Jeudi d’ITEM – Corinne Marache, 05 mai 2022

Les petites villes et le monde agricole dans la France du XIXe siècle

Les Jeudis d’ITEM se veulent une série de rencontres scientifiques sous forme de séminaire permettant aux chercheurs de présenter leurs thèmes, terrains et méthodes de recherche. Cette démarche vise à mettre en évidence les conditions de production des connaissances, la diversité des difficultés existant parfois dans le rapport au « terrain » ou aux « archives », les enjeux et les modalités de valorisation des recherches.

UPPA, Institut Claude Laugénie – Salle Bulle Bibliothèque Universitaire – 05 mai 2022, 14h15

Cliquez ici pour rejoindre les Jeudis d’ITEM en ligne

Résumé :

Les petites villes françaises du XIXe siècle, trop délaissées par l’historiographie, entretiennent des liens multiformes et souvent méconnus avec les territoires agricoles. L’ouvrage présenté dans ce séminaire propose de les mettre au jour.

Dans ce siècle de profondes mutations, les transformations du secteur agricole sont en effet étroitement liées à l’action menée par des acteurs et des structures des petites villes et contribuent à leur tour aux changements socioéconomiques et architecturaux qu’elles connaissent.

De nombreux artisans et commerçants, mais aussi les médecins, vétérinaires et pharmaciens, les notaires, juges de paix et percepteurs, participent du processus de modernisation agricole tout en vivant dans les petites villes. Points de rencontre entre différents représentants du monde agricole (notables agromanes, journaliers, domestiques…), elles hébergent maintes structures au service de sa modernisation (comices, syndicats, caisses d’assurance et de crédit, enseignement agricole, abattoirs…). Carrefours de communication et d’échanges, elles représentent des lieux stratégiques de consommation, de commercialisation, de transit, de transformation et de valorisation des productions agricoles – gares, entrepôts, foires, marchés, commerces de bouche… De fait, les petites villes du monde rural sont profondément marquées et imprégnées par le secteur agricole, qui rythme nombre de leurs activités, façonne leur morphologie, occupe une grande partie de leur population, à l’heure où elles connaissent pourtant des mutations importantes et se calquent sur un modèle urbain en plein essor.

Campagnes et petites villes sont bien les parties complémentaires d’un tout, d’un système productif inscrit dans un territoire composite et interdépendant, qui ne saurait être réduit à un rapport dominant-dominé.

Biographie

corinne.marache@u-bordeaux-montaigne.fr

Corinne Marache est professeur d’histoire contemporaine à l’Université Bordeaux Montaigne et membre du CEMMC (Centre d’Étude des Mondes Moderne et Contemporain).  Spécialiste des sociétés et des espaces ruraux dans la France contemporaine, elle travaille notamment sur les acteurs et processus de la modernisation agricole, sur l’histoire des petites villes, du petit commerce, des produits de la terre, de l’alimentation et de la consommation dans les sociétés rurales.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.