Guerres de Syrie et dynamiques kurdes 2011-2021

Dans le cadre des conférences du CAREP Paris, le débat avec Boris James et Laurent Dissard modéré par Salam Kawakibi se tiendra le mardi 13 septembre à 18h30 sur le thème :

Guerres de Syrie et dynamiques kurdes 2011-2021

Quelle est la place qu’ont occupé les Kurdes dans le conflit syrien ? Telle est la question à laquelle tente de répondre un collectif de chercheurs dans le 56e numéro de Cahier d’Histoire Immédiate. Si le sujet peut paraître largement abordé, voire surmédiatisé, les universitaires nous montrent qu’il reste beaucoup d’angles morts. Il s’agit en effet d’une thématique omniprésente mais souvent traitée à travers un prisme ethnique et macro-politique, ne permettant pas de saisir tous les éléments du débat. Dans ce webinaire, Boris James et Laurent Dissard, deux contributeurs à ce numéro, nous montrent qu’avec des approches multidisciplinaires et des pratiques ethnographiques, une autre lecture des événements devient possible. 

 

Boris James

Boris James

Boris James est maître de conférences à l’université Paul Valéry – Montpellier 3 et ancien directeur de l’antenne d’Erbil de l’Institut Français du Proche Orient. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages sur les Kurdes aux périodes médiévale, moderne et contemporaine.

 

Laurent Dissard

Laurent Dissard

Laurent Dissard est anthropologue rattaché aux laboratoires ITEM (Université de Pau et des Pays de l’Adour) et CETOBaC (EHESS). Il travaille notamment sur les politiques de patrimonialisation en Turquie et dans le Moyen-Orient.

 

La conférence se tiendra dans les locaux du CAREP Paris situés au : 12 rue Raymond Aron, 75013, Paris.



Citer ce billet
Joëlle Saucès (2022, 13 septembre). Guerres de Syrie et dynamiques kurdes 2011-2021. Les carnets d'ITEM. Consulté le 4 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qj9t

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.