Archives par mot-clé : featured,

Journée d’étude “Loyautés politiques partagées de 1350 à 1490 (France, Angleterre, péninsule Ibérique)

Sous la direction de Pierre Courroux (ITEM UPPA), en partenariat avec la Bristish Academy.

Musée national et domaine du Château de Pau.

Argumentaire

Au Moyen Âge, la loyauté se distingue de la « foi » et de la « fidélité » par sa dimension juridique, même si la notion garde bien sûr une dimension concrète et religieuse. L’homme loyal est celui qui est fidèle à un engagement légal. Parmi tous les engagements légaux, la cérémonie de l’hommage est sans doute une des éléments structurants de la société médiévale. Pourtant, la loyauté qu’elle implique cause souvent des soucis, dès lors qu’elle rentre en conflit avec d’autres fidélités, ou avec ce que l’on considère comme son « bon droit ». La littérature médiévale regorge de récits de loyautés mises à l’épreuve, tiraillées.

Les loyautés partagées existent bien avant la fin du Moyen Âge : on a même inventé l’hommage lige pour tenter – sans succès – de les résoudre. Mais en France comme dans les pays voisins (Angleterre, Navarre, Castille), la question ne se pose jamais avec autant d’acuité que pendant la Guerre de Cent Ans. C’est l’époque des conflits fratricides, de la guerre civile de Castille (1351-1369) à la guerre entre Bourguignons et Armagnacs (1407-1435) ou la guerre des Deux roses (1455-1485). Les loyautés sont aussi partagées dans le cadre de conflits internationaux, comme le schisme pontifical (1378-1418) ou la guerre franco-anglaise. Les cas de seigneurs ou d’autorités urbaines qui naviguent entre les camps sont très nombreux, entre retournements de veste (cinq fois en cent ans pour les Albret) et stratégies familiales complexes pour plaire aux deux camps (chez les Grailly par exemple).

Face à ces conflits, de nouveaux liens de patronage politique apparaissent, sous la forme d’un « bastard feudalism » qui prend diverses formes selon les contextes nationaux. En France, comme l’a montré Peter Lewis, le phénomène s’accélère dans les années 1380, et provoque de plus en plus de conflits de loyautés, surtout à une époque où la monarchie a des intérêts qui s’opposent à ceux des grands féodaux.

Cette journée d’études a pour but de mieux comprendre comment ces loyautés partagées s’articulent avec les luttes de faction – certains ont même parlé de partis politiques – dans un Moyen Âge grandement acquis aux théories organicistes qui ne conçoivent le peuple que comme un seul corps devant obéir à un roi-tête, qui critiquent toute division d’opinion et qui condamnent tout ‘parti’ comme séditieux. Il s’agit d’inscrire les recherches dans une dimension comparative entre différentes régions, et de se décentrer du tropisme parisien trop présent dans les études sur le sujet en France, pour voir la manière dont la vie partisane a pu s’exprimer ailleurs en France.

 

Programme

 

Mercredi 25 septembre

8h30 – Accueil

9h –Introduction

9h20Séance 1 : Loyautés partagées dans la France lancastrienne

9h20 – Anne Curry (University of Southampton). Loyalty and Conquest: the evidence of the Norman rolls of Henry V 1417-1422

10h10 Pause

10h30 – Eleanor Bailey (University of Sheffield). Appealing to loyalty: Courts, precedent, and lettres de rémission in Lancastrian Normandy, 1415-1437

11h20 – Rémy Ambühl (University of Southampton). Reconquête et loyauté : l’exemple de Rouen (1449)

12h15 – Repas

14h15Séance 2 : La noblesse française face aux guerres civiles.

14h15 – Pierre Courroux (Université de Pau et des Pays de l’Adour). Comment devient-on Bourguignon ? Le cas de Jean II Larchevêque, seigneur de Parthenay (1401-1427)

15h05 – Bertrand Schnerb (Université de Lille). Noblesse et rivalités princières dans le Nord de la France (v. 1410-v. 1420)

15h55 – Pause

16h15 – Justine Firnhaber-Baker (University of Saint Andrews). Echoes of the French succession dispute of 1316-17: The Navarrese faction and the Hundred Years War

17h05 Pot d’honneur au château

 

Jeudi 26 septembre

8h30 – Accueil

9h00 –  Séance 3 : Propagande et prise de parti en France méridionale à la fin du XIVe siècle

9h00 – Paul Mironneau (Château de Pau). « Adulatio » et loyauté. Quelques exemples autour du Prince Noir

9h50 – Vincent Challet (Université de Montpellier). Une voie étroite: les consulats languedociens entre Foix et Armagnac (circa. 1360- circa. 1390)

10h40 – Pause

11h00 – Visite du château

12h20 – Repas

14h00 – Séance 4 : Loyautés partagées en péninsule Ibérique et en Gascogne

14h00 Ekaitz Etxeberria (Universidad del País Vasco). “The most important thing in war is opinion”. Military strategy and war propaganda in Late Medieval Castilian civil wars.

