Archives de catégorie : Calendrier

Journée d’étude “Sombres Pyrénées. Récits et représentations”

Dans le cadre du programme euro-région Nouvelle-Aquitaine/Aragon PATMOS, Viviane Delpech (ITEM-UPPA) coordonnera le 8 mars 2024 une journée d’étude internationale intitulée “Sombres Pyrénées. Récits et représentations”.

Elle aura lieu en salle Chadefaud de l’Institut Claude Laugénie, à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.

Pour assister à la journée à distance, via un lien Teams : Join the meeting now

PRÉSENTATION


Ce projet associant l’Université de Saragosse et l’Université de Pau et des Pays de l’Adour s’intéresse aux interconnexions et aux échanges culturels entre les régions de Nouvelle-Aquitaine et d’Aragon.
À l’appui de recherches sur les arts, l’histoire, l’architecture et les paysages, le projet vise à mettre en évidence la valeur culturelle et patrimoniale du territoire pyrénéen en tant qu’entité culturelle à part entière avec sa cohérence interne et ses spécificités.

Entre autres publications et manifestations réalisées dans le cadre du programme PATMOS, cette journée d’étude visant à rompre avec la vision idyllique du romantisme se focalise de façon inédite sur la perception péjorative et les réalités (sociales, environnementales, géopolitiques) d’un territoire de montagne tel que les Pyrénées, et ce, à travers les âges (de l’antiquité à l’époque contemporaine) et selon une approche multidisciplinaire (histoire, histoire de l’art, géographie, muséologie).

PROGRAMME

9h45  Accueil et introduction

Le revers du voyage : perception de l’altérité et de l’exotisme
10h    
Laurent Callegarin (UMR IRAA – Université de Pau et des Pays de l’Adour)
Les Pyrénées vues et vécues par les Anciens

10h30  Pause

10h45    
Viviane Delpech (UR ITEM – Université de Pau et des Pays de l’Adour)      
La mort aux eaux : les stations thermales désenchantées 

11h15    
Guillermo Juberías (Universitat de Valencia)    

Les Pyrénées espagnoles au-delà du romantisme : visions picturales obscures à la fin du XIXème siècle

11h45  Discussion

12h  Déjeuner

Les dérives du géopolitique

14h    
Christophe Lastécouères (CEMMC – Université Bordeaux-Montaigne)

Chaînes pyrénéennes : les prisons de Blum et Mandel au fort du Portalet (1941-1942)

14h30    
Anna Biedermann (OAAEP – Universidad de Zaragoza)
Campos del olvido. Musealización y difusión del patrimonio trágico

15h  Pause

Quand les ressources défaillent 

15h15    
Sixto Marín (PUPC – Universidad de Zaragoza)        
Pueblos abandonados del Pirineo. Huella inalterada de la sociedad altoaragonesa preindustrial

15h45    
Anne Peltier (UMR Geode – Université Toulouse-Jean Jaurès)
Projection du documentaire Après la crue (2023), écrit par Anne Peltier et Jean-Marc Antoine, réalisé par Claire Sarazin ( Service de Production-Le Vidéographe / MIN : Université Toulouse-Jean Jaurès )

16h45  Discussion et conclusion générale

CONTACT

viviane.delpech@univ-pau.fr

Identités, Territoires, Expressions, Mobilités (ITEM) - Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)
Identités, Territoires, Expressions, Mobilités (ITEM) - Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)

Le numérique dans le projet ANR AcRoNavarre (2017-2023)

Par Dénes Harai – 22 février 2024

Séminaire de recherche de l’Institut d’Histoire de la Réformation, Université de Genève

12 h – 14 h | A04.2713 (CMU)

Il est possible de suivre le séminaire à distance.

Pour plus d’informations, veuillez contacter le Secrétariat.

Formation et appropriation des frontières en Europe (XVIIe- XXIe siècles)

Journée d’étude “Formation et appropriation des frontières en Europe (XVIIe- XXIe siècles). Approches pluridisciplinaires (anthropologie, géographie et histoire)”.

Le 16 février 2024

UPPA, Institut Claude Laugénie, Salle Chadefaud

Pour assister à la journée à distance (lien TEAMS) :
Cliquez ici pour rejoindre la réunion

 

Argumentaire

Dans les traités internationaux du XVIIe siècle, de ceux de Westphalie (1648) à celui des Pyrénées (1659), la répartition des territoires se fait par énumération zonale, telle surface revenant à la souveraineté de tel prince. Mais, un siècle plus tard, les traités de l’ère de la délimitation relèvent d’une logique de projection textuelle de lignes, que l’on dit alors « divisoires », dans l’espace. Ainsi en est-il, par exemple, des négociations entre la France et le Piémont-Sardaigne (1760) ou l’Espagne (1785). Dans les textes de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, les mots reproduisent donc le sillon qui doit relier les points d’abornement sur le terrain. Cela traduit un véritable bouleversement dans les rapports que les agents des États royaux entretiennent avec les espaces frontaliers.

