Archives de catégorie : Colloque, journée d’étude, séminaire

JE “Processus de modernisation/ “réformation” des institutions à la renaissance

Journée d’étude dans le cadre de l’inauguration de l’exposition L’art de régner du programme ANR AcRoNavarre, actes royaux de Navarre

Jeudi 23 juin 2022

Casa de Velazquez, Madrid

Coordination

Álvaro ADOT LERGA Universidad Complutense de Madrid
Philippe CHAREYRE Université de Pau et des Pays de l’Adour -ITEM-
Dénes HARAI Université de Pau et des Pays de l’Adour -ITEM-

Organisation
École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Université de Pau et des Pays de l’Adour

Collaboration
Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Universidad Complutense de Madrid, Musée national et Domaine du Château de Pau

PROGRAMME

11h Ouverture
Jean-Michel CASA Embajador de Francia en España
(por confirmar), Laurent BORDES Presidente de la UPPA (o representante), Nancy BERTHIER Directora de la Casa de Velázquez

11h15-13h30 Processus de modernisation/réformation des institutions à la Renaissance

Presidencia
Oscar VILLARROEL Universidad Complutense de Madrid

José Manuel NIETO Universidad Complutense de Madrid
La “reformación” de los Reyes Católicos

Manuel RIVERO Universidad Autónoma de Madrid
La monarquía de Fernando el Católico, modelo de gobierno para Carlos V

Álvaro ADOT  Universidad Complutense de Madrid
Le cas de la Navarre et le Béarn sous les Albret entre 1484 et 1555 (« institutions civiles »)

Dénes HARAI Université de Pau et des Pays de l’Adour
Le cas de la Navarre et des domaines des Albret-Bourbon entre 1555-1594 (« institutions civiles »)

Philippe CHAREYRE Université de Pau et des Pays de l’Adour
Le cas de la Navarre et du Béarn sous les Albret-Bourbon entre 1484-1594 (« institutions religieuses »)

15h30-17h Projet ANR – AcRoNavarre. Exposition L’art de régner. Les rois de Navarre à la Renaissance

Presidencia
Véronique LAMAZOU-DUPLAN Université de Pau et des Pays de l’Adour

Philippe CHAREYRE Université de Pau et des Pays de l’Adour
Bilan du programme

Dénes HARAI Université de Pau et des Pays de l’Adour
La base de données AcRoNavarre

Conclusion

Carmén SÁNZ AYÁN
Universidad Complutense de Madrid
Real Academia de la Historia

Colloque Altérité, don, prestige

Colloque international Altérité, don, prestige. De l’anthropologie à l’histoire chez soi et ailleurs

16-17 juin 2022

Département d’histoire ancienne, d’archéologie et d’histoire de l’art
(Faculté d’histoire)
Institut d’Etudes Africaines – Chaire Senghor
CEREFREA Villa Noël de l’Université de Bucarest (Roumanie)
avec le soutien de l’Institut Français de Roumanie à Bucarest

Dans le cadre pédagogique, scientifique et institutionnel de l’Accord de Coopération Universitaire (ACI) existant entre l’Université de Bucarest (Roumanie) et l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (France).

Comité scientifique :
Frédéric Bidouze (UPPA France)
Isabelle Chol (UPPA France)
Simona Corlan-Ioan (UB Roumanie)
Abel Kouvouama (UPPA France)
Alexandra Lițu (UB Roumanie)
Ecaterina Lung (UB Roumanie)
François Réchin (UPPA France)
Florin Țurcanu (UB Roumanie)

Format : hybride

  • En présentiel : dans la Salle de Conseil, Faculté d’Histoire, Université de Bucarest
  • En distanciel : sur Zoom
    Interventions : 20 minutes / Discussions : 10 minutes
    Horaire : heures de Bucarest
    Participation : sur inscription jusqu’au 15 juin 2022 (délai de rigueur), à l’adresse e-mail suivante : alteritedonpres@gmail.com

PROGRAMME
Mots d’ouverture
13h00-13h30 Bienvenue de la part des institutions organisatrices et ouverture du colloque


Jeudi, le 16 Juin – Enjeux modernes et contemporains I

13h30-14h00 Simona Corlan (Université de Bucarest), titre à pourvoir

14h00-14h30 Asma Slimani (Université Mhamed Bougara, Bourmedes, Algérie), L’écriture-traduction dibienne : l’Autre au miroir de l’identité

