Archives de catégorie : Tous les billets

Dynamiques spatio- temporelles entre l’Ebre et les Pyrénées

Leticia Tobalina Pulido, docteure en archéologie, ITEM EA 3002

Leticia a soutenu sa thèse sa thèse de doctorat en en cotutelle en “Histoire, Histoire de l’Art, Archéologie” le 9 décembre 2019 à Université de Navarre, à Pampelune,

Elle vient nous parler de sa thèse dans le cadre des jeudi d’ITEM le 16 Janvier 2020, salle 6 de l’institut Claude Laugénie.

Résumé:

Cette communication aborde l’analyse des dynamiques spatiales du peuplement rural tardif durant cinq siècles dans la zone sud-pyrénéenne, utilisant les Systèmes d’Information Géographique, les bases de données spatiales et la statistique descriptive pour établir des modèles d’occupation de l’espace qui varient au cours des différents siècles. Les rapports archéologiques qui s’accumulent dans les archives de l’administration se comptent par milliers. Avec l’objectif d’analyser le peuplement tardoantique, nous avons proposé “de fouiller les archives” de l’administration pour extraire des différents rapports et de l’inventaire archéologique régional les données nécessaires pour la connaissance des structures du peuplement tardif.

Nous mettons l’accent sur les stratégies d’occupation du territoire, en permettant d’analyser leur implantation, leur répartition dans l’espace, les relations entre les différentes catégories de peuplement, la hiérarchisation sites, etc. Cela nous permettra, en plus, d’essayer d’extraire, dans certains cas, quelques hypothèses de caractère historioarchéologique sur les raisons des changements qui se produisent dans la zone d’étude au cours de cette fourchette chronologique. Ainsi, notre discours s’articulera autour de trois prémisses méthodologiques. Premièrement, en partant de la pensée systémique, toutes les entités qui composent notre corpus font partie d’un même système ; deuxièmement, pour pouvoir effectuer une analyse adéquate des entités distinctes et des modèles de peuplement, il est nécessaire de prendre en compte et d’évaluer la qualité des données disponibles (en nous basant sur trois critères : l’incertitude, l’imprécision et l’inexactitude). Mais cela ne serait pas possible sans une méthodologie pluridisciplinaire, notre troisième prémisse. Cela requière un effort constant d’analyse et de réflexion épistémologique de sa propre discipline, puisque notre recherche est située entre la géographie, l’informatique et l’archéologie.

L’artefact dans ses multiples facettes de l’ Antiquité à nos jours

Actes du premier séminaire interdisciplinaire et transfrontalier ED SSH481- ITEM, Université de Pau et des Pays de l’Adour, 12-13 avril 2018

Résultat de recherche d'images pour "l' artefact dans ses multiples facettes"

Sous la direction de Giuseppe Indino

Presses de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

Collection Ecole Doctorale SShH, n°4

Décembre 2019, 304 pages

ISBN : 978-2-35311-104-6

Ce séminaire, interdisciplinaire et international, a pour ambition de réfléchir sur l’artefact, questionné dans ses multiples facettes. À ce titre, toutes les formes d’artefact feront l’objet d’une analyse croisant différentes approches. Qu’est-ce qu’un artefact pour un historien, un archéologue, un géographe, un sociologue, un économiste ? Comment chacun l’appréhende-t-il dans son domaine de recherche et d action ? En quoi le questionnement de l’artefact éclaire-t-il des approches qui peuvent finalement se compléter et interagir ? Les exemples qui seront présentés tenteront ainsi d’illustrer ces différents questionnements.

Aux heures graves

Pourquoi les anciens des régiments basques, béarnais, bigourdans et landais de la 36e Division d’Infanterie ont-ils éprouvé le désir d’ériger au Chemin des Dames, dix ans après la fin de la Première Guerre mondiale, un imposant monument ? De cette question est né cet ouvrage. Des témoins de chez nous ont laissé lettres, carnets, récits et reportages photographiques qui restituent leur attachement particulier à cette étroite parcelle du front.
Cette publication contient plus de 360 extraits d’archives, 240 photographies,18 présentations historiques ou thématiques. Elle fait appel à 135 sources différentes qui retracent les ambiances de la mobilisation, des départs et des premiers combats avant de dresser le panorama des faits de guerre au Chemin des Dames, certains passés sous silence durant un siècle.

