Archives par mot-clé : culture

Parution d’ouvrage : Le Retour

Le Retour
Espaces, Frontières, Métissages
N° 8, PUPPA.
Sous la direction de Laurent Dornel
 

Parabole dans la Bible (le retour du fils prodigue), paradigme matriciel dans la littérature (le retour d’Ulysse) comme dans la religion (le mythe de l’éternel retour), rituel militaire (le retour des combattants), horizon d’attente chez bien des exilés ou des migrants (le retour au pays, réalisé ou toujours repoussé), motif dramaturgique majeur au cinéma, le retour est un motif très riche dans ses formes comme dans ses très nombreuses significations. Ce qui est en jeu – et que cet ouvrage collectif et pluridisciplinaire entend analyser – ce sont notamment les questions de l’identité et de ses transformations, celle du parcours initiatique (l’errance, la guerre, l’exil) et de ses enjeux territoriaux. Générateur d’un « tiers-espace », le retour est une traversée du temps qui brouille et renouvelle les repères spatiaux mais aussi culturels, politiques et sociaux.

Voir le sommaire sur le site de l’éditeur

Le PCI en Bretagne. Brest, 8-9 décembre 2016

Rencontres internationales du Patrimoine Culturel Immatériel en Bretagne

Brest, 8-9 décembre 2016

rencontres-pci-brest-decembre-2016

PROGRAMME:

JEUDI 8 DÉCEMBRE 2016

09h30 – 10h00  Accueil
10h00 – 10h45 Discours d’ouverture
  • 10h45 – 12h30 Ouverture des Rencontres Parcours introductif pour resituer les Rencontres du PCI de 2016 : dynamique et objectifs, Charles QUIMBERT, Directeur de BCD/Sevenadurioù Breizh
  • La France et le PCI : les relations équivoques, Chérif KHAZNADAR, Président de la Maison des cultures du monde/Centre français du PCI.
  • Dix ans après : heurs et malheurs d’une Convention internationale, Cécile DUVELLE, ancienne Secrétaire de la Convention pour la sauvegarde du PCI, Unesco.
12h30 – 14h00 Pause déjeuner
14h00 – 16h00 Inscription sur les listes de la Convention pour la sauvegarde du PCI… et après ?
* Président de séance : Pierre BOIS, ethnomusicologue, conseiller artistique de la Maison des cultures du monde/Centre français du PCI.
  • Le fest-noz à l’Unesco : premier bilan, Ronan GUÉBLEZ, président de Dastum.
  • Mise en place d’un observatoire pour un état des lieux du fest-noz, Jérôme FLOURY, Président de Tamm-Kreiz & Aurélie HESS-MIGLIORETTI, ingénieure d’études, CERHIO, Rennes2, CNRS.
  • Après l’inscription du gwoka sur la liste représentative du PCI de l’humanité : les enjeux de territoire et les perspectives, Félix COTELLON, Président de Répriz.
  • La sauvegarde de la samba de Roda, Carlos SANDRONI, ethnomusicologue, université fédérale du Pernambouc, Brésil.
  • 3 questions à Johanni CURTET (ethnomusicologue), Nomindari SHAGDARSUREN (spécialiste du PCI de Mongolie) et un musicien du groupe Khusugtun sur l’Anthologie du khöömii mongol.
16h00 – 16h15 Pause
16H15 – 18H00 Diffusion en avant-première du documentaire sur le fest-noz Une nuit en Bretagne
Rencontre et débat avec le réalisateur Sébastien LE GUILLOU.

 

