Archives par mot-clé : Abbadia

Viviane Delpech : Prix Second Empire 2015

Viviane Delpech, chercheur associée à l’EA 3002 ITEM et chargée de cours au département Histoire de l’art et Archéologie, vient de recevoir le Prix Second Empire 2015 de la Fondation Napoléon pour son ouvrage Abbadia, le monument idéal d’Antoine d’Abbadie, édité par les Presses Universitaires de Rennes dans la collection de beaux livres Art et Société.

abadia

Issu de sa thèse de doctorat d’histoire de l’art, soutenue à l’UPPA en 2012 sous la direction de Dominique Dussol, cet ouvrage doit sa publication au concours de la Société d’Études Basques, de la Fondation Initiatives Jeunes du Crédit Agricole, de la Ville d’Hendaye, de la Banque Michel Inchauspé, de l’UPPA et de l’Institut Culturel Basque. Le Service régional du Patrimoine et de l’Inventaire d’Aquitaine en a assuré l’ensemble de la couverture photographique en missionnant le talentueux photographe Alban Gilbert.

A la lumière de 25 000 documents d’archives, ces travaux révèlent les secrets de la construction de l’extravagant château d’Abbadia (1864-1884), édifié par les architectes Eugène-E. Viollet-le-Duc et Edmond Duthoit sur un promontoire spectaculaire de la corniche basque, en retraçant la vie extraordinaire de ses commanditaires, l’explorateur savant basco-irlandais Antoine d’Abbadie et son épouse Virginie. Cette thèse se fonde sur le postulat qu’Abbadia, fait à l’image de ses ordonnateurs, est le catalyseur de leurs expériences et de leur vision du monde. Remarquable exemple de l’Éclectisme du Second Empire et du mouvement néogothique, cet édifice superbement restauré et conservé dans son état originel constitue une richissime source d’information pour l’étude de l’histoire de l’architecture, des arts décoratifs et des arts paysagers du XIXe siècle.

Le Prix Second Empire est attribué par un jury prestigieux composé de professeurs d’université, de spécialistes et de membres de l’Institut de France. La Fondation Napoléon attribue ainsi, chaque année, trois prix, récompensant des chercheurs pour leurs ouvrages, et plusieurs bourses, octroyées à des doctorants afin d’encourager les recherches sur le Premier et le Second Empire. Cette année, la cérémonie de remise des prix et des bourses a lieu à l’hôtel de Beauharnais le 9 décembre en présence de S.A.I. la princesse Napoléon et du président de la Fondation Napoléon, Victor-André Masséna, prince d’Essling.

Conférence de Vivianne Delpech, Maison Basque de Bordeaux, 06 mai 2015

indexVivianne Delpech, auteure de Abbadia. Le monument idéal d’Antoine d’Abbadie, participera à la conférence « Abbadia, le temple universel d’Antoine d’Abbadie » mercredi 6 mai 2015, à 18h00, à la Maison Basque de Bordeaux (7, rue du Palais de l’Ombrière, 33000 Bordeaux ).

Modèle éloquent de la vogue éclectique du Second Empire, le château d’Abbadia à Hendaye surprend par l’association de sources d’inspiration tantôt conformistes tantôt singulières, où s’entremêlent les charmes de l’Orient, la rêverie du Moyen Âge, l’esprit scientifique, une pratique austère du catholicisme et une passion intense pour l’Ethiopie.

Cette œuvre d’art est due à l’implication quasiment viscérale de ses commanditaires, le savant basque Antoine d’Abbadie et son épouse Virginie. Elle doit également beaucoup aux architectes Eugène Viollet-le-Duc, Edmond Duthoit et au paysagiste Eugène Bühler.

Plus d’informations : http://www.eskualetxea.org/

Parution « Abbadia. Le monument idéal d’Antoine d’Abbadie »

abadiavu sur le site des Presses universitaires de Rennes:

Modèle éloquent de la vogue éclectique du Second Empire, le château d’Abbadia au pays Basque surprend par l’association de sources d’inspiration tantôt conformistes tantôt singulières, où s’entremêlent les charmes de l’Orient, la rêverie du Moyen Âge, l’esprit scientifique, une pratique austère du catholicisme et une passion intense pour l’Éthiopie. Cette œuvre d’art est due à l’implication quasiment viscérale de ses commanditaires, l’explorateur savant Antoine d’Abbadie et son épouse Virginie. Elle doit également beaucoup à Eugène-E. Viollet-le-Duc, Edmond Duthoit et au paysagiste Eugène Bühler.

Par Viviane Delpech, membre associée à ITEM,  avec une préface de Bernard Toulier.

voir aussi le site dédié: http://www.archives-abbadia.fr/

Esquisse du château et du premier observatoire d’Abbadia par Clément Parent (Ville d’Hendaye/DRAC Aquitaine, Archives d’Abbadia – Patrimoine du XIXe siècle (En ligne), http://www.archives-abbadia.fr)