Archives de catégorie : Parutions

L ‘Argentine, vingt ans après la crise

CAHIER D’HISTOIRE IMMÉDIATE N°57

Un nouveau numéro de ” Cahier d’Histoire immédiate ” N°57  vient de paraître aux Editions Cairn avec un dossier spécial : l’Argentine, vingt ans après la crise.

L’Argentine a été profondément marquée dès 2001 par une violente crise socio-politique qui a largement déstabilisé sa société, mais aussi à une échelle régionale les équilibres géopolitiques. Répétition générale de crises vécues depuis ailleurs ? Modèle spécifique ? Terrain particulier ? Le cas d’école ici étudié dans ce numéro des Cahiers d’Histoire immédiate présente une réflexion stimulante pour mieux comprendre le vingt-et-unième siècle. Un numéro coordonné par Damien Larrouqué et Dario Rodriguez.


À la fin de l’année 2001, l’Argentine et, en particulier, sa capitale ont été le théâtre d’une insurrection populaire d’une intensité inédite et aux conséquences alors insoupçonnées. L’élément catalyseur a été l’annonce par le ministre de l’Économie, le 1er décembre, de la mise en place du corralito, soit l’imposition de restrictions draconiennes sur les retraits bancaires en vue de juguler la fuite des capitaux amorcée au cours de l’année. Privant de fait les Argentins de l’accès à leurs épargnes, cette décision provoque une série d’échauffourées sanglantes avec les forces de l’ordre. Face à la fronde grandissante et aux premiers saccages de supermarchés, Buenos Aires se retrouve littéralement en état de siège. Brutale, la répression policière ne fait qu’exacerber une contestation latente depuis la fin des années 1990, une décennie émaillée de scandales de corruption à répétitions, sur fond de néolibéralisation sauvage de l’économie et d’augmentation généralisée de la pauvreté et même de l’indigence. Le dossier des CHI revient sur cet épisode de crise profonde, exemple d’un début de vingt-et unième siècle complexe.

Un numéro coordonné par Damien Larrouqué et Dario Rodriguez.

Contributeurs :

Jean-Yves Puyo

Élodie Bordat-Chauvin

Maria Gabriela Dascalakis-Labreze

Sylvain Mary

Pierre Salama

María-Laura Moreno-Sainz

David Copello

Gaston Souroujon


JALABERT Laurent
 
9791070061237
 

Fiche technique

Nombre de pages
128
Format
21 x 27 cm
Date de parution
septembre 2022

Voyages réels, voyages imaginaires : Perspectives interdisciplinaires

Editura Universității din București – Bucharest University Press

Presses universitaires de Pau et des Pays de l’Adour (PUPPA)

  • Editeurs scientifiques:  SIMONA CORLAN IOAN, LIONEL DUPUY, ABEL KOUVOUAMA, ECATERINA LUNG
  • 2022, 438 p.
  • ISBN: 978-606-16-1303-8

La thématique du voyage parcourt les sciences humaines et sociales, les lettres et les langues depuis très longtemps. Il est intéressant néanmoins de constater que les approches peuvent parfois se révéler complémentaires et/ou contradictoires en fonction des angles privilégiés par les chercheurs. De sorte que cette thématique fondamentalement interdisciplinaire et internationale a favorisé ici des analyses et réflexions d’ordre épistémologique, conceptuel et thématique à partir d’un fonds conceptuel commun aux différentes disciplines des sciences sociales et humaines en dialogue. Le présent volume en porte la marque à travers l’exploration de plusieurs thèmes et notions convoqués comme la mobilité, l’errance, la rencontre, l’altérité, l’ailleurs, l’exotisme.


C’est pourquoi, les articles qui y sont réunis, résultat du colloque international et interdisciplinaire qui a eu lieu les 24 et 25 octobre 2019 à l’Université de Bucarest, abordent la thématique du voyage sous trois angles : premièrement, celui de l’épistémologie du voyage afin de voir comment les lettres, langues, sciences sociales et humaines appréhendent-elles la thématique du voyage, quelle qu’en soit sa forme, son contenu, sa temporalité et sa destination. Deuxièmement, sous l’angle des relations entre le réel et l’imaginaire par lesquelles, les recherches sur les voyages articulent ces deux catégories d’analyse et de pratiques d’acteurs sociaux. Troisièmement, sous l’angle des rapports entre le sujet, le récit et le lieu dans leur appréhension à travers les productions romanesques et les récits de voyage où s’articulent l’oral, l’écrit et l’image.

