Archives de catégorie : Manifestations

Paths & pathways : Digital modelling in landscape archeology

Séminaire CHEC

MSH Clermont-Ferrand

Program

9h00 – 10h30

  • Introduction (Zoran Čučković)
  • Nejc Dolinar (National Museum of Slovenia): The Ulaka archaeological complex (SW Slovenia) according to ALS data analysis: an attempt on stratification of archaeological features.
  • Maxime Calbris (University of Tours – Laboratory CITERES [UMR 7324, équipe LAT]): How can Roman roads be rediscovered in mid-mountain areas? Result of path modelling in the Cantal.
  • Elise Fovet and Marion Dacko (University Clermont Auvergne – MSH): How can Roman roads be discovered in mid-mountain areas? Combining remote sensing, digital modelling and excavations.

11h00 – 12h30

  • Matic Zupan (National Museum of Slovenia and University of Ljubljana): Exploring the Iron Age landscape in Central Slovenia through GIS and spatial analysis.
  • Mélanie Le Couédic (University of Pau and the Adour Region – Laboratory ITEM) : In search of herding paths: pastoral mobility in the Pyrenees.

  • Zoran Čučković (University Clermont Auvergne – Laboratory CHEC): New approaches to movement analysis: from paths to total mobility fields.

Lecture talk (June 18th, 18h00 – 19h00)

Location: MSH Clermont-Ferrand, salle 220

by Boštjan Laharnar, Head of archaeological departmenet, National Museum of Slovenia

The Dolenjska group as an integral part of the southeastern Alpine Hallstatt culture: Overview and outline.

Boštjan Laharnar will present us the splendours of Slovenian Iron Age, widely known for its “art of situlae”. Located at the crossroads between the Mediterranean and the Continental Europe, the area of today Slovenia has seen the emergence of hierarchical societites which developped a peculiar lifestyle, borrowing from local and mediteranean traditions.

Read about the Vače situla, shown on the poster, at the Slovenian Nat. Museum website.

Workshop (June 19th, 9h00 – 12h30)

Location: University Clermont Auvergne, building Gergovia, salle informatique 319.

Topic: This practical workshop will allow participants to learn about GIS mobility modeling (calculation of the optimal path, surface-time, etc.), as well as visibility analysis (landscape impact of structures, intervisibility networks, etc.). We will discuss these approaches through practical case studies, based on archaeological data.

Il n’est de longue nuit qui ne finisse – Béarn, été 1944

Exposition d

L’exposition “Il n’est de longue nuit qui ne finisse” a été inaugurée le 14 mai 2024 à la préfecture de Pau par le préfet Julien Charles en présence du colonel Muller, centenaire et héros de la guerre.

Réalisée par le service départemental des Pyrénées-Atlantiques de l’Office national des combattants et victimes de guerre (ONaCVG) en partenariat avec le laboratoire ITEM de l’UPPA, cette exposition sera visible tout le mois de mai devant les grilles de la préfecture à Pau, à l’occasion de la commémoration du 80 anniversaire des débarquements et de la Libération.

Elle sera ensuite exposée à la mairie de Morlaàs jusqu’au 8 juillet, une date symbolique qui rappelle le dramatique épisode des fusillés de Berlanne, mais aussi à celle de Lacq.

Exposition « Servir le roi de Navarre! Les administrateurs des Albret-Bourbon à la Renaissance »

Réalisée dans le cadre du projet Région Nouvelle-Aquitaine EANAR sous le commissariat de Philippe Chareyre et Dénes Harai, l’exposition Servir le roi de Navarre! Les administrateurs des Albret-Bourbon à la Renaissance est présentée au Musée Jeanne d’Albret, à Orthez, du 18 mai au 20 juillet 2024.

Visite guidée de l’exposition par Philippe Chareyre lors du vernissage (photo: Dénes Harai)
Photo: D. Harai
Photo: D. Harai
Photo: D. Harai

Si Bladé m’était conté

À la découverte du patrimoine oral de Gascogne, les 7 et 8 juin 2024  à Lectoure dans le Gers.

Explorant les arts du récit depuis plus de dix ans, la compagnie Vortex rend hommage à Jean-François Zéphyrin Bladé, l’un des plus grands collecteurs du patrimoine de littérature orale, né à Lectoure en 1827. La multitude de récits très divers collectés par Bladé et ses pairs à travers l’Europe a permis l’émergence de la notion de conte-type.

Au-delà des cultures, des géographies, des économies ou des croyances, tous les humains partagent les mêmes images archétypales, les mêmes mythes profonds. La découverte de cette facette du patrimoine oral, ancré dans la culture et dans la langue occitanes, ouvre aussi bien sur l’universel que sur des aspects particuliers de notre culture. Reconnu et étudié internationalement, Zéphyrin Bladé, enfant de Lectoure, a toujours été particulièrement attaché à sa ville et à ses racines.  

A noter

A 17h, conférence de Patricia Heiniger-Casteret sur le collecteur de conte du XIXe siècle : Jean-François Bladé.

II Colloqui Internacional – La falsificació de moneda, un fenomen transfronterer

Le 29 mai 2024

Museu Nacional d’Art de Catalunya

Parc de Montjuïc, Barcelona

La falsificació és un fenomen que forma part de la cultura monetària i que cal tenir present a l’hora d’estudiar la circulació de moneda. La seva universalitat conviu amb les fronteres polítiques i les trampeja, i no han estat pas rars els casos de falsificació de moneda d’un país en un altre aprofitant raons i oportunitats diverses. D’aquesta manera, perseguit, tolerat o fomentat —segons les circumstàncies del moment—, sempre hi ha numerari fals.

La falsificació de moneda constitueix una de les línies de recerca que s’ha explorat des de fa anys al Gabinet Numismàtic de Catalunya i que, lluny d’esgotar-se, sempre ofereix nous camins de treball. L’organització d’un segon col·loqui internacional d’estudi sobre la falsificació monetària, gairebé una dècada després del primer, així ho demostra. En el primer, es va incidir en la dualitat entre la fabricació legal i la falsificació. En aquest segon, es remarca la dimensió transnacional i transfronterera del fenomen en els darrers tres segles. La participació d’investigadors molt rellevants en aquest camp de recerca en àmbits territorials molt distants asseguren el rigor de les aportacions.

La celebració d’aquest segon col·loqui internacional també ha de permetre la confluència de tres línies de recerca independents sobre el fenomen, confrontar experiències d’investigacions molt diverses i explorar col·laboracions de futur. Tot plegat, amb la voluntat de retre comptes de la feina feta i a la recerca d’una transferència de coneixement, en un format obert, a tot el públic interessat en un tema sempre apassionant que té en el Museu Nacional una tribuna de difusió.

PROGRAMA

  • Benvinguda i presentació
  • Ponències

Le faux monnayage entre la France, la Navarre et l’Espagne au XVIIIe siècle. Criminalités plurielles et répression judiciaire. Olivier Caporossi. Université de Pau et des Pays de l’Adour

Un tresor de moneda falsa aragonesa al Moianès del primer quart del segle XVIII. Maria Clua. Gabinet Numismàtic de Catalunya / Museu Nacional d’Art de Catalunya 

  • Pausa

La Catalunya del segle XIX i el negoci transfronterer de la falsificació de moneda. Albert Estrada-Rius, Gabinet Numismàtic de Catalunya / Museu Nacional d’Art de Catalunya 

La falsificació de francs francesos a la Pobla de Claramunt a finals del segle XIX. Xavier Medina. Investigador independent

Indispensable al comercio: dinero falso, migraciones y conexiones atlánticas, 1880-1940. Diego Antonio Galeano. Pontifícia Universidade Católica do Rio de Janeiro

  • Taula rodona: La transnacionalitat en la falsificació monetària, balanç historiogràfic i reptes d’estudi i de col·laboració  

Moderador: Prof. Dr. Josep Capdeferro. Professor agregat de la Universitat Pompeu Fabra i codirector del projecte de recerca interuniversitari “Conflictos singulares para juzgar, arbitrar o concordar (siglos XII-XX)”.

Ponents: Prof. Dr. Olivier Caporossi, Prof. Dr. Albert Estrada-Rius i Prof. Dr. Diego Antonio Galeano

  • Conclusions i torn obert de paraula

Coordinació: Dr. Albert Estrada-Rius. Conservador en Cap del Gabinet Numismàtic de Catalunya

Amb la col·laboració de la Universitat Pompeu Fabra i el suport del projecte “Conflictos singulares para juzgar, arbitrar o concordar (siglos XII-XX)”

Colloque “Représentations festives sur les places publiques du Pays basque Nord. Où en sommes-nous?

Organisé à Bayonne par l’Ethnopôle basque, les 30 et 31 mai 2024.

Les traditions populaires ont une histoire et reflètent la société qui les produit. A l’encontre des théories les plus réductrices de la modernisation, bon nombre de fêtes traditionnelles basques ont non seulement perduré mais connaissent également un renouveau inattendu.
Pastorales, mascarades, carnavals, libertimendu, cavalcades constituent autant de registres d’occupation de la place publique plus vivants que jamais, et dont la persistance, la transformation et/ou la redécouverte génèrent leur lot de questions. Le colloque se donne trois objectifs principaux : établir un état de la question en matière de recherche sur ces formes festives ; recueillir les témoignages des acteurs contemporains et mettre en discussion leurs pratiques ; identifier les défis pour l’avenir de ces formes festives spécifiques. Centré sur les pratiques du Pays Basque nord, le séminaire proposera également une perspective comparative. Le colloque ouvrira un dialogue interdisciplinaire où se croiseront analyses théoriques et exemples de terrain.

Renseignements

Institut Culturel Basque / info@eke.eus

A noter : Vendredi 31 mai 2024

Panel 1 : Les pastorales, d’hier à aujourd’hui


11:05 “Etablir un lien entre chercheur et grand public dans les pastorales en Soule” – Emilie SENTUCQ Doctorante en anthropologie au laboratoire ITEM-UPPA

11:20 Discutante – Patricia HEINIGER-CASTERET, Maître de conférences en anthropologie à l’UPPA


Conférence “Étudier l’architecture thermale des Pyrénées”

A l’invitation de l’Association Guillaume Mauran, 

Viviane Delpech, chercheur en histoire de l’art et patrimoine au laboratoire ITEM de l’UPPA,

donnera une conférence le 03 mai 2024 à Tarbes (amphithéâtre de la Bourse du Travail),

sur le thème “Étudier l’architecture thermale pyrénéenne : sources, méthodes, concepts.

Colloque Hybridations, porosités, polyvalences

Questionner les frontières en art

Du 2 mai au 3 mai 2024

Colloque international organisé par l’Université de Pau et des Pays de l’Adour et Le Parvis centre d’art contemporain-CACIN, en collaboration avec l’Institut Heinrich Man.

 

Organisatrices

  • Sabine Forero Mendoza (Professeur des universités en Esthétique et Histoire de l’art contemporain, UPPA)
  • Magali Gentet (Directrice du Parvis centre d’art contemporain-CACIN)
  • Catherine Fontaine (Chargée des publics, Le Parvis centre d’art contemporain-CACIN)
  • Assistées de Matteo Gargiulo (doctorant en Histoire de l’art contemporain, UPPA)

Présentation

Caractérisé par la diversité des pratiques, des formes et des médiums, l’art actuel peut être très largement défini par la réfutation de toute clôture et placé sous le signe de l’hybridation. Son hétérogénéité constitutive, qui va au-delà du projet d’œuvre d’art totale et des logiques combinatoires déjà testées par les Modernes, se joue des partages instaurés entre les genres et les styles, brouille les hiérarchies et mêle les influences et héritages culturels. Bien loin du purisme greenbergien, qui voyait l’aboutissement de la modernité dans l’autarcie des arts « en sécurité à l’intérieur de leurs frontières » (Greenberg, 1940), les nouveaux régimes de la création se situent indiscutablement du côté de la transversalité, de l’échange et de « la prolifération de l’hybride » (Latour, 1991).
Ayant apprivoisé les nouvelles technologies, notamment numériques, les artistes expérimentent des modalités créatives inédites, en exploitant les possibilités de connexion, d’interrelation et de mixage qui leur sont offertes. Ils participent ainsi à la recomposition indéfinie des formules artistiques, en écho aux modifications profondes qui traversent les sociétés et à la mise en question généralisée  des affectations et des positions assignées.

L’élaboration de propositions intermédiales et transmédiales va de pair avec l’apparition d’une nouvelle identité artistique fondée sur la polyvalence : aujourd’hui, l’artiste se déclare rarement spécialiste et détenteur d’un unique savoir-faire. Se saisissant des divers moyens mis à sa disposition – techniques du son et de l’image, écriture, arts de la forme, de l’action et de la mise en espace –, il les utilise tour à tour ou les associe entre eux, en fonction de ses intentions et de ses volontés expressives.

Il lui arrive aussi d’endosser des rôles divers, se faisant, par exemple, commissaire d’exposition, metteur en scène, scénographe, organisateur d’événements culturels. Il s’aventure même en dehors du champ strictement artistique pour opérer des greffes avec d’autres disciplines proches (architecture, design, urbanisme, notamment) et favoriser des ensemencements féconds avec les sciences, qu’elles soient exactes, sociales ou humaines, trouvant dans « l’extra-disciplinarité » (Holmes, 2007) – qui n’est peut être qu’une in-discipline – de quoi revitaliser l’art, activer sa puissance signifiante et accroître ses effets sociaux.

Sabine Forero Mendoza

Programme

2 MAI
LE PARVIS CENTRE D’ART CONTEMPORAIN-CACIN – AU STUDIO

14h : Introduction Sabine Forero Mendoza et Magali Gentet

Paroles d’artistes

14h30 : Laurent Delom de Mézerac (artiste) : «diving in metaphors : stratégies et enjeux de la fabrique de l’hybride dans un projet de création de spectacle »
15h15 : Visite de l’exposition « Sweet Feast » d’Ulla von Brandenburg sous la conduite de Catherine Fontaine

[ Pause-café ]
16h45 : Conversation avec Olga Kisseleva (artiste, enseignante-chercheuse). Discutante Sabine Forero Mendoza
17h30 : Conversation avec Jean Bonichon (artiste). Discutante Corinne Melin (ESAD Pyrénées)
18h15 : Conversation avec Magali Daniaux et Cédric Pigot (artistes). Discutante Magali Gentet

[ 19h : Cocktail offert par Le Parvis ]

3 MAI
UPPA – SALLE DU CONSEIL LETTRES

Perspectives historiques
Médiatrice Delphine Trébosc (UPPA)

9h : Federica Carta (U. Paris Sorbonne) : « Un matériel polymorphe : Luca della Robbia et la terre cuite émaillée, entre sculpture, peinture et architecture »
9h40 : Hélène Bouquerel (UPPA) : « De la peinture au théâtre. Alexandra Exter (1882-1949) : une artiste polyvalente »
10h20 : Hélène Laplace-Claverie (UPPA) : « Le ballet comme creuset des arts dans l’entre-deux-guerres. L’exemple de La Création du monde (1923) de Blaise Cendrars, Fernand Léger, Darius Milhaud et Jean Börlin »

[ 11h : Pause-café ]
11h20 : Thierry Davila (HEAD, Genève) : « La ligne dans tous ses états »
12h : Beatriz Martinez Sosa (UPPA) : « L’hybridation artistique en place : quand l’exposition devient l’œuvre »

[ 12h30 : Pause déjeuner ]

Expérimentations contemporaines
Médiatrice Laurence Roussillon-Constanty (UPPA)

14h : Aline Wiame (U. Toulouse 2) : « Le dispositif d’enquêtes citoyennes
“Où atterrir ?” Réflexions sur une expérimentation de médiation arts- sciences »
14h40 : Marie Escorne (U. Bordeaux Montaigne) : « L’art mutant de Fabrice
Hyber : au risque de l’indistinction ? »
15h20 : Virginia de la Cruz (U. de Lorraine) : « Quand l’art éveille tous nos sens. Les œuvres interactives et immersives de Clemencia Echeverri et
Oscar Muñoz »

[ 16h : Pause-café ]
16h20 : Anna Sieradzka-Kubacka (artiste, théoricienne de l’art) : « L’hybridité comme caractéristique de l’image contemporaine en tant qu’“image élargie” »
17h : Maëlle Bardet (U. Toulouse 2) : « Recomposition et hybridation
dans une pratique plastique contemporaine. La figure mariale à l’épreuve de l’éclectisme »

[ 17h30 : Cocktail offert par l’Institut Heinrich Mann ]

DROITS D’INSCRIPTION POUR LA JOURNÉE DU 3 MAI (pour les personnes extérieures à l’UPPA) : 10 €

Renseignements et réservations

Université de Pau et des Pays de l’Adour
Laboratoire ALTER
UR 7504 – Arts/Langages : Transitions & Relations
muriel.guyonneau @ univ-pau.fr
marie-manuelle.marcos @ univ-pau.fr

Le Parvis centre d’art contemporain-CACIN
Catherine Fontaine : centredart @ parvis.net

