Archives par mot-clé : administration royale

Gouverner et administrer les principautés des Alpes aux Pyrénées (XIIIe-XVIe siècle)

Parution chez Ausonius Éditions

Sous la direction de Dominique Bidot-Germa, Pierre Courroux, Véronique Lamazou-Duplan

 

Résumé •••

 

Si depuis longtemps les principautés du royaume de France ont suscité de nombreuses études sur leur relation à la monarchie, leur administration, les princes qui les incarnent, des recherches récentes ont renouvelé les approches, en particulier par l’attention portée à la culture et pratique de l’écrit, aux réseaux et entourages princiers, aux expressions matérielles et symboliques de la puissance du prince.

Ce livre se focalise sur les principautés méridionales, implantées au sud de la Loire dans le royaume de France, ou de part et d’autre des Alpes (Savoie), des Pyrénées (princes français rois de Navarre). Des médiévistes y font part des recherches actuelles, ouvrent des pistes de travail sur les liens entre monarchie et principautés, interrogent les modèles et influences, les expressions et relais du gouvernement princier, les pratiques de l’écrit, les manifestations de la puissance et de la culture du prince, de la seconde moitié du XIIIe siècle au début du XVIe siècle.

 

Sommaire •••

1 • Pierre Courroux, avec la collaboration de Véronique Lamazou-Duplan et Dominique Bidot-Germa,
Préface

Partie I. Historiographies croisées

2 • Olivier Mattéoni, Une “histoire française” ? Princes et principautés en France à la fin du Moyen Âge au prisme de l’historiographie

3 • Guido Castelnuovo, Une principauté entre France et Italie : un siècle de lectures de la Savoie médiévale, 1918-2018

Partie II. Le gouvernement princier : contextes et modèles

4 • Gaël Chenard, De Paris à Toulouse, les bases d’une principauté capétienne dans le Midi

5 • Eloísa Ramírez Vaquero, Los Evreux en el trono de Navarra: viejas y nuevas prácticas de gobierno

6 • Anne Curry et Guilhem Pépin, Les conséquences du traité de Troyes (21 mai 1420) sur le gouvernement du duché d’Aquitaine

Partie III.  Expressions et représentations du pouvoir princier

7 • Frédéric Boutoulle, Le prince en ville. Le Château-Vieux de Bayonne (XIIe-XVsiècles)

8 • Claudine Pailhès, L’administration du comté de Foix au temps des Foix-Béarn

9 • Erika Graham-Goering, Une principauté décentrée? Perspectives offertes par la vicomté de Limoges à partir de 1341

10 • Dominique Bidot-Germa, Distribuer et subdiviser le territoire pour l’administrer : des vegaraus aux vics et bailliages en Béarn (XIIe-XIVe siècles) 

11 • Laurent Hablot, L’emblématique des princes méridionaux, un outil de gouvernement

12 • Paul Mironneau, La maison de Foix et sa politique artistique de Gaston Fébus à Catherine de Foix : quelques caractères durables (fin du XIVe siècle-1517)

Partie IV. Écrits, comptabilités, archives : administrer et gouverner les principautés

13 • Roland Viader, Le domaine des comtes de Toulouse et son administration au XIIIe siècle : des Raimondins aux rois de France

14 • Anne Goulet, Enquêter pour réparer ? Étude de cas dans le domaine des Albret en 1374

15 • Anne Lemonde, Notaires des champs et administration princière en Dauphiné (XIIIe-XVe siècles) : quelques problèmes

16 • Guilhem Ferrand, Madama la comtessa”. Bonne de Berry, Bernard VII d’Armagnac, la gestion des domaines et la politique

17 • Véronique Lamazou-Duplan, Les chartriers des Foix-Béarn à la fin du Moyen Âge. Des inventaires au service du pouvoir et de la mémoire du Prince

Épilogue.
Quelques réflexions à partir d’une étude de cas

18 • Pierre Courroux, Peut-on parler d’une principauté d’Albret à la fin du Moyen Âge ?

