Archives par mot-clé : appropriation

Penser la frontière, penser sans frontières – 17 janvier 2014, UPPA.

Les doctorant(e)s de l’École doctorale Sciences Sociales et Humanité (ED. 481), en collaboration avec la Fédération de recherche « Espaces, Frontières, Métissages », organisent le 17 janvier 2014 le séminaire interdisciplinaire « Penser la frontière, penser sans frontières » à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, de 9h à 17h, en Salle Chadefaud, à l’Institut Claude Laugénie.

Si le concept de frontière a déjà été largement étudié ces dernières années, notre approche se distingue par des réflexions engagées par des communications transdisciplinaires à deux voix, elles-mêmes complétées par des interventions individuelles dans une logique d’interdisciplinarité. La pertinence du concept de frontière, comme outil disciplinaire, sera non seulement interrogée à partir d’études de cas, mais également « éprouvée » par les doctorant(e)s ayant choisi de confronter leurs approches disciplinaires à travers des groupes de travail.

Programme_Séminaire frontières17-01-14

Les liens vers les vidéos de la journée:

Accueil par M. Michael Parsons et ouverture du séminaire par M. Abel Kouvouama
– Caroline Dunesme (doctorante en géographie) : « La frontière, une notion géographique ? »
– Louis de Fontenelle (doctorant en droit public) : « Peut-on juridiquement s’aimer de deux côtés opposés d’une frontière ? »
– Arnaud Dupin (docteur en histoire) : « L’élection présidentielle de 1965 : la gauche et ses frontières face au général de Gaulle »
– Caroline Dunesme (doctorante en géographie) et Vanessa Rodrigues (doctorante en histoire de l’art et archéologie) : « Comment l’outil cartographique conditionne-t-il notre approche de la notion géographique en archéologie et géographie ? »
Mathilde Lamothe (doctorante en anthropologie) et Thomas Contamine (doctorant en histoire ancienne) : « Quand l’histoire et l’anthropologie parlent d’agropastoralisme en milieu montagnard : lecture croisée d’un même objet d’étude »
Valérie Steunou (doctorante en histoire de l’art médiéval) et Benjamin Caparroy (doctorant en histoire ancienne) : « Recherches sur l’architecture religieuse antique et médiévale : méthodes et problématiques, la frontière en question »
– Idrissa Mané (doctorant en anthropologie) : « La frontière de la Oumma islamique : entre représentations et réalités »
– Laurence Espinosa (docteur en anthropologie) : « Penser sans frontière, une ”mondianité” en projet »
– Céline Guitou (doctorante en anthropologie) : « Les pratiques de l’alcool du normal au pathologique, pour une étude anthropologique comparative des représentations en Europe »
– Kildine Leichnig (doctorante en géographie) et Françoise Saliou-Pedegert (doctorante en anthropologie) : « Percevoir et se représenter la frontière dans les discours »