14h30-15h00 Abel Kouvouama (Université de Pau et des Pays de l’Adour ITEM-UPPA-E2S), Identité, altérité, prestige et mise en scène de soi des sapeurs congolais dans les micros-sociétés urbaines de Brazzaville et de Kinshasa

15h00-15h30 Ileana Dascălu (Université de Bucarest), Altérité et norme morale : la restitution du patrimoine culturel africain

15h30-16h00 Pause

Jeudi, le 16 Juin – Enjeux modernes et contemporains II

16h00-16h30 Cristian Bobicescu (Académie Roumaine), Louis XIV contre Pierre Bourdieu : sur la question de la générosité

16h30-17h00 Frédéric Bidouze (Université de Pau et des Pays de l’Adour ITEM-UPPA-E2S), D’une identité résistante à une altérité de la Révolution française : le cas du prestige « détruit » des magistrats d’Ancien régime

17h00-17h30 Martin Minost (Centre d’Etudes sur la Chine Moderne et Contemporaine UMR8173-CCJ ; ENSA Paris-Malaquais), Formes contemporaines d’orientalisme et d’occidentalisme en Chine. L’autre et le soi dans les décorations de logements à Thames Town, Shanghai

17h30-18h00 Maia Kvrivishvili (Université d’Etat de Tbilissi Ivané Javakhishvili), L’impérialisme russe soviétique et le processus de formation de la Géorgie soviétique

18h00-18h30 Bruno Bouchard (Université du Québec), L’altérité comptable : de sa première trace manuscrite de l’histoire à sa mondialisation anthropologique

Vendredi, le 17 Juin – Enjeux modernes et contemporains III

10h00-10h30 Doriane Molay (Centre d’Etudes Sociologiques et Politiques Raymond Aron, EHESS), Du prestige à l’altérité. L’évolution de la pratique photographique

10h30-11h00 Paul van Eersel (éducateur spécialisé), Addiction : de la composition de l’autre à son déni

Vendredi, le 17 Juin – Enjeux antiques et médiévaux

11h00-11h30 Tony Fouyer (UMR 6298 ARTEHIS, Université de Bourgogne), Signaler son altérité en invoquant le passé ? Réflexions à partir de cas d’études méditerranéens (VIIIe-IVe siècles av. J.-C.)

11h30-12h00 Alexandra Lițu (Université de Bucarest), La guerre de Troie chez Homère entre altérité et identité

12h00-12h30 Omer Arsène Ivora Mouangoye (Université Omar Bongo de Libreville, Gabon), Les guerres médiques et la fluctuation du concept et de l’image du barbare entre le VIe s. et le Ve av. J.-C.

12h30-13h00 Ferzi Gadea Bouckinda (Université Omar Bongo de Libreville, Gabon), La citoyenneté grecque : un modèle d’incubation d’altération entre les rapports sociaux (Ve-IVe siècles av. J.-C.)

13h00-13h30 Manuela Dobre (Université de Bucarest), Identité et altérité occidentales dans les sources historiques byzantines du XVe siècle

13h30-14h00 Sofia Serdari (Université d’Ioannina-UOI), « De saeuiore multo primis hoste » : Un cyceon d’altérité, don et prestige dans les Ages Obscures Britanniques

14h00-14h15 Conclusions et perspectives.

Journées Annuelles SO-Maté

Du 19 mai au 20 mai 2022

Les Journées Annuelles du réseau SO-Maté se sont déroulées à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour les 19 et 20 mai 2022.

Organisées par plusieurs ingénieurs du périmètre Sciences Humaines et Sociales de l’UPPA (UMR TREE, laboratoires ITEM et ALTER, en partenariat avec le SCD), elles avaient pour thème:

“De la documentation des pratiques au web sémantique”.

Programme

Jeudi 19 mai 2022 (après-midi)

12h : Déjeuner et accueil


14h-15h30 : Vie du réseau : l’année 2021 Karine ONFROY et Solenne ROUX


16h-18h30 : Les outils d’édition pour la documentation des pratiques pour une écriture FAIR

Panorama d’outils d’édition : À quoi ça sert ? Comment ça fonctionne ? Intérêt, avantages, inconvénients, coût d’entrée ? par Julien RABAUD et Gaëlle DELETRAZ UPPA

20h Dîner


Vendredi 20 mai 2022 (matinée)

8h30 : Accueil

9h-11h30 : Web sémantique et science ouverte, quelles articulations?