VENDREDI 9 DÉCEMBRE 2016

09h00 – 09h30 Accueil
09h30 – 11h00 PCI et Tourisme
* Président de séance : Xavier DEBONTRIDE, journaliste.
  • Les problématiques et enjeux de la mise en tourisme du PCI en Amazonie, Vladimir MEJIA AYALA, docteur en géographie, Ingénieur agroforestier, Université de Nariño, Colombie.
  • Pratiques touristiques et PCI : entre uniformisation et particularisation culturelle, Aurélie CONDEVAUX, anthropologue du tourisme, EIREST/ Paris 1 Panthéon Sorbonne.
  • Débat avec Anne GALLO, Vice-présidente chargée du tourisme, du patrimoine et des voies navigables, Conseil régional de Bretagne, et des professionnels du tourisme.
11h00 – 11h15 Pause
11h15 – 12h45 Inventorier le PCI
*Présidente de séance : Séverine CACHAT, directrice du Centre français du PCI.
  • Réflexion sur la notion de participation dans les champs culturels et patrimoniaux, Geneviève GOUTOULY-PAQUIN & Claude PAQUIN, Agence Tertius.
  • La participation des communautés : les étudiants entre praticiens et « experts », Patricia HEINIGER-CASTERET, maître de conférences en anthropologie sociale à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.
  • Expérimenter un inventaire participatif du PCI en centre-ouest Bretagne, Marie-Hélène COSQUERIC, coordinatrice culture du Pays du Centre Ouest Bretagne & Julie LÉONARD, responsable des inventaires du PCI, Bretagne Culture Diversité
12h45 – 14h00 Pause déjeuner
14h00 – 16h00 Diversité culturelle & Droits culturels
*Président de séance : Jean-Claude QUENTEL, professeur émérite, université européenne de Bretagne – Rennes 2.
  • La notion de patrimoine au regard des droits culturels, Johanne BOUCHARD, collaboratrice scientifique, Institut interdisciplinaire d’éthique et des droits de l’homme de l’Université de Fribourg, programme Observatoire de la diversité et des droits culturels.
  • Présentation du Réseau Culture 21, Christelle BLOUET, coordinatrice du Réseau Culture 21.
  • De l’importance du pain perdu au porto… ou quand les patrimoines singuliers nous nourrissent, Caroline TROIN, coordinatrice de l’association Rhizomes.
16h00 – 16h30 Conclusion des 3e Rencontres « 2016 -2020 », Philippe RAMEL, Président de Bretagne Culture Diversité.

 

EXPOSITIONS

« Jeunes et Bretons, Portrait de la jeunesse afro-armoricaine »
Vincent Paulic nous propose un regard différent sur l’identité bretonne, à travers le ressenti de ceux qu’il nomme les Afro-armoricains. Ces jeunes dotés d’un parent d’origine africaine voient leur entourage retenir plus souvent leur ascendance africaine que leur identité bretonne, et ce, même s’ils sont nés sur le territoire, malgré une éducation française, voire très centrée sur
la culture bretonne. Vincent Paulic traite ce paradoxe en noir et blanc « à l’image du drapeau breton », pour apporter son interprétation et sa sensibilité aux questions de l’identité, l’appartenance et le regard des autres.

« À la découverte du PCI en Bretagne »
L’association Bretagne culture diversité, en partenariat avec le collectif PCI-Bretagne, propose une exposition itinérante consacrée au patrimoine culturel immatériel (PCI) tels que la musique, la danse, les contes, les jeux et sports traditionnels, les usages populaires des plantes ou encore le fest-noz… à travers ces éléments, véritable
patrimoines vivants en perpétuel renouvellement, venez (re)découvrir la richesse et la diversité culturelles de la Bretagne. Cette exposition offre l’occasion d’aborder la Bretagne et son patrimoine à travers une réflexion sur les pratiques culturelles qui y sont présentes : leur vitalité, leur ancrage dans le quotidien, leur transmission et adaptation à la société contemporaine.

INSCRIPTIONS ET RENSEIGNEMENTS
COMPLÉMENTAIRES SUR WWW.BCD.BZH
OU AU 02 97 35 48 77

Nouvelle Aquitaine / Amérique du Nord francophone

Patrimoines documentaires communs et analyses des cultures en mouvement : Nouvelle Aquitaine, Amérique du Nord francophone

16-19 novembre 2016

map-illustration_affiche_applatie

Adresse : Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers , Bâtiment A5 – 5, rue Théodore LEFEBVRE – TSA 21103 86073 POITIERS Cedex 9A5 – 5
Organisé par les laboratoires Mimmoc, (administrateur du colloque) et Criham, université de Poitiers en collaboration avec le Crhia, université de La Rochelle.
Avec le soutien financier de : la Région Nouvelle Aquitaine, l’Université de Poitiers, Grand Poitiers, l’Institut des Amériques, l’Association française d’études canadiennes,