Colloque international “Voces de papel: mujeres y prensa (siglos XIX-XXI)”

Aula Magna de la Facultad de Filosofía y Letras II

Universidad de Alicante

Du 29 avril 2024 au 30 avril 2024

Coordination scientifique

  • Helena Establier Pérez (Universidad de Alicante)
  • Dolores Thion Soriano-Mollá (Université de Pau – Université Rennes 2)
  • Laura Palomo Alepuz (Universidad de Alicante)

Contexte

  • Proyecto  de investigación “Género, cuerpo e identidad en las poetas españolas de la primera mitad del siglo XX” (AEI/10.13039/501100011033).
  • Projet de recherche  “Au-delà des Pyrénées: Patrimoines d’encre Transpyrénéens, de la Nouvelle Aquitaine à l’Espagne”, Nouvelle Région d’Aquitaine.  Université de Pau et des Pays de l’Adour, Laboratoire ITEM.

Programme

Lundi 29 avril 2024

9:00 Inauguración del coloquio

9:15 Conferencia inaugural

Ángel Luis Prieto de Paula (Universidad de Alicante), “Testigo y algo más: Josefina Carabias en el advenimiento de la República”.

10:30 Pausa.

11:00-12:30 Creadoras en la prensa: de la posguerra al tardofranquismo

Fleur Duplantier (Université de Pau et des Pays de l’Adour), “La voz de papel de una exiliada: Carlota O’Neill en los años 50”.

Noémie François (Université de Pau et des Pays de l’Adour), “Hacia una evolución de las mentalidades: la labor de Concha Alos en la prensa española de los años 60 y 70”.

Assunta Polizzi (Università degli Studi di Palermo), “La voz dibujada. Núria Pompeia en la revista Triunfo”.

12:30-14:00. Las poetas españolas del siglo XX en la prensa. I

Helena Establier Pérez (Universidad de Alicante), “El silencio herido: las poesías de Ernestina de Champourcin en prensa durante la guerra civil española”.

Ana Isabel Ballesteros Dorado (Universidad CEU San Pablo), “Poetas olvidadas en La Estafeta Literaria”.

María Isabel López Martínez (Universidad de Extremadura): “En el límite: redes de mujeres poetas en la revista Al-Motamid (1947-1956)”.

14:00-15:30 Pausa

15:30-17:00 Escritoras e intelectuales en la prensa: de los años veinte a la posguerra. I.

Celia García Davó (Universidad de Alicante): “El componente autobiográfico en los artículos periodísticos de Mercedes Pinto”.

Davide Mombelli (Universidad de Alicante), “María Zambrano y la cuestión del género ‘artículo’”.

Eva Álvarez Ramos (Universidad de Valladolid): “La formación inicial falangista del periodismo de posguerra: el papel de Gloria Fuertes en los suplementos infantojuveniles Flechas y Pelayos, y Maravillas”.

17:00-19:00 Escritoras e intelectuales en la prensa: de los años veinte a la posguerra. II.

Dolores Thion Soriano-Mollá (Université de Pau, Université de Rennes 2), “Blanca de los Ríos, periodista de élites: Voluntad (1919-1920)”.

Ambra Pinello (Università degli Studi di Palermo), “En voz baja: narraciones de la mujer en la prensa española (1923-1945)”. 

Anna Cacciola (Universidad Internacional de La Rioja): “Aurelia Ramos y la resemantización lírica y feminista de Caperucita roja en La Estafeta Literaria (1944)”.

Marisa Sotelo Vázquez (Universidad de Barcelona), “Concha Castroviejo, una novelista y periodista olvidada”.

Mardi 30 avril 2024

9:00- 10:30 Voces de papel desde el tardofranquismo hasta el siglo XXI

Inmaculada Rodríguez Moranta (Universidad Internacional de La Rioja), “Recuperación de la voz progresista de Carmen Kurtz en la prensa del tardofranquismo”.

Claire Furlan-Deloeuil, (Université de Bordeaux, Université Rennes 2), “Montserrat Roig, literatura y periodismo”.

Alejandro López Verdú (Universidad de Alicante), “Recuperación feminista de los mitos clásicos en el articulismo de Irene Vallejo”.

10:30- 11:00 Pausa.

11:00- 12:30 Las poetas españolas del siglo XX en la prensa. II

Isabel Navas Ocaña (Universidad de Almería): “Una poeta hablando de poetas: el periodismo literario de María Enciso en el exilio”.

Laura Palomo Alepuz (Universidad de Alicante), “Desde la vanguardia hasta el existencialismo: Rosa Chacel, crónica de una poética forjada en las revistas literarias”.

Rosa María Belda Molina (Grupo PoGEsp, Universidad de Alicante), “Los poemas de Angelina Gatell publicados en prensa en las décadas de los 50 y de los 60”.

12:30-14:00 Mujer, escritura y prensa en el siglo XIX

Pilar María Vega Rodríguez (Universidad Complutense de Madrid), “El periodismo de Robustiana de Armiño”.

Elisabeth Delrue (Université de Picardie Jules Verne), “Voces preponderantes en la prensa española de los siglos XIX (Dolores Aguado, Dolores Amor y Rico, Carmen Balmes) y XX (Josefina Codina Umbert)”.

José María Ferri Coll (Universidad de Alicante), “Carolina Coronado y el concepto de escritora en la prensa de su tiempo”.

Inscriptions et informations supplémentaires

Patrimoine, tourisme et territoire : Changer de regard

15ème Rencontres internationales des chercheurs de la relève en patrimoine

Du 25 avril 2024 au 27 avril 2024

Les Quinzièmes Rencontres internationales des chercheurs de la relève en patrimoine se tiennent cette année sous le thème «Patrimoine, tourisme, territoire: changer de regard» et sont accueillies à l’École d’architecture de l’Université technique de Crête, en collaboration avec l’EIREST, l’Équipe interdisciplinaire de recherches sur le tourisme.