Sous la direction de Jean-François Vergez

Avec la participation de Laurent Jalabert

Editions CAIRN

400 pages, novembre 2019

ISBN :  9782350686677

Aragon-Aquitania, relatos sin fronteras

ZARAGOZA, 6 DE FEBRERO DE 2020

Aula de la INSTITUCIÓN FERNANDO EL CATÓLICO

Dirección
DOLORES THION (UPPA)
LUIS BELTRÁN ALMERÍA (Universidad de Zaragoza)

El grupo de investigación GENUS de la Universidad de Zaragoza, en colaboración con investigadores de la Universidad de Pau y de los Países del Adour, organiza el encuentro «Aragón-Aquitania, relatos sin fronteras» en el que tendrán lugar sesiones dedicadas al estudio de las categorías de la novela actual, las relaciones
Aragón-Aquitania a través de sus relatos y los imaginarios y las correspondencias literarias franco-españolas.
Este encuentro de investigadores continua los encuentros celebrados por la red Tendencias culturales transpirenaicas, que vienen celebrándose desde hace una década.

Laurent Dornel dans le cours de l’histoire

Laurent Dornel est intervenu dans l’émission Le Cours de l’histoire du mercredi 08 janvier 2020, de 9h-10h, sur France Culture : Série Chine-Occident, comment l’affaire a mal tourné ?,  dans l’Épisode 2 : Les travailleurs chinois pendant la Grande Guerre

 
Références
Laurent Dornel et Céline Regnard, Les Chinois dans la Grande Guerre. Des bras au service de la France, Les Indes Savantes, 144 p.
 
 
 
 
Li Ma, La Chine et la Grande Guerre, CNRS éditions.
 
 
 
 
 

Les jeudis d’ITEM

Le laboratoire ITEM (Identités, Territoires, Expressions, Mobilités) EA 3002de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

a le plaisir de vous convier au troisième Jeudi d’ITEM* de l’année universitaire 2019-2020 


“La chanson congolaise de variétés et le bar comme terrain d’observation socio-anthropologique”
par Abel Kouvouama, ITEM EA 3002 

le jeudi 19 décembre 2019 à 13h30
Salle 6, Institut Claude Laugénie
Entrée libre, dans la limite des places disponiblesIdentités, Territoires, Expressions, Mobilités (ITEM)

Institut Claude Laugénie

Avenue du Doyen Poplawski

64000 PAU

* Les Jeudis d’ITEM se veulent une série de rencontres scientifiques mensuelles, sous forme de séminaire, permettant aux enseignants-chercheurs, chercheurs et doctorants du laboratoire de présenter leurs thèmes, terrains et méthodes de recherche. Cette démarche vise, à travers le dialogue, à mettre en évidence les conditions de production des connaissances, la diversité des difficultés existant parfois dans le rapport au « terrain » ou aux « archives », les enjeux et les modalités de valorisation des recherches. 
 Veuillez trouver le programme 2019-2020 des Jeudis d’ITEM ci-dessous:

  • 10/10/19  – Laurent Dissard – Sauvegarder le passé dans la Turquie des années 1960
  • 21/11/19 – Dénes Harai – Un chapitre inédit de la vie d’Henri IV (1572)
  • 19/12/19 – Abel Kouvouama – La chanson congolaise de variétés et le bar comme terrain d’observation socio-anthropologique
  • 16/01/20 – Leticia Tobalina – Dynamiques spatiales et temporelles entre l‘Èbre et les Pyrénées (IIIe-VIIe s.)
  • 06/02/20 – Véronique Lamazou-Duplan – Un festin d’exception aux Jacobins de Toulouse. Fébus et Charles VI (1390). Recherche, reconstitution et exposition
  • 13/02/20 – Victor Pereira – Les Portugais dans les camps d’internement français (1939-1940)
  • 12/03/20 – Viviane Delpech – Le patrimoine thermal dans les Pyrénées du Moyen Âge à nous jours
  • 16/04/20 – Laurence Espinosa – Manhunt Unabomber : Conversation avec une cabane, une boîte aux lettres et un feu tricolore
  • 14/05/20 – Maurice Daumas – Comment on devient féministe… ou pas

L’art en partage citoyen

Cycle de conférence

Ces conférences font partie du programme de recherche « L’art en partage citoyen », porté par Mmes les Professeures Sabine Forero Mendoza (ITEM) et Pascale Peyraga (ALTER).