Mais d’aucun(e)s diraient à bon droit que cette perspective demeure trop verticale et laisse peu de place aux populations, qui font en réalité bien plus que subir passivement la formation des frontières européennes. Dans le processus de délimitation (tracer un figuré linéaire sur une carte), de démarcation (réaliser un abornement) ou même dans la spécification de droits, jamais les populations locales ne sont absentes et jouent un rôle déterminant dans la construction d’un système frontalier. Cela signifie par conséquent que les frontières ne doivent pas être abordées comme des formes d’aliénation, mais plutôt comme une ressource, une rampe de lancement, un catalyseur de l’agentivité, l’inventivité, on a presque dit la virtuosité louvoyante des populations que les autorités ne peuvent ignorer.

Entre formation et appropriation des frontières, il y a là un couple de quasi antonymes qu’il s’agit de réconcilier.

Programme

Matinée


8h00  Accueil en salle Chadefaud (UPPA, Institut Claude Laugénie)

8h30

Maxime Kaci (maître de conférences en histoire, Université de Franche-Comté, Centre Lucien Febvre, UR 2273)
Les frontières un enjeu de sociétés : populations frontalières et négociations diplomatiques (XVIIe- XVIIIe siècle, Europe)

9h10 
Jean-Yves Puyo (professeur de géographie humaine, UPPA– TREE, UMR 6031)
Délimiter une frontière : du respect des droits d’usage à la recherche d’évanescentes « limites naturelles » (Pyrénées, XVIIe-XIXe siècles)

9h50 
Paloma Puente Lozano (profesora ayudante doctora, géographie humaine, Universidad Carlos III de Madrid)
Territoire et frontière : concepts, acteurs, lieux (Espagne-Portugal)

10h20 Pause – café


10h50 
Francesco Olivo (doctorant en histoire contemporaine, Université Paris-Est-Créteil – CRHEC, UR 4392)
Des frontières dans les Alpes à la frontière alpine : l’histoire croisée comme méthode d’analyse (XIXe siècle) 


11h30 
Elena Casiriain (doctorante en anthropologie Université Toulouse Jean Jaurès – Universidad del País Vasco, LISST-CAS UMR 5193)
Faire et défaire la frontière au quotidien : vivre dans la région frontalière du Pays Basque aujourd’hui


 Après-midi

14h00
Reprise en salle Chadefaud (UPPA, Institut Claude Laugénie)

14h00-15h30
Atelier de travail et d’échange entre les intervenant(e)s et les étudiant(e)s

Après 15h30
Temps d’échange entre les intervenant(e)s

JE Frontières programme

Contact

benjamin.duinat@univ-pau.fr

SEMINAIRE DES BOURSIERS/« JEUNES » CHERCHEURS – FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA SHOAH

Les recherches soutenues par la fondation pour la mémoire de la Shoah 2022-2024

JEUDI 18 JANVIER 2024
LIEU : MEMORIAL DE LA SHOAH
(17, rue Geoffroy l’Asnier, 75004 Paris ; métro : Saint-Paul – Le Marais)

Programme
9h30 : ACCUEIL DES PARTICIPANTS
9h45 : INTRODUCTION GENERALE
Philippe Allouche, directeur général de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah
Claire Andrieu, présidente de la commission Histoire de l’antisémitisme et de la Shoah,
Fondation pour la Mémoire de la Shoah

10h00 : D’AUTRES GENOCIDES : LE CAS DU RWANDA ET DU BURUNDI
Présidence : Claire Andrieu
Violaine Baraduc
Des transporteuses de pierres aux mères infanticides. Sociabilités de genre et autonomie criminelle des femmes génocidaires rwandaises en 1994
Juliette Bour
Rwanda 1994 : Femmes de pouvoir et génocide

Philibert Nkurunziza (doctorant ITEM UPPA)
Les massacres de Ntega-Marangara au Burundi à l’aune de la Microhistoire (1958-1988)

Discussion

11h15 : FUIR LES PERSECUTIONS
Présidence : Veerle Vanden Daelen
Anna Cabanel
Les chemins de l’exil : destins croisés de femmes scientifiques juives dans les années 1930 et 1940
Cristina Parapar
Adorno en exil : Musique et philosophie d’une vie mutilée
Florent Serina
« Courage ». Psychologues et psychanalystes en exil à Paris (1933-1942)
Discussion
12 HEURES 30 : DEJEUNER