Cette édition des Rencontres est l’œuvre d’Allison Strickland, Katerina Karadima, Xinyu Li, Juliette Passilly et Flore Vigné; les propositions qu’elles accueillent considèrent 16 pays sur cinq continents, observés par des chercheuses et des chercheurs de toute la planète.

Elodie Rivière, doctorante au laboratoire ITEM UPPA, interviendra sur le thème “Appropriation patrimoniale et intégration de la jeunesse en zone rurale : le cas du château de Lavardens (Gers, France)” entre 15h et 17h30 le 26 avril 2024.

Pour consulter le programme en pdf

Journées de formation au Patrimoine Culturel Immatériel

Le Laboratoire ITEM de l’UPPA, le CIRDOC – Institut Occitan de Cultura et la Direction générale des patrimoines du Ministère de la Culture, organisent des journées de formation sur le Patrimoine Culturel Immatériel. Vivant et contemporain le Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) comprend, selon la convention de l’UNESCO qui lui est dédiée (2003) : les pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire – ainsi que les instruments, objets, artefacts et espaces culturels qui leur sont associés – que les communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel. Ce patrimoine culturel immatériel, transmis de génération en génération, est recréé en permanence par les communautés et groupes en fonction de leur milieu, de leur interaction avec la nature et de leur histoire, et leur procure un sentiment d’identité et de continuité, contribuant ainsi à promouvoir le respect de la diversité culturelle et la créativité humaine.

Des arcanes de l’UNESCO et du Ministère de la Culture à l’enquête de terrain ; de la rédaction de fiches d’inventaires à l’élaboration d’un dossier de labellisation ; de la réalisation d’archives brutes à leur valorisation via les outils numériques (sites, réseaux sociaux) ; cette formation abordera les questions d’inventaire, de valorisation et de sauvegarde du PCI tant sur le plan théorique que pratique. Le patrimoine culturel immatériel imposant une expertise partagée entre praticiens, chercheurs et institutions patrimoniales, cette co-construction s’interrogera sur le PCI et la gestion des communs fonciers d’un territoire. Salies-de-Béarn deviendra alors le terrain vivant d’expérimentation de cette semaine de formation.

La formation complète est réservée prioritairement aux étudiants de l’UPPA, il est toutefois possible d’assister gratuitement aux journées du lundi, mardi matin et mercredi matin en présentiel ou par visioconférence sur inscription en suivant ce lien.

Programme :

LUNDI 8 AVRIL
Mairie 
Place du Bayaa
64270 Salies-de-Béarn

9h Accueil / Introduction
Thierry Cabanne (Maire de Salies-de-Béarn)Alain Latrubesse (Part-prenants, Corporation des Part-Prenants de la Fontaine Salée)

Patricia Heiniger-Castéret (Co-directrice du Master Patrimoines et Musées, ITEM EA 3002 – UPPA)
Jean-Jacques Castéret (Directeur adjoint – CIRDOC – Institut occitan de cultura)

10h – « La Convention de l’UNESCO et le rôle des ONG pour le Patrimoine Culturel Immatériel » 
Laurier Turgeon (Professeur d’ethnologie et d’histoire,Directeur du Laboratoire d’enquête ethnologique et de multimédia de l’Université Laval, Québec) en visioconférence.

14h – « Question d’actualité autour de la politique du Patrimoine Culturel Immatériel en France » Lily Martinet (Chargée de mission pour le patrimoine culturel immatériel, Ministère de la Culture).

16h – « Médiation et valorisation numérique du Patrimoine Culturel Immatériel »
Oihana Olazcuaga-Garibal (Responsable EAC et médiations numériques, CIRDOC – Institut Occitan de Cultura)

20h30 – Projection et débat
Film documentaire En commun, la propriété collective à l’épreuve de la modernité de Jean-François Joye et Olivier Chavanon ; avec la participation de Bernard Morlaàs (Part-Prenant, Corporation des Part-Prenants de la Fontaine Salée).

MARDI 9 AVRIL
Le Lodge
Quartier Helios Chemin de Labarthe 
64270 Salies-de-Béarn

9h –  « Les communs fonciers et le Patrimoine Culturel Immatériel »

Lily Martinet (Chargée de mission pour le patrimoine culturel immatériel, Ministère de la Culture)

10h30 – Programme SUDOE LIVHES : « La valorisation du PCI comme vecteur de développement des territoires : présentation du Guide des bonnes pratiques et expériences pilotes »
Jean-Jacques Castéret (Directeur adjoint – CIRDOC – Institut occitan de cultura)
Marion Llorach (Chargée de mission développement local – Pôle Métropolitain Pays de Béarn).

14h – La lecture de paysage au prisme du PCI
(réservée aux étudiants de l’UPPA)

20h30 – Soirée conte
avec le conteur Fred Handy.

MERCREDI 10 AVRIL
Le Lodge
Quartier Helios Chemin de Labarthe 
64270 Salies-de-Béarn

9h – « Les communs fonciers, des réponses pertinentes aux problématiques territoriales contemporaines »
Jean-François Joye (Professeur de droit public à l’Université Savoie MontBlanc) en visioconférence

10h30 – Table ronde : « Les communs fonciers »
Dominique Cunchinabe (Anthropologue, ITEM EA 3002 – UPPA)
Rémy Berdou (Etnhologue – Responsable partenariats Etnopòle et de l’action territoriale Gascogne-Pyrénées, CIRDOC – Institut Occitan de Cultura)
Alain Latrubesse (Président de la Corporation des Part-Prenants de la Fontaine Salée)

14h – Travail en ateliers (réservé aux étudiants de l’UPPA)

Méthodologie de l’enquête orale :Patricia Heiniger-Castéret (Co-directrice du Master Patrimoines et Musées, ITEM EA 3002 – UPPA)

Technique de la captation vidéo : Patrick Girard (Pyrène Production)
Analyses photographiques : Pierre Coudouy (Photographe professionnel)

JEUDI 11 AVRIL
réservé aux étudiants de l’UPPA

Matin : travail de terrain
Après-midi : travail de groupes
Traitement et classement des données
Sélection des photos et d’extraits sonores
Montages vidéo
Organisation des données pour les fiches d’inventaire et pages Wikipédia.