Présentation + Atelier pratique Requêter en SPARQL –  Jean-Baptiste PRESSAC, Université de Bretagne Occidentale

11h30-12h30 : Vie du réseau : perspectives et projets

Parcours et droits de parcours

Journée atelier organisée par Mélanie Le Couédic dans le cadre du programme de recherche MARGES et du Master HCP.
 
27 mai 2022, UPPA
 
 

PROGRAMME

9h30 accueil

9h45 Entre Bescat et Rébénacq (Béarn) : l’inguérissable cicatrice d’un espace de parcours mutilé (milieu XIVe-fin XVIIIe siècle)
Benoît Cursente, Jeanne et Jean-Paul Valois

10h30 Parcours, conflits et « paix » : la montagne béarnaise et le bas pays (XIIIe-XVe siècle)
Dominique Bidot-Germa

11h15 Le droit de parcours en Gascogne et Languedoc à la fin du XIIIe s.
Roland Viader

14h Vers une cartographie historique de la propriété des estives dans les Pyrénées ? Quelques schémas comparatifs et quelques questions
Christine Rendu

14h45 Cabanes, parcours et territoires dans les Pyrénées occidentales. Quelques exemples
Mélanie Le Couédic

15h30 Parcours, territoires, conflits ! Quand la montagne se met à crier (Andorre, XVIe-XVIIIe siècle)
Marc Conesa

Méthodes et apports de l’analyse spatiale pour la connaissance de l’Antiquité Tardive

Le 13 mai 2022

Journée d’étude hybride organisée par Leticia Tobalina-Pulido, Sébastien Cabes, Alain Campo et Mélanie Le Couédic

Sur inscription uniquement, en présentiel ou en ligne.

13 mai – 9H30-17h00

Amphithéâtre de la présidence, Université de Pau et des Pays de l’Adour

Télécharger le fichier «programmeJAT2022.jpeg» (162.2 KB)

Télécharger le fichier «ProgrammeJAT20221.jpeg» (334.2 KB)

Jeudi d’ITEM – Eloísa Ramírez Vaquero , 05 mai 2022

Jeudi 5 mai 2022 à 16h,  en Salle Bulle de la  Bibliothèque Universitaire. Conférence ouverte aux chercheurs de l’UPPA, aux étudiants du Master HCP, de l’École doctorale SSH, MEEF et Licence

Trabajando con testamentos e inventarios de bienes: Navarra s. XIII-XIV

Présentiel ou distanciel via ce lien Teams

Résumé :

Testamentos e inventarios de bienes resultan fuentes bien conocidas, aunque utilizadas de manera desigual y diversa. Los primeros, sobre todo, desde un punto de vista jurídico o desde la perspectiva de las mentalidades y actitudes ante la muerte. Los segundos, en general como simples apéndices de otro tipo de acciones jurídicas (embargos, ejecuciones testamentarias). El objetivo aquí es presentarlos como instrumentos de trabajo relacionados con la vida de las personas (en este caso del mundo urbano), analizando los objetos y su relevancia para el dueño; o los espacios vitales que esos inventarios y testamentos muestran.

Les testaments et les inventaires de biens sont des sources bien connues, bien qu’elles soient exploitées de manière inégale et de différentes façons. Les premiers, surtout, d’un point de vue juridique ou dans la perspectives d’une histoire des mentalités et des attitudes face à la mort. Les seconds sont en général considérés comme de simples annexes à d’autres types d’actions en justice (saisies, exécutions testamentaires). L’objectif ici est de les présenter comme des instruments de travail liés à la vie des gens (dans ce cas dans le monde urbain), en analysant les objets et leur pertinence pour leur détenteur, ou pour les espaces de vie que ces inventaires et testaments révèlent.