14h00: DOCUMENTER LA SHOAH
Présidence : Nadège Ragaru
Sarah Gruszka
Holocaust Diaries Project. Phase 1 : Le cas français et le fonds du Mémorial de la Shoah
Lukas Meissel (visio)
Photographic Testimonies. An Integrated Visual History of Survival and Resistance
Pawel Michna
Official visual documents of Łódź Ghetto’s Jewish Council of Elders
Laure Guilbert
Danser dans les ghettos et les camps. La Shoah comme histoire des gestes
Discussion

15h15 : VIE ET SURVIE
Présidence : Jean Solchany
Franciszek Zakrzewski
Living Together and Apart in Lubartów: a Microhistory of a Small Town in Poland, 1921-1944
Delphine Richard
Aux marges de l’histoire des prisonniers de guerre juifs de l’armée française. Des pistes complémentaires à approfondir
Marta Zawodna-Stephan
The female community in death zones. Prisoners in the women’s camps at KL Bergen-Belsen
Discussion

16h30 : RESISTER
Présidence : Marie-Anne Matard-Bonucci
Agathe Dorra
Esthétique et formes de résistance. Apport de dessins d’enfants réalisés en situations extrêmes
Nicolas Garraud
Laughing Beyond the Walls: Humour and Laughter in Jewish Communities in Warsaw during the German Occupation (1939-1943)
Justina Smalkyté
Espace, objets, corps : les matérialités des résistances anti-nazies en Lituanie sous occupation allemande (1941-1944)
Discussion

19h00 : DINER
20h00 : MEMORIAL DE LA SHOAH
PROJECTION DE « LA FRANCE CATHOLIQUE FACE A LA SHOAH » (2020), DE MARIE-CHRISTINE GAMBART ET LAURENT JOLY, EN PRESENCE DES REALISATEURS

VENDREDI 19 JANVIER 2024
LIEU : INSTITUT HISTORIQUE ALLEMAND
(8, rue du Parc Royal, 75003 Paris ; métro : Saint-Paul – Le Marais)

9h15 : APRES-GUERRE, JUSTICE, ITINERAIRES I
Présidence : Paul Gradvohl
Julie Dawson
The Diaries of Blanka Lebzelter: Narratives of Trauma, Oppression, and Agency in Postwar Romania, 1948-1961
Emanuel Marius Grec
The Odessa Massacre Perpetrators: War crimes trials in post-war Romania (1944- 1948)
Victoria Gonzalez Maltes
« They are good human stock » : Les programmes d’accueil de réfugiés européens aux États-Unis après la Seconde guerre mondiale
Discussion

10h00 : APRES-GUERRE, JUSTICE, ITINERAIRES II
Présidence : La urent Veyssière
Anna Junge
Unexpected Neighbors: Jewish and non-Jewish Encounters in rural Hesse 1945–1948
Aliénor Brittmann
Droit, histoire et mémoire à l’aune des restitutions de biens culturels. Analyse des expériences françaises et italiennes, du XIXe au XXIe siècle
Discussion

11h00 : REPRESENTATIONS, APPROCHES LITTERAIRES
Présidence : Philippe Zard
Myriam Ackermann-Sommer
Du Yizkor au Kaddish : Éthique et esthétique du deuil impossible dans la fiction brève de la littérature juive américaine : Saul Bellow, Cynthia Ozick, Bernard Malamud et I.B.
Singer
Valentine Auvinet
Les représentations poétiques et politiques de l’histoire et des mémoires juives diasporiques chez Chantal Ackerman et Charles Reznikoff
Francesca Dainese
L’Holocauste dans le théâtre français contemporain (1980-2020). Pour la construction d’une bibliothèque numérique et l’étude de l’œuvre de Liliane Atlan
Astrid Greve Kristensen
Strangers in a Strange Land: The Returns of Orphans in Czech Literature of the 2000s

12h00 : REPRESENTATIONS, APPROCHES VISUELLES
Présidence : Denis Charbit
Judith Lenglart
Les mémoires de la Shoah dans l’art vidéo israélien depuis 1970
Rachel Perry
Who Will Draw Our History? Holocaust Graphic Narratives by Jewish Women
Survivors
Discussion
12h45 : DEJEUNER