14h50 Inigo Mugueta (Universidad Pública de Navarra). Loyautés politiques divisées et alliances changeantes dans le Royaume de Navarre: les factions agramontaise et beaumontais (1461-1493)

15h40 – Pause

16h00 Katy Bennett (University of York). ‘Natural’ lordship and ‘true’ faith: the language of loyalty in Gascon changes of allegiance during the Hundred Years War

16h50 – Mot de conclusion

 

Télécharger le programme

Contact : pierre.courroux@univ-pau.fr

Flaran 2024

45èmes Journées internationales d’Histoire

Une histoire de goût. Production, consommation et typicité des produits laitiers en Europe (Moyen Âge - XXe siècle)

organisées les 10 et 11 octobre 2024 sous la responsabilité scientifique de Sylvain Burri, Christine Rendu et Sylvie Vabre, à l’Ecomusée de Marquèze à Sabres dans les Landes.

PROGRAMME

JEUDI 10 OCTOBRE

9h Accueil des participants

9h30-10h10 Sylvain Burri (TRACES / Université Toulouse – Jean Jaurès), Christine Rendu (TRACES / Université Toulouse – Jean Jaurès) et Sylvie Vabre (FRAMESPA / Université Toulouse – Jean Jaurès) Rapport introductif

10h15-12h30 Séance de travail

Session 1 A l’origine du goût : savoirs, pratiques et culture matérielle laitiers et fromagers

[R] Peter J. Atkins (University of Durham) The evolution of English territorial cheeses 1200-1850

[C] Eugene Costello (University College Cork, Stockholm University) The environmental knowledge and adaptability of pre-modern dairy producers: insights from the north of Europe

[C] Catarina Tente (Institute for Medieval Studies, NOVA Lisbon University) et Maria João Valente (Centro de Estudos em Arqueologia, Artes, e ciências do Património, Algarve University) Medieval Portuguese Dairy Production:an analysis from Written Sources, Ethnoarchaeology, and Zooarchaeology

14h30-17h30 Séance de travail

[C] Ricardo Córdoba de la Llave et Javier López Rider (Universidad de Córdoba) Production et consommation de lait et de produits laitiers dans la péninsule ibérique à la fin du Moyen Âge

[C] Dominique Frère (TEMOS / Université Bretagne Sud) La culture matérielle de la production fromagère dans l’Antiquité et au Moyen Âge d’après les sources iconographiques

Session 2 Du local au commerce international : circuits commerciaux des produits laitiers

[R] Sabine Florence Fabijanec (Sveučilište u Zagrebu) La production et le commerce du fromage le long du littoral adriatique croate à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne

[C] Mohamed Ouerfelli (IREMAM / Aix Marseille Université) L’exportation du fromage sicilien à la fin du Moyen Âge

[C] Fabrice Mouthon (LLSETI / Université Savoie Mont-Blanc) Le paysan, le fromage et le marché dans les Alpes du Nord à la fin du Moyen Âge

18h30-20h30 Table-Ronde coordonnée par Corinne Marache (CEMMC / Université Bordeaux Montaigne) La typicité des fromages au lait cru en péril ? Regards croisés

 VENDREDI 11 OCTOBRE

9h15-12h Séance de travail

[C] Fabrice Poncet (HisTeMé / Université de Caen-Normandie) La production et la commercialisation du beurre frais normand XVIIIe-XIXe siècle

[C] Marc Conesa (FRAMESPA / Université de Perpignan – Via Domitia) et Olivier Codina Vialette (Service de Recherche Historique-Patrimoni Cultural d’Andorra) « On ne va pas en faire tout un fromage » : productions, structures et diplomatie des fromages en Andorre à l’époque moderne

Session 3 De la consommation à l’appellation : goût et typicité

[R] Sylvie Vabre (FRAMESPA / Université Toulouse – Jean Jaurès) et Rita D’Errico (Università Roma 3) Roquefort et Pecorino romano. Les premiers fromages d’appellation d’origine de l’histoire se comparent

[C] Matthew Collins (McDonald Institute for Archaeological Research-University of Copenhagen) Dairy products in Medieval and Modern Europe: peptide traces from skin, teeth and bone

13h30-15h00 Séance de travail

[C] Lily Zách (Eötvös Loránd University) The historical significance of curds in the diet and culinary traditions of Hungary and Central Europe

[C] Luciano Maffi, Stefano Magagnoli et Filippo Ranieri Tenti (Università di Parma) Le « capital réputationnel » du Gorgonzola et du Parmiggiano-Reggiano. Savoir-faire, typicité et appellations d’origine

14h30-15h00 Sylvain Burri (TRACES / Université Toulouse – Jean Jaurès), Christine Rendu (TRACES / Université Toulouse – Jean Jaurès) et Sylvie Vabre (FRAMESPA / Université Toulouse – Jean Jaurès) Conclusion du colloque