L’argumentaire du projet est détaillé à la fin du calendrier des conférences.

La première conférence sera donnée par Marion Hohlfeldt


Jeudi 12 décembre 2019 – 14h30


Salle du conseil, bâtiment Droit Économie Gestion du Collège SSH

MARGES. Vivre et gérer les zones périphériques

13 décembre 2019. Journée d’étude coordonnée par Mélanie Le Couédic et Alain Champagne (Salle 220 – Bâtiment LLSH, Université de Pau et des Pays de l’Adour).

Programme

9h Alain Champagne : accueil et introduction

Les marais littoraux

9h30 Eric Normand : Les cabanes de marais de Brouage, un des axes d’étude du PCR marais charentais

10h30 Julien Grellier : Micro-histoire du marais de Brouage à travers l’étude des cabanes du XIXe siècle à nos jours

11h30 Thierry Sauzeau : Faire reculer la mer, gagner de nouvelles terres: marais charentais aux XVIIe-XIXe siècles

La montagne

14h Aurélien Woifflard : Administrer l’indivision en Soule au XIXe siècle: source, méthode et données spatiales

15h Mélanie Le Couédic : Approche spatio-temporelle des accords pastoraux pyrénéens

16h Patricia Heiniger-Castéret : Enquête ethnographique sur les lies et passeriesRoncal/Barrétous, Jaca/Aspe

Plus d’information sur le programme: https://item.univ-pau.fr/fr/programmes-de-recherche/programmes-en-cours-2/programmes-en-cours/marges.html

les cayolars de Larrau entre sources écrites et sources archéologiques

Conférence

“A la recherche des structures pastorales d’altitude : les cayolars de Larrau entre sources écrites et sources archéologiques”

Vendredi 22 novembre 2019, 21h, à Larrau (Pays Basque)

Par Alain Champagne et Mélanie Le Couédic (Archéologues, Laboratoire ITEM, Université de Pau et des Pays de l’Adour) dans le cadre du projet région Nouvelle-Aquitaine MARGES, Vivre et gérer les zones périphériques : estives et marais littoraux de Nouvelle-Aquitaine du Moyen Âge à nos jours

Bourse Doctorale en histoire contemporaine

 

Le laboratoire ITEM (EA3002), de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA, E2S), lance un appel à candidature pour une allocation doctorale dans le cadre du projet de recherche ELURENAQ (Les élus de la Région Nouvelle Aquitaine de 1986 à nos jours) pour une durée de 36 mois, soit 3 années universitaires. Le projet est un partenariat entre les laboratoires ITEM (UPPA), CRIHAM (Université de Poitiers) et CEMMC (Université Bordeaux Montaigne).

