vecteurs de reconstitutions paysagères et paléoécologiques de reconnaissance de milieux humides. Et loin de les considérer comme des milieux uniformément répulsifs qui n’auraient d’intérêt que drainés et aménagés, les exemples archéologiques qui se sont multipliés un peu partout pointent au contraire la diversité de leurs modes de valorisation et, ce, de façon diachronique, mettent l’accent en somme sur la complexité de ces espaces qu’il s’agisse de tourbières, de zones humides littorales, de vallées alluviales ou encore de plaines.

Ce colloque souhaite également développer une approche comparatiste en portant une attention particulière aux expériences archéologiques menées ailleurs dans les pays européens – Pays-Bas, îles britanniques (« Wetland Archaeology Research Project » mené depuis plus de 30 ans par l’université de Bradford), Italie… – et extra-européens.

Le colloque a choisi de mettre l’accent sur les thématiques suivantes:
1° Méthodologie : une approche résolument interdisciplinaire
2° Apparition/disparition, extension/rétraction des zones humides
3° Habiter en zones humides
4° Exploitation des produits issus des zones humides
5° Les enjeux de la gestion contemporaine en prenant en compte la longue durée

A noter : 10 NOVEMBRE

15h00-15h30 E. Normand (SRA-DRAC de Poitou-Charentes, UMR CESCM), A. Champagne (Université de Pau et des Pays de l’Adour, EA ITEM), B. Clavel (Muséum national d’histoire naturelle), C. Dupont (Université de Rennes 1, UMR CREAAH), L. Le Goff (Université de Rennes 2, LHAM), O. Robin (INRAP, CRAVO) : Le projet Collectif de Recherche « les marais charentais au Moyen Âge et à l’époque moderne : peuplement, environnement, économie.

Télécharger le programme

Renseignements :

Centre archéologique européen du Mont-Beuvray
Mont Beuvray – Saint-Léger-sous-Beuvray (71) – France

Contacts

Corinne Beck

« Tsiganes, travail, famille, habitat… » 20 et 21 mai 2016

Séminaire  « Tsiganes, travail, famille, habitat… »,

Université de Pau et des Pays de l’Adour, 20 et 21 mai 2016.

Dans le cadre du projet de recherche « Etude de la présence de « Bohèmes », « Tsiganes », « nomades »…  en Béarn et Pays Basque », le laboratoire ITEM de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, en partenariat avec le laboratoire IDEMEC (MMSH, Université Aix Marseille), organise deux journées d’étude qui interrogeront les topoï du travail, de la famille et de l’habitat comme éléments récurrents du rejet des Tsiganes en Europe

Vendredi 20 mai, salle Chadefaud, Institut Claude Laugénie,

  • Accueil et ouverture du séminaire
  • 9h30 Alexandra Clavé-Mercier, docteur en anthropologie, centre Emile Durkheim UMR 5116 Université de Bordeaux
    Famille et habitat au cœur des expériences d’ « intégration » de Roms bulgares en France
  • 10h15 Norah Benarrosh-Orsoni, docteur en anthropologie, Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC) de Nanterre : Domestiquer la ville par la débrouille. Une analyse des pratiques d’approvisionnement et de récupération  chez les Roms roumains de Montreuil
  • 11h15 Yoanna Rubio, docteur en anthropologie, LISST, Toulouse
    « T’es bien un Meunier toi ! » : Famille(s), espaces, frontières et identités gitanes »  (l’exemple de Carcassonne)
  • 12h Lise Foisneau, Doctorante Université Aix-Marseille, IDEMEC : Tisser l’espace. Interprétation spatiale des dynamiques familiales chez les Roms dits « Hongrois » : l’exemple de Marseille.

12h45, pause

  • 14h Iula hasdeu, Anthropologue HETS -Ge (Haute école de travail social de Genève) et Institut des études genre -Université de Genève Travail, argent et famille des migrants rom roumains dans la lutte transnationale contre les pauvres. Vue de Genève 2009-2015
  • 14h45 Martine Segalen, anthropologue, professeur émérite et directrice de la revue Ethnologie française, interviendra sur le thème de la famille en France
  • 15h45 Michael Stewart, anthropologue, professeur à l’University College of London : « Tsiganes – la famille gênante et la démocratie sexuelle »
  • 16h30 Cécile Canut, sociolinguiste et cinéaste, professeure en sciences du langage à l’Université Paris Descartes: Mise en scène des Roms en Bulgarie. Petites manipulations médiatiques ordinaires
  • 17h15 Emmanuel Filhol, Université de Bordeaux, laboratoire SPH, Sciences, Philosophie, Humanités. Du discours républicain sur le triptyque  » famille-travail-habitat  » appliqué aux  » nomades  » : les cas d’Etienne Flandin et de Marc Réville (1908-1912)

Samedi 21 mai, salle Chadefaud, Institut Claude Laugénie,

  • 9 h Julie Gallego, maître de conférences à l’UPPA, CRPHL, « La littérature de jeunesse contre les préjugés: Katitzi la Tzigane ou les souvenirs d’enfance de la Suédoise Katarina Taïkon »
  • 9h45 Catherine Coquio, professeur de littérature comparée, Paris 7, « Hors de quel temps? Un autre rapport à l’histoire ».
  • 10h30 Martin Olivera, anthropologue, Paris 8, L’anti-tsiganisme, l’ethnologie des Tsiganes… et des Roms: quelques dilemmes à résoudre? Réflexions ouvertes sur le potentiel (et les limites) de l’ethnographie.
  • 11h15 Jean-Luc Poueyto, anthropologue, laboratoire ITEM, UPPA, La tactique comme mode discret de résistance : l’exemple des Manouches

Pause 12h.