 

Comité d’organisation :

Dominique BIDOT-GERMA (Université de Pau et des Pays de l’Adour)

Frédéric BOUTOULLE (Université Bordeaux Montaigne)

Alain CHAMPAGNE (Université de Pau et des Pays de l’Adour)

Emmanuelle CHARPENTIER (Université Toulouse – Jean Jaurès)

Anaïs COMET (FRAMESPA)

Guilhem FERRAND (Université Toulouse – Jean Jaurès)

Philippe MEYZIE (Université Bordeaux Montaigne)

Sylvain OLIVIER (Université de Nîmes)

 

Contacts et inscription : contact@journeesflaran.org

59ème Colloque de Fanjeaux

8 – 11 juillet 2024

Élites laïques et religion urbaine
(XIIe-XVe siècle)

sous la présidence de
Damien Carraz (Université de Toulouse 2)  et Jörg Oberste (Université de Regensburg)

Colloque 59

Fresque du XIVe s., cathédrale d’Avignon (cliché Haude Morvan)

Les élites urbaines du Midi de la France se sont-elles distinguées par une religiosité particulière au regard d’autres groupes sociaux ou bien des élites citadines d’espaces plus septentrionaux ?

Par « élites laïques », on distingue les groupes qui, par leur capital économique, culturel ou symbolique, ont dominé le reste du corps social à l’échelle de la cité et de son territoire. On entend par « religion urbaine » non seulement les expressions de la spiritualité ou les pratiques pieuses, mais encore l’ensemble des actions sociales liées à l’expression de la foi : réseaux de sociabilité, entretien de diverses formes de mémoire, patronage de cultes et d’institutions ecclésiastiques…

La notion de « religion civique » sera, en outre, interrogée à nouveaux frais. Les élites des villes méridionales ont-elles mobilisé des pratiques religieuses à des fins politiques ? Comment des dévotions ou des rites particuliers ont-ils servi à assurer la cohésion sociale, à l’échelle de groupes spécifiques ou bien de l’ensemble du corps civique ? Enfin, dans quelles mesures ces actions ont-elles contribué à la sociogenèse même de ces élites ?
On cherchera à souligner l’imbrication du sacré et du profane, à traquer l’investissement des espaces religieux à des fins politiques ou bien la présence de symboles religieux dans l’espace civique. On sera encore attentif aux décalages qui purent exister entre les exigences d’une Église centralisatrice et uniformisatrice d’un côté, et les réalités locales de l’autre.
On se propose de partir, non des institutions ecclésiastiques déjà constituées, mais plutôt des acteurs laïques pour tenter de suivre des trajectoires individuelles ou familiales. Ce faisant, on distinguera des pratiques collectives, à l’échelle de communautés – consulats, confréries… –, et ce qui relèverait davantage du domaine de l’intime et du privé.

Le 59e colloque de Fanjeaux contribuera ainsi au débat sur la formation d’une sphère civile et civique autonome dans une société englobée par l’Église.

Programme 59.pdf

Bulletin d’inscription.pdf

S’inscrire en ligne

Lundi 8 juillet

9h15 Ouverture de la session
9h30 Damien Carraz (Université Toulouse 2 – Jean Jaurès / FRAMESPA) et Jörg Oberste (Universität Regensburg) : Introduction

I. Groupes sociaux élitaires et pratiques religieuses

10h00 Pierre Fabry (Archives départementales des Hautes-Alpes)
Empreintes de la religion aristocratique dans les villes provençales : dynamiques du XIIe au XIIIe siècle

10h45 Emmanuel Grélois (Université de Rennes 2 / Tempora) et Morgane Juillard (Université Clermont Auvergne) :
Semblables ou différentes ? Les pratiques de dévotion des élites laïques à Clermont et à Montferrand (fin XIIe- début XVe siècles)

11h30 Sandrine Victor (Institut National Universitaire Champollion – Albi / FRAMESPA) :
Pour la vie et après la mort : comportement religieux des artisans du bâtiment catalans aux XIVe et XVe siècles

14h30 Laure-Hélène Gouffran (Université de Bretagne-Sud, ANR GEMER / TELEMME)
De luxe et de foi. Les pratiques socio-religieuses des élites marchandes marseillaises au XVe siècle

II. Élites laïques et communautés religieuses

15h15 Hortense Rolland-Fabre (Université Toulouse 2 – Jean Jaurès / FRAMESPA)
Les élites laïques dans l’espace sacré des couvents dominicains et franciscains : stratégies et mises en scène des fondateurs-donateurs du Midi de la France (XIIIe-XVe siècle)

16h00 Haude Morvan (Université Bordeaux Montaigne / Ausonius)
L’inhumation des élites urbaines chez les Mendiants dans le Midi de la France