14h00 : ANTISEMITISME, HIER, AUJOURD’HUI / LUTTE CONTRE L’ANTISEMITISME
Présidence : Denis Charbit
David Borras
Louis Veuillot (1813-1883), itinéraire d’un polémiste judéophobe
Maria Tarasova Chomard
L’entraide anarchiste en Amérique du Nord au prisme de la judéité et des identités politiques (première moitié du XXe siècle)
Carlotta Matesanz
Antisemitism and the Role of Holocaust denial in the Digital Age: An Approach from Social Media Companies
Discussion
15h15 : CLOTURE (Dominique Trimbur)

Soutenance de thèse – Nicolas Falxa

Nicolas Falxa soutiendra publiquement sa thèse en histoire contemporaine

“L’émergence d’une collectivité territoriale : regard des conseillers régionaux sur la construction régionale en Nouvelle-Aquitaine (1986 à nos jours)”

le jeudi 21 décembre 2023 à 14h, à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, en salle Chadefaud de l’Institut Claude Laugénie.

Membres du jury

Laurent Jalabert,Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (Directeur de thèse)

Christine Bouneau, PR émérite d’histoire contemporaine à l’Université de Bordeaux Montaigne,

Fabien Conord, Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de CLermont-Ferrand,

François Dubasque, Maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Poitiers,

Jean-Noël Grandhomme, Professeur d’histoire contemporaine à l’université de Lorraine.

L’UPPA fait son cinéma

20 décembre 2023 | Cinéma CGR Pau Saint Louis (64)

L’UPPA fait son cinéma : ciné-conférence avec la projection du film “Le vent se lève

Séance à 20h00 – Payant (tarif normal : 8,00€ – tarif “Le Club” : 6,00€ – tarif réduit (étudiant) : 4,00€)

Rendez-vous à 20h00 le 20 décembre pour assister à une ciné conférence animée par Erwan Irachilo (Doctorant en Histoire Contemporaine au laboratoire ITEM – Identités, Territoires, Expressions, Mobilités), suivi de la projection du film Le vent se lève réalisé par Ken Loach avec Cillian Murphy, Padraic Delaney et Liam Cunningham.

En savoir plus sur cette ciné-conférence

Rendez-vous : Cinéma CGR Pau Saint Louis

11 Rue Maréchal Joffre – 64000 Pau

Séminaire conclusif international ANR AcRoNavarre

Le 14 décembre 2023

Musée national et domaine du château de Pau

Ce séminaire dresse le bilan des sept années de recherches menées sur les actes des souverains de Navarre (1483-1594) dans le cadre du programme ANR AcRoNavarre (2017-2023) réunissant historiens et archivistes de France et d’Espagne.

L’activité des membres et des partenaires du programme, le travail de recensement documentaire et son environnement numérique, les temps forts ainsi que les résultats du programme (publications, événements scientifiques, actions de valorisation, etc.) seront abordés lors de ce séminaire international.

 

Programme

9h15 : Introduction par les organisateurs (Philippe Chareyre, Dénes Harai et Álvaro Adot Lerga)

Le programme ANR AcRoNavarre dans son environnement

9h30 : Isabelle Baraille, vice-présidente à la recherche de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA), Le programme au sein de l’UPPA

9h50 : Laurent Jalabert, directeur d’ITEM UR3002 (UPPA), Le programme au sein d’ITEM

10h10 : Paul Mironneau, directeur du Musée national et domaine du château de Pau, Le programme et le château

10h30 : Pause-café

10h40 : Gwladys Bernard, directrice des études à la Casa de Velázquez (École des hautes études hispaniques et ibériques), Véronique Gilles de La Londe, responsable du service des publications de la Casa de Velázquez, Le programme et la Casa de Velázquez

11h00 : Laurent Callegarin, directeur des Presses universitaires de Pau et des pays de l’Adour (PUPPA), Le programme dans l’activité des PUPPA

11h20 : Olivier Guyotjeannin, professeur à l’École nationale des chartes (ENC), Le programme et l’ENC [intervention en visio]

11h40 : Jacques Pons, directeur des Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Le programme et les AD 64

12h00 : Pause déjeuner

Bilan du programme ANR AcRoNavarre

14h : Recensement d’actes, base de données, rencontres scientifiques

14h30 : Publications des résultats de la recherche : travaux publiés ou en cours de publication

15h : Opérations de valorisation (expositions, conférences grand public)

L’après-ANR AcRoNavarre

15h30 : Outils de recherche et de valorisation

16h00 : Perspectives de recherche

16h30 : Échanges et clôture du séminaire

17h00-18h : Visite guidée de l’exposition Poètes au Jardin. De Pétrarque à Shakespeare par Paul Mironneau, commissaire de l’exposition

18h-19h30 : Cocktail dînatoire

Soutenance de thèse – Michel ESTEBAN

M. Michel Esteban soutiendra publiquement sa thèse de doctorat en Histoire

“Les populations juives de Bayonne et du Pays Basque (nord) pendant la Seconde Guerre Mondiale”

à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, le 7 décembre 2023 à 14h00, en salle Chadefaud de l’Institut Claude Laugénie.

