Archives par mot-clé : géopolitique

“Identités et discours : vivre et penser les situations extrêmes »

Les 16, 23 et 30 novembre 2016 dans l’amphithéâtre de la présidence, le laboratoire Les Afriques dans le monde (LAM), le laboratoire Identités, territoires, expressions, mobilités (ITEM) et le master « Histoire, civilisations, patrimoines » (HCP) de l’UFR LLSHS, proposent trois séminaires sur le thème Identités et discours : vivre et penser les situations extrêmes (Afrique centrale, Afrique des Grands lacs et Pays du Maghreb).

L’état de guerre dans les sociétés africaines conduit à penser sous un angle nouveau les situations extrêmes dans lesquelles la fragmentation des territoires et la désaffection du lien social affectent les acteurs politiques et la société civile. Quels sont les discours, les nouveaux dispositifs sociaux qui modèlent les identités multiples d’acteurs ? Il s’agit pour les intervenants, à partir des études de cas et des approches interdisciplinaires de voir, de quelle manière, les sciences sociales et humaines sont-elles aptes à appréhender « les situations extrêmes », cet objet inédit.

Les séminaires :

  • Mercredi 16 novembre 2016, Afrique centrale :
    • Abel Kouvouama, ITEM-EFM/UPPA, Ce que vivre et penser les situations extrêmes veut dire : esquisses d’analyse anthropologique et philosophique,
    • Patrice Yengo, IMAF-EHESS/ RIAM-FMSH (Paris), Anthropologie de la violence politique et guerrière au Congo-Brazzaville.

Programme – séminaire du 16 novembre 2016

  • Mercredi 23 novembre 2016, La région des grands lacs africains Burundi et République démocratique du Congo les kivu :
    • Christian Thibon, LAM, Pesanteurs structurelles, cycliques et nouvelle donne dans la Région des Grands lacs,
    • D. Banshimiyubusa,  LAM, Le Kivu, la crise burundaise et les crispations identitaires dans la crise actuelle 2015-16,
    • Libère TUMBA, LAM, Le Kivu, étude comparée des territoires Uvira Masisi Rushuru,
    • Thibault  Morelle, LAM, Le Kivu une région martyr, un état des conflits,
    • Matthieu Boloquy,  Impunity Watch, Crises, opinions publiques et perceptions des conflits dans la Région des Grands Lacs,
    • G. Gerold et M. Merino , FRS, Les échéances politiques en république démocratique du Congo,
    • Christian Thibon, LAM, Burundi une crise sans sortie ?,
    • Hervé Maupeu LAM, Retour sur déligitimation et radicalisation.

Programme-seminaire-du-23-novembre-2016

  • Mercredi 30 novembre 2016, Pays du Maghreb :
    • Abel Kouvouama ITEM-EFM/UPPA, Politique, religions et violences armées : crise  du lien social ?,
    • Abderhamanne Moussaoui, Université Lyon2, Violence meurtrière dans l’Algérie des années 1990 : enjeux, angoisses et motivations du chercheur.

Programme-seminaire-du-30-novembre-2016

Ce projet rentre dans le cadre de la fédération de recherche Espaces, frontières, métissages (FR 4153) (axe : Espaces et identités), du master « Histoire, civilisations, patrimoines » (séminaire Identités et discours) ; il est soutenu par Les Afriques dans le monde (LAM) et par l’école doctorale Sciences sociales et humanités (ED 481) de l’UPPA.

 


Parution de l’ouvrage « Partages d’espaces. Regards croisés sur l’Art et la Géopolitique », PUPPA.

L’ouvrage « Partages d’espaces. Regards croisés sur l’Art et la Géopolitique » sous la direction d’Evelyne Toussaint (Aix Marseille Université) et Michael Parsons (UPPA – Fédération de recherche « Espaces, Frontières, Métissages ») vient de paraître aux Presses de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.

Partages d’espaces

Faut-il, aujourd’hui, faire encore « l’éloge des frontières » ? La mondialisation actuelle relève-t-elle, comme l’espérait Edward Said, d’un « globalisme salutaire que l’on trouve, par exemple, dans les mouvements pour l’environnement, la coopération scientifique, le souci universel des droits de l’homme, des concepts de pensée globale qui font prévaloir la communauté et le partage sur une domination de race, de sexe et de classe », ou bien est-elle le symptôme d’une idéologie annonciatrice de tous les replis identitaires narcissiques et meurtriers ? Le partage d’espaces physiques et virtuels est-il la voie de l’émancipation ou, au contraire, la marque de l’assujettissement à un « Empire » totalisant, annonciateur d’un illettrisme généralisé cyniquement orchestré par des réseaux de communication inféodés aux cotations boursières ?
Que font les artistes de ces questions portant sur l’actualité de notre monde ? Quelles sont les théorisations élaborées en histoire de l’art, en philosophie, en histoire, en littérature et en esthétique au sujet de ces mutations géopolitiques, de leurs fondements et des productions artistiques qui s’y rapportent ?

http://www.presses-univ-pau.fr/cart/Details/131/4/sciences-humaines/partages-drsquoespaces.html