VENDREDI 12 AVRIL
réservé aux étudiants de l’UPPA

Suite des travaux de groupesTraitement et classement des données (fin)

Rédaction des fiches d’inventaire

Finalisation des outils de valorisation

Restitution par groupes de travail

Conclusion de la formation par Patricia Heiniger-Castéret (Co-directrice du Master Patrimoines et Musées, ITEM EA 3002 – UPPA)

Page de l’événement : https://occitanica.eu/items/show/60762

Quelques images…

Équitables mais pas égalitaires : les communs en milieu montagnard

19 avril 2024

Journée d’étude

Université de Pau et des Pays de l’Adour

Institut Claude Laugénie, Salle Chadefaud

Programme

La journée d’étude “Équitables mais pas égalitaires : les Communs en milieu montagnard” est une manifestation scientifique gratuite et ouverte à un large public.

Ci-joint le lien Teams pour accéder à la journée à distance :

Cliquez ici pour rejoindre la réunion

Elle sera précédée par un atelier de travail (workshop) jeudi 18 avril, destiné aux chercheurs invités au séminaire ayant des problématiques communes afin de commencer à constituer un réseau de chercheurs et de collaborateurs pour répondre en commun à de futurs appels à projet.

Présentation

Entre les multiples plans étatiques nationaux (Stratégie nationale bas-carbone, Stratégie nationale pour la biodiversité 2030, etc.) et politiques culturelles internationales (Objectifs de Développement Durable de l’Agenda 2030 de l’ONU), les ressources naturelles sont l’objet d’une attention accrue autant que de pressions directes et indirectes exercées sur le milieu. Dans ce contexte politique, économique et social, la question des communs[1] environnementaux en milieu de montagne, propriétés collectives anciennes liées aux ressources naturelles, prend une nouvelle actualité.
Les différents usages de la montagne et les droits collectifs (glanage, pacage, coupes de bois, chasse, etc.), démontrant les liens étroits qu’entretiennent les sociétés locales avec la Nature, peuvent s’appréhender dans une large approche diachronique avec la transformation des communs historiques en communs environnementaux.
Ces derniers sont appréhendés comme des anthroposystèmes ou écosystèmes cultivés encore visibles : « habiter la montagne en société n’a pu se faire sans donner un statut à la terre et aux maisons, ni construire des sociabilités agraires afin de partager les ressources écosystémiques »[2]. La gestion des biens intercommunautaires en montagne, tels les eaux thermales, les forêts ou les pâturages, peut se décliner en modèles sociaux sous forme de parts-prenants, de l’affouage ou encore des accords de compascuité. Parfois perçue comme une organisation valléenne idéalisée sous forme de système de self- government[3], selon un angle libertaire développé au XXe siècle, la question des communs environnementaux démontre surtout les interactions complexes et protéiformes entre écosystèmes et systèmes sociaux pour gérer la ressource dans la durée.
Cette journée d’étude s’intéresse à la connaissance de l’évolution du milieu naturel et sa gestion par les sociétés locales montagnardes, mais aussi à comprendre la manière dont les individus, les groupes ou les institutions politiques négocient l’accès aux communs, leur usage ou encore leur contrôle. Il s’agit d’un objet d’étude pluridisciplinaire qui renvoie autant à ses racines historiques qu’à ses dimensions pratique et empirique, et offre d’intéressantes mises en perspectives systémiques. La question des communs environnementaux permet également d’apporter une réflexion critique sur ce concept et sur son rôle en tant qu’imaginaire social afin d’éclairer la fabrique du social[4].

Nous souhaitons établir une forme d’état de l’art de la question des communs environnementaux en milieu montagnard qui sera présentée lors de la journée d’étude du vendredi 19 avril aux étudiants du master Histoire, Civilisations et Patrimoine de l’UPPA.

Elle sera précédée par un atelier de travail (workshop), jeudi 18 avril, autour des problématiques communes afin de commencer à constituer un réseau de chercheurs et de collaborateurs pour répondre en commun à de futurs appels à projet.

1] Voir notamment Elinor Ostrom, La Gouvernance des biens communs : Pour une nouvelle approche des ressources naturelles [« Governing the Commons: The Evolution of Institutions for Collective Action »], De Boeck, 2010, 300 p. ; Marie Cornu et al., Dictionnaire des biens communs, Paris, Quadrige, 2021, 1392 p. ; Jean-François Joye (dir.), Les « communaux » au XXIe siècle. Une propriété collective entre histoire et modernité, Presses universitaires Savoie Mont Blanc, 2021, 810 p. ; Sigrid AUBERT et Aurélie BOTTA (éd.), Les communs : un autre récit pour la coopération territoriale, Versailles, Quae, 2022, 275 p.
[2] Dominique Cunchinabe, « Le paysage des communs », Hau, 2020, n°15, p.
[3] Jean-François Soulet, « Sociétés, croyances et mentalités », dans Jean-François Soulet (dir.), Pyrénées, état des lieux, Morlaàs, Cairn, 2021, p. 339-375.
[4] Ghislaine Gallenga & Caroline Hervé, « Services publics : l’État face au commun », Anthropologie et Sociétés, 2019, n° 43, vol. 2, p. 9–21

Contact

Mathilde Lamothe

mathilde.lamothe@univ-pau.fr
Laboratoire ITEM UR 3002
Université de Pau et des Pays de l’Adour

Chaire de professeur junior “Le patrimoine culturel immatériel
comme levier de développement des territoires (PCITER) en zones de montagne

Carnet de recherche PCITER : https://pciter.hypotheses.org/

Journée d’étude – Sexualités. L’intimité : entre normes et singularités

Cette journée d’étude, qui se tient le 12 avril 2024 à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (amphithéâtre de la Présidence), propose d’explorer la question des sexualités de manière transdisciplinaire (histoire, archéologie, anthropologie et histoire de l’art) dans un cadre chronologique et géographique large.