Composition du jury

M. Laurent JALABERT, Professeur des universités, UPPA  (Directeur de thèse)

M. Jean-Marc DREYFUS , Profesor, University of Manchester (Rapporteur)

M. Jean-Claude LESCURE, Professeur des universités, Université de Cergy-Pontoise (Rapporteur)

Mme Judith LYON-CAEN, Directeur de recherche, EHESS (Examinatrice)

M. Patrick Cabanel, Directeur d’études, EPHE (Examinateur)

Résumé

Les populations juives de Bayonne et du Pays basque durant la Seconde Guerre mondiale sont entraînées dans un processus antisémite, organisé par l’occupant et le gouvernement de Vichy. Cette thèse porte sur la vie des juifs du Pays basque entre 1940 et 1944, afin de comprendre comment ces populations diverses, composées d’une ancienne communauté séfarade à Bayonne, d'”israélites” français et de “juifs étrangers” ont traversé la période d’occupation. Cette thèse propose trois phases : la mise en place d’un processus antisémite institutionnel allemand et français, les trajectoires des populations juives entre 1940 et 1942, le processus génocidaire au Pays Basque entre 1942 et 1944. Deux questions principales se posent. Comment un antisémitisme institutionnel partant du sommet de l’État peut s’appliquer aussi facilement sur le territoire du Pays basque et peut être aussi le cadre de la Shoah voulue par les nazis? Face aux mesures antisémites et au génocide, quels ont été les moyens de résistances développés parmi les populations juives du Pays basque, et avec quelles aides extérieures?

Les idées mènent le monde 2023

Du 1 décembre 2023 au 3 décembre 2023

Les 9es rencontres littéraires Les idées mènent le monde

Tout public, gratuit

L’UPPA renouvelle sa participation aux rencontres littéraires Les idées mènent le monde. Plusieurs enseignants-chercheurs de l’UPPA interviendront pour des conférences et des tables rondes sur le thème : “Nos raisons d’espérer“.

Le laboratoire ITEM sera représenté par :

– D. Harai “La naissance d’Henri IV (1553): une raison d’espérer d’il y a 470 ans” – 1er décembre 2023

https://www.youtube.com/watch?v=lVgoIhGNuj

– F. Bidouze “Espérance et Révolution française de 1789: magie et effets pervers d’un élan commun” – 3 décembre 2023, 10h30-11h30.

https://www.youtube.com/watch?v=lVgoIhGNuj(ouvre un nouvel onglet)

Rendez-vous : Palais Beaumont – Salle Lamartine

Allée Alfred de Musset – 64000 Pau

Exposition “Pau-Rêves d’architectes”

Fruit d’un projet pédagogique mené en collaboration avec la mission Ville d’art et d’histoire de la ville de Pau, l’ exposition Pau – Rêves d’architectes, conçue et réalisée par les étudiants de seconde année du master Patrimoine et musées de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, se tiendra dans le grand atrium de la médiathèque André Labarrère, du 1er au 31 décembre 2023.

Cette exposition met à l’honneur un corpus, encore méconnu, de 20 projets architecturaux non réalisés. Places publiques, promenoirs, casinos, piscines, plages artificielles… Laissez-vous guider dans un étonnant voyage dans le temps, entre histoire et imagination, à la découverte d’idées et de plans qui, bien qu’ils n’aient pu être concrétisés, ont fait avancer la réflexion sur le développement urbanistique et architectural de la ville.

Conception et coordination

Les étudiants de seconde année du master Patrimoine et musées de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour
Benoît Manauté et Cécile Tison – Tuteurs du projet
Patricia Heiniger-Casteret et Christel Venzal – Codirectrices du master Patrimoine et musées

Adresse
Médiathèque Intercommunale André-Labarrère, Place Marguerite Laborde, Pau, France

Date
Du vendredi 01 décembre 2023
au dimanche 31 décembre 2023

Téléphone
0547051000

Tarifs
Gratuit

Horaires
Lundi et jeudi 14h-18h

Mardi et mercredi 10h à 18h

Vendredi et samedi 10h à 18h

Dimanche de 10h à 13h

Soutenance de thèse – Nicolas Kevin

Monsieur Nicolas Kevin soutiendra publiquement sa thèse en Histoire du droit intitulée

“Histoire et influence du Conseil général des Hautes-Pyrénées et vie politique pyrénéenne de 1790 à la Révolution de 1848“,

le 1er décembre 2023 à 14h00, à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, en salle Chadefaud de l’Institut Claude Laugénie.

