Archives par mot-clé : création artistique

Jeudis d’ITEM – Emilie Sentucq

04 février 2021

L’évolution du rôle des femmes dans la pastorale en Soule

Voir la conférence

Résumé

La pastorale est l’héritière du théâtre des mystères (Moyen Age). Elle a pour  particularités : d’être jouée en Souletin (dialecte basque) en Soule (la plus petite province du Pays Basque), de plein air, par des amateurs, … . Elle est organisée par un village différent, et a un thème ou un sujet (personnage) nouveau chaque année. Il y a  2 à 3 représentations par an.

Les ouvrages fondamentaux sont écrits uniquement par des hommes, cela peut expliquer pourquoi la présence des femmes y est aussi discrète. Pourtant des archives photographiques et sonores illustrent l’inverse.

Quelle est donc la proportion de femmes qui pratique une activité culturelle traditionnelle au Pays Basque? Quelle(s) place(s) et quel(s) rôles sont réservés ou donnés aux femmes?

Après un BTS audiovisuel, une licence CIAN, un master Art et Technologies Numériques, Emilie Sentucq opère depuis plus de 13 ans dans l’audiovisuel en tant que technicienne vidéo, spécialisée dans les ralentis en sport. Actuellement en 4 éme année de thèse, elle est également formatrice pour un constructeur présent à l’international et chef de projet .

Exposer / Être exposée

Journée étude

Longtemps, les femmes artistes ont travaillé dans le secret des ateliers, le plus souvent anonymement. À partir des années 60, non sans efforts et provocations, elles ont commencé à gagner le devant de la scène ; aujourd’hui, elles sont au moins aussi nombreuses que les hommes à embrasser la carrière artistique et à y révéler leur talent, mais les relais institutionnels peinent encore à suivre le mouvement et à assurer leur visibilité…

La journée d’étude « Exposer/être exposée » vient clôturer le cycle de recherche Artistes-femmes : les formes de l’engagement mené par la Fédération Espaces-Frontières-Métissages de l’UPPA (laboratoires LLCAA/ALTER et ITEM) et par l’École d’Art des Pyrénées entre 2016 et 2018.

Faisant suite aux journées « Artistes-femmes : les formes de l’engagement » (4 février 2016) et « Femmes dans la cité » (17 mars 2017), ce dernier volet réunira des professionnels du monde de l’art (commissaires d’expositions, critiques d’art, responsables institutionnels), des enseignants-chercheurs et des artistes. Il mettra en regard le point de vue des commissaires et celui des artistes elles-mêmes, pour se concentrer sur les questions de la muséographie, de l’exposition et du collectionnisme, et évaluer plus largement la reconnaissance et la visibilité données aux créations des femmes par le monde de l’art.

La journée d’étude sera précédée, la veille à 19h, du vernissage de l’exposition Manière de faire, manière d’agir (Le Bel Ordinaire, Centre d’art contemporain), organisée conjointement au cycle de recherche.

Elle sera suivie, le mercredi 7 mars à 18h (Le Bel Ordinaire), d’une performance proposée par Aline Ribière : La Robe du Japon.

 

Télécharger le détail des manifestations

 

Responsables scientifiques du programme :

–        Sabine FORERO MENDOZA (UPPA, laboratoire ITEM, EA 3002) – sabine.forero-mendoza @ univ-pau.fr

–        Corinne MELIN (ESAP-site de Pau) – corimelin @ gmail.com

–        Pascale PEYRAGA (UPPA, laboratoires LLCAA, EA 1925 et ALTER) – pascale.peyraga @ univ-pau.fr

 

Un partenariat entre Le Bel Ordinaire et l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.

Avec le soutien du CNAP, des Fracs Franche-Comté, Normandie-Rouen, Lorraine, Pays de Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur.