Tous les articles par Joëlle Saucès

L’artefact dans ses multiples facettes de l’ Antiquité à nos jours

Actes du premier séminaire interdisciplinaire et transfrontalier ED SSH481- ITEM, Université de Pau et des Pays de l’Adour, 12-13 avril 2018

Résultat de recherche d'images pour "l' artefact dans ses multiples facettes"

Sous la direction de Giuseppe Indino

Presses de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

Collection Ecole Doctorale SShH, n°4

Décembre 2019, 304 pages

ISBN : 978-2-35311-104-6

Ce séminaire, interdisciplinaire et international, a pour ambition de réfléchir sur l’artefact, questionné dans ses multiples facettes. À ce titre, toutes les formes d’artefact feront l’objet d’une analyse croisant différentes approches. Qu’est-ce qu’un artefact pour un historien, un archéologue, un géographe, un sociologue, un économiste ? Comment chacun l’appréhende-t-il dans son domaine de recherche et d action ? En quoi le questionnement de l’artefact éclaire-t-il des approches qui peuvent finalement se compléter et interagir ? Les exemples qui seront présentés tenteront ainsi d’illustrer ces différents questionnements.

Aux heures graves

Pourquoi les anciens des régiments basques, béarnais, bigourdans et landais de la 36e Division d’Infanterie ont-ils éprouvé le désir d’ériger au Chemin des Dames, dix ans après la fin de la Première Guerre mondiale, un imposant monument ? De cette question est né cet ouvrage. Des témoins de chez nous ont laissé lettres, carnets, récits et reportages photographiques qui restituent leur attachement particulier à cette étroite parcelle du front.
Cette publication contient plus de 360 extraits d’archives, 240 photographies,18 présentations historiques ou thématiques. Elle fait appel à 135 sources différentes qui retracent les ambiances de la mobilisation, des départs et des premiers combats avant de dresser le panorama des faits de guerre au Chemin des Dames, certains passés sous silence durant un siècle.

Sous la direction de Jean-François Vergez

Avec la participation de Laurent Jalabert

Editions CAIRN

400 pages, novembre 2019

ISBN :  9782350686677

Aragon-Aquitania, relatos sin fronteras

ZARAGOZA, 6 DE FEBRERO DE 2020

Aula de la INSTITUCIÓN FERNANDO EL CATÓLICO

Dirección
DOLORES THION (UPPA)
LUIS BELTRÁN ALMERÍA (Universidad de Zaragoza)

El grupo de investigación GENUS de la Universidad de Zaragoza, en colaboración con investigadores de la Universidad de Pau y de los Países del Adour, organiza el encuentro «Aragón-Aquitania, relatos sin fronteras» en el que tendrán lugar sesiones dedicadas al estudio de las categorías de la novela actual, las relaciones
Aragón-Aquitania a través de sus relatos y los imaginarios y las correspondencias literarias franco-españolas.
Este encuentro de investigadores continua los encuentros celebrados por la red Tendencias culturales transpirenaicas, que vienen celebrándose desde hace una década.

Les jeudis d’ITEM

Le laboratoire ITEM (Identités, Territoires, Expressions, Mobilités) EA 3002de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

a le plaisir de vous convier au troisième Jeudi d’ITEM* de l’année universitaire 2019-2020 


“La chanson congolaise de variétés et le bar comme terrain d’observation socio-anthropologique”
par Abel Kouvouama, ITEM EA 3002 

le jeudi 19 décembre 2019 à 13h30
Salle 6, Institut Claude Laugénie
Entrée libre, dans la limite des places disponiblesIdentités, Territoires, Expressions, Mobilités (ITEM)

Institut Claude Laugénie

Avenue du Doyen Poplawski

64000 PAU

* Les Jeudis d’ITEM se veulent une série de rencontres scientifiques mensuelles, sous forme de séminaire, permettant aux enseignants-chercheurs, chercheurs et doctorants du laboratoire de présenter leurs thèmes, terrains et méthodes de recherche. Cette démarche vise, à travers le dialogue, à mettre en évidence les conditions de production des connaissances, la diversité des difficultés existant parfois dans le rapport au « terrain » ou aux « archives », les enjeux et les modalités de valorisation des recherches. 
 Veuillez trouver le programme 2019-2020 des Jeudis d’ITEM ci-dessous:

  • 10/10/19  – Laurent Dissard – Sauvegarder le passé dans la Turquie des années 1960
  • 21/11/19 – Dénes Harai – Un chapitre inédit de la vie d’Henri IV (1572)
  • 19/12/19 – Abel Kouvouama – La chanson congolaise de variétés et le bar comme terrain d’observation socio-anthropologique
  • 16/01/20 – Leticia Tobalina – Dynamiques spatiales et temporelles entre l‘Èbre et les Pyrénées (IIIe-VIIe s.)
  • 06/02/20 – Véronique Lamazou-Duplan – Un festin d’exception aux Jacobins de Toulouse. Fébus et Charles VI (1390). Recherche, reconstitution et exposition
  • 13/02/20 – Victor Pereira – Les Portugais dans les camps d’internement français (1939-1940)
  • 12/03/20 – Viviane Delpech – Le patrimoine thermal dans les Pyrénées du Moyen Âge à nous jours
  • 16/04/20 – Laurence Espinosa – Manhunt Unabomber : Conversation avec une cabane, une boîte aux lettres et un feu tricolore
  • 14/05/20 – Maurice Daumas – Comment on devient féministe… ou pas

L’art en partage citoyen

Cycle de conférence

Ces conférences font partie du programme de recherche « L’art en partage citoyen », porté par Mmes les Professeures Sabine Forero Mendoza (ITEM) et Pascale Peyraga (ALTER).

L’argumentaire du projet est détaillé à la fin du calendrier des conférences.

La première conférence sera donnée par Marion Hohlfeldt


Jeudi 12 décembre 2019 – 14h30


Salle du conseil, bâtiment Droit Économie Gestion du Collège SSH

MARGES. Vivre et gérer les zones périphériques

13 décembre 2019. Journée d’étude coordonnée par Mélanie Le Couédic et Alain Champagne (Salle 220 – Bâtiment LLSH, Université de Pau et des Pays de l’Adour).

Programme

9h Alain Champagne : accueil et introduction

Les marais littoraux

9h30 Eric Normand : Les cabanes de marais de Brouage, un des axes d’étude du PCR marais charentais

10h30 Julien Grellier : Micro-histoire du marais de Brouage à travers l’étude des cabanes du XIXe siècle à nos jours

11h30 Thierry Sauzeau : Faire reculer la mer, gagner de nouvelles terres: marais charentais aux XVIIe-XIXe siècles

La montagne

14h Aurélien Woifflard : Administrer l’indivision en Soule au XIXe siècle: source, méthode et données spatiales

15h Mélanie Le Couédic : Approche spatio-temporelle des accords pastoraux pyrénéens

16h Patricia Heiniger-Castéret : Enquête ethnographique sur les lies et passeriesRoncal/Barrétous, Jaca/Aspe

Plus d’information sur le programme: https://item.univ-pau.fr/fr/programmes-de-recherche/programmes-en-cours-2/programmes-en-cours/marges.html

La maison-forte “Apatie Darré”

Dans le cadre du cycle de conférence organisé par le GAPO, une deuxième conférence sera dispensée par Nadine Béague (archéologue à l’INRAP et chercheuse associée au laboratoire ITEM).

Cette communication abordera les divers aspects et les résultats de sa fouille sur la maison forte “Apatie-Darré” de Cette-Eygun. 


Cette conférence aura lieu le 5 décembre 2019 à 18h. dans la salle du Conseil de Lettres à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour  et sera clôturée par un pot.


L’entrée est libre, gratuite et ouverte à tous.

Contre-cultures en Europe et aux États-Unis (1945-1991)

Le numéro 52 des Cahiers d’histoire immédiate vient de paraître chez Cairn Editions.

Qu’apporte le concept de contre-culture? En quoi, malgré ses limites, est-il pertinent ? Les différentes contributions présentées ici proposent des réponses nuancées mais argumentées. Certes, la contre-culture désigne des mouvements par essence transnationaux et constitue le pendant obligé de la culture de masse née comme elle au cours des sixties. Aux Trente Glorieuses correspond ainsi, selon Arthur Marwick, une « révolution culturelle » caractérisée à la fois par l’affirmation d’une consommation culturelle de masse et par sa critique radicale. Mais tous les mouvements contre-culturels présentent des spécificités. 