Composition du Jury:

M. Renaud CARRIER, Professeur des universités, UPPA, Directeur de thèse

M. Philippe NELIDOFF, Professeur des universités, Université Toulouse 1 Capitole, Rapporteur

M. Philippe DELVIT, Professeur des universités, Université Toulouse 1 Capitole, Rapporteur

M. Jean-Pierre ALLINNE, Professeur émérite, UPPA, Examinateur

Résumé :

Cette thèse analyse l’histoire et le rôle du Conseil général des Hautes-Pyrénées et tente de comprendre son influence sur la vie politique locale. La période étudiée commence à la création du département en 1790 et se termine à la révolution de 1848. Il s’agit donc de montrer comment les conditions et les traits de la vie politique du département évoluent entre ces deux moments historiques. L’interventionnisme de l’Etat toujours plus centralisateur, la conjoncture économique difficile, la pauvreté ou encore les mentalités des populations favorisent les mouvements de protestation sous différentes formes, allant de la résistance passive à la violation des lois, et se traduisant parfois par des révoltes de plus ou moins grande ampleur. Ce contexte complexe et mouvant est analysé notamment à partir du prisme du Conseil général des Hautes-Pyrénées. L’étude dépasse toutefois les frontières départementales des Hautes-Pyrénées en mettant en perspective la situation de ce département et celle de ses voisins du piémont pyrénéen.

Prix de la Fondation Auschwitz

Mélina Burlaud, étudiante en doctorat d’histoire contemporaine au laboratoire ITEM à l’UPPA (collège SSH) sous la direction de Victor Pereira, est lauréate de la «Bourse de recherche de la Fondation Auschwitz 2022-2023»  pour son projet de thèse de doctorat intitulé « La musique au camp de Gurs : 1939-1944 », en cotutelle avec l’Université d’Oldenburg, Institut für Musik, Kulturgeschichte der Musik.  

La Séance académique de remise des Prix de la Fondation Auschwitz 2022-2023 se déroulera le mardi 28 novembre à 18 h à l’Hôtel de Ville de Bruxelles.

Une histoire environnementale de l’hydroélectricité

Colloque international

Du 6 décembre 2023 au 7 décembre 2023

UPPA, Institut Claude Laugénie, Salle Chadefaud

Le colloque “Une Histoire environnementale de l’hydroélectricité”, organisé par le laboratoire ITEM de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA), avec le soutien de la Société française d’histoire politique (SFHPo) aura lieu les 6 et 7 décembre 2023 à Pau.

Comité d’organisation : Laurent Jalabert, Laurent Dornel, Sébastien Repaire

Comité scientifique : Anne Dalmasso, Laurent Dornel, Alexandre Fernandez, Steve Hagimont, Laurent Jalabert, Fabrizio Loreto, Javier Martinez, Jean-Michel Minovez, Sébastien Repaire, Alexis Vrignon

Argumentaire

L’hydroélectricité est l’une des premières filières de production d’énergie considérée comme renouvelable à avoir été développées à grande échelle en Europe. Depuis les premières centrales hydroélectriques à la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours, elle a joué un rôle clé dans la production d’électricité et a façonné les paysages là où s’implantaient les grands ouvrages. Ce faisant, le développement de l’hydroélectricité ne s’est pas réalisé sans impacts sur l’environnement, ceux-ci variant en fonction de l’ampleur et de la localisation des projets. La construction de barrages hydroélectriques a ainsi pu entraîner la submersion de vastes espaces et la modification d’habitats naturels, au risque de porter atteinte à la biodiversité et à la qualité de l’eau, tout en créant de nouveaux écosystèmes lacustres. De même, ces aménagements ont transformé les cours d’eau et leurs processus naturels (fluctuations du niveau de l’eau, accumulation des sédiments…), affectant ainsi les biotopes aquatiques. Enfin, au-delà des conséquences environnementales directes des ouvrages hydroélectriques, l’industrialisation permise par le développement de la « houille blanche » (scieries, papeteries, électrochimie, électrométallurgie, micro-centrales pour éclairage public et fourniture de force pour les ateliers et usines) a elle-même transformé les socio-écosystèmes à des échelles variables. 