Cet événement scientifique est organisé par les étudiants en master 2 “Histoire, Civilisation, Patrimoine” de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.

Cliquez sur le lien Teams pour assister à la journée à distance :

Rejoindre la réunion maintenant

Présentation

L’objectif de cette journée est de questionner l’expression des normes et des singularités sexuelles dans le paysage social, politique, culturel et religieux des sociétés anciennes et contemporaines. L’interaction des disciplines permet de décentrer les conceptions et les réflexions au travers de points de vue, d’approches et de méthodes différentes. L’intérêt réside dans le dialogue qui peut se créer avec l’aide de spécialistes invités, en questionnant la thématique à la lumière des enjeux actuels de nos sociétés. Comment étudier et appréhender l’intime et la singularité dans une société normative ? Une histoire de l’intimité est-elle possible, et à partir de quelles sources ? Quelles en sont les représentations ? Comment la norme impose un modèle et réprime les singularités ? Comment les singularités peuvent-elles bousculer les normes ?

Programme

  • 8h45  Accueil et introduction

Méthodologies de l’histoire des sexualités

  • 9h30     Pepe Marie-Anne (Université Nice Côte d’Azur) Histoire de la sexualité : les archives de l’intimité au XVIIIe siècle
  • 10h     Seguin-Orlando Andaine (CAGT, CNRS, Université Toulouse III) Sexualités préhistoriques : les apports ADN anciens
  • 10h30 Discussion
  • 10h50  Pause

La sexualité : quelle juridiction pour les violences ?

  • 11h     Allinne Jean-Pierre (Université de Pau et des Pays de l’Adour) La violence sexuelle dans les sociétés paysannes : le procès d’un violeur en série dans les Pyrénées à la fin du XVIIIe siècle
  • 11h30  Discussion
  • 11h45  Déjeuner

Les rites intimes : entre plaisirs de la chair et contraintes

  • 14h     Brouquet Sophie (Université de Toulouse Jean Jaurès) Le sexe, une arme de destruction massive
  • 14h30     Bresson Adrien (Université de Lyon – Saint Etienne) La sexualité à l’épreuve de la norme dans l’Antiquité tardive chez les poètes Ausone et Claudien
  • 15h  Discussion
  • 15h20  Pause

Représentations et perceptions des singularités sexuelles

  • 15h30     Watteau Diane (Université Paris I) D’un genre à l’autre, la fin des normes ?
  • 16h     Kins Tiphaine (Université catholique de Louvain) Pour une exploration des sexualités antiques entre normes et singularités : l’iconographie homosexuelle romaine
  • 16h30  Discussion et conclusion générale

Contact

master.hcp.uppa@gmail.com

Jeudi d’ITEM – Camille Fauroux, 4 avril 2024

Camille Faroux, Maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Toulouse Jean-Jaurès/Framespa, interviendra dans le cadre des Jeudis d’ITEM, le 04 avril 2024 en salle Chadefaud de l’Institut Claude Laugénie à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.

Sa conférence portera sur “Le travail forcé des étrangers dans l’Allemagne en guerre : autour du cas des ouvrières françaises (1940-1945)“.

Pour assister en visioconférence à la conférence, cliquez ici

Résumé

Cette intervention porte sur les quelques 80 000 femmes françaises parties dans l’Allemagne nazie entre 1940 et 1945. Elle explore ce que cette histoire peut nous apprendre sur les dynamiques de genre en temps de guerre, mais  aussi ce qu’elle nous peut nous dire des points aveugles de la mémoire nationale

Nocturnes de l’Histoire 2024

A Pau, Hendaye et Bayonne

Le 27 mars 2024

Le mercredi 27 mars 2024 se déroulera la 4ème édition des “Nocturnes de l’Histoire“. Organisées par le laboratoire ITEM de l’université de Pau et des Pays de l’Adour, dans le cadre du label SAPS (Science Avec et Pour la Société), ces manifestations auront lieu sur plusieurs sites de la ville de Pau mais aussi à Bayonne, et au Château Observatoire Abbadia à Hendaye.

Les objectifs de cet événement

“Les nocturnes de l’Histoire”  est un événement national qui a pour vocation de proposer des manifestations scientifiques de qualité et accessibles à un large public. L’objectif est de faire sortir les chercheurs de leurs laboratoires de recherche et de l’université pour qu’ils aillent à la rencontre du grand public. 

Un programme riche et des activités diverses proposées par l’UPPA

Dénes Harai, Julien Marchesi et Pierre Courroux, enseignants chercheurs au laboratoire ITEM, proposent un programme pluriel à destination d’un public large: conférences, ateliers, tables rondes, balade historique commentée, projection de film.