Caroline Moine (“Médias et contre-cultures en Allemagne de l’Ouest: logiques nationales et dynamiques transnationales”) souligne la précocité du mouvement contestataire en Allemagne, ses emprunts au répertoire anglo-saxon, mais en montre la spécificité. En effet, la contre-culture allemande s’affirme dans un pays encore tourmenté par les fantômes du nazisme qui refuse parfois de manière ambiguë le modèle américain ; sous l’effet notamment de la répression d’État, elle se radicalise à partir de 1967 jusqu’à faire siennes les méthodes du terrorisme, avant d’éclore en une multitude de propositions culturelles, sociales et politiques alternatives. 

Claude Chastagner (“Atlantic Crossings: les circulations contre-culturelles au sein de l’aire anglophone, 1960-1970″), insiste sur les circulations contre-culturelles au sein de l’aire anglophone. S’il est communément admis que l’impulsion contre-culturelle fut étatsunienne, il ne faut pas oublier que certains mouvements contre-culturels sont antérieurs au grand mouvement américain, tel cet acte majeur de désobéissance civile en 1958, à Trafalgar Square, à Londres, au cours duquel 60 000 à 100 000 manifestants composés d’étudiants et de pacifistes convergent dans l’une des premières manifestations anti-nucléaires contre la bombe atomique. Claude Chastagner s’attache ainsi à analyser les circulations théoriques entre les États-Unis et la Grande-Bretagne mais également des pratiques politiques, sociales et artistiques contre-culturelles entre ces deux pays qu’unissait une « relation spéciale ». 

La Movida, analysée par Magali Dumousseau Lesquer (“La transition culturelle du Madrid de l’après-franquisme. De la contre-culture du Rrollo au “label” Movida), revêt elle aussi une dimension politique originale : véritable transition culturelle, elle accompagne, dans les années qui suivent la mort de Franco, un double processus de transition démocratique et d’intégration économique dans la Communauté économique européenne. 

Jean-Luc Poueyto (“Contre-Culture ou industrie culturelle ?”), à partir de l’exemple du rock, propose quant à lui une réflexion sur les liens complexes entre contre-culture et industrie culturelle, soulignant notamment que la première peut s’affirmer comme le lieu de nouvelles pratiques culturelles populaires. 

Pour finir, Stève Bessac-Vaure (“Le théâtre anarchisant d’Armand Gatti (1956-1969), une contre-culture?”), à partir de l’exemple du théâtre d’Armand Gatti, propose une réflexion sur la distinction entre contre-culture et avant-garde.

Vous avez dit communs ?

Pratiques, Patrimoines, Paysages, Liens sociaux et économiques.

Vendredi 29 novembre

Salle 14 (matin) et 20 (après-midi)

Ex UFR LLSHS Université de Pau et des Pays de l’Adour

Journée d’étude coordonnée par Patricia Heiniger-Casteret (ITEM, 3002) et Rémy Berdou (CIRDOC – Institut Occitan de Cultura /ITEM EA 3002)

Dans le cadre du séminaire « Réseaux, pouvoirs, expressions et représentations » et du programme européen FEDER TCV-PYR « Thermalisme, culture, villégiature dans les Pyrénées »

PROGRAMME

9h30 Accueil et introduction à la journée

Patricia Heiniger-Castéret, Anthropologue, MCF, (ITEM EA 3002, UPPA) Jean-Jacques Castéret, Directeur de l’Ethnopôle Occitan, Centre international de recherche et documentation occitanes – Institut occitan de cultura.

Le cadre conceptuel

10h00 Les communs comme nouvelle catégorie patrimoniale ?