En partenariat avec :
• la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, université de Poitiers,
• l’Espace Mendès France
• les Services communs de documentation des universités de Poitiers, La Rochelle et Limoges,
• la Chaire de recherche, Comue Léonard de Vinci, sur le Canada,
• l’Institut d’études acadiennes et québécoises, université de Poitiers,
• l’Ethnopôle InOc-Aquitaine
et au plan international :
• l’Institut d’études acadiennes de l’université de Moncton, Canada
• la chaire de recherche du Canada sur les migrations, les transferts et les communautés francophones, Université Saint-Boniface
• la chaire de recherche en études acadiennes et transnationales et la Chaire de recherche en études acadiennes et francophones de l’université Sainte-Anne, Canada
• le Centre franco-ontarien de folklore, Université de Sudbury, Canada
• le Centre d’études franco-terreneuviennes, Munfla, Memorial university of Newfoundland, Canada
• les Archives de folklore et d’ethnologie de l’Université Laval, Québec, Canada
• le Beaton Institute, Cape Breton University
• le “Louisiana Research Collection”, Tulane University, Louisiane
• le Centre d’études louisianaises, Université de Louisiane à Lafayette
avec le soutien de :
• le CREM (Centre de Recherche en Ethnomusicologie), CNRS, Université de Nanterre

Dans le contexte du développement des humanités numériques, on constate un renouveau des études scientifiques à partir de fonds documentaires spécifiques et de fonds d’archives écrites, sonores et visuelles, de corpus linguistiques, de collections. Cette dynamique, qui se situe souvent dans un cadre régional, s’appuie sur des techniques de numérisation de plus en plus avancées, sur des méthodes de valorisation qui rejoignent des domaines d’application dans les secteurs de la patrimonialisation, du tourisme, de la création artistique et de la participation des populations locales par la mise en place de plateformes collaboratives. L’intérêt de ce renouveau porte également sur le croisement, la réactivation et l’actualisation de connaissances en termes d’environnement, de climat, entre autres.
Dans le contexte de la francophonie internationale et des liens spécifiques développés entre la France et l’Amérique du Nord, l’étude des transferts culturels à partir de bases de données systématisées permet par ailleurs des éclairages inédits sur le fonctionnement des cultures en mouvement, notamment en contexte diasporique.
Ce colloque s’articulera sur deux volets d’activités scientifiques très complémentaires : d’une part la présentation de collections de fonds patrimoniaux et de leurs modes et politiques de valorisation (notamment en ce qui concerne les projets numériques collaboratifs et la mise en place de base de données numériques communes interopérables) ; d’autre part les analyses scientifiques menées à partir de ces fonds et qui visent à redonner une dynamique de valorisation à des ensembles patrimoniaux avec des applications au plan régional (en termes de développement local et de valorisation culturelle) ainsi que sur le plan de la compréhension interculturelle en contexte de francophonie internationale et de mondialisation.

A noter, interventions de :
  • Patricia HEINIGER-CASTERET, MCF Anthropologie, UPPA-Laboratoire ITEM, Mathilde LAMOTHE, doctorante en ethnologie, Université de Pau et des Pays de l’Adour (France) / Université Laval (Québec), « Du canot à glace sur le fleuve du Saint-Laurent au parapluie de berger des Pyrénées : les projets d’inventaires (du patrimoine culturel) immatériels et virtuels en Aquitaine et au Québec »
  • Jean-Jacques CASTÉRET, directeur PhD. de l’ethnopôle Institut Occitan Aquitaine, chercheur associé au Laboratoire ITEM (EA 3002) de l’UPPA, « Recherche à facette & Web sémantique : restituer les systèmes culturels à l’ère du Web 3.0 »
À télécharger

Séminaire Frontières, UPPA, 25 mars 2016

“Frontières culturelles durant la Protohistoire et l’Antiquité :
enjeux méthodologiques et disciplinaires”

Vendredi 25 mars
Institut Claude Laugénie, salle Chadefaud
UNIVERSITÉ DE PAU ET DES PAYS DE L’ADOUR
UFR de LLSH (laboratoires IRAA et ITEM)
Licence Histoire de l’Art et Archéologie
Master CAS

 

seminaire frontières 25 mars

10 h :
M. Bats (Centre Camille Jullian, univ. d‘Aix-en-Provence) : Espaces emboîtés et frontières en Gaule méditerranéenne protohistorique (VIe – IIe s. av. J.-C.).
M. Kasprzyk (INRAP / ArTeHiS, univ. de Dijon) : De part et d’autre des frontières de l’Empire romain : l’Est de la Gaule et le barbaricum durant l’Antiquité tardive (IIIe-Ves.).
Limestor_Dalkingen,_Wp_12-81,_Phase_6
14 h 15 :
Ariane Bodin (ArScan, univ. de Paris-Nanterre) : Païens et chrétiens en Italie et en Afrique romaines tardo-antiques (IVe-Ve s). Frontières culturelles et sociales ou religieuses ?
Gabriel de Bruyn (CRAHAM, univ. de Caen) : Des images païennes aux frontières d’un espace civique profane ? Les déplacements de statues dans les cités africaines et italiennes aux IVe et Ve s.