La mémoire de Jeanne d’Albert

Histoire et patrimoine protestants des Pays de l’Adour

A l’occasion du 450ème anniversaire de la mort de Jeanne d’Albert (1572 – 2022)

Bulletin du Centre d’étude du protestantisme béarnais – n° 70

15 Eur

ISSN : 1270-0932

Ce numéro spécial consacré à la mémoire de Jeanne d’Albret s’inscrit dans le cadre des commémorations du 450ème anniversaire de sa mort en juin 1572. C’est aussi celui de la Saint-Barthélemy, beaucoup plus célèbre nationalement mais qui n’a pas eu lieu dans l’état protestant du Béarn créé  par Jeanne d’Albret, même si quelques béarnais  et non des moindres ont été pris dans la tourmente. En laissant le renouvellement de l’historiographie sur cette dernière reine de Navarre aux éventuelles grandes commémorations du cinquième centenaire de sa naissance en 2028, nous avons donc choisi de consacrer la plupart des contributions à sa mémoire, très souvent malmenée parce que reine de plein exercice et de par ses choix religieux bien affirmés. Ces contributions s’attacheront à ses interprétations historiques, à ses représentations, à son inscription dans le roman national français, aux lieux qui témoignent de son existence ou de ses actions.

SOMMAIRE

Philippe Chareyre “Les traces mémorielles de Jeanne d’Albret” p. 1

Didier-Poton de Xaintrailles “Jeanne d’Albret et La Rochelle. Entre histoire et mémoire” p 19

Hélène Lanusse-Cazalé “La mémoire de Jeanne d’Albret aux XIVe te XXesiècles : entre dmiration et controverses” p. 21

Isabelle Pébay-Clottes “La chambre de Jeanne d’Albret au Château de Pau” p. 33

Claude Menges-Mironneau “Le grand portrait de Jeanne d’Albret” p. 39

Isabelle Pébay-Clottes “L’écran dit de Jeanne d’Albret” p. 42

Alvaro Adot “La légende de Jeanne d’Albret dans la forêt d’Iraty” p. 43

Etienne Moussiegt “Jeanne d’Albert en Afrique et en Espagne” p. 45

Dénes Harai “La Saint-Barthélemy et les Béarnais des compagnies d’ordonnance du roi de France (1572) p. 49

Elisabeth Rodes “Acquisition d’une lettre autographe de Jeanne d’Albret par le musée Jeanne d’Albret” p.63

Philippe Chareyre “L’ exposition L’ Art de régner. les rois de Navarre à la Renaissance p. 66 – “Le CEPB lauréat du Prix Bertrand Gille 2020” p. 67

Samuel Pozzi et Paul Reclus

Médecins protestants à la Belle époque

Actes du cycle de conférences organisé par le Musée Jeanne d’Albret, 7 oct-26 nov 2021

Centre d’étude du Protestantisme Béarnais (CEPB)Bertrand Gibert

Auteurs

  • Bertrand Gibert
  • Gabrielle Cadier-Rey
  • Louis-Charles Barnier
  • Viviane Delpech
  • Gérard Fauconnier

Préface par Elisabeth Rodes et Philippe Chareyre

ISBN : 978-2-919375-14-1

10 EUR

Les conférences rassemblées dans ce recueil ont été données à Orthez à l’occasion de l’exposition Samuel Pozzi et Paul Reclus, médecins protestants à la Belle Époque, exposition conçue par Bernard Gibert et le Musée Jeanne d’Albret, histoire du protestantisme béarnais, et exposée dans ses locaux,du 9 juin au 27 novembre 2021. Elles ont permis de replacer les deux personnalités dans un mouvement plus large.

Bertrand Gibert, par sa recherche de “Pozzi dans le(s) texte(s)” restitue l’homme à travers le regard de ses contemporains, tant dans la presse que dans la littérature.