Marie Cornu, Directrice de recherches au CNRS, (Institut des Sciences sociales du politique, UMR 7220, ENS Paris Saclay, Université Paris X Nanterre)

Exemple de systèmes d’accès à la ressource pour les éleveurs pyrénéens

14h00 Les communs pastoraux au sein des systèmes de ressources indivises pyrénéens : comparaison transfrontalière et trans-valléenne

Anaïs Lanas, Doctorante en géographie (Univ. del País Vasco / Univ. Pau et des Pays de l’Adour, UMR 5319 Passages ; A.T.E.R., UPPA)

14h30 Le syndicat des habitants d’Assouste, une exception dans la gestion des communs pastoraux ossalois

Rémy Berdou, Ethnologue responsable des partenariats de l’Ethnopôle occitan et de l’action territoriale Gasconha-Pyrénèus, (CIRDOC – Institut occitan de cultura, doctorant en ethnologie, ITEM EA 3002, UPPA)

15h15 Se partager et accéder aux communs d’altitude. Études de cas dans les Pyrénées de l’ouest (XVIIIe– XXes.)

Mélanie Le Couédic, Ingénieure de recherche, archéologue (ITEM EA 3002, UPPA)

16h00 Le paysage des communs: histoire agraire d’une production culturelle en Iparralde

Dominique Cunchinabe, Chercheur indépendant en anthropologie et écologie historique

Les idées mènent le monde

Les sixièmes Rencontres Littéraires Les Idées mènent le Monde se dérouleront du 22 au 24 novembre 2019 au Palais Beaumont à Pau sur le thème “En quoi croire encore ?” .

Retrouvez les chercheurs d’ITEM aux “Idées mènent le Monde” :

http://www.lesideesmenentlemonde.fr/1560-les-rencontres-litteraires.htm

Vendredi 22 novembre 2019

Laurent Dissard, Dénes Harai, Mathilde Lamothe, Viviane Delpech, 17h30 Auditorium Lamartine, Palais Beaumont, Pau

Histoire d’y croire… encore

Théories du complot, négationnisme, fake news… nous vivons une crise profonde où tout semble être remis en cause, même notre Histoire qui semblait jusqu’à présent plus ou moins crédible. Un historien, une historienne de l’art, et une anthropologue discutent de cette question.

Samedi 23 novembre 2019

Frédéric Bidouze, 10h30 Auditorium Lamartine, Palais Beaumont, Pau

“Le ‘Croire en commun’ des Français et 1789. Le mythe de la liberté contre la réalité de la nécessité”

Maître de conférences en histoire moderne, spécialiste de l’Ancien Régime au XVIIIe siècle et des débuts de la Révolution française. C’est en se référant à 1789 que cette conférence invite à réfléchir sur la culture politique des Français. L’histoire comme répétition de scénario de la vie d’un peuple qui, parfois conscient de sa schizophrénie, n’en finit pourtant jamais de l’ignorer comme maladie infantile de sa démocratie.

Dimanche 24 novembre 2019

  • Maurice Daumas, 10h30 Auditorium Lamartine, Palais Beaumont, Pau

« Je crois en Dieu. L’Église et l’égalité des sexes. »

Professeur émérite d’histoire moderne, co-directeur du programme de recherche “Misogynie” à l’université de Pau. Dans l’Église catholique, les femmes sont écartées du pouvoir, qui ne peut être exercé que par ceux qui ont accès à l’ordination : les hommes. Comment l’Église peut-elle aller impunément à l’encontre de l’égalité des sexes, qui est aujourd’hui un droit fondamental de la personne ?

  • Christian Thibon 12h, Auditorium Lamartine, Palais Beaumont, Pau

“Rwanda, Burundi, RDC Kivu au lendemain de génocides et crimes de masse, que croire encore entre mémoires, oubli et pardon ?”

Professeur émérite de l’UPPA, agrégé d’histoire. La question du pardon est au coeur des sorties de crise dans la Région de Grands Lacs. Au regard de leur histoire immédiate, comment ces sociétés confrontées à des crimes de masse, et plus encore à des génocides perçus comme irréparables, peuvent–elles pardonner, peuvent-elles autant demander le pardon que donner le pardon, sans que l’ordre du pardon n’entache ni l’ordre de la justice, ni celui de la mémoire et de la vérité, encore moins inaugurer une amnésie.

