Archives par mot-clé : acronavarre

L’art de régner. Les souverains de Navarre à la Renaissance

Château de Pau

Du 27 novembre 2021 au 27 février 2022

Dans la salle des Cent couverts qui accueillit la signature du rattachement de la Navarre à la France en 1620 sous le règne de Louis XIII, le Musée national et domaine du château de Pau présente une exposition qui fait la part belle aux archives et porte sur l’histoire du territoire et la modernité de sa gestion.

Un voyage dans le temps qui détaille l’histoire du règne des Foix-Albret et la façon dont ceux-ci ont géré leur royaume avant et après 1512, date du repli de ces rois de Navarre sur leurs possessions souveraines au Nord des Pyrénées : l’actuelle Basse-Navarre et la vicomté de Béarn.

Une exposition sur l’histoire du territoire et la modernité de sa gestion

Avec l’avènement de Catherine de Foix et Jean d’Albret au trône de Navarre en 1483-1484, un grand ensemble territorial transpyrénéen était en cours de constitution. Mais son développement s’est heurté aux intérêts divergents de ses deux grands voisins, la France et l’Espagne. En 1512, la monarchie espagnole prend possession de l’essentiel de la Navarre, ne laissant à ses maîtres légitimes qu’un mince lambeau de terre montagneuse au Nord de la ligne de crête.

Dès lors, de part et d’autre des Pyrénées, la réorganisation de ces territoires se poursuit selon des modèles différents, soumis à des influences contrastées. Tandis que la Haute-Navarre devient une vice-royauté espagnole, la Basse-Navarre constitue avec la vicomté souveraine de Béarn la nouvelle assise du pouvoir des Albret, préservant une certaine forme d’indépendance vis-à-vis de la couronne de France jusqu’en 1620. Au cours de cette période mouvementée, les souverains s’attachent à moderniser les structures et les pratiques administratives, dans l’esprit de la Renaissance.

Catherine de Foix et Jean d’Albret, puis Henri d’Albret et Marguerite d’Angoulême, leur fille Jeanne d’Albret, qui épouse en 1548 Antoine de Bourbon, enfin, à partir de 1572, Henri III de Navarre, le futur et fameux Henri IV de France, sous l’œil attentif des Valois, se montrent actifs dans le gouvernement de leurs états.

Une exposition qui fait la part belle aux archives

Cet effort a laissé des traces dans les arts, dont ces princes ont été de fins amateurs et de sûrs protecteurs, comme le montrent les portraits peints, médailles et sculptures réunis qui figurent dans l’exposition. Mais il s’exprime surtout à travers les archives de la «maison de Navarre», témoin de première main d’une telle dynamique. Les actes choisis (ils sont unevingtaine, dressés sur papier ou sur parchemin au XVIe siècle) offrent un éclairage direct sur la perte de la Navarre (1512), la mise en défense des possessions au nord des Pyrénées, la reconstruction des institutions, l’exercice du pouvoir en matière de justice, de finances, de religion et d’éducation. La présentation de ces documents originaux reflète une pratique de l’écrit dont il convient aujourd’hui de retrouver les clés, invitant à une réflexion tant patrimoniale que culturelle ou politique, à placer sous le signe de l’authenticité.

Cette exposition s’inscrit dans le cadre du projet AcRoNavarre (Actes royaux des souverains de Navarre) soutenu par l’Agence nationale de la Recherche (2016-2022) ; elle a été réalisée par le Musée national et domaine du château de Pau, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour – ANR AcRoNavarre et le Département des Pyrénées-Atlantiques – Archives départementales, en collaboration avec la Casa de Velázquez.

Infos pratiques

Adresse email
reservations.chateau-de-pau@culture.gouv.fr

Tarifs
7 € en plein tarif lorsque associée à la visite commentée du musée (sur réservation), gratuit pour la visite de l’exposition seule (sans réservation)

Horaires
tous les jours (sauf 25/12 et 1/1) de 9h30 à 11h45 et de 14h à 17h 2 options de visite • Château + exposition La présentation succincte de l’exposition fait suite au parcours de visite commentée des collections permanentes (sans supplément tarifaire), la visite en autonomie est ensuite possible. Réservation obligatoire d’un créneau de visite commentée sur chateau-pau.fr • Exposition seule L’exposition peut être visitée indépendamment. Sans réservation.