 

Ausonius Éditions

doi.org/10.46608/primaluna20.9782356135438

Soutenance de thèse – Quentin Maillard

Le 8 décembre 2021

M. Quentin Maillard soutiendra sa thèse en histoire moderne le 08 décembre 2021 à 14h00 en salle du conseil du collège SSH.

Sous la direction de Philippe Chareyre, elle est intitulée :

Les officiers des Albret-Bourbon à la Renaissance en Aquitaine.

Résumé

Mots clés : Béarn, Navarre, Renaissance, Officier, Elite, Administration, Finance.

Cette recherche s’inscrit dans le programme EANAR (Les Elites Administratives en Nouvelle Aquitaine à la Renaissance sur les territoires de la maison d’Albret-Bourbon), elle a pour objectif de constituer le corpus prosopographique des élites administratives des territoires de la maison d’Albret-Bourbon à la Renaissance. Il s’agit principalement des territoires souverains de Navarre et Béarn ainsi que des territoires féodaux d’Angoumois, d’Albret, Périgord et Limousin auxquels on peut rajouter La Rochelle où la cour de Navarre a établi son siège durant une partie des guerres de religion. À partir de ce corpus, il s’agit de voir l’établissement, la mise en place et le développement d’un réseau administratif et familial des serviteurs de cette maison dans une grande partie du territoire de la Nouvelle-Aquitaine. Il s’agit donc d’inventorier les noms de ces serviteurs que l’on peut qualifier d’« officiers secondaires » de la monarchie navarraise dans ses territoires aquitains ; puis d’en étudier les liens familiaux et professionnels afin d’appréhender la constitution d’un véritable réseau au niveau régional. C’est en effet au moment où l’administration de l’État moderne se met en place, que l’on voit se constituer un véritable corps d’administrateurs au service des Albret-Bourbons qui œuvrent pour la défense de leurs intérêts.

Key Words: Béarn, Navarre, Renaissance, Officer, Elite, Administration, Financial

            This research is part of the EANAR program (Les Elites Administratives en Nouvelle Aquitaine à la Renaissance on the territories of the house of Albret-Bourbon), it aims to constitute the prosopographic corpus of the administrative elites of the territories of the house of Albret-Bourbon in the Renaissance. These are mainly the sovereign territories of Navarre and Béarn as well as the feudal territories of Angoumois, Albret, Périgord and Limousin to which we can add La Rochelle where the court of Navarre established its seat during part of the wars of religion. From this corpus, it is a question of seeing the establishment, the establishment and the development of an administrative and family network of the servants of this house in a large part of the territory of Nouvelle-Aquitaine. It is therefore a question of making an inventory of the names of these servants who can be qualified as “secondary officers” of the Navarrese monarchy in its Aquitaine territories; then to study the family and professional links in order to understand the constitution of a real network at the regional level. It is in fact when the administration of the modern state is set up that we see the formation of a veritable body of administrators at the service of the Albret-Bourbons who work to defend their interests.

Les Alter Ego des souverains

L’ouvrage “Les Alter Ego des souverains. Vice-rois et lieutenants généraux en Europe et dans les Amériques, XV-XVIIe siècle” vient de paraître aux Presses de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, sous la direction de Philippe Chareyre, Álvaro Adot Lerga & Dénes Harai.


Presses de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour
ISBN : 2-35311-114-9
ISSN : 2261-2300

479 pages, 2021
n°12, Collection Cultures Arts et Sociétés


À l’époque des déplacements longs et aléatoires, en raison de l’administration et de la défense de leurs nombreuses possessions, les souverains européens de la Renaissance et de l’époque moderne ne pouvaient pas être présents dans tous leurs États. Pour assurer la continuité du gouvernement en leur absence, ils déléguaient leur pouvoir à des représentants de confiance aux titres variés (vice-roi, lieutenant / gouverneur général, etc.) et attributions multiples (politiques, judiciaires, militaires, etc.) pendant une durée fluctuante selon les circonstances.