A Pau

10h30-12h Lycée Louis Barthou 
Rencontre avec des historiens et des étudiants en histoire
Animée par François FOULON (professeur d’Histoire et Géographie, lycée Louis Barthou), Julien MARCHESI (historien contemporanéiste,UPPA, ITEM EA 3002), Dénes HARAI (historien moderniste,UPPA, ITEM EA 3002).
Événement réservé aux lycéens, étudiants de CPGE et équipes pédagogiques de l’établissement


14h-15h30 Centre historique de Pau
Balade «Coups de cœur de l’Inventaire du Patrimoine»

Visite guidée – Public adulte
De la pierre tombale à l’immeuble bourgeois, les frères Labétoure ont étoffé leur activité durant la deuxième moitié du XIXe siècle, pour adapter leur savoir-faire au service de la ville de villégiature. Chargée de l’Inventaire du patrimoine de Pau, Cécile DEVOS fera découvrir quelques-unes de leurs productions.
RDV : Porte Corisande, rue Lassansaa, 64000 Pau
Entrée gratuite, sur inscription à l’office de tourisme : www.tourismepau.com ou au 05 59 27 27 08


16h-17h Usine des Tramways (Bibliothèque patrimoniale)
«Retour aux sources !» 
– Les imprimés béarnais de la Renaissance

Conférence de Philippe CHAREYRE (historien moderniste, UPPA, ITEM UR 3002) retraçant la riche histoire du livre en Béarn à la Renaissance et présentant une sélection d’ouvrages remarquables conservés dans le fonds ancien et précieux de la Bibliothèque patrimoniale.
Avenue Gaston Lacoste, 64000 Pau
Entrée gratuite, sur inscription à l’Office de tourisme www.tourismepau.com ou au 05 59 27 27 08

18h-19h30 Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
«Retour aux sources !» 
– L’enquête sur l’assassinat du duc d’Orléans (1407)

Conférence de Pierre COURROUX (historien médiéviste, UPPA, ITEM UR 3002) suivie d’une visite guidée « Dans les coulisses des Archives » par Carine FREYSSINET (animatrice du patrimoine, AD 64).
Cité administrative, Boulevard Tourasse, Pau
Entrée gratuite, inscription obligatoire : archives @ le64.fr


17h-19h30 Musée national et domaine du château de Pau 
(Salle des officiers de service)
«La fabrique de l’histoire»  Les rituels des Foix-Béarn aux rois de Navarre, du berceau à la tombe
– Les honneurs funèbres des Foix-Béarn

Conférence par Véronique LAMAZOU-DUPLAN (historienne médiéviste, UPPA, ITEM UR 3002).
– Nouveaux éléments sur le « baptême béarnais » d’Henri IV 

Conférence par Dénes HARAI (historien moderniste, UPPA, ITEM UR 3002).
Une histoire de patrimoine…
– Autour d’une statue d’Henri IV

Conférence par Paul MIRONNEAU (conservateur général du Patrimoine, Directeur du Musée national et domaine du château de Pau), et Bérengère LÉCUSSAN (bibliothécaire, Musée national et domaine du château de Pau).
– Quelques protections récentes du patrimoine – Conférence par Claude MENGÈS-MIRONNEAU (conservateur des antiquités et objets d’art) et Clémentine PÉREZ-SAPPIA (architecte des Bâtiments de France).
Rue du château, 64000 Pau
Entrée gratuite, sur inscription : https://chateau-pau.fr/


18h-19h30 Médiathèque intercommunale André-Labarrère
Recherches sur l’histoire contemporaine du Béarn à l’époque contemporaine
– Le Béarn au XIXe siècle

Conférence par Thierry CASSOU (docteur en histoire contemporaine de l’UPPA, ITEM UR 3002).
– Rentrer à la maison : le retour de combattants béarnais 1918-1921

Conférence par Yannick POUEY-MOUNOU (doctorant en histoire contemporaine à l’UPPA, ITEM UR 3002).
Place Marguerite Laborde, 64000 Pau
Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles


20h Cinéma CGR Pau Saint-Louis 
«Cinéma d’histoire» 
Robin des Bois (Ridley Scott, 2010)

Ciné-conférence animée par Pierre COURROUX (historien médiéviste, UPPA, ITEM UR 3002), dans le cadre du cycle « Les historiens  de l’UPPA font leur cinéma ! ».
11 Rue du Maréchal Joffre, Pau 
Tarif étudiant : 4,00€ Tarif Le Club : 6,00€ Plein tarif : 8,00€

A Hendaye

16h-16h45 Médiathèque municipale François Mitterrand
« Une histoire de patrimoine… » 
– L’explorateur du XIXe siècle, autour de quelques cartes et documents du voyage d’Antoine d’Abbadie en Ethiopie

Atelier jeune public animé par Viviane DELPECH 
(docteure en histoire de l’art de l’UPPA, enseignante et chercheuse, ITEM UR 3002)
Entrée gratuite, sur réservation : 05 59 48 00 77
4, rue du Jaizquibel 64700 Hendaye


18h15-19h30 Conférences au Château-Observatoire Abbadia
 — 18h15-18h45
– Voyages d’exploration et collections exotiques au XIXe siècle

Conférence par Viviane DELPECH (docteure en histoire de l’art de l’UPPA, enseignante et chercheuse, ITEM UR 3002)
 — 19h00-19h30
– Autour de l’aba, instrument d’Antoine d’Abbadie pour dresser les cartes Atelier animé par Frédéric SOULU (chargé de mission, Château observatoire Abbadia)
27 Route de la Corniche, 64700 HENDAYE
Observatoire d’Abbadia
Entrée gratuite, sur inscription : https://www.chateau-abbadia.fr/agenda

A Bayonne

18h-19h30 Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
« Retour aux sources ! » 
– Les fortifications de Bayonne à la Renaissance

Conférence de Hugues PAUCOT (doctorant en histoire moderne, UPPA, ITEM UR 3002) suivie d’une présentation commentée par Tere Garcia LARRACHE (archiviste et animatrice du patrimoine) de documents en rapport avec les fortifications de Bayonne.
Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, 
39, avenue Duvergier de Hauranne 64100 Bayonne
Entrée gratuite, inscription obligatoire : archives @ le64.fr

Les partenaires

Contact

denes.harai@univ-pau.fr