Site internet
https://chateau-pau.fr/agenda/evenement/lart-de-regner

Navarra 1521-2021 Guerra, identidad y conflictividad

Jornadas de estudio internacionales

18 de septiembre 2021 (Jornada 1)

Casa de Cultura de Villava/Atarrabia 9:30-14:00


En esta jornada se presenta el caso del tercer intento de recuperación del reino, por parte de la dinastía
Albret contextualizado con las revoluciones o revueltas existentes en otros reinos peninsulares contra
Carlos V, como fue el caso de las comunidades de Castilla y las germanías de Valencia. Además, se presentan casos como el de Hungría en el que entran en guerra los partidarios de dos dinastías por la Corona de este reino, y el interesante caso de los reyes naturales de Navarra y las guerras de religión.

En el trasfondo de estas guerras se encuentran elementos identitarios en el ámbito político, religioso y social, que chocan dando lugar a varias guerras en toda Europa. Además, para el caso de Navarra se añade el componente de la guerra de independencia, iniciada en 1512 por la invasión y conquista del reino por Fernando el Católico.

Por la tarde se realizará una visita guiada a “la Pamplona de la época de la conquista de Navarra”.

 

9h45- 10h. Apertura. Unai Hualde Iglesias, Presidente del Parlamento de Navarra, Marian Pérez, miembro de la organización, Álvaro Adot, miembro del comité científico.
Moderador: Adot Lerga, Álvaro (ITEM, UPPA)
10h-10h30. Anchústegui, Esteban (UPV): Identidad y conflictividad político-social en la época de la conquista de Navarra.
10h30-11h. Vicente Blasco, Dámaso Vicente (UVA): Nacionalidad y extranjería en las Comunidades de Castilla.
11h-11h30. Valor Moncho, Pilar (UCH Cardenal Herrera): La revuelta de las germanías.
11h45-12h15 Monteano, Peio (historiador, técnico de archivos AGN): La participación de los navarros en la guerra de 1521.
12h15-12h45. Harai, Dénes (ITEM, UPPA): Una corona, dos reyes: identidad y conflictividad en Hungría.
12h45-13h15. Chareyre, Philippe (ITEM, UPPA): Los reyes de Navarra y las guerras de religión : implicaciones feudales e identitarias.
13h15-13h35. Monjo, Emilio (CIMPE): Identidad religiosa y lenguas “vulgares”: 450 aniversario de la edición del catecismo en euskera (Abc edo Christinoen instructionea) de Joanes Leizarraga.
13h35- 14h. Debate.

Actes royaux et princiers à l’ère du numérique (Moyen Âge – Temps modernes)

Olivier Canteaut, Olivier Guyotjeannin, Olivier Poncet

Collection : Cultures, Arts et Sociétés (CAS) (n°10)

Éditions : Presses Universitaires de Pau et des Pays de l’Adour (PUPPA)

  • Numérique : Gratuit
  • Papier (broché) : 12€

Résumé

La validité des corpus numériques des époques médiévale et moderne a fait l’objet d’un engouement renouvelé, tant en raison d’un retour aux sources de la part des historiens que du développement des outils numériques. Ces derniers ont bénéficié des recueils existants our tester des méthodes et des techniques. En retour les potentialités des nouveaux outils (Web sémantique, interopérabilité) obligent à concevoir autrement la constitution de ces corpus. La présentation de plusieurs projets conduits au niveau européen est l’occasion de dresser un bilan des expériences et des expérimentations de l’édition, mais aussi de questionner les  bénéfices tout comme les limites de l’exploration des corpus. Ces nouveaux territoires de la connaissance historique sont au coeur de ce volume.