À travers l’étude de leur origine, de leur entourage et de leur production documentaire ainsi que l’analyse thématique de leur exercice du pouvoir, ce volume élaboré dans le cadre du programme ANR AcRoNavarre met en lumière pour la première fois les différentes déclinaisons des statuts de ces alter ego de la majesté en Europe et dans les Amériques.

Un chapitre inédit de la vie d’Henri IV

Conférence de Dénes Harai (UPPA, EA 3002 ITEM) pour la Société des Amis du Château de Pau

Samedi 9 mars 2019 à 15h

Musée national et domaine du château de Pau

2, rue du château
64000 Pau


L’une des rares périodes encore peu connues de la biographie d’Henri de Navarre, futur roi de France sous le nom d’Henri IV, est celle du séjour du prince dans le Sud-Ouest, entre janvier et mai 1572, comme lieutenant général de sa mère, Jeanne d’Albret, reine de Navarre et vicomtesse souveraine de Béarn.

Dénes Harai (Université de Pau et des Pays de l’Adour, EA 3002 ITEM) évoquera ce chapitre inédit de la vie du monarque à travers les documents rassemblés dans le cadre du projet Actes royaux de Navarre, 1484-1594 (AcRoNavarre), soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). 
https://chateau-pau.fr/evenement/un-chapitre-inedit-de-la-vie-dhenri-iv

Colloque ANR AcRoNavarre

Conseils des États « médians » dans l’Europe de la Renaissance


Les 16 et 17 novembre 2018, un colloque international aura lieu à Pampelune pour proposer une première analyse comparée des Conseils des États « médians » dans l’Europe de la Renaissance.

Organisée par la Casa de Velázquez et l’Université de Pau et des Pays de l’Adour en partenariat avec l’Universidad Pública de Navarra dans les locaux de l’Archivo Real y General de Navarra (Gobierno de Navarra), cette rencontre scientifique est le second grand évènement du projet AcRoNavarre, financé par l’Agence nationale de la Recherche (ANR), que coordonne le professeur Philippe Chareyre (UPPA, EA3002 ITEM) entre 2017 et 2020.

La croissance du pouvoir souverain (royal et princier) en Europe depuis la fin du XVe siècle et pendant tout le XVIe siècle, s’inscrit dans le processus de formation de l’État moderne. Dans un continent constitué, en grande partie, d’États composites, ce mouvement s’est traduit, entre autres, par des réformes institutionnelles, comme celles relatives aux Conseils qui entouraient les souverains, leurs régents, et leurs représentants, vice-rois, lieutenants généraux, gouverneurs.

S’appuyant sur les acquis d’une historiographie récemment renouvelée, ces deux journées approfondiront de manière inédite l’étude des « États médians » qui survivent en marge des grands États européens, en s’attachant à éclairer particulièrement la composition, le fonctionnement et les attributions des Conseils installés dans des pays comme la Navarre, le Béarn, la Savoie, la Transylvanie, etc., en s’attachant à déceler leur capacité d’innovation et à évaluer le degré d’influence de leurs puissants voisins.

Quinze universitaires venant de cinq pays (Espagne, France, Angleterre, Italie, Hongrie) traiteront de la conception des pouvoirs des Conseils princiers à la Renaissance, puis envisageront les différentes pratiques ainsi que leurs évolutions, développements et adaptations, avant d’évoquer les fonctions et les activités des divers membres des Conseils.

Télécharger le programme

@acronavarre1

Blog :   https://acronavarre.hypotheses.org/

 

Les alter egos des souverains

Vice-rois et lieutenants généraux en Navarre, Espagne et France à la Renaissance

Rencontre scientifique soutenue par l’Agence Nationale de la Recherche dans le cadre du projet Actes royaux de Navarre (ACRONAVARRE) porté par l’UPPA.