Eloísa Ramírez Vaquero est Professeure (Profesora catedrática) en Histoire médiévale à l’UPNA. Elle enseigne en Licence Histoire et Patrimoine, en Master, dirige des doctorats, en particulier au sein du campus d’excellence international de la Vallée de l’Ebre, Campus Iberus, qui regroupe les universités de Saragosse, de Lleida, Publique de Navarre, de la Rioja (masters interuniversitaires, programme conjoint de doctorat) et dont l’UPPA est partenaire associé. Elle a récemment exercé deux mandats de vice-présidente de l’UPNA et est investie dans de nombreuses responsabilités administratives et académiques.

Ses champs de spécialité : l’histoire du royaume et des rois de Navarre, des groupes sociaux, l’histoire urbaine ; l’histoire politique et culturelle, les questions patrimoniales, le tout plutôt pour le second Moyen Âge (XIIe-XVe siècles).

Professeur invitée à l’UPPA/ITEM du 2 au 6 mai 2022 (org. Véronique Lamazou-Duplan), au sein d’un laboratoire ITEM.

Mémoire et représentation féminine en Navarre au Moyen Age

Le 2 mai 2022

Memoria y representación femenina en la Navarra medieval

Lundi 2 mai 2022, 16h-17h30, Salle Chadefaud, ICL UPPA.

Conférence donnée par Eloísa Ramírez Vaquero, Professeure (Profesora catedrática) en Histoire médiévale à l’UPNA, professeur invitée au laboratoire ITEM du 02 au 06 mai 2022. 

Conférence à l’attention des étudiants du Master HCP, de l’École doctorale SSH, MEEF et Licence, ouverte aux chercheurs de l’UPPA.

Eloísa Ramírez Vaquero est Professeure (Profesora catedrática) en Histoire médiévale à l’UPNA. Elle enseigne en Licence Histoire et Patrimoine, en Master, dirige des doctorats, en particulier au sein du campus d’excellence international de la Vallée de l’Ebre, Campus Iberus, qui regroupe les universités de Saragosse, de Lleida, Publique de Navarre, de la Rioja (masters interuniversitaires, programme conjoint de doctorat) et dont l’UPPA est partenaire associé. Elle a récemment exercé deux mandats de vice-présidente de l’UPNA et est investie dans de nombreuses responsabilités administratives et académiques.

Ses champs de spécialité : l’histoire du royaume et des rois de Navarre, des groupes sociaux, l’histoire urbaine ; l’histoire politique et culturelle, les questions patrimoniales, le tout plutôt pour le second Moyen Âge (XIIe-XVe siècles).

La parure, entre identité et transgression

Université de Pau et des Pays de l’Adour

Vendredi 22 avril 2022, de 9h à 17h, à l’Institut Claude Laugénie en salle Chadefaud ou par Teams,

Journée d’étude organisée par les étudiants de Master 2 Histoire Civilisations Patrimoine

PROGRAMME


9h00 Accueil du public

9h15 Introduction à la Journée d’étude

9h30 Maria Giuseppina Muzzarelli (Université de Bologne) Reconnaître par le vêtement : significations et conséquences – Quelques remarques introductives

10h15 Isabelle Cartron (Université Bordeaux Montaigne) Les bijoux de la dame de Jau : discussion autour des parures des femmes du haut Moyen Age comme marqueurs des identités

10h50 PAUSE

11h00 Clément Fabre (Université Paris I) S’habiller en Chine : les pratiques vestimentaires comme outils de catégorisation des résidents occidentaux dans la Chine du XIXe siècle

11h45 Elise Marcia  (Université Toulouse II) L’Arlésienne et son costume : la beauté en patrimoine

12h30 PAUSE DÉJEUNER

14h30 Marion Cazaux (UPPA) Figure Drag : vers une explosion du genre

15h15 Cécile Lagane (Université de Caen – ICL) Les éperons de cavaliers, de l’objet fonctionnel à la parure symbolique
d’un statut

16h15 Aslan Baturalp (Université Toulouse II) Masque à ras de … réel

16h50 Conclusion et Table ronde

Télécharger le programme

 

JE Les élus régionaux en Nouvelle Aquitaine (1986 à nos jours)

Journée d’étude à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, Salle Chadefaud, Institut Claude Laugénie

08 avril 2022

Programme de recherche ELURENAQ, (Région Nouvelle Aquitaine, Laboratoires ITEM (UPPA), CEMMC (UBM) et CRHIAM (Université de Poitiers)

Journée de formation Master HCP/UPPA, ED SSH (UPPA)

