Jeudi d’ITEM – Gilles Richard – 12 mai 2022

Salle Chadefaud, Institut Claude Laugénie, UPPA

14h00 -15h30

Lien pour suivre la conférence en ligne (lien TEAMS)

Le clivage droite(s)-gauche(s) permet-il encore de comprendre la vie politique française ?

L’opposition entre droite(s) et gauche(s) structure la vie politique française depuis la Révolution. Toutefois, depuis 2002 et plus que jamais à l’issue du quinquennat d’E. Macron, elle semble remise en cause au profit d’un nouveau clivage entre « progressistes » et, selon les cas, « populistes » ou conservateurs », un qualificatif n’excluant d’ailleurs pas l’autre, puisque les progressistes ont eux-mêmes tendance à assimiler les uns aux autres. Le second tour de l’élection présidentielle confirme ce nouveau clivage duquel les gauches dans leur ensemble sont exclues en tant que telles, confondues avec les nationalistes sous l’étiquette de « populistes » ou de « conservateurs », ou bien tout simplement hors jeu. Comment analyser cette situation inédite en historien, dans une perspective de long terme qui ne néglige pas pour autant les mutations récentes ?

Gilles RICHARD, ancien élève de l’ENS de Saint-Cloud, agrégé d’histoire, professeur émérite d’histoire contemporaine (Université Rennes 2) et membre de l’UMR-CNRS Arènes, est spécialiste de l’histoire des droites en France. Il a publié et dirigé de nombreux ouvrages sur les forces politiques et le système partisan dont une Histoire des droites en France de 1815 à nos jours (Perrin, 2017) et, avec Fabien Conord, un dossier sur « Les petits candidats aux élections présidentielles en France depuis 1965 » (Histoire@Politique, n°42, 2021).


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Joëlle Saucès (26 avril 2022). Jeudi d’ITEM – Gilles Richard – 12 mai 2022. Les carnets d'ITEM. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qj97


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.