Ces différents constats sont aujourd’hui à prendre en compte dans les choix qui président à l’élaboration du mix énergétique le plus décarboné possible. Ils justifient, s’il en était besoin, le recours à la perspective de l’histoire environnementale pour mieux comprendre le développement de l’hydroélectricité et son impact sur les territoires. S’inscrivant dans le sillage des nombreuses études qui interrogent les changements sociaux, économiques et techniques qui conditionnent et sont conditionnés par les énergies et leurs convertisseurs, ce colloque vise à répondre à plusieurs questions. Quelle histoire environnementale de l’hydroélectricité peut-on écrire ? Quels sont les apports de cette approche pour l’histoire des systèmes énergétiques, des politiques énergétiques et de leurs impacts économiques et sociaux ?

Ci-joint le lien Teams, valable pour assister aux 2 journées à distance :
Cliquez ici pour rejoindre la réunion

Programme 

Mercredi 6 décembre 2023 (après-midi)

UPPA, Institut Claude Laugénie, Salle Chadefaud

14h15. Ouverture du colloque

Accueil par Laurent Jalabert, directeur de l’unité de recherche ITEM

Introduction scientifique : Sébastien Repaire

Session 1 – Aspects industriels et technologiques

Présidence : Laurent Dornel

14h30. Marcela Efmertovà et Jan Mikeš (Université polytechnique de Prague). Vulnérabilité et limites techniques de l’hydroélectricité entre les deux guerres mondiales en Tchécoslovaquie : étude de cas de la centrale hydroélectrique « Hučák » dans la ville de Hradec Králové.

15h00. Isabelle Duval (Archéologue, Hydro-Québec). Site patrimonial, ethnohistoire et évolution technologique sur le site des aménagements hydroélectriques de Saint-Narcisse au Québec.

15h30. Philippe Pinet (Doctorant, Université du Québec, Montréal). La Direction Environnement d’Hydro-Québec : contexte, défi et orientations, 1970-1985.

16h00. Stéphanie Eveno (Anthropologue, Hydro-Québec). Appropriation des aménagements hydroélectriques par le milieu. Étude de cas au Québec.

16h30-17h00. Questions et débats.

Jeudi 7 décembre 2023

UPPA, Bâtiment des Lettres, Salle du Conseil

Session 2 – L’impact environnemental : enjeux écologiques, sociaux et culturels

Présidence : Laurent Jalabert et Julien Marchesi

9h00. Jo-Ansie Van Wyk (University of South Africa, Pretoria). A dam that does not exist: The Noordoewer/Viooldrift Dam on the lower Orange River between South Africa and Namibia.

9h30. Chiara Molinero (Doctorante, Université de Gênes). Le barrage de Brugneto (Italie) et ses effets temporels et spatiaux à plusieurs échelles.

10h00. Francesca Frisone (Université de Messine, Italie). The Dam of San Teodoro in Troina: emigration and the crisis of rural villages in post-war Sicily (1949-1953).

10h30. Questions et débats

10h45 : Pause café

11h00. Anna Safronova (ATER à l’Université Jean-Moulin Lyon 3). Peut-on critiquer un barrage quand il est la raison d’être d’une ville ? L’exemple de la station hydro-électrique la plus basse sur la Volga, à Voljski en Russie, 1958-années 1990.

11h30. Patrick Magloire Essomo Ngossia (Université de Douala, Cameroun). Le barrage hydroélectrique de Mekin au Cameroun : analyse des impacts d’activités sur la valeur universelle exceptionnelle de la réserve de faune du Dja au sud Cameroun

12h00. Questions et débats

12h30 : Pause déjeuner

Session 3 – Politiques publiques

Présidence : Sébastien Repaire

14h00. Pierre Manenti (Directeur adjoint du cabinet de Dominique Faure, secrétaire d’État chargée de la ruralité). La politique énergétique de Charles de Gaulle, de l’hydroélectrique au marémoteur.

14h30. Marie-Claude Prémont (École nationale d’administration publique, Montréal). La reconfiguration politique d’un vaste territoire du Québec pour le développement hydroélectrique de la région de la baie James.

15h. Williams Pokam Kamdem (Université de Dschang, Cameroun). Hydroélectricité, expropriation et mobilisation collective au Cameroun.

15h30. Questions et débats

16h00. Mariajosé Recalde (Mastérante, EHESS). Le barrage hydroélectrique Hidroituango et les conflits socio-économiques autour de la paix en Colombie.

16h30. Mathieu Roy (Doctorant à l’Université du Québec, Montréal). L’aménagement du territoire au cours du projet hydroélectrique de la baie James : territorialités, environnement et conflits politiques (1971-1984).

17h00. Stéphane Savard (Université du Québec, Montréal). Le patrimoine archéologique des Premières Nations comme mesure des impacts en « écologie humaine », 1972-1985.