Cliquez ici pour assister à la journée en ligne (liens TEAMS)

Programme

10h00 Ouverture de la journée. Rappel sur le projet ELURENAQ (L. Jalabert)

10h15 Renaud Carrier (Professeur d’histoire du droit, ITEM). Le statut d’élu régional depuis les lois de décentralisation

10h45 François Dubasque (MC en histoire contemporaine, CRIHAM). Portrait de groupe et perception de la place de la région dans les réformes territoriales à partir d’une enquête orale menée en Poitou-Charentes

11h15 Nicolas Falxa (Doctorant en histoire. ITEM) La région demeure-t-elle une collectivité locale ? Regards d’élus à partir d’une enquête orale menée dans les Pyrénées Atlantiques

11h45: Discussion

12h30 Pause

14h00: Nadia Ayache (Docteur en histoire, CEMMC), Les Conseillers régionaux du Lot-et-Garonne, Bilan et Perspectives

14h30: Christine Bouneau (Professeur en histoire contemporaine, CEMMC) et Sylvie Guillaume (PR émérite en histoire contemporaine, CEMMC), Les conseillères régionales de Gironde: bilan et perspectives

15h00: Laurent Jalabert (Professeur en histoire contemporaine, ITEM), Présider une région de 1986 aux années 2000: le regard des grands élus sur l’exécutif régional.

15h30 Discussion

16h00 Fin de la journée

Jeudi d’ITEM – Julien Marchesi, 07 avril 2022

Réformer l’enseignement supérieur français après 1968 : le cas du groupe L’École et la Nation et des emprunts américains de la gauche française

Après 1968, c’est l’université à l’américaine qui avance ses pions en France dirais-je avec provocation. En 1968, la jeunesse étudiante française était en but avec une génération de dirigeants politiques et d’intellectuels qui lui témoignait une condescendance bienveillante. La révolte étudiante actée, l’ensemble des organisations politiques françaises, ou presque, essaya de reformuler ses propositions de réforme dans un sens favorisant l’autonomie de la jeunesse. Cela se traduit par un renouvellement du personnel intellectuel et militant participant à l’élaboration des programmes. Or, l’étudiant qui venait de descendre dans la rue, bien qu’on lui témoignait une plus grande attention, était encore trop tendre pour prendre la direction d’un important mouvement politique. Entre jeunesse turbulente et vieille garde, c’est donc une cohorte intermédiaire qui prit la parole. Aux intellectuels formés sous la IIIe République, succédèrent ceux formés durant l’Occupation et la Libération.

L’École et la Nation est exemplaire de cette dynamique. La revue commença de paraître en 1951 comme la revue du PCF à destination des instituteurs français. En moins d’une décennie, elle devint l’une des revues les plus diffusées et influentes dans les milieux enseignants de tous les degrés. Après 1968, elle accorda une part plus grande aux problèmes de l’enseignement supérieur et ouvrit ses colonnes à une nouvelle génération de dirigeants et d’intellectuels. En apparence, leur volonté semble claire, et simple, tenir compte des aspirations de Mai tout en défendant l’héritage des propositions portées par la gauche depuis la Libération. Or, il y a un troisième élément au tableau. L’université qu’ils dessinent a quelque chose d’américain dans la façon dont elle articule les rapports entre enseignement, recherche et culture. En quoi ? Pourquoi ? et surtout comment est-ce arrivé ?

Cliquez ici pour rejoindre les Jeudis d’ITEM en ligne le 7 avril 2022 à 14h00

Julien Marchesi est ATER en Histoire contemporaine à l’UPPA, il prépare une thèse sur Les gauches socialistes et communistes et l’enseignement supérieur des années 1940 aux années 1980 au sein de l’école doctorale Bordeaux Montaigne.

Cette présentation est organisée avec la Société Française d’Histoire Politique (SFHPo) Nouvelle-Aquitaine.

 

JE Figures pyrénéennes et Musées

Journée d’étude internationale

Figures pyrénéennes et musées. Entre collections artistiques et naturalistes

Sous la direction de Viviane Delpech.

Programme PatrimPublic (Fonds commun Nouvelle-Aquitaine/Aragon).

25 mars 2022, Salle Chadefaud, Institut Claude Laugénie, UPPA Pau.