Mardi 9 juillet

9h00 Sergi Sancho Fibla (Università degli Studi di Padova)
Famille, dévotion et identité. Stratégies de cohésion des communautés de béguines de Roubaud

9h45 Damien Carraz (Université Toulouse 2 – Jean Jaurès / FRAMESPA)
Religion princière et élites juridiques : autour du prieuré de Saint-Jean d’Aix (XIIIe-XIVe siècle)


III. « Religion civique »

10h30 Jörg Feuchter (Berlin – Brandenburgische Akademie der Wissenschaften)
Religion civique, religion post-hérétique. Le cas des élites urbaines de Montauban (XIIIe siècle)

11h15 Anne Chiama (Université Jean Monnet – Saint-Étienne) et Florie Varitille (Université Côte d’Azur / CEPAM)
Religion civique des élites communales en Provence orientale. Enjeu de salut et de pouvoir

14h30 Geneviève Dumas (Université de Sherbrooke) et Lucie Galano (Archéologie des Sociétés Méditerranéennes, UMR 5140)
La religion et la ville, face aux calamités. Montpellier, XIVe-XVe siècles

15h15 Fernand Peloux (CNRS, Traces)
Les reliques, le miracle et les consuls. Rodez et saint Amans (1407-1411)
IV. Le cas toulousain

16h00 Jörg Oberste (Universität Regensburg)
Les élites urbaines et la naissance de l’institution des données à Toulouse au XIIe siècle

Mercredi 10 juillet

Excursion à Toulouse : Visite de l’exposition « Cathares ». Toulouse dans la croisade (Musée Saint-Raymond et Couvent des Jacobins)

Jeudi 11 juillet

9h00 Margaux Lemaire (Université Toulouse 2 – Jean Jaurès / FRAMESPA)
« Nous ignorions qu’ils fussent croyants d’hérésie ». Sociabilités toulousaines entre ortho- et hétérodoxie (fin XIIe-XIIIe siècle)


9h45 Laurent Macé (Université Toulouse 2 – Jean Jaurès / FRAMESPA)
Verbes lapidaires. Sentiments religieux des élites toulousaines et paroles gravées pour l’éternité (XIVe-XVe siècles)

10h30 Véronique Lamazou-Duplan (Université de Pau / ITEM) : Religiosité, vie familiale et domestique des notables toulousains aux XIVe et XVe siècles

10h45 Michelle Fournié (Université Toulouse 2 – Jean Jaurès / FRAMESPA) et François Bordes (Archives municipales de Toulouse)
Capitouls et religion civique (XIVe-XVe siècles)

11h45 Olivier Richard (Université de Fribourg, Suisse) : Conclusion.

Terrain croisé : le carnaval du Banat

The Scientific Conference of the Research Center for Heritage and Cultural Anthropology (RHeA)

6th edition, Timisoara, 28th June 2023, West University
(hybrid)

Joint field research on Banat’s carnival. Case studies

Terrain croisé: le carnaval du Banat. Etudes de cas

Terrain croisé: carnavalul în Banat. Studii de caz

Programme

09:30 – 11:00 Opening session
moderator Giulia Ferdeghini & Diana Mihuț

  • welcome speech: Mădălin Bunoiu, vice-rector of the West University of
    Timișoara

Otilia Hedeșan (West University of Timișoara)
Banat Carnival. Several remarks
Le carnaval du Banat. Quelques repères
Carnavalul în Banat. Câteva deschideri

Diana Pizmaș (West University of Timișoara)
Nowadays carnival in Banat. Drawing a map
Le carnaval du Banat aujourd’hui. Repères d’une cartographie
Carnavalul din Banat în prezent. O hartă


11:00 – 11:30 pause


11:30 – 13:30 Carnival and audiovisual documentation
moderator: Ioana Dorobanțu Gordon

  • The Masked Men / Les Masques / Mascații (Timișoara Regional Romanian
    Television production, 1999, presented by Lucian Ionică)
  • Carnival in Grebenaț / Le Carnaval à Grebenaț / Fășancul de la Grebenaț (TV Banat
    Vrsac, Caleidoscop TV Show, March, 5, 2014, presented by Mariana Stratulat)


13:30 – 15:30 lunch break


15:30 – 17:30 Case studies / Études de cas / Studii de caz
moderator: Patricia Heiniger Casteret & Otilia Hedeșan

  • Diana Mihuț (West University of Timișoara)
    Diary of a joint field research. Une approche descriptive
    Journal d’un terrain croisé. Une approche descriptive
    Jurnalul unui terrain croisé. O abordare descriptivă
  • Giulia Ferdeghini (University of Turin)
    Follow the dancing masks. A musical pathway in the carnival of Rudărie
    Suivez les masques dansants. Un itinéraire musical du carnaval de Rudărie
    Pe urmele măștilor care dansează. Un itinerar muzical al carnavalului din
    Rudărie
  • Patricia Heiniger-Casteret (University of Pau)
    ‘Hello! / Please take a sit!’ A celebration to affirm one’s
    identities: carnival
    ‹Bonjour, Madame! / Asseyez-vous!› Une fête calendaire pour affirmer ses
    identités: le carnaval
    „Bună ziua, Doamnă! / Stați jos!” O sărbătoare calendaristică pentru afirmarea
    identității: carnavalul
    17:30 – 18:00 pause

18:00 – 18:30

  • Des enfants, des ethnologues, des terrains (Round table / table ronde / masă rotundă)
    moderator: Cosmina Timoce Mocanu; participants: Giulia Ferdeghini,
    Amandine Leporc.