Gabrielle Cadier-Rey présente la professionnalisation et la laïcisation des métiers du soin avec “Les origines protestantes de la profession d’infirmière”.

Louis-Charles Barnier, brosse dans son intervention, “L’émergence de la médecine au XIXe siècle”, un panorama des grandes dates comme des noms et des travaux à retenir dans cette aventure médicale.

Viviane Delpech se penche sur “Le thermalisme au temps de la découverte des Pyrénées : mise en image d’un phénomène sanitaire et touristique”.

Gérard Fauconnier, mémorialiste et généalogiste passionné par le “génie des Frères Reclus” est venu parler du “Professeur Paul Reclus, chirurgien et philanthrope”.

Des bombes en Polynésie. Les essais nucléaires français dans le Pacifique

Sous la présidence du général de Gaulle, la France se dote de la force de dissuasion convoitée depuis le début de la Ve République : des bombes bien plus puissantes que celle déployée à Hiroshima. À quel prix ? Les 193 essais nucléaires réalisés de 1966 à 1996 en Polynésie dans les atolls de Fangataufa et Moruroa ont bouleversé l’existence de l’ensemble des Polynésiens, contaminant certains par les retombées toxiques, dégradant des écosystèmes fragiles dans lesquels des déchets radioactifs ont été hâtivement jetés à la mer. Au long de cette gigantesque entreprise qui a mobilisé une centaine de milliers d’hommes et des milliards de francs, le mode de vie des habitants s’est trouvé transformé, des Marquises à Bora-Bora.
Depuis les hésitations des décideurs politiques métropolitains sur le choix du lieu – on a envisagé la Corse ou le Massif central pour les tirs souterrains, la Réunion et la Nouvelle-Calédonie pour les essais aériens – jusqu’aux conséquences sanitaires, environnementales et socio-économiques, en passant par le récit des oppositions, des contestations mais aussi des cohabitations et des rencontres, cet ouvrage, fruit de la collaboration de 15 chercheurs, historiens, géographes et anthropologues, lève le voile sur une période de l’histoire polynésienne et de l’histoire post-coloniale française trop longtemps demeurée sous le signe du secret.

Sous la direction de Renaud MELTZ et Alexis VRIGNON

Editions Vendémiaire

ISBN : 978-2-36358-381-9

COLLECTION CHRONIQUES

28 €
720 pages
Parution le 7 avril 2022

Itinéraires des élites africaines dans le monde

Sous la direction de Mihai Gheorghiu, Simona Corlan-Ioan et Abel Kouvouama

Parution aux Editions universitaires de Iasi en Roumanie

ISBN: 978-606-714-674-5

Nombre de pages : 352

 

Les écrits réunis dans cet ouvrage sont pour la plupart ceux des chercheurs travaillant sur les circulations internationales des élites africaines (RIAM), ainsi que sur les réseaux établis entre diasporas et «petites sociétés» en lien avec les études à l’étranger (CR 24, AISLF). La période concernée est celle de l’après-guerre froide, d’une «transition» qui a déjà fait l’objet de plusieurs études, «postcoloniales» et «postcommunistes».
Parmi les questions analysées par les auteur/e/s, il y a d’une part, celle de la reconfiguration des champs du pouvoir dans les différents pays ; d’autre part, celle des transformations des circuits internationaux empruntés par les migrants, du fait de l’intensification des flux migratoires. La question des liens existants entre «mobilités» et «migrations» est souvent traitée de manière distincte, selon les spécialisations scientifiques ; les «migrants» sont associés aux exilés et aux réfugiés, tandis que les «mobiles» sont rangés dans la mise en circulation du capital humain. Ils ont souvent des rôles interchangeables et des expériences comparables dans la traversée des frontières.

Rencontre Lexique Amoureux de Pau

Médiathèque André Labarrère, Pau,

Samedi 18 décembre 2021 à 11H00

L’équipe ayant composé le Lexique amoureux de Pau propose une première présentation au public samedi 18 décembre à 11h, dans l’auditorium de la médiathèque André-Labarrère, à Pau

Charlotte Abadie-Laborde, Jean-Jacques Castéret, Cécile Devos, Mathilde Lamothe, Jean-Louis Maffre et Renée Mourgues dévoileront la genèse de cet ouvrage paru aux éditions Cairn, ainsi qu’une partie de son contenu.

