Archives par mot-clé : géographie

Le citoyen dans tous ses états

Journées d’étude doctorale
Université de Pau et des Pays de l’Adour
Amphithéâtre de la Présidence
4 et 5 juin 2018

Les journées d’étude doctorales « Le citoyen dans tous ses états » cherchent à interroger la notion même de citoyenneté et les formes qu’elle revêt sous l’angle juridique, historique, sociologique, géographique, anthropologique ou encore celui de la littérature et des arts. Mener des réflexions transdisciplinaires dans ce cadre permet d’analyser l’ensemble de ce processus, aussi bien dans ses formes passées que contemporaines. Il s’agit de s’intéresser aux évolutions de la notion même de citoyen, tant dans ses dimensions quotidiennes ou privées que dans son acception politico-juridique traditionnelle.

 

COMITÉ D’ORGANISATION :
Adrienne BONNET, Doctorante en droit privé, CDRE, EA 3004, UPPA
Quentin GIRAULT, Docteur en droit public, PDP, EA 1926, UPPA
Cecilia BEAUDOIN, Doctorante en études latino-américaines, ALTER, EA 7504,UPPA
Tiphaine-Annabelle BESNARD, Doctorante en histoire de l’art, ITEM, EA 3002, UPPA
citoyendanstoussesetats @ gmail.com
BÂT. PRÉSIDENCE
Amphithéâtre de la Présidence

RESPONSABLES SCIENTIFIQUES DU PROJET « L’ART EN PARTAGE CITOYEN » :
Pascale PEYRAGA, Professeur des universités en littérature espagnole contemporaine, ALTER, EA 7504 UPPA
Sabine FORERO MENDOZA, Professeur des universités en esthétique et
histoire de l’art contemporain, ITEM, EA 3002, UPPA

 

Télécharger le programme complet

 

Penser, traduire et transmettre l’artefact

Séminaire pluridisciplinaire
Penser, traduire et transmettre l’artefact dans ses
facettes multiples.
Production et échange interdisciplinaire et transfrontalier,
de l’Antiquité à nos jours
12 et 13 avril 2018, Université de Pau et des Pays de l’Adour, Amphithéâtre de la Présidence
Ce séminaire, interdisciplinaire et international, a pour ambition de réfléchir sur l’artefact, questionné dans ses multiples facettes. À ce titre, toutes les formes d’artefact feront l’objet d’une analyse croisant différentes approches. Qu’est-ce qu’un artefact pour un historien, un archéologue, un géographe, un sociologue, un économiste ? Comment chacun l’appréhende-t-il dans son domaine de recherche et d’action ? En quoi le questionnement de l’artefact éclaire-t-il des approches qui peuvent finalement se compléter et interagir ?Les exemples qui seront présentés tenteront ainsi d’illustrer ces différents questionnements.

Jeudi 12 avril, matin

– François Réchin (professeur d’archéologie antique, UPPA ITEM), Introduction de la journée
-Javier Mur Royo (Doctorant en Histoire Contemporaine UPPA ITEM, Saragosse), L’Institut français de Saragosse de 1919 à 1939 : deux décennies de l’histoire d’une institution presque centenaire
-Marie-Josée Kandou (Doctorante en Anthropologie UPPA ITEM), De L’artefact à l’objet de collection dans une exposition du Patrimoine Culturel Immatériel
– Giuseppe Indino (Doctorant en Archéologie UPPA ITEM, Ca’ Foscari Venise), Jacques Jaussaud, (Professeur en Sciences de Gestion UPPA CATT), La gestion à distance des ateliers céramiques antiques : quelques cas en Italie et en Gaule au vu des théories modernes du management international

Vidéos:

Jeudi 12 avril, après-midi

– Alain Champagne (Maître de Conférences en Histoire et Archéologie médiévale UPPA, ITEM), Textes et artefacts en archéologie moderne
-Eleni Schindler Kaudelka (Archéologue, Chercheuse indépendante), Le Magdalensberg, économie, commerce, céramiques, métaux dans la province du Noricum (Autriche)
-Cécile Lagane (enseignante-chercheure contractuelle en Histoire médiévale UPPA ITEM, Caen CRAHAM), Les meubles médiévaux étudiés par l’archéologie, l’iconographie et les textes : le difficile croisement des sources
– Eleni Schindler Kaudelka (Archéologue, Chercheuse indépendante), Céramiques et contextes, plus qu’une simple histoire de chronologie

Vidéos:

Vendredi 23 avril, matin

-Véronique Lamazou-Duplan (Maître de Conférences en histoire médiévale UPPA ITEM), introduction
-Carmiña Dovale (Architecte, enseignante à l’Université de Navarre, École des Ingénieurs Tecnun de Donostia), Le Peigne du Vent d’Eduardo Chillida : une œuvre frontière entre l’architecture de la place et l’horizon
-Naiara Gorraiz Gonzalo (Doctorante en Histoire Moderne UPPA / UPV – EHU), Dossier de mérites : la construction des réseaux sociaux entre les serviteurs du roi
-Mélanie Le Couédic (Ingénieur de recherche UPPA / ITEM), Artefacts et écofacts de l’occupation pastorale pyrénéenne dans la très longue durée
-Maria-Teresa Izquierdo Marculeta (Archéologue auprès du Gouvernement basque), Conservation, mise en valeur, muséalisation des artefacts au Pays Basque
-Aubin Kombila (Doctorant en Géographie UPPA  Passages), Rivel Moumbongoyo (Doctorant en Géographie, Université d’Orléans), Le patrimoine culturel gabonais (masques et figures de reliquaires) : représentation et potentialité
– Sara Maldonado Muñoz (Archéologue indépendante) Site d’El Cerro de la Mesa (Alcolea de Tajo, Tolède). El vidrio en el yacimiento carpetano de palomar de pintado durante la II edad del hierro

Vidéos :

Vendredi 23 après-midi: visite du musée gallo-romain de Claracq- villa de Lalonquette

Télécharger le programme en pdf

Liens mediakiosque des vidéos:
Artefact, jeudi 12 avril matin
Artefacts, jeudi 12 avril après-midi
Artefacts, vendredi 13 avril matin

Contacts :
giuseppe.indino@univ-pau.fr
joelle.sauces@univ-pau.fr

Commons, environmental resources and cultural heritage

Commons, environmental resources and cultural heritage
Historical and archeological perspectives
I International Workshop on the Archaeology of Commons

Scuola di Scienze Umanistche
via Balbi 2, Aula Magna
Università di Genova

Commons are a cross-road theme. This is a topic of interest to social historians, historical geographers, archaeologists, anthropologists, lawyers and environmental scientists. At the workshop we aim at provide scholars and research groups from different countries with the opportunity to explore and debate various aspects and issues pertinent to the study of ‘commons’. These areas will be examined from different perspectives and in the context of more general themes relating to archaeology and social history. The objective of the papers and discussions is to highlight and examine how the investigation of a ‘commons’, as a specific theme, can “force” the modification of questions concerning the sources and, as a consequence, modify the diverse methodologies adopted in their employment.
The workshop is the conclusive event of the ARCHIMEDE project (“Archaeology of Commons: cultural Heritage and Material Evidence of a Disappearing Europe” Marie Curie IEF based at the University of the Basque Country UPV-EHU) and will be the occasion for the launch of the “European Network for the Archaeology
of Commons”.

A noter, le 25 septembre:

Melanie Le Couedic (Université de Pau), Marc Conesa (Université de Montpellier): Histoire et archéologie des communs : jeux d’échelles et étude de cas

Voir le programme complet

Confluences – Les rendez-vous de Bayonne

Convoquant curiosité, érudition, et humanisme, la ville de Bayonne donne à nouveau carte blanche à une personnalité du monde des arts et de la culture pour cette nouvelle édition de Confluences.

confluencesprogramme-2016-ok-1-copie

C’est Francis Marmande, écrivain, journaliste, passionné d’histoire, de musique et de littérature, qui inaugure ce nouveau temps, en nourrissant de ses expériences de vie la programmation culturelle d’un colloque dédié au thème des Frontières et élaboré en connivence avec Pierre Vilar, enseignant à l’Université de Pau et des
Pays de l’Adour, avec pour invité d’honneur Régis Debray.
Du 29 octobre au 6 novembre, rencontres-conférences, projections, expositions, spectacles et signatures d’ouvrages sont organisés pour venir écouter, débattre et réfléchir ensemble sur ce que la littérature, les langues et la musique, autant que la géopolitique, apportent au thème des Frontières.

Voir le programme de Confluences-2016

A noter  :

« LIGNES DE PAIX, LIGNES DE GUERRE : L’HORIZON DES FRONTIÈRES »
• Samedi 29 octobre/15h-17h30
• Samedi 5 novembre/15h-18h
Grand Salon de l’Hôtel de ville – entrée libre
Théâtre municipal – entrée libre

Retour des frontières ? Retrait des frontières ? Proches ou lointaines, ces délimitations fondées par le droit et la géographie sont le lieu des conflits et l’horizon de nombreux espoirs. Les meilleurs spécialistes nous aideront à faire le point et répondront aux interrogations de chacun.
Intervenants :
Michel Foucher, géographe, diplomate, titulaire de la chaire de géopolitique appliquée au Collège
d’étude mondiales (Paris).
Et avec :
David Bédouret, géographe, Université de Toulouse.
Laurent Dornel, historien – UPPA, Pau.
Michèle Mestrot, juriste – UPPA, Pau.
Nadia Mekouar, directrice de la Fédération de recherche Espaces Frontières Metissages – UPPA , Pau.

Colloque « Le retour » 27-28-29 mai 2015

Colloque Le retour 27-28-29 mai 2015

 

Après la journée d’étude du 30 janvier 2015, le Colloque international « Le retour : espaces, fractures, transitions » aura lieu à Pau du 27 au 29 mai 2015.