18:30 – 19:00

  • Banat carnival. Citizen participation & community development (Round table / table
    ronde / masă rotundă) moderator: Diana Pizmaș; participants: Adina Blangoci,
    Nicoleta Bugărin, Ramona Cotiugă, Dan Liuț.

CONFERENCE-DEBAT EN LIGNE CR 37 – AISLF

Vendredi 28 juin 2024, 14h – 16 h (heure de Côte-d’Ivoire)

(16h – 18h – heure de France)

JEU DE RÔLE ET CONDITION SOCIALE DE LA FEMME DANS LE RITUEL MOUMOUNÉ

par AZAN Yah Louise

Université Alassane OUATTARA -Bouaké

Département de Lettres Modernes

Résumé : « Jeu de rôle et condition sociale de la femme dans le rituel Moumouné » est le résultat d’un travail de terrain sur le Moumouné. Il porte une réflexion sur la représentation de la figure féminine dans la société traditionnelle Agni Bona à travers les jeux de rôle auxquels les femmes s’adonnent lors du rituel Moumouné. Société foncièrement fondée sur le système matrilinéaire, le peuple Agni Bona a institué le Moumouné comme un moyen de protection contre les forces maléfiques. En tant que tel, le Moumouné, rituel essentiellement féminin, intervient dans la résolution des conflits existentiels comme les épidémies, les épizooties, les guerres, les longues sécheresses inhabituelles, la famine, etc. Ce rituel, s’il est d’abord vu comme une représentation dramatique où s’affrontent la vie et la mort en vue d’une reconstruction et d’un rééquilibre du tissu social pour le peuple Agni Bona, il est un creuset de théâtralité comme bon nombre de pratiques culturelles africaines à travers des éléments visuels de la scène qu’il met en spectacle. En réalité, les femmes s’enregistrent dans un jeu de rôles, parfois inhabituels, pour jouer leur condition sociale véritable au sein de cette société dans laquelle elles sont les garantes de la survie des hommes et, de la société toute entière.

Mots clés : Jeu de rôle- rituel Moumouné– condition de la femme -conflits-société-vie

 

 

Abstract : “Jeu de rôle et condition sociale de la femme dans le rituel Moumouné” is the result of fieldwork on the Moumouné ritual. It examines the representation of women in traditional Agni Bona society through the role-playing they engage in during the Moumouné ritual. A society fundamentally based on the matrilineal system, the Agni Bona people have instituted the Moumouné as a means of protection against evil forces. As such, Moumouné, an essentially feminine ritual, plays a part in resolving existential conflicts such as epidemics, epizootics, wars, unusually long droughts, famine and so on. For the Agni Bona people, this ritual is seen first and foremost as a drama in which life and death clash, with a view to rebuilding and rebalancing the social fabric. Like many African cultural practices, it is also a crucible of theatricality, through the visual elements of the scene it stages. In reality, women register their true social status in this society, in which they are the guarantors of the survival of men and, indeed, of society as a whole.

Key words: Role-playing – Moumouné ritual – status of women – conflicts – society – life

50e Semaine Internationale d’Études Médiévales d’Estella (Navarre)

Du 16 au 19 juillet 2024, 50e Semaine Internationale d’Études Médiévales d’Estella (Navarre) / Semana Internacional de Estudios Medievales (SIEM), Quel Moyen Âge aujourd’hui ?

Site Web : https://www.siem-estella.es/es/inicio

Pour marquer son 50e anniversaire, la Semaine Internationale d’Études Médiévales d’Estella (Navarre) réfléchira au travail, méthodes et sujets des médiévistes : Quel Moyen Âge aujourd’hui ? Défis mondiaux, nouveaux chemins, autres publics. Voir le programme sur le site Web de la SIEM : https://www.siem-estella.es/es/programa

L’inscription est gratuite.