Profil de la recherche

Le projet ELURENAQ vise à porter une analyse sur la place et le rôle des élus de la décentralisation de la région Nouvelle Aquitaine entre 1986 et 2016. S’appuyant sur les travaux en cours sur l’évolution de la vie politique française depuis le milieu des années 1980, dans une perspective historique, il s’agira principalement de réfléchir aux recompositions du champ politique en oeuvre sous la Ve République à partir des années 1980 : émergence d’une nouvelle classe politique ? Prise en compte par les « notabilités » de la nouvelle collectivité ? Perception de la nouvelle assemblée par les élus ? Par les groupes politiques ? Par les opinions ? Il s’agit de mener une réflexion sur le caractère territorialisé de la démocratie française, en mesurant les enjeux et la portée de la décentralisation à l’échelle de la région en termes d’élections, de pouvoir, de politiques publiques ou identités. L’analyse des liens entre les élus régionaux et la nouvelle collectivité sera en effet approchée du point de vue de la mise en place de nouvelles politiques publiques incluses dans le champ des compétences dévolues aux régions dans le cadre réglementaire et ce au travers de quelques exemples qui seront définis par l’équipe des chercheurs, en fonction des sources disponibles. L’objectif vise donc à appréhender la perception par les élus du nouvel espace qu’ils ont à diriger depuis les lois de décentralisation. L’approche historique par la moyenne durée de l’historien (ici 30 ans), permettra d’observer et de mieux comprendre la construction de nouveaux liens entre les élus et leurs territoires. Elle nécessitera toutefois d’éclairer également la gestation de la régionalisation politique à partir de l’expérience des années 1970-1980 qui ont vu s’installer, à la tête des conseils régionaux, des figures politiques de premier plan telles que Jacques Chaban-Delmas, André Labarrère (Aquitaine), René Monory (Poitou-Charentes) ou encore André Chandernagor (Limousin).

Plus spécifiquement, la recherche doctorale menée dans le cadre de la bourse de thèse, sera essentiellement orientée sur une prosopographie des élus régionaux de la Nouvelle Aquitaine depuis la première élection au suffrage universel direct en 1986 (les trois sous-ensembles régionaux Poitou-Charentes, Limousin et Aquitaine seront pris en considération). Elle s’appuiera sur des enquêtes dans les archives des institutions régionales passées et celles de la NRA, et sur des enquêtes orales menées au sein de l’ensemble du territoire. Il s’agira d’interroger les processus de l’émergence d’une nouvelle fonction d’élus au sein de la Nouvelle Aquitaine dans le contexte de la France de la fin du XXe et du début du XXIème siècle.

Le doctorant s’efforcera d’établir une liste des élus par département, puis il procèdera à des recensions biographiques succinctes qui seront ensuite complétées par des études plus approfondies en fonction de l’importance de l’élu dans la collectivité. Les élus seront alors groupés selon une typologie à construire, puis certains d’entre eux interrogés par l’équipe des chercheurs de façon systématique. Les entretiens seront individuels de façon dominante, et semi-directifs. Il n’est pas exclu de mener quelques entretiens collectifs. Les élus en place ne seront interrogés que sur la période antérieure au mandat qu’ils exercent aujourd’hui.

Inscription et présence administrative

Le doctorant sera inscrit à l’ED SSH de l’Université de Pau sous la Direction de Laurent Jalabert, Professeur d’histoire contemporaine à l’UPPA, avec une co-direction assurée par François Dubasque (Université de Poitiers).


Le doctorant sera astreint aux règles de l’ED SSH de l’UPPA. La thèse n’excèdera pas les trois années (soutenance entre septembre et décembre 2022). Le doctorant sera quotidiennement présent au laboratoire ITEM de l’UPPA (salle des doctorants) sur le site de Pau, avec un bureau prévu à cet effet, en dehors des missions de terrain inhérentes au projet. Un budget d’accompagnement spécifique (matériel, missions) est prévu dans le projet ELURENAQ. Il suivra les formations obligatoires de l’ED SSH. Il sera présent à toutes les rencontres scientifiques et administratives inhérentes au projet. Un service d’enseignant de 48H00 ETED annuel pourra être envisagé en accord avec le directeur de recherche. Le montant de l’allocation est d’environ 1 750 € (brut mensuel) (hors charge enseignement éventuelle), avec cotisation retraite et sous le régime général de la sécurité sociale.


Les candidatures sont à expédier par courrier mail avant le 30 septembre 2019 à :
laurent.jalabert@univ-pau.fr comprenant:


– CV
– Lettre de motivation
– Fichier PDF du mémoire de master 2
– Lettre de recommandation du directeur de recherche de Master


Un entretien d’audition est prévu début octobre (possibilité d’entretien par visio conférence).