Né sous la bonne étoile de l’Usine des tramways, ce livre décortique Pau par le menu : béret, poule au pot, Section Paloise et évidemment de la culture et du patrimoine, en belles images, clins d’œil et hommages amoureux à découvrir, lire et relire. 

En savoir plus

Essai sur Jean-Jacques Rousseau

Projet de constitution pour la Corse (1765)

Auteur : Abel Kouvouama

Après un exposé des circonstances ayant amené Rousseau à l’écriture du Projet de constitution pour la Corse, dans lequel le philosophe élabore un système politique idéal reposant sur la recherche d’une forme rationnelle d’organisation sociale conforme à la nature humaine, à la fois démocratique et égalitaire, l’auteur analyse les rapports entre utopie, mythe et idéologie qui en découlent.

PUPPA Anthroposocius

ISBN : 978-2-35311-132-9

Pages : 108

Cahier d’histoire immédiate n° 55

“Guerres de Syrie et dynamiques kurdes (2011-2021)”

Editions CAIRN

Dossier coordonné par Laurent Dissard et Solène Poyraz

172 pages, Novembre 2021

Faire quelque chose, marquer le coup, ne pas laisser la voix à des velléités réductrices et nationalistes, voilà ce qui nous a motivés à penser ce numéro, à l’occasion des 10 ans des révolutions que l’on a appelées « arabes » mais qui ont affecté le monde et ses sociétés. En tant que chercheur.e.s, beaucoup de supposés et de raccourcis nous ont dérangés dans le traitement de ces processus, on avait donc des choses à dire, il nous restait à choisir un angle d’approche.

Solène Poyraz, politologue, travaillant sur les effets de la crise syrienne sur la Turquie, et Laurent Dissard, anthropologue de la Turquie et du Moyen-Orient, choisissent alors d’aborder une thématique cruciale qui semble avoir changé la donne dans la crise syrienne : les Kurdes. Une thématique omniprésente mais souvent traitée à travers un prisme ethnique et macro-politique, ne permettant pas de saisir les éléments du débat.

Contributeurs et contributrices de N°56

  • Christophe Batardy
  • Stéphane Frioux
  • Frédéric Cépède
  • Joseph Daher
  • Marylin Moreaux
  • Jean-François Pérousse
  • Arthur Delaporte
  • Aurélien Denizeau
  • Boris James
  • Lucile Irigoyen
  • India Ledeganck
  • Marylin Moreaux
  • Jean-François Pérousse
  • Charlotte Watelet
  • Ozcan Yilmaz

Les stations thermales secondaires en France aux XIXe et XXe s

Le numéro 38 de e-Storia. Les cahiers de Framespa vient de paraître.

Le dossier, coordonné par Géraldine Baglin et Nicolas Meynen, porte sur “Les stations thermales secondaires en France aux XIXe et XXe siècles. Une autre histoire du thermalisme ?“. 

Présentation du dossier

Ce dossier a pour ambition de réhabiliter les stations thermales secondaires en France et de mettre au jour leur histoire économique, sociale et architecturale. Par ce biais, il vise à affiner les connaissances du phénomène thermal et de son développement, et à éclairer la variété des modèles et des formes du thermalisme. Il s’agit non seulement de comprendre les conditions de création et d’évolution de cette catégorie de stations thermales mais aussi de déterminer s’il existe un modèle architectural qui leur est propre et de mesurer l’impact qu’elles ont eu sur l’épanouissement de leur territoire, notamment dans les domaines urbain et touristique.

Les six articles composant ce dossier se répartissent en trois entités : la première correspond à trois études de cas du bassin midi-pyrénéen, la seconde propose une approche comparative à partir d’exemples issus de deux autres régions françaises (Bourgogne-Franche-Comté, Grand-Est), enfin, la dernière démontre, à partir des études menées notamment dans le cadre du programme européen FEDER Thermalisme, Culture, Villégiature dans les Pyrénées (2017-2021), la pertinence scientifique d’analyser conjointement les patrimoines culturels matériel et immatériel.