Les résumés sont consultables ici

Université de Pau et des Pays de l’Adour
Colloque organisé dans le cadre de la Fédération de Recherche « Espaces-Frontières-Métissage », soutenu par l’Institut de Recherche sur l’Architecture Antique (IRAA), le Laboratoire Identités-Territoires-Expression-Mobilités (ITEM), le Centre de Recherche en Poétique, Histoire Littéraire et Linguistique (CRPHLL) et le Laboratoire Langues, Littératures et Civilisations de l’Arc Atlantique (LLC Arc Atlantique).

Comité d’organisation : Jean-Yves CASANOVA, Laurent DORNEL, Michael PARSONS, François QUANTIN

Comité technique :Armelle Revirieux

image002

 

Penser la frontière, penser sans frontières – 17 janvier 2014, UPPA.

Les doctorant(e)s de l’École doctorale Sciences Sociales et Humanité (ED. 481), en collaboration avec la Fédération de recherche « Espaces, Frontières, Métissages », organisent le 17 janvier 2014 le séminaire interdisciplinaire « Penser la frontière, penser sans frontières » à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, de 9h à 17h, en Salle Chadefaud, à l’Institut Claude Laugénie.

Si le concept de frontière a déjà été largement étudié ces dernières années, notre approche se distingue par des réflexions engagées par des communications transdisciplinaires à deux voix, elles-mêmes complétées par des interventions individuelles dans une logique d’interdisciplinarité. La pertinence du concept de frontière, comme outil disciplinaire, sera non seulement interrogée à partir d’études de cas, mais également « éprouvée » par les doctorant(e)s ayant choisi de confronter leurs approches disciplinaires à travers des groupes de travail.

Programme_Séminaire frontières17-01-14

Les liens vers les vidéos de la journée:

Accueil par M. Michael Parsons et ouverture du séminaire par M. Abel Kouvouama
– Caroline Dunesme (doctorante en géographie) : « La frontière, une notion géographique ? »
– Louis de Fontenelle (doctorant en droit public) : « Peut-on juridiquement s’aimer de deux côtés opposés d’une frontière ? »
– Arnaud Dupin (docteur en histoire) : « L’élection présidentielle de 1965 : la gauche et ses frontières face au général de Gaulle »
– Caroline Dunesme (doctorante en géographie) et Vanessa Rodrigues (doctorante en histoire de l’art et archéologie) : « Comment l’outil cartographique conditionne-t-il notre approche de la notion géographique en archéologie et géographie ? »
Mathilde Lamothe (doctorante en anthropologie) et Thomas Contamine (doctorant en histoire ancienne) : « Quand l’histoire et l’anthropologie parlent d’agropastoralisme en milieu montagnard : lecture croisée d’un même objet d’étude »
Valérie Steunou (doctorante en histoire de l’art médiéval) et Benjamin Caparroy (doctorant en histoire ancienne) : « Recherches sur l’architecture religieuse antique et médiévale : méthodes et problématiques, la frontière en question »
– Idrissa Mané (doctorant en anthropologie) : « La frontière de la Oumma islamique : entre représentations et réalités »
– Laurence Espinosa (docteur en anthropologie) : « Penser sans frontière, une ”mondianité” en projet »
– Céline Guitou (doctorante en anthropologie) : « Les pratiques de l’alcool du normal au pathologique, pour une étude anthropologique comparative des représentations en Europe »
– Kildine Leichnig (doctorante en géographie) et Françoise Saliou-Pedegert (doctorante en anthropologie) : « Percevoir et se représenter la frontière dans les discours »

Espace et transmission : les accompagnateurs en montagne et l’espace fluvial urbain palois

La thèse que je prépare en doctorat de géographie-aménagement s’inscrit dans le cadre d’un programme de recherche initié en 2011 et porte sur la mise en tourisme d’espaces fluviaux urbains en cours de patrimonialisation dans le Sud-ouest de l’Europe (France / Espagne). Ne pouvant aborder les différents axes qui structurent cette thèse, la communication ne s’intéresse qu’aux thématiques d’ « espace et [de] transmission : [dans] l’espace fluvial urbain palois ».

En multipliant les projets intercommunaux tels que la réalisation d’un Parc Naturel Urbain ou le projet Porte des Gaves (dont la construction du Stade d’eaux vives) la CDAPP recherche la (ré)appropriation des berges du gave par les habitants. Dans le cas de ce processus de patrimonialisation en cours, c’est la collectivité qui prend en charge la valorisation des cours d’eau. En opérant un ensemble de choix pour gérer cet héritage, elle prend également en charge la transmission de cet espace fluvial auprès de ces habitants et/ou pratiquants favorisant ainsi le glissement des regards sur cet objet. D’un espace morcelé, souvent dénigré et considéré comme une ressource économique, les berges du Gave de Pau se transforment progressivement en un espace perçu comme continu, homogène, où la pratique d’activités récréatives se développe.

Séance du 18 janvier 2013

Kildine Leichnig, invitée
Doctorante en géographie – aménagement, Laboratoire SET