  • 13h Ilsen About, historien, CNRS, Paris Les archives du contact. Traces de l’échange et fragments d’amitié entre Paul Bataillard et les Bohémiens en France, des années 1840 aux années 1880.
  • 13h.45 Adèle Sutre, doctorante à l’EHESS en géographie, « L’entrelacement des régimes de mobilité tsigane : le cas du sud-ouest français (années 1880-1950) »
  • 14h30 Cendrine Lagoueyte, docteur en anthropologie laboratoire ITEM, Buhameak, récit d’une enquête (presque) impossible
  • 15h15 Thierry Truffaut, anthropologue, Institut Culturel Basque fera une présentation les figures des Bohémiens dans les carnavals en Pays Basque
  • 16h Patricia Heininger anthropologue et MC à l’UPPA, laboratoire ITEM, « La figure du « Bouhème » dans les histoires à faire peur en Béarn »

XIIèmes Rencontres « Circa uillam », 12-13 novembre 2015

Archéologie des Sociétés Méditerranéennes, Lattes-Montpellier (UMR 5140)
Institut de Recherche sur l’Architecture antique (USR 3155)
ITEM, Université de Pau et des Pays de l’Adour (EA 3002)
UniversitAt de Girona
Grup de Recerca Arqueologica de Pla de l’Estany, Banyoles

proposent

Les XIIemes Rencontres Circa Villam

« Chauffer les uillae. Approches croisées sur les agréments et les nécessités de la vie rurale »

Pages de plaquettecircavillam
Le chauffage des habitats et dispositifs de bains des uillae est un sujet perpétuel d’étonnement chez des visiteurs de nos sites archéologiques et il faut bien admettre que les archéologues les plus blasés restent souvent admiratifs face à la maîtrise mise en oeuvre dans ces programmes techniques.
Mais en même temps, les coûts manifestement engendrés par les travaux de mise en chauffage et par le fonctionnement de ces installations montrent qu’il s’agit d’un enjeu scientifique à ne pas mésestimer lorsqu’il s’agit d’étudier les arbitrages établis dans le fonctionnement des uillae et de leurs domaines. Partant de ce constat, il a semblé aux chercheurs rassemblés dans le collectif Circa Uillam qu’il était temps de proposer un point de situation sur cette question pour nos régions. Comme pour les autres thématiques proposées lors des précédentes éditions, il s’agit de travailler de façon très ouverte sur ce sujet en évitant les pièges d’une approche
uniquement descriptive.
A partir de ce qui pourrait apparaître comme un domaine étroitement technique, la porte est ouverte à toute une série d’interrogations qui entrent parfaitement dans la lignée de celles qui mobilisent les chercheurs de Circa Uillam pour une meilleure connaissance des uillae et par conséquent du monde rural à l’époque romaine.
SEANCES:
– jeudi 12 novembre
(Musée de Claracq)
14h- 18h (accueil à partir de 13h30)
– vendredi 13 novembre
(Université de Pau,
amphithéâtre de la Présidence,
entrée sud du campus)
9h – 12h30 (accueil à partir de 8h30)
Contact : francois.rechin@univ-pau.fr

PROGRAMME:
Aquitaine
Alexandra Hanry : Les systèmes de chauffe d’un des bâtiments de la uilla d’Aytré (Charente-Maritime).
Frédéric Veyssière : Nouveaux indices de chauffage dans les uillae précoces d’Estourbe à Lectoure (Gers) et de Cornebarrieu (Haute-Garonne) ».
Vincent Duménil, avec la collaboration de Marine Ibañez : Valoriser les dispositifs de chauffage antiques : une question culturelle, scientifique et politique.
Sébastien Cabes : Quelques remarques sur les pièces chauffées et leur utilisation dans les habitats ruraux d’Aquitaine méridionale (Ier-Ve s.) : un signe d’ostentation des élites?
Narbonnaise
Christophe Pellecuer avec la collaboration de Lucie Chabal : L’évolution des pratiques de chauffage dans les uilla de Loupian.
Hervé Pomaredes et al. : Installations de chauffage et balnéaires dans les uillae et les établissements de la vallée de l’Hérault et du littoral Bitterois.
Tarraconnaise
Josep Burch, Josep M. Nolla, Lluis Palahí Grimal, David Vivo : Le système de chauffage des uillae romaines du Pla de l’Hort et des Ametllers (Gerone).
Pere Castanyer, Andrea Ferrer, Joaquim Tremoleda : Le bâtiment thermal de la villa de Vilauba.
Ramon Coll, Marta Prevosti : Un balneum du Bas Empire dans l’édifice octogonal du Haut Empire de Can Farrerons (Barcelone).
Erik Carlsson-Brandt :  Las uillae en la Galicia Romana. Una revisión de los sistemas de calefacción y balnea .
Actualités de la recherche sur les uillae
Yoann Pascal et Hervé Pomarèdes :  Les équipements routiers et les installations artisanales aux abords de la voie Domitienne (IIe/Ier s. av. J.-C. – IIe s. ap. J.-C.) sur les sites du Mas de Roux (Castries), opérations sur le doublement de l’autoroute A9 à hauteur de Montpellier.
Leticia Tobalina : Actualité de la recherche sur les uillae tardives entre les Pyrénées occidentales et l’Èbre.
François Rechin : Données nouvelles sur la vaisselle céramique de la uilla de Séviac à Montréal-du-Gers (Gers).
Sans titre-1 copie