La journée d’étude du 16 mars 2018, tenue à l’École nationale des chartes et réunissant des spécialistes de l’analyse et de l’édition d’actes royaux et princiers médiévaux et modernes, s’inscrit dans le projet ANR AcRoNavarre (Université de Pau et des Pays de l’Adour, Casa de Velázquez, École nationale des chartes, Universidad Pública de Navarra, Archives départementales des  Pyrénées-Atlantiques) qui ambitionne de recenser et d’éditer électroniquement les actes des souverains de Navarre produits entre la fin du xve et la fin du xvie siècle.

Caractéristiques détaillées

Numérique

Papier (broché)

  • Nombre de pages : 134
  • ISBN : 2-35311-108-4
  • ISSN : 2261-2300
  • EAN : 9782353111084
  • Version : édition n°1
  • Prix : 12€
  • Librairie J. VRIN

Auteurs et contributeurs

Sous la direction de

Téléchargements

Un chapitre inédit de la vie d’Henri IV

Conférence de Dénes Harai (UPPA, EA 3002 ITEM) pour la Société des Amis du Château de Pau

Samedi 9 mars 2019 à 15h

Musée national et domaine du château de Pau

2, rue du château
64000 Pau


L’une des rares périodes encore peu connues de la biographie d’Henri de Navarre, futur roi de France sous le nom d’Henri IV, est celle du séjour du prince dans le Sud-Ouest, entre janvier et mai 1572, comme lieutenant général de sa mère, Jeanne d’Albret, reine de Navarre et vicomtesse souveraine de Béarn.

Dénes Harai (Université de Pau et des Pays de l’Adour, EA 3002 ITEM) évoquera ce chapitre inédit de la vie du monarque à travers les documents rassemblés dans le cadre du projet Actes royaux de Navarre, 1484-1594 (AcRoNavarre), soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). 
https://chateau-pau.fr/evenement/un-chapitre-inedit-de-la-vie-dhenri-iv

Colloque ANR AcRoNavarre

Conseils des États « médians » dans l’Europe de la Renaissance


Les 16 et 17 novembre 2018, un colloque international aura lieu à Pampelune pour proposer une première analyse comparée des Conseils des États « médians » dans l’Europe de la Renaissance.

Organisée par la Casa de Velázquez et l’Université de Pau et des Pays de l’Adour en partenariat avec l’Universidad Pública de Navarra dans les locaux de l’Archivo Real y General de Navarra (Gobierno de Navarra), cette rencontre scientifique est le second grand évènement du projet AcRoNavarre, financé par l’Agence nationale de la Recherche (ANR), que coordonne le professeur Philippe Chareyre (UPPA, EA3002 ITEM) entre 2017 et 2020.

La croissance du pouvoir souverain (royal et princier) en Europe depuis la fin du XVe siècle et pendant tout le XVIe siècle, s’inscrit dans le processus de formation de l’État moderne. Dans un continent constitué, en grande partie, d’États composites, ce mouvement s’est traduit, entre autres, par des réformes institutionnelles, comme celles relatives aux Conseils qui entouraient les souverains, leurs régents, et leurs représentants, vice-rois, lieutenants généraux, gouverneurs.

S’appuyant sur les acquis d’une historiographie récemment renouvelée, ces deux journées approfondiront de manière inédite l’étude des « États médians » qui survivent en marge des grands États européens, en s’attachant à éclairer particulièrement la composition, le fonctionnement et les attributions des Conseils installés dans des pays comme la Navarre, le Béarn, la Savoie, la Transylvanie, etc., en s’attachant à déceler leur capacité d’innovation et à évaluer le degré d’influence de leurs puissants voisins.

Quinze universitaires venant de cinq pays (Espagne, France, Angleterre, Italie, Hongrie) traiteront de la conception des pouvoirs des Conseils princiers à la Renaissance, puis envisageront les différentes pratiques ainsi que leurs évolutions, développements et adaptations, avant d’évoquer les fonctions et les activités des divers membres des Conseils.