17h30-18h00. Questions, débats et conclusions du colloque

Les lieux de pouvoir à l’échelle des territoires avant et après la décentralisation

Journée d’étude organisée par la Fédération de recherche Territoires et le laboratoire Criham (axe Environnement, territoires, circulations), avec les laboratoires CEMMC (Bordeaux-Montaigne), ITEM (Université de Pau) et la Société française d’histoire politique – dans le cadre du programme de la Région Nouvelle-Aquitaine, ELURENAQ, sous la direction scientifique de François Dubasque (Université de Poitiers, Fédération Territoires, Criham).

Vendredi 17 novembre 2023 – 9h15 / 16h30

Poitiers, Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Maison de Poitiers
15 rue de l’Ancienne Comédie

Sur inscription préalable, jusqu’au 13 novembre

Programme

Matinée

9h15 / 12h15

• 9h15 – Accueil

• 9h30 – Laurent Jalabert, université de Pau et des Pays de l’Adour
Introduction à la journée

• 9h45 – Jérôme Grévy, université de Poitiers
Les mairies, lieu du pouvoir municipal. Quelques exemples dans le département de la Vienne

• 10h10 – Bernard Lachaise, université Bordeaux-Montaigne
De la sous-préfecture à l’Hôtel de ville : l’exemple de Ribérac (Dordogne)

• 10h35 – Discussion et pause

• 11h – Nadia Ayache, université Bordeaux-Montaigne
L’Hôtel du département du Lot-et-Garonne, un lieu de pouvoir inscrit dans la mémoire des Agenais

• 11h25 – Témoignage de Maxime Pedeboscq, conseiller municipal de Poitiers et vice-président en charge des Sports à Grand Poitiers Communauté urbaine

• 11h50 – Discussion

Après-midi

14h / 16h30

• 14h – Dominique Royoux, université de Poitiers
1980-2020 : l’évolution des nouveaux lieux du politique à Poitiers, reflet de la place grandissante des activités de services dans l’économie contemporaine

• 14h25 – François Dubasque, université de Poitiers
L’hôtel de région de Poitou-Charentes, l’affirmation d’un nouveau lieu de pouvoir à l’heure de la décentralisation ?

• 14h50 – Marie-Christine Bouneau et Sylvie Guillaume, université de Bordeaux-Montaigne
Le Conseil régional, de l’établissement public régional EPR (1972) au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine : extension de l’espace et élargissement des compétences

• 15h20 – Discussion

• 15h40 – Marie Ferru, université de Poitiers
Conclusion de la journée

Informations complémentaires

Contact

François Dubasque
✉  francois.dubasque@univ-poitiers.fr

À consulter

> Programme

Jeudi d’ITEM – Emmanuelle Perez-Tisserant

23 novembre 2023, de 14h à 15h30

UPPA, Institut Claude Laugénie, Salle Chadefaud

Pour assister à la conférence à distance:
Cliquez ici pour rejoindre la réunion

Conférence autour de son ouvrage “Nuestra California. Une histoire politique de la Californie mexicaine. De Zorro à la ruée vers l’or (Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2023)”.

Résumé de l’ouvrage

De 1821 à 1848, la Haute-Californie fut un territoire du Mexique nouvellement indépendant avant d’être annexée par les États-Unis à la suite d’une guerre entre les deux pays. La période est certes brève, et souvent considérée comme un échec ou un simple prélude au «rêve californien» étatsunien. Elle tombe dans un angle mort des deux histoires nationales. Mais ce qui se passe en Haute-Californie permet de penser plus avant ce moment clé de réinvention des imaginaires et des pratiques politiques suite aux révolutions et indépendances du tournant du XVIIIe et du XIXe siècles: issu d’une colonisation récente (1769), ce territoire croise en effet des logiques impériales, coloniales, fédérales et nationales, dans un contexte de rivalités sur le continent nord-américain comme dans le Pacifique. On y lit un processus de politisation spécifique dans cette situation coloniale fait d’adaptation et d’invention et pas seulement de réception des idées et pratiques nouvelles.
Ce livre s’appuie sur des sources en espagnol et dans une moindre mesure en anglais, localisées dans des fonds en Californie et à Mexico. Il s’inscrit au croisement de l’historiographie mexicaine et étatsunienne, en particulier celle des Borderlands (zone frontière États-Unis Mexique et ses populations amérindiennes, hispanophones, francophones et anglophones) et de l’histoire sociale du politique.

La conférencière

Emmanuelle Perez Tisserant est agrégée, docteure en histoire et maîtresse de conférences à l’université Toulouse 2 Jean Jaurès (FRAMESPA). Sa recherche a été primée trois fois: par l’Institut des Amériques, la Chancellerie des Universités de Paris et l’Organization of American Historians.