A noter, les contributions à ce dossier de nos collègues du laboratoire ITEM de l’UPPA :

Viviane Delpech Dans l’ombre du prestige. Établissements de bains isolés et micro-stations thermales des Pyrénées occidentales

 – Mathilde Lamothe Lectures patrimoniales du thermalisme : quand le patrimoine culturel immatériel et le patrimoine architectural et paysager se nourrissent réciproquement

Les Alter Ego des souverains

L’ouvrage “Les Alter Ego des souverains. Vice-rois et lieutenants généraux en Europe et dans les Amériques, XV-XVIIe siècle” vient de paraître aux Presses de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, sous la direction de Philippe Chareyre, Álvaro Adot Lerga & Dénes Harai.


Presses de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour
ISBN : 2-35311-114-9
ISSN : 2261-2300

479 pages, 2021
n°12, Collection Cultures Arts et Sociétés


À l’époque des déplacements longs et aléatoires, en raison de l’administration et de la défense de leurs nombreuses possessions, les souverains européens de la Renaissance et de l’époque moderne ne pouvaient pas être présents dans tous leurs États. Pour assurer la continuité du gouvernement en leur absence, ils déléguaient leur pouvoir à des représentants de confiance aux titres variés (vice-roi, lieutenant / gouverneur général, etc.) et attributions multiples (politiques, judiciaires, militaires, etc.) pendant une durée fluctuante selon les circonstances.

À travers l’étude de leur origine, de leur entourage et de leur production documentaire ainsi que l’analyse thématique de leur exercice du pouvoir, ce volume élaboré dans le cadre du programme ANR AcRoNavarre met en lumière pour la première fois les différentes déclinaisons des statuts de ces alter ego de la majesté en Europe et dans les Amériques.

Une histoire des luttes pour l’environnement

18e – 20e Trois siècles de débats et de combats

Anne-Claude Ambroise-Rendu Steve Hagimont Charles-François Mathis Alexis Vrignon

Une première histoire des luttes environnementales en 100 focus illustrés.
 
Savez-vous que dès la fin du XVIIIe siècle, le grand naturaliste allemand Alexander von Humboldt accuse l’Occident de causer la ruine des civilisations en détruisant la nature ? Que la première enquête officielle sur le changement climatique est menée en France en 1821 ? Que dès 1888 à Ashio, au Japon, les agriculteurs se mobilisent contre les conséquences néfastes des produits toxiques dispersés dans l’atmosphère par l’activité minière ? Qu’en 1958, en Union soviétique, les menaces industrielles pesant sur le lac Baïkal suscitent une mobilisation de la société civile ? Ou encore que dès 1959 le biologiste Raoul Lemaire définit les bases de l’agrologie pour une agriculture sans engrais chimiques ni pesticides ?
Riche d’une documentation visuelle jamais encore rassemblée, cet ouvrage constitue le premier panorama des luttes environnementales à l’échelle mondiale, de la fin du XVIIIe aux dernières années du XXe siècle. Cette mise en perspective historique a été rendue possible par le partage des recherches des quatre historiens co-auteurs de ce livre.
À rebours du récit mythique d’une foi collective dans le progrès, ils présentent une histoire des voies et des voix divergentes, éclairent la façon dont elles ont été combattues ou domestiquées, mais montrent aussi combien elles constituent un socle précieux pour les combats d’aujourd’hui.

ISBN : 978-2-84597-865-2

18 x 24
relié
304 pages
100 récits – 250 images
45 €

Avec le soutien du Centre national du livre

Nuevos asedios a la novela entre fronteras. Aragón-Aquitania, relatos sin fronteras

Luis Beltrán Almería; Dolores Thion Soriano-Mollá (coords.)

Prensas de la Universidad de Zaragoza

  • 286 pages, 2021
  • Colección: Estudios
  • ISBN : 978-84-1340-242-0

Este volumen recoge estudios relacionados con la novela moderna y con la novelización de otros géneros literarios en el marco de las relaciones hispanofrancesas. La iniciativa se enmarca en los esfuerzos del grupo de investigación GENUS del Gobierno de Aragón, que dirige Luis Beltrán Almería, y del proyecto Patrimoine d’encre Transpyrénéens II de la Communauté d’agglomération Pau Béarn Pyrénées (CAPBP), que dirige Dolores Thion.