Journée d’étude accessible en ligne via TEAMS: Cliquez ici pour participer à la réunion  

Programme

9h30    Introduction

9h40    Guillermo Juberías Gracia (Universidad de Zaragoza) De la collection privée à la muséalisation d’un héritage : le cas du Musée Goya de Saragosse

10h20  Laetitia Deloustal (Université de Perpignan-Via Domitia) Le Musée Petiet à Limoux : l’histoire singulière d’une artiste peintre au XIXe siècle dans les Pyrénées

11h      Pause

11h10  Mathilde Lamothe (Université de Pau et des Pays de l’Adour) Les collections volantes de Pierrine Gaston-Sacaze, berger-naturaliste ossalois (1797-1893)

11h 50 Alejandro Sanz Guillén (Universidad de Zaragoza) Gabinetes y colecciones de ‘maravillas’ en Aragón : desde Lastanosa a la actualidad

12h30 clôture

Jeudi d’ITEM – Christophe Batardy, 24 mars 2022

Les Jeudis d’ITEM se veulent une série de rencontres scientifiques sous forme de séminaire permettant aux chercheurs de présenter leurs thèmes, terrains et méthodes de recherche. Cette démarche vise à mettre en évidence les conditions de production des connaissances, la diversité des difficultés existant parfois dans le rapport au « terrain » ou aux « archives », les enjeux et les modalités de valorisation des recherches.

UPPA, Institut Claude Laugénie – Salle Chadefaud –  24 mars 2022, 14h30

“Le programme commun de la gauche (1972 1978) : C’était le temps de l’Union de la gauche”

Cliquez ici pour rejoindre les Jeudis d’ITEM en ligne

Le 12 juillet 1972, le PCF le PS et les radicaux de gauche s’entendent sur le contenu d’un programme politique en vue de gouverner ensemble. C’est le Programme commun. Ce texte a imprégné de manière significative la vie politique française. Pourtant, sa portée a été relativement négligée par l’historiographie et la mémoire militante qui retiennent surtout la victoire de François Mitterrand en mai 1981, oubliant que les 110 propositions du candidat socialiste reprennent la plupart des mesures énoncées dans le programme de 1972. Il apparaissait donc nécessaire d’écrire une histoire programmatique de cette période de la vie politique française pour redonner sa place à ce texte fondateur de l’Union de la gauche. C’était en effet à gauche le temps des programmes, pour « changer la vie », et pas seulement celui de la fameuse phrase de Georges Marchais « Fais les valises, on rentre à Paris. »

Historien et Géographe-Cartographe de formation, Christophe Batardy a été Ingénieur-Géomaticien au Ministère de la Culture avant d’être détaché en tant qu’enseignant à l’Education Nationale (2014-2016) puis mis à disposition au CNRS au laboratoire ESO à Nantes en tant que spécialiste de cartographie et de statistiques. Il collabore alors à un projet d’analyse socio-électorale portant sur la métropole nantaise pour les années 1974-2017 et participe à la coordination de l’Atlas en ligne (Atlas de la métropole nantaise). Depuis février 2021, Christophe Batardy est en poste au CNRS au Laboratoire AOROC (Archéologie/Philologie)  de l’ENS où il collabore à des recherches avec des archéologues et des historiens. Christophe Batardy est également Docteur en Histoire contemporaine. La thèse a été soutenue sous la direction de M Jalabert (Université de Pau) en 2016. Une version remaniée de la thèse vient d’être publiée aux Presses Universitaires de Bordeaux sous le titre « Le Programme commun de la gauche 1972 1977. C’était le temps des programmes ». Il est chercheur associé au laboratoire ARENES et expert auprès de la fondation Jean Jaurès (en Histoire contemporaine). Christophe Batardy est par ailleurs chargé de formation à l’Université de Nantes, et il intervient en milieu carcéral auprès des détenus dans le cadre du Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires.

Peut-on encore parler de la Shoah?

22 mars 2022 – Campus de Pau – Collège SSH Amphithéâtre III

L’UTLA, le laboratoire ITEM et l’Amicale du camp de Gurs ont le plaisir de vous convier à la conférence donnée par M. Olivier Lalieu :

Peut-on encore parler de la SHOAH?