 

 

Prix de l’OIV 2019

Le 17 juillet dernier à Genève, le Jury International de l’OIV (Organisation Internationale de la vigne et du vin) a primé, dans la Catégorie Histoire, l’ouvrage Les petits vignobles. Des territoires en question (Moyen Âge-XXIe s.), dirigé par Stéphane Le Bras (CHEC – Université Clermont Auvergne) et préfacé par Laurent Jalabert (ITEM – UPPA).

Publié aux Presses Universitaires de Rennes et Presses Universitaires François Rabelais, les petits vignobles y sont appréhendés par des historiens et géographes depuis la période médiévale jusqu’à l’ultra-contemporain. Cet ouvrage permet de saisir les évolutions, les permanences et les mutations de territoires dont la définition varie sur le temps long. De même, l’approche plurielle permet, par le biais du « petit », de réinterroger et réévaluer le « grand », qu’il s’agisse de la viticulture nationale dans son ensemble ou des grands territoires régionaux (Bourgogne, Bordelais, Languedoc, etc.).

Cet ouvrage a été réalisé dans le cadre d’un projet de recherche « Petits vignobles aquitains » porté par Laurent Jalabert du laboratoire ITEM de l’UPPA, en collaboration avec Stéphane Le Bras (CHEC – UCA)

Financé par la Communauté d’agglomération de Pau, la Région Nouvelle Aquitaine (Liquoreux) et des partenaires privés par le biais de la chaire HCP (Vignerons de Buzet, Armagnac Dartigalongue), ce projet de recherche propose d’étudier de petits territoires viticoles du Midi aquitain (Jurançon, Irouléguy, Madiran, Buzet, Tursan), en les comparant à d’autres espaces à l’échelle nationale et internationale.

Ce programme bénéficie d’un partenariat avec la Chaire UNESCO sur le Vigne et le Vin (MSH de Bourgogne) à laquelle appartient l’Université de Pau.

La cérémonie de Remise des Prix aura le lieu le mardi 15 octobre 2019 à Paris (18h30, Ambassade du Chili).

Eaux-Chaudes, la ville d’eaux des Dames

Conférence de restitution de l’inventaire du patrimoine

Par Viviane Delpech, docteur en histoire de l’art, chercheur à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

Jeudi 4 juillet 2019 à 18h au cinéma de Laruns

Dans le cadre du projet européen FEDER TCV-PYR (Thermalisme Culture Villégiature Pyrénées), les universités de Toulouse-Jean Jaurès, de Pau et des Pays de l’Adour et de Perpignan-Via Domitia ainsi que les services régionaux d’Inventaire de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie procèdent à l’inventaire du patrimoine lié au thermalisme dans l’ensemble du massif pyrénéen.

A l’issue de ce travail de recensement et de recherche en vallée d’Ossau, Viviane Delpech, docteur en histoire de l’art et chercheur au laboratoire ITEM de l’UPPA, présentera les principaux résultats de son étude portant sur le patrimoine bâti et paysager des Eaux-Chaudes. Il s’agira, en s’appuyant sur l’histoire de la station, de retracer son évolution urbaine et architecturale depuis son premier âge d’or au XVIe siècle -et les séjours de la cour de Navarre- jusqu’au nouveau tourisme sanitaire et social des Trente Glorieuses, tout en abordant les spécificités de ce patrimoine résultant exclusivement de la villégiature thermale et mêlant procédés locaux et prérogatives nationales. Cette approche matérielle implique une fondamentale dimension sociale, faisant émerger les profils, tantôt illustres, tantôt modestes, des acteurs de la station (curistes, employés etc.) et relatant ainsi son histoire humaine aussi bien que son rôle dans l’essor du thermalisme moderne.

Entrée libre et gratuite

XXXIX Congrès de la Société des Hispanistes Français

Le 39ème Congrès de la Société des Hispanistes Français (Frontières dans le monde ibérique et ibéro-américain) se tiendra à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour du 5 au 7 juin 2019 (Amphithéâtre de la Présidence).

Isabel Ibañez et Olivier Caporossi (ITEM EA 3002) y coordonneront notamment un atelier sur les frontières dans la construction de l’Etat moderne hispanique.

En savoir plus