Outre les communications présentées par des chercheurs expérimentés venus de différents pays (Espagne, France, Royaume-Uni, Allemagne…), les doctorants et jeunes chercheurs peuvent présenter jusqu’au 10 juin 2024 une proposition de communication. Les candidats sélectionnés participeront à une table-ronde, ils exposeront leurs recherches durant 10 minutes ; ils seront publiés dans les actes édités dans l’année qui suit (libre-accès en ligne). Tous les détails (comment candidater, critères, modalités de la communication) dans l’onglet Comunicaciones sur le site Web : https://www.siem-estella.es/es/comunicaciones

Pour candidater à une bourse (beca) qui prendra en charge l’hébergement et le séjour des jeunes docteurs ou doctorants, voir l’onglet Becas sur le site Web : https://www.siem-estella.es/es/becas

Désirs, attraits et peurs des frontières. Les Amériques dans tous leurs états

Parutions aux PUPPA, sous la direction de Françoise Buisson, Stéphanie Durrans , Olivier Caporossi

Collection : Espaces, Frontières, Métissages (EFM) (n°20)

Éditions : Presses Universitaires de Pau et des Pays de l’Adour (PUPPA)

Résumé

Le présent recueil est issu des actes du colloque « Désirs, Attraits et Peurs des Frontières : les Amériques dans tous leurs états » qui s’est tenu à Pau en juin 2021. Les auteurs poursuivent la réflexion menée dans le cadre du programme scientifique de l’UPPA dont le cinquième axe consiste à « Questionner les frontières et [à] relever le défi des différences ». Ils appartiennent aux sciences sociales et humanités et cette transdisciplinarité permet d’aborder la thématique de la frontière dans les Amériques à partir de perspectives multiples et complémentaires, depuis les frontières au fil de l’histoire, dont les soubresauts témoignent de leur instabilité, jusqu’à la quête d’un monde à soi dans une sorte d’entre-deux, au-delà des migrations physiques et des représentations imaginaires de la frontière.

Caractéristiques détaillées
  • Nombre de pages : 234
  • Dimensions (l x p) : 24,7×17 cm
  • ISBN : 2-35311-047-9
  • ISSN : 2269-0778
  • EAN : 9782353110476
  • Parution : 1 mai 2024
  • Prix : 19€
Auteurs et contributeurs
Téléchargements

Lien social et nouvelles formes de sociabilité dans les sociétés africaines

Ouvrage sous la direction d’Abel Kouvouama et Régine Tchicaya-Oboa

Résumé

Cerner les différentes formes du lien social à partir de la diversité des faits sociaux identifiés dans telle ou telle société, dans tel ou tel espace urbain ou rural constitue une véritable gageure. Car, les manières d’agir des individus et des groupes ont des répercussions sur les relations, sur les normes et sur les valeurs qui les relient les uns aux autres. Les analyses sociologiques et anthropologiques aussi bien des formes de délitement du lien social, des formes anciennes de solidarité que de nouvelles formes concrètes de sociabilité permettent d’appréhender dans le temps long comme dans le temps court, les transformations du lien social ; ceci pour y déceler, tantôt la force ou la faiblesse des relations de proximité et d’interconnaissance entre les membres d’une société ; tantôt le caractère impersonnel et contractuel des relations. Si penser le lien social, c’est le penser de manière relationnelle, cet ouvrage offre à travers les lectures multiples qui y sont faites, les variétés et la richesse analytique des situations explorées principalement dans les sociétés africaines, ainsi que dans les sociétés européennes.

Caractéristiques détaillées

Editeur : Presses de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

Collection : Espaces, Frontières, Métissages (EFM) (n°21)

  • Nombre de pages : 208
  • Dimensions (l x p) : 24,5×17 cm
  • ISBN : 2-35311-048-7ISSN : 2269-0778
  • EAN : 9782353110483
  • Parution : juin 2024
  • Prix : 18€

Papier (broché)

Auteurs et contributeurs

Téléchargements

Sommaire (123 Ko)

Il n’est de longue nuit qui ne finisse – Béarn, été 1944

Exposition d

L’exposition “Il n’est de longue nuit qui ne finisse” a été inaugurée le 14 mai 2024 à la préfecture de Pau par le préfet Julien Charles en présence du colonel Muller, centenaire et héros de la guerre.

Réalisée par le service départemental des Pyrénées-Atlantiques de l’Office national des combattants et victimes de guerre (ONaCVG) en partenariat avec le laboratoire ITEM de l’UPPA, cette exposition sera visible tout le mois de mai devant les grilles de la préfecture à Pau, à l’occasion de la commémoration du 80 anniversaire des débarquements et de la Libération.

Elle sera ensuite exposée à la mairie de Morlaàs jusqu’au 8 juillet, une date symbolique qui rappelle le dramatique épisode des fusillés de Berlanne, mais aussi à celle de Lacq.