Journée d’étude sous la direction de Philippe CHAREYRE, en collaboration avec Dénes HARAI et Álvaro ADOT.

Présentation

Les souverains de la période médiévale et de la Renaissance sont amenés à de fréquents déplacements pour défendre par la diplomatie ou les armes leurs possessions et pour s’assurer de leur fidélité. Dans un temps où les déplacements sont longs et aléatoires, pour assurer la permanence du gouvernement de leurs États et la défense de leurs intérêts ils sont amenés à désigner des représentants de confiance pouvant les représenter en toute confiance, des alter ego dont le titre peut varier, vice-roi, lieutenant-général, selon les pratiques locales et les circonstances. Dans certains cas, en raison d’un trop grand éloignement prolongé ou de l’exercice de multiples souverainetés, cette fonction peut même devenir pérenne. D’où les spécificités du choix de ces représentants de la personne même du souverain, dont l’origine et l’autorité ne peuvent être que distinctes de celles des officiers des chancelleries et des conseils sur lesquels ils ont autorité. À travers les actes émis et les correspondances entretenues par les vice-rois et les lieutenants généraux, cette journée d’étude s’attache à l’analyse des pratiques gouvernementales et administratives des représentants des souverains. Quelle est la nature des personnes désignées pour exercer la charge de vice-roi et celle de lieutenant général ? Quelles sont les modalités de désignation, de prise et de sortie de fonction ? Avec quel entourage gouvernent-ils ? Quelles sont leurs attributions et domaines d’interventions en tant qu’alter ego des rois et reines ? Comment exercent-ils leur fonction sur un espace donné et comment les évènements qui se déroulent dans cet espace ou dans des espaces voisins influent-ils sur les modalités d’exercice de leur fonction ? Qu’est-ce que leur gouvernement nous apprend sur leurs liens avec les souverains, avec les conseils et cours royaux ainsi qu’avec les assemblées d’états ? Comment apparaissent-ils dans les cérémoniaux ? Dans un premier temps, ces problématiques seront explorées dans le cadre des possessions des souverains de Navarre tout en tenant compte des autres pratiques ibériques et françaises, afin de permettre par la même occasion de mieux situer l’expérience navarraise du gouvernement par délégation dans l’Europe médiévale et moderne.

Programme

9.00 – Accueil 9.15 – Introduction : Philippe Chareyre (UPPA) : Réflexions sur la notion de lieutenant général dans les traités politiques du xvie siècle

Substituts du roi et vice-rois en Navarre

Modératrice : Véronique Lamazou-Duplan (UPPA)
9.45 – Eloísa Ramírez Vaquero (Universidad Pública de Navarra) : Les substituts du roi de Navarre au Moyen Âge : sénéchaux, gouverneurs, lieutenants
10.15 – Álvaro Adot (Casa de Velázquez) : Les premiers vice-rois en Navarre (1479-1486) : attributions de gouvernement et modèles d’émission documentaire
10.45 – Pause 11.00 – Joaquín Salcedo Izu (Universidad de Navarra) : Administración civil y militar a cargo de los virreyes de Navarra del siglo xvi
11.30 – Discussion

Lieutenants généraux en Basse-Navarre, Béarn et France

Modérateur : Philippe Chareyre (UPPA)
14.00 – Dénes Harai (UPPA) : Les nominations et les attributions des lieutenants généraux de Jeanne d’Albret et d’Henri de Navarre (1563-1576)
14.30Marie-Hélène Grintchenko (Collège des Bernardins, Faculté Notre-Dame) : « Regente et loctenante generale » : modalités et variations de l’exercice du pouvoir de Catherine de Bourbon-Navarre (1577-1592)
15.00 – Pause 15.15 – Thierry Rentet (Université Paris XIII) et Mark Greengrass (University of Sheffield) : Un merum imperium à l’épreuve des temps. Bertrand Simiane de Gordes, lieutenant du roi en Dauphiné (1565-1578)
15.45 – Discussion

Télécharger la présentation et le programme