Frontera Pirineos

Congreso internacional de historia de las migraciones transfronterizas contemporáneas

Canfranc – Du 25 octobre 2019 au 26 octobre 2019

Tanto en Francia como en España, la historia de la migración, ha estado dominada, en gran medida, por la cuestión de la “integración”. De hecho, el análisis de la seguridad y asentamiento de los migrantes, ha descuidado el estudio de otras formas y experiencias migratorias, más temporales y menos lineales, como, por ejemplo, la primera acogida en destino y/o las vías y lugares a través de los cuales los principales flujos migratorios consiguieron atravesar la frontera. Con el objetivo de continuar trabajando en la línea de estudios recientes que han dedicado sus esfuerzos a implementar un análisis interdisciplinar del paso de fronteras, el proyecto SUM-PORT organiza este congreso internacional en torno al estudio en profundidad de dos puntos: las experiencias migratorias y los lugares de tránsito que fueron protagonistas, en época contemporánea, del paso de la frontera franco-española que separa las regiones de Aquitania y Aragón. Un periodo de tiempo en el que diferentes flujos de carácter político, económico y cultural atravesaron la cordillera pirenaica en ambas direcciones. No en vano, entre 1931 y 1976, además de los grandes flujos que conducen a la sedentarización, al asentamiento casi permanente de migrantes, observamos movimientos temporales, numéricamente más pequeños.
Centrado en el análisis de las experiencias migratorias desde una perspectiva interdisciplinar, este congreso internacional abordará temas como el control de los migrantes en tránsito, la memoria de las migraciones, las experiencias de contrabandistas, refugiados, pasadores y/o traficantes; así como la historia de las relaciones internacionales entre ambas regiones, sus contactos culturales y la forma en que la línea de Ferrocarril Zaragoza-Canfranc-Pau ha contribuido a modificar la historia de estos movimientos y de sus protagonistas. Mientras que, atendiendo a los lugares de tránsito, ya sea de grandes flujos migratorios o de migraciones de tránsito, este coloquio pretende reflexionar también sobre el análisis de su diversidad morfológica y funcional, así como de su topografía específica.
No obstante, más allá de estas dos problemáticas principales, emerge el tema de una economía general del tránsito que está llamada a implementar una metodología interdisciplinar en la que los análisis de historia, geografía, política, sociología, antropología y literatura se combinen en beneficio de una perspectiva original, novedosa y completa. En este sentido, este coloquio plantea diferentes cuestiones de memoria, patrimonialización de los lugares de paso y, finalmente, de la gestión de estos espacios por parte de los actores de los territorios. De modo que, si bien el área geográfica que define la cordillera Pirenaica y sus estribaciones no se ha considerado, en época contemporánea, como una gran región inmigratoria, la frontera pirenaica constituye un terreno de estudio relevante y original para analizar diferentes experiencias migratorias en un contexto histórico (1914-1976) que resulta especialmente rico en acontecimientos socio-políticos a uno y otro lado del límite fronterizo.

El programa

25 octobre à 17h45 : Intervention de M. Javier Mur Royo (ITEM/Unizar) – “Dos destinos cruzados: la escuela francesa de Canfranc y la escuela española de Pau (1933-1952)”

Colloque international “Voyages réels, voyages imaginaires”

Bucarest, 24-25 octobre 2019

La thématique du voyage parcourt les sciences humaines et sociales, les lettres et les langues depuis très longtemps. Il est intéressant néanmoins de constater que les approches peuvent parfois se révéler complémentaires et/ou contradictoires, en fonction des angles privilégiés par les chercheurs. De sorte que cette thématique, qui est fondamentalement interdisciplinaire et internationale, suppose des réflexions d’ordre épistémologique, conceptuel et thématique.

 La mobilité, l’errance, la rencontre, l’altérité, l’ailleurs, l’exotisme, etc. sont autant de notions qui sont mobilisées dans les différents travaux sans que pour autant elles soient pensées en lien entre chaque discipline. Comment ces dernières articulent-elles ainsi leurs réflexions, notamment au sein des catégories établies du réel et de l’imaginaire ?

Nous proposons au cours de ce colloque international et interdisciplinaire de nous appuyer plus spécifiquement sur les concepts heuristiques que sont le sujet, le lieu et le récit.