Sommaire

Prólogo

Sobre la narrativa francesa contemporánea
 Rosa de Diego

Venturas y desventuras de un ansotano en el Río de la Plata y su reflejo lingüístico
  José M.ª Enguita

Una traducción al aragonés de Julio Verne
  Francho Nagore Laín

El estudiante en el costumbrismo español: escenas, tipos y fisiologías (Vicente de la Fuente y Jaime Tió)
  Fermín Ezpeleta Aguilar

La voz femenina epistolar: de Heloísa a la narrativa actual
  Patricia Urraca de la Fuente

Lezama Lima, transcreador de Pluies de Saint-John Perse
  Alicia Silvestre Miralles

Dostoievski a través de los Pirineos
  Carlos Ginés Orta

Novela y compromiso: los soldados olvidados del ejército colonial. Bataillons noirs (1941) de Joseph Peyré
  Dolores Thion Soriano-Mollá

Joseph Peyré: una terraza para el Pirineo
  Christian Manso

Teoría de la novela durante el tardofranquismo y la transición: el caso de Ramón Gil Novales (1928-2018)
  José Domingo Dueñas Lorente

Novela e inmigración
  Oliwia Baginska

Distopía y fracaso en Un incendio invisible (2011, 2017) de Sara Mesa
  Blanca Ripoll Sintes

El lugar del autor moderno en la historia literaria: el caso de Manuel Vilas
  Antonio Viñuales Sánchez

Berlín/Sevilla. Punto de fuga. Una novela biográfico-familiar
  Laura Escartín Corral

La novela según J. L. Rodríguez García
  Luis Beltrán Almería

L’UPPA, un demi-siècle d’Histoire

Presses universitaires de Pau et des Pays de l’Adour

Sous la direction de Victor Pereira

Dans le cadre des 50 ans de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

Fille de mai 68, l’université de Pau et des Pays de l’Adour s’émancipe en 1970 de l’université de Bordeaux qui, depuis 1946, avait fondé dans la capitale du Béarn trois collèges universitaires. Soutenue par les collectivités locales, la jeune UPPA se déploie progressivement dans l’ensemble des Pays de l’Adour et multiplie sites, formations et laboratoires. Cet ouvrage retrace les différentes facettes de cette histoire, s’appuyant sur un solide corpus d’archives écrites, des témoignages de différents acteurs et une iconographie variée. La pluralité des angles et des points de vue offre un regard riche sur une histoire parfois mouvementée.

ISBN 2-35311-118-1

30 €

640 pages

Voir le sommaire

Le Kenya en marche 2000-2020

Marie-Aude Fouéré, Marie-Emmanuelle Pommerolle et Christian Thibon (eds.)

  • Éditeur : Africae Studies
  • Collection : Africae Studies
  • Lieu d’édition : Paris & Nairobi
  • Année d’édition : fin décembre 2020
  • Publication sur OpenEdition Books : 15 décembre 2020
  • EAN (Édition imprimée) : 9782957305872
  • EAN électronique : 9782957305865
  • DOI : 10.4000/books.africae.2009
  • Nombre de pages : xii-433 p.

Cet ouvrage offre une saisie synthétique et des visions particulières du Kenya en ce premier quart du XXIe siècle. Il rassemble des contributions rigoureuses et accessibles pour montrer comment, depuis l’alternance de 2002, le Kenya s’efforce de changer par la modernisation économique et la libéralisation politique. Les transformations annoncées voient le jour, même si les legs du passé et les habitus politiques en ralentissent la marche. Les différents chapitres nous mènent du capitalisme développemental kényan à la grande pauvreté et aux inégalités vivaces, des réformes sur le papier aux mises en œuvre en demi-teinte dans de multiples secteurs : gouvernance décentralisée, ressources naturelles, foncier, éducation. L’histoire ancienne et coloniale, la diversité du peuplement au Kenya permettent de mieux comprendre les clivages politiques, religieux et communautaires, les asymétries entre villes et campagnes, entre Nairobi et la côte, dans un Kenya ouvert sur le monde, autant par le commerce et la finance que par les réseaux de l’art.