Nouvelle Histoire du Béarn

Ouvrage édité chez Cairn

Sous la direction de Laurent Jalabert, Véronique Lamazou-Duplan et Laurent Callegarin

Présentation

Cette Nouvelle histoire du Béarn des origines à nos jours s’inscrit dans la tradition d’une histoire régionale largement renouvelée par les acquis récents d’une recherche désormais pluridisciplinaire, entre histoire béarnaise, ou histoire vue depuis le Béarn, et connexion de cette histoire avec d’autres ensembles à travers le temps, le tout adossé à des sources et à une démarche scientifique. L’équipe réunie ici, composée d’historiens et archéologues, Béarnais de naissance ou de résidence, a eu à coeur de rendre accessibles ces connaissances, en corrigeant de tenaces images d’Épinal, en apportant des éclairages nouveaux, voire inédits.
Une riche illustration agrémente la lecture, de même des encarts qui font le point sur un sujet ou décrivent des phénomènes de longue durée. Ces spécialistes espèrent ainsi contribuer à une connaissance renouvelée de l’histoire du Béarn, donner des clés de compréhension de la longue histoire d’un territoire qui offre des conditions de vie si diverses aux hommes qui y ont vécu et qui l’ont façonné, entre montagnes et vallées pyrénéennes, gaves et plaines, coteaux et plateaux.

Les auteurs

Anne Berdoy
Frédéric Bidouze
Dominique Bidot-Germa
Laurent Callegarin
Thierry Cassou
Philippe Chareyre
Benoît Cursente
Patrice Dumontier
Dénes Harai
Laurent Jalabert
Véronique Lamazou-Duplan
Benoît Pace
Victor Pereira
Emmanuel Plat
François Réchin
Vanessa Rodrigues
Jean-François Vergez

Fiche technique

Editeur: Cairn

ISBN: 979-10-7006-315-6

Nombre de pages : 502

49 EUR

De l’eau, du sel et des hommes

Ouvrage édité aux PUR

Sous la direction d’Eric Normand et Alain Champagne

Avec le soutien du ministère de la Culture, DRAC Nouvelle-Aquitaine et du laboratoire CESCM (CNRS / Université de Poitiers).

Présentation

Depuis 2011, une vingtaine de chercheurs, venus de tous horizons géographiques, disciplinaires et institutionnels se penchent sur un territoire commun, le marais de Brouage ou marais charentais. Ils partagent leurs compétences respectives pour tenter de percer le fonctionnement et les évolutions de ce vaste territoire de 16 000 ha.

En se centrant sur les époques médiévales, modernes et contemporaines, archéologues, environnementalistes, géographes et historiens ont choisi de se pencher sur la période qui a vu le marais que nous connaissons se combler lentement avec la mise en place des salines, qui ont fait la richesse de ce territoire, et la fondation du port de Brouage. Toutefois, la glorieuse période de « l’or blanc » se terminera par la reconversion de ce territoire vers une nouvelle activité, l’agriculture et particulièrement l’élevage, conférant au territoire sa physionomie actuelle, tout en gardant dans le paysage les traces de son activité primitive..

Fiche technique

Presses Universitaires de Rennes

Collection : Archéologie et Culture

EAN : 9782753596481 

Nb de pages : 256 

Sommaire

Exposition « Servir le roi de Navarre! Les administrateurs des Albret-Bourbon à la Renaissance »

Réalisée dans le cadre du projet Région Nouvelle-Aquitaine EANAR sous le commissariat de Philippe Chareyre et Dénes Harai, l’exposition Servir le roi de Navarre! Les administrateurs des Albret-Bourbon à la Renaissance est présentée au Musée Jeanne d’Albret, à Orthez, du 18 mai au 20 juillet 2024.

Visite guidée de l’exposition par Philippe Chareyre lors du vernissage (photo: Dénes Harai)
Photo: D. Harai
Photo: D. Harai
Photo: D. Harai

Si Bladé m’était conté

À la découverte du patrimoine oral de Gascogne, les 7 et 8 juin 2024  à Lectoure dans le Gers.

Explorant les arts du récit depuis plus de dix ans, la compagnie Vortex rend hommage à Jean-François Zéphyrin Bladé, l’un des plus grands collecteurs du patrimoine de littérature orale, né à Lectoure en 1827. La multitude de récits très divers collectés par Bladé et ses pairs à travers l’Europe a permis l’émergence de la notion de conte-type.

Au-delà des cultures, des géographies, des économies ou des croyances, tous les humains partagent les mêmes images archétypales, les mêmes mythes profonds. La découverte de cette facette du patrimoine oral, ancré dans la culture et dans la langue occitanes, ouvre aussi bien sur l’universel que sur des aspects particuliers de notre culture. Reconnu et étudié internationalement, Zéphyrin Bladé, enfant de Lectoure, a toujours été particulièrement attaché à sa ville et à ses racines.  

A noter

A 17h, conférence de Patricia Heiniger-Casteret sur le collecteur de conte du XIXe siècle : Jean-François Bladé.

II Colloqui Internacional – La falsificació de moneda, un fenomen transfronterer

Le 29 mai 2024

Museu Nacional d’Art de Catalunya

Parc de Montjuïc, Barcelona

La falsificació és un fenomen que forma part de la cultura monetària i que cal tenir present a l’hora d’estudiar la circulació de moneda. La seva universalitat conviu amb les fronteres polítiques i les trampeja, i no han estat pas rars els casos de falsificació de moneda d’un país en un altre aprofitant raons i oportunitats diverses. D’aquesta manera, perseguit, tolerat o fomentat —segons les circumstàncies del moment—, sempre hi ha numerari fals.