Télécharger le programme

@acronavarre1

Blog :   https://acronavarre.hypotheses.org/

 

Des corpus pour l’histoire à l’âge du numérique

Des corpus pour l’histoire à l’âge du numérique
Éditions électroniques d’actes royaux et princiers

 

Vendredi 16 mars 2018 de 09h00 à 18h00
École nationale des chartes, 65, rue de Richelieu, Paris 2e (salle Delisle)

Le projet de recherche Acronavarre, sélectionné par l’Agence nationale de la recherche, réunit plusieurs équipes franco-espagnoles (Université de Pau et des Pays de l’Adour, Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, École nationale des chartes, Casa de Velázquez, Universidad Pública de Navarra). Il ambitionne de recenser et d’éditer numériquement les quelque
7 000 actes des rois et reines de Navarre conservés sous quelque forme que ce soit et produits entre 1484 et 1594.

Il s’inscrit dans une longue tradition d’éditions de corpus d’actes royaux et princiers du Moyen Âge. La validité de ces corpus fait l’objet d’un engouement renouvelé, tant en raison d’un
retour aux sources de la part des historiens que du développement des outils numériques. Ces derniers ont bénéficié des corpus existants pour tester des méthodes et des techniques. En
retour, les potentialités des nouveaux outils (web sémantique, interopérabilité) obligent à concevoir autrement la constitution de ces corpus. Comment les historiens des époques médiévale
et moderne s’en saisissent-ils (s’ils s’en saisissent) ? Quelles sont leurs attentes ? Leurs espoirs ? Leurs déceptions ? Ces nouveaux territoires de la connaissance historique seront au cœur du séminaire du 16 mars 2018.

Lettres patentes d’Henri de Bourbon, roi de Navarre, seigneur souverain de Béarn, accordant à Jacques Dumirailh une place d’écolier pensionnaire au collège d’Orthez, Pau, 6 septembre 1582

Lettres patentes d’Henri de Bourbon, roi de Navarre, seigneur souverain de Béarn, accordant à Jacques Dumirailh une place d’écolier pensionnaire au collège d’Orthez, Pau, 6 septembre 1582

 

PROGRAMME

9 h Accueil des participants
9 h 15 Introduction et présentation
par Philippe Chareyre | Université de Pau et des Pays de l’Adour et Olivier Poncet | École nationale des chartes – Université PSL

 

1. Éditer des corpus : expériences et expérimentations
Modérateur : Laurent Morelle | École pratique des hautes études – Université PSL

9 h 30 The Henry III Fine Rolls Project
par David Carpenter | King’s College London et Paul Dryburgh | The National Archives
10 h 15 Pour une nouvelle appréciation des index : des projets innovants sur une base traditionnelle, autour des Regesta Imperii
par Gerhard Lubich | Ruhr-Universität Bochum
11 h 10 “A murky ocean of papers…” : Digitizing the Medici Archive (1370s-1743)
par Antonio Assonitis | Medici Archive Project, Florence
11 h 50 Éditions ou données ? API et (re)publications
par Vincent Jolivet | École nationale des chartes – Université PSL

 

2. Explorer des corpus : attentes et réalisations
Modérateur : Jean-Baptiste Camps | École nationale des chartes – Université PSL

14 h La paléographie et la diplomatique numériques pour l’exploitation de corpus de chartes : l’exemple de “Models of Authority”
par Peter Stokes | École pratique des hautes études – Université PSL
14 h 40 L’apport des éditions électroniques à l’étude diplomatique : l’exemple d’une recherche sur l’influence des chancelleries royales
par Els De Paermenter | Universiteit Gent
15 h 20 Vie et mort des formules : l’analyse des clauses (XIIIe-XVe siècle)
par Olivier Guyotjeannin | École nationale des chartes – Université PSL
16 h 15 Quantifier la tradition des actes : l’activité de la chancellerie des derniers Capétiens à l’aune du catalogue de leurs actes
par Olivier Canteaut | École nationale des chartes – Université PSL
16 h 55 Digitizing charter images : benefits and pitfalls
par Georg Vogeler | Universität Graz
17 h 35 Discussion finale