La conférence, suivie d’une séance de dédicace, aura lieu le 22 mars 2022 à 17h15 au collège SSH de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, en amphithéâtre III (Passe sanitaire obligatoire).

“Depuis trente ans, l’historiographie sur le nazisme et la Shoah a profondément évolué, grâce aux travaux d’une nouvelle génération de chercheuses et chercheurs. Ont été ainsi revus les centres de mises à mort, l’aide et le sauvetage en France, l’Allemagne, le monde arabo-musulman et la Shoah, mais aussi les défis de l’enseignement de la Shoah, les enjeux des voyages sur les lieux de mémoires, ou encore le négationnisme et le lien entre complotisme et antisémitisme.”

Historien au Mémorial de la Shoah, Olivier Lalieu est responsable du réseau des Jeunes Ambassadeurs de la Mémoire de le Shoah en France (treize lieux, dont Gurs), membre du Centre International pour l’Éducation sur Auschwitz et l’Holocauste, au musée d’État d’Auschwitz-Birkenau et membre du Conseil Scientifique du Camp des Milles.

Il a publié “La Résistance française à Bunchenwal” (Taillandier, 2019) et “Histoire de la mémoire de la Shoah” (Belin-Soteca, 2015). Il a également contribué à des ouvrages collectifs parmi lesquels “La Shoah : au cœur de l’anéantissement. Archives inédites” (Tallandier, 2021) et “Nouvelle histoire de la Shoah” (Passés/Composés, 2021).

Journée d’étude “Réseaux”

Constitutions de corpus et méthodes d’analyse

UPPA, salle du Conseil de Lettres

Le 9 décembre 2021

Les réseaux. Constitutions de corpus et méthodes d’analyse
Programme:

9h30 : José Maria Imizcoz (Université du Pays basque) Étudier les réseaux dans l’Espagne des XVIIIe et XIXe siècles

10h30 : Quentin Maillard (UPPA/Item) Baptême et réseau chez les officiers de Navarre à Pau de 1571 à 1580

11h00 : Alvaro Adot (UPPA/Item) Les « très fidèles » fils illégitimes de la maison Albret-Foix dans la cour des rois de Navarre

11h 30 : Dénes Harai (UPPA/ITEM) Outils pour connaître les officiers dans la Hongrie et la Transylvanie des XVIe-XVIIe siècles: un panorama des publications (2001-2021)

Voir l’affiche

Patrimoine thermal, de la gloire au péril

Journée d’étude

UPPA, Pau

Le 10 décembre 2021

Coordonnée par Viviane Delpech, la journée d’étude “Patrimoine thermal, de la gloire au péril, s’inscrit dans les activités du laboratoire ITEM et du Master HCP.

Organisée dans le cadre du programme PatrimPublic (Fonds commun Euro-région Nouvelle- Aquitaine/Aragon), elle se déroulera le 10 décembre, à l’Institut Claude Laugénie (Université de Pau et des Pays de l’Adour), en salle Chadefaud.

Le programme PatrimPublic

Ce projet réunissant l’Université de Pau et des Pays de l’Adour et l’Université de Saragosse s’intéresse aux interconnexions et aux influences mutuelles du patrimoine culturel et artistique entre la Nouvelle-Aquitaine et l’Aragon.
Visant à développer les collaborations scientifiques par des séjours de recherche, des publications et des manifestations scientifiques, il aborde, dans une fondamentale perspective sociohistorique, les diverses formes d’expression artistique dans la sphère publique (musique, architecture, arts plastiques notamment) afin de décrypter les processus de patrimonialisation au sein de la zone transfrontalière pyrénéenne. Les chercheurs procèdent par des études comparatives et des études de cas portant, entre autres, sur la circulation du patrimoine musical et sur les évolutions du patrimoine thermal, ces exemples mêlant de façon similaire populations locales, transfrontalières et étrangères, toutes en mobilité permanente selon divers motifs (sociaux, économiques, touristiques, voire politiques) dans le territoire d’étude.
A l’appui de ces recherches sur les arts et le patrimoine dans l’espace public rural et urbain, il s’agit de mettre en évidence leur valeur sociale, éducative et touristique dans une démarche d’ouverture et d’échange entre les deux versants des Pyrénées.

Télécharger l’affiche» (49.7 MB)

Contact

viviane.delpech @ univ-pau.fr