La falsificació de moneda constitueix una de les línies de recerca que s’ha explorat des de fa anys al Gabinet Numismàtic de Catalunya i que, lluny d’esgotar-se, sempre ofereix nous camins de treball. L’organització d’un segon col·loqui internacional d’estudi sobre la falsificació monetària, gairebé una dècada després del primer, així ho demostra. En el primer, es va incidir en la dualitat entre la fabricació legal i la falsificació. En aquest segon, es remarca la dimensió transnacional i transfronterera del fenomen en els darrers tres segles. La participació d’investigadors molt rellevants en aquest camp de recerca en àmbits territorials molt distants asseguren el rigor de les aportacions.

La celebració d’aquest segon col·loqui internacional també ha de permetre la confluència de tres línies de recerca independents sobre el fenomen, confrontar experiències d’investigacions molt diverses i explorar col·laboracions de futur. Tot plegat, amb la voluntat de retre comptes de la feina feta i a la recerca d’una transferència de coneixement, en un format obert, a tot el públic interessat en un tema sempre apassionant que té en el Museu Nacional una tribuna de difusió.

PROGRAMA

  • Benvinguda i presentació
  • Ponències

Le faux monnayage entre la France, la Navarre et l’Espagne au XVIIIe siècle. Criminalités plurielles et répression judiciaire. Olivier Caporossi. Université de Pau et des Pays de l’Adour

Un tresor de moneda falsa aragonesa al Moianès del primer quart del segle XVIII. Maria Clua. Gabinet Numismàtic de Catalunya / Museu Nacional d’Art de Catalunya 

  • Pausa

La Catalunya del segle XIX i el negoci transfronterer de la falsificació de moneda. Albert Estrada-Rius, Gabinet Numismàtic de Catalunya / Museu Nacional d’Art de Catalunya 

La falsificació de francs francesos a la Pobla de Claramunt a finals del segle XIX. Xavier Medina. Investigador independent

Indispensable al comercio: dinero falso, migraciones y conexiones atlánticas, 1880-1940. Diego Antonio Galeano. Pontifícia Universidade Católica do Rio de Janeiro

  • Taula rodona: La transnacionalitat en la falsificació monetària, balanç historiogràfic i reptes d’estudi i de col·laboració  

Moderador: Prof. Dr. Josep Capdeferro. Professor agregat de la Universitat Pompeu Fabra i codirector del projecte de recerca interuniversitari “Conflictos singulares para juzgar, arbitrar o concordar (siglos XII-XX)”.

Ponents: Prof. Dr. Olivier Caporossi, Prof. Dr. Albert Estrada-Rius i Prof. Dr. Diego Antonio Galeano

  • Conclusions i torn obert de paraula

Coordinació: Dr. Albert Estrada-Rius. Conservador en Cap del Gabinet Numismàtic de Catalunya

Amb la col·laboració de la Universitat Pompeu Fabra i el suport del projecte “Conflictos singulares para juzgar, arbitrar o concordar (siglos XII-XX)”

Colloque “Représentations festives sur les places publiques du Pays basque Nord. Où en sommes-nous?

Organisé à Bayonne par l’Ethnopôle basque, les 30 et 31 mai 2024.

Les traditions populaires ont une histoire et reflètent la société qui les produit. A l’encontre des théories les plus réductrices de la modernisation, bon nombre de fêtes traditionnelles basques ont non seulement perduré mais connaissent également un renouveau inattendu.
Pastorales, mascarades, carnavals, libertimendu, cavalcades constituent autant de registres d’occupation de la place publique plus vivants que jamais, et dont la persistance, la transformation et/ou la redécouverte génèrent leur lot de questions. Le colloque se donne trois objectifs principaux : établir un état de la question en matière de recherche sur ces formes festives ; recueillir les témoignages des acteurs contemporains et mettre en discussion leurs pratiques ; identifier les défis pour l’avenir de ces formes festives spécifiques. Centré sur les pratiques du Pays Basque nord, le séminaire proposera également une perspective comparative. Le colloque ouvrira un dialogue interdisciplinaire où se croiseront analyses théoriques et exemples de terrain.

Renseignements

Institut Culturel Basque / info@eke.eus

A noter : Vendredi 31 mai 2024

Panel 1 : Les pastorales, d’hier à aujourd’hui


11:05 “Etablir un lien entre chercheur et grand public dans les pastorales en Soule” – Emilie SENTUCQ Doctorante en anthropologie au laboratoire ITEM-UPPA

11:20 Discutante – Patricia HEINIGER-CASTERET, Maître de conférences en anthropologie à l’UPPA