Archives par mot-clé : culture populaire

Colloque “Représentations festives sur les places publiques du Pays basque Nord. Où en sommes-nous?

Organisé à Bayonne par l’Ethnopôle basque, les 30 et 31 mai 2024.

Les traditions populaires ont une histoire et reflètent la société qui les produit. A l’encontre des théories les plus réductrices de la modernisation, bon nombre de fêtes traditionnelles basques ont non seulement perduré mais connaissent également un renouveau inattendu.
Pastorales, mascarades, carnavals, libertimendu, cavalcades constituent autant de registres d’occupation de la place publique plus vivants que jamais, et dont la persistance, la transformation et/ou la redécouverte génèrent leur lot de questions. Le colloque se donne trois objectifs principaux : établir un état de la question en matière de recherche sur ces formes festives ; recueillir les témoignages des acteurs contemporains et mettre en discussion leurs pratiques ; identifier les défis pour l’avenir de ces formes festives spécifiques. Centré sur les pratiques du Pays Basque nord, le séminaire proposera également une perspective comparative. Le colloque ouvrira un dialogue interdisciplinaire où se croiseront analyses théoriques et exemples de terrain.

Renseignements

Institut Culturel Basque / info@eke.eus

A noter : Vendredi 31 mai 2024

Panel 1 : Les pastorales, d’hier à aujourd’hui


11:05 “Etablir un lien entre chercheur et grand public dans les pastorales en Soule” – Emilie SENTUCQ Doctorante en anthropologie au laboratoire ITEM-UPPA

11:20 Discutante – Patricia HEINIGER-CASTERET, Maître de conférences en anthropologie à l’UPPA


Exposition Quilles de neuf. Un coup réussi!

Cette exposition raconte l'histoire et la pratique  d'un jeu qui connut ses lettres de noblesse dans tout le sud-ouest au XX° siècle. Dans tous les villages du Béarn, les  plantiers abondent, les quillous s'illustrent avec en tête réussir les 12 figures. Venez découvrir une exposition mêlant tradition, histoire, objets et archives.

Exposition du 13 février- 03 mai 2024

par Mathilde Lamothe (ITEM UPPA) et les archives communautaires Pau Béarn Pyrénées

 Gratuit / visite libre / du mardi au vendredi, à l’Usine des tramways de 13h à 17h30.

Voir le programme complet

Autour de l’exposition

Conférence – Histoire et évolution du jeu de quilles de neuf

Mardi 20 février 2024 – 18h (durée 1h) – à l’Usine des Tramways

Mathilde Lamothe, ethnologue et présidente du comité départemental de quille de 9, propose une conférence sur l’ « Histoire et évolution du jeu de quilles de neuf ».

Gratuit / Sur réservation  à L’Office de tourisme Pau : www.tourismepau.com | 05 59 27 27 08

Initiation aux quilles de neuf – Un coup réussi !

Mercredi 13 mars – 15h (durée 1h) – au Plantier de Pau, Allée du Grand-Tour, 64000 Pau

Démonstration et initiation aux quilles de neuf pour petits et grands.

Gratuit / Sur réservation à L’Office de tourisme Pau : www.tourismepau.com | 05 59 27 27 08

“Creacion musicau Klaustomi”

Vendredi 12 avril – 18h (durée 1h)

Klaustomi réinvente de nouveaux paysages sonores au travers de leur immersion dans le monde des quilles de 9. Constitué de deux quilles, une boule, une forêt de machines, ils retraitent le jeu des percussions en direct et dessine une interprétation électronique et rythmique d’une partie de quilles. 

 Gratuit / dans la limite des places disponibles

Soutenance de thèse – Tiphaine Besnard

Tiphaine Besnard

Le 6 décembre 2021

Melle Tiphaine Besnard soutiendra sa thèse L’odyssée de l’art néo-néo. Réceptions de l’Antiquité grecque et romaine dans l’art contemporain de 1980 à nos jours.

Elle se tiendra le lundi 6 décembre prochain, à partir de 9h, à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (salle du conseil des Lettres – collège SSH).

Les références à l’Antiquité grecque et romaine se font très présentes dans la création des artistes plasticiens. Le recensement que nous avons mené dans le cadre de cette recherche (et réuni dans une base de données) le prouve : il comporte plus d’un millier d’œuvres d’art contemporain produites par plus de cent cinquante artistes entre 1980 et 2017. Ce phénomène de reprise de l’Antiquité n’est pas seulement européen, comme pourrait a priori le laisser penser une longue tradition culturelle : il concerne aussi bon nombre d’artistes américains et extrême-orientaux. Assurément, l’Antiquité constitue aujourd’hui un univers référentiel riche et stimulant dans lequel les artistes viennent avec grande liberté puiser.

Cette recherche doctorale, qui s’inscrit dans le champ des études portant sur la réception de l’Antiquité, s’intéresse tant aux œuvres artistiques produites ces quarante dernières années qu’aux artistes qui les façonnent et aux publics qui les reçoivent.

Elle se compose de trois parties. Une première partie porte ainsi sur les artistes récepteurs de la « matière antique ». Sont alors explorées les modalités de reprise et de transformations de l’Antiquité grecque et romaine. Nous avons voulu ensuite, dans notre deuxième partie, définir plus précisément les œuvres de notre corpus et fixer le vocabulaire. En ce sens, faire du spectateur le récepteur des œuvres produites nous a permis de remettre en question, notamment, les notions de kitsch et de beauté. Enfin, la troisième partie a consisté, en décentrant notre regard, à analyser ce qui se révèle être un phénomène artistique global. Il s’est agi, dans le même temps, de considérer les créations sous l’angle d’un syncrétisme entre les notions de culture élitiste et de culture populaire.