Archives par mot-clé : dessin

La Grande Guerre de René Marie Castaing

La Grande Guerre de René Marie Castaing, peintre palois

Lettres, carnets, dessins (1915-1919)

Sous la direction de Laurent Jalabert

Editions Cairn

128 pages, avril 2019

ISBN: 978-2-35068-665-3

Pendant toute la Première Guerre mondiale, René Marie Castaing, jeune artiste-peintre engagé volontaire, consigne dans des carnets ses impressions de guerre.

Il crayonne au fil des pages des dessins, réalistes, témoins de sa perception du conflit, des hommes, des paysages…

Sur ces feuilles, il retranscrit sa vision de la guerre, dans le vif, manifestant ses humeurs, parfois naïves, parfois moroses, d’autres fois plus émerveillées.

Comme tous ceux qui ont traversé le conflit, on sent au fil des pages poindre la lassitude, l’énervement, l’agacement, ou tantôt l’espoir de la fin du feu des armes, l’attente du retour.

A ces carnets s’ajoutent surtout des lettres, régulières, adressées à ses proches, père, mère, frères et soeurs qu’il illustre là encore de son crayon et qui constituent l’essentiel des documents retranscrits dans cet ouvrage.

Un Béarnais, peintre de l’horreur de Buchenwald

Conférence SSLA

Le 11 avril 2019

La Société des Sciences Lettres et Arts de Pau et du Béarn

a le plaisir de vous inviter à la conférence de

Laurent JALABERT
Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

aux Archives Départementales, boulevard Tourasse à Pau

Georges Despaux est un artiste peintre originaire de Salies-de-Béarn. Fils de pépiniéristes, malheureux dans la gestion de l’entreprise familiale, il vit au Pays basque pendant la Deuxième Guerre mondiale. Arrêté à Bayonne le 1er février 1944, puis déporté comme prisonnier politique à Buchenwald de mai 1944 à avril 1945, il parvient comme d’autres artistes à se procurer le minimum nécessaire pour dessiner quelques scènes de la vie du camp, dans des conditions précaires, sur des feuilles de documents administratifs qu’il récupère et dont certains ont été conservées depuis sa sortie du camp au printemps 1945. Ces dessins sont un témoignage de l’horreur concentrationnaire. La conférence reviendra sur le parcours atypique de G. Despaux, et présentera sa vision de l’internement à Buchenwald.

Georges Despaux à Buchenwald

Georges Despaux à Buchenwald
Des dessins pour l’histoire

Par Laurent Jalabert

Fils de pépiniéristes relativement prospères de Salies-du-Béarn, malheureux dans la gestion de l’entreprise familiale, Georges Despaux vit au Pays basque pendant la Deuxième Guerre mondiale. Arrêté à Bayonne le 1er février 1944, puis déporté comme prisonnier politique à Buchenwald de mai 1944 à avril 1945, il parvient comme d’autres artistes à se procurer le minimum nécessaire pour dessiner quelques scènes de la vie du camp, dans des conditions précaires, sur des feuilles de documents administratifs qu’il récupère et dont certains ont été conservées depuis sa sortie du camp au printemps 1945. Les dessins publiés dans l’ouvrage, pour beaucoup inédits, cédés à sa mort à la famille Vanmolkot qui en a autorisé la reproduction, sont un témoignage de l’horreur concentrationnaire. Accompagnés de textes de présentation brefs, ils sont avant toute chose un témoignage pour une page sombre de l’histoire européenne.

Ouvrage publié sous la direction de Laurent Jalabert, Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (ITEM, EA3002), avec la participation de Philippe Chareyre, Sabine Forero-Mendoza et Henrik Vanmolkot.

Cet ouvrage a été publié avec le soutien de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, de l’ONAC-VG 64, et du ministère de la Défense (GIP 70ème anniversaire de la Libération).

9782350685557
septembre 2017
128 pages

Comprendre l’univers concentrationnaire de la Seconde Guerre mondiale

« Comprendre l’univers concentrationnaire de la Seconde Guerre mondiale« 

Vendredi 04 mars 2016
Séminaire de recherche Master CAS / ITEM du vendredi 4 mars 2016 (9h30-12h00)
Salle Chadefaud, Institut Claude Laugénie.
Coordination, S. Forero, L. Jalabert
contacts :

mastercas@univ-pau.fr

item@univ-pau.fr

Programme :

9h30 : Ecrire l’histoire des camps au travers des récits / témoignages : dialogue entre Peter Kuon (professeur de philologie à l’Université de Salzbourg) et Catherine Coquio (Professeur de littérature comparée à l’Université de Paris Diderot).

10h30 : Débat

11h00 Pause

11h15 : Image des camps : les dessins de Georges Despaux (Buchenwald 1944-45) : Ph. Chareyre (UPPA), L. Jalabert (UPPA)

11h45 : Débat

12h00 : Fin du séminaire.

Pe61-3H3zAzWL._SX341_BO1,204,203,200_ter Kuon est l’auteur de : L’écriture des revenants. Lecture de témoignages de la déportation politique, Kimé, 2014, 456 p. P. Kuon est professeur invité à l’UPPA (ITEM).

 

 

9782200271749-X_0Catherine Coquio est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’univers concentrationnaire, les génocides et leurs mémoires, son dernier ouvrage, « Le mal de vérité ou l’utopie de la mémoire », A. Colin, 2015