Séminaire : “Anthropologie, territoire, environnement”

Atelier de recherche :
Anthropologie, territoire, environnement
Jeudi 21 Janvier 2016
Salle 6– Institut Claude Laugénie
Université de Pau et des Pays de l’Adour, Pau

Première partie: 9h – 10h
Introduction
Abel Kouvouama 
Pour une anthropologie des territoires : l’anthropologue, la collectivité, la communauté
Dominique Cunchinabe, Idrissa Mané :
Présentation de l’atelier :
– Etat des lieux de la recherche : évolution et contexte 
– Les méthodologies :
*Rappel méthodologique global : un processus au long cours
* La méthodologie du terrain : Contraintes, adaptabilité et réflexivité
– Présentation du questionnement :
*De la communauté paysanne à la projection urbaine
*La représentation qu’ont les agriculteurs d’eux même
*La religiosité : anthropologie du religieux, syncrétisme et pratiques sportives
Deuxième partie: 10h15 – 12h30
Dominique Cunchinabe
Anthropologie de la « saligue » : Communauté paysanne et urbanisation de la campagne
Idrissa Mané
La représentation qu’ont les agriculteurs d’eux même
Laurence Espinosa
De la présence à l’expérience : le catholicisme en Pays Grenadois, explorations d’une identité
Mathilde Lamothe
Un curieux syncrétisme sportivo-religieux : la chapelle Notre-Dame du Rugby et autres chapelles sportives landaises
 
Troisième partie: 12h30 – 13h00
Discussion ouverte sur les perspectives :
– Organisation du colloque de Grenade sur l’Adour
– Restitution des travaux de la campagne de 2015 auprès des élus dans les villages
– Écriture du rapport d’étape 2015-Proposition du plan

Signature Chaire HCP et remise de prix Bourse J.P. Hugot

 logo univ                            index

L’Université de Pau et des Pays de l’Adour et  la Fondation du Patrimoine, en présence de plusieurs élus et acteurs locaux, ont officialisé le 18 juin 2015 la création de la chaire “Histoire Cultures et Patrimoines” (HCP).

Rappelons que cette chaire thématique d’enseignement supérieur a pour but de soutenir et de favoriser le développement des programmes d’enseignements et de recherche ayant trait aux patrimoines.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rattachée au laboratoire Identités Territoires Expressions Mobilités (ITEM, EA3002) et à l’UFR des Lettres, Langues et Sciences Humaines et Sport, elle se fixe trois objectifs prioritaires :

1. Soutenir la création de projets de recherche autour des patrimoines, axe de recherche structurant de l’UPPA
2. Soutenir ou créer des formations autour des patrimoines et des politiques culturelles
3. Faciliter les liens entre la recherche / l’enseignement et le secteur professionnel du patrimoine, notamment les entreprises cherchant à valoriser leurs propres patrimoines.

 

Cette journée du 18 juin  2015 fut également l’occasion de primer Alice Guerville-Ballé, lauréate de l’allocation de recherche J. P. Hugot.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’allocation J.P. Hugot, dans le cadre de la Chaire HCP, portera sur un projet de recherche ayant trait à l’histoire des politiques culturelles ou aux problématiques liées aux patrimoines notamment aux politiques de valorisation des patrimoines. L’accent sera particulièrement marqué sur les nouveaux modes de valorisation des patrimoines, par le biais des nouvelles technologies de l’information et de la communication, sans exclure d’autres domaines. Les approches comparatives aux échelles régionales, nationales ou internationales sont recommandées dans le cadre du projet.

La bourse, attribuée sur présentation des dossiers, par un comité d’experts désigné par le Comité scientifique de la Chaire est financée pour trois ans à hauteur de 90 000 € pour toute la durée de l’allocation.