Chantier d’histoire, Projet E2S- UPPA

Projet lauréat E2S- UPPA Innovation pédagogique 2017

 

Présentation du projet

Sur le principe des chantiers archéologiques, qui font participer des étudiants à la vie d’une équipe de recherche, le chantier d’histoire est un stage en immersion en archives d’une huitaine de jours. Les objectifs principaux attendus étaient:

–          une formation en paléographie de l’époque médiévale au XIXe siècle

–          la formation par la pratique à la confection de bases de données, à la mise en application des SIG

–          un travail collectif de dépouillement qui s’intègre à une recherche pluridisciplinaire alliant le travail des textes, une pratique du terrain, des visites de sites ou de fonds remarquables

–          Initiation aux humanités numériques

Ce mode de formation par la recherche, expérimenté ici dès la Licence et en lien avec le Master, est un projet lauréat E2S- UPPA Innovation pédagogique 2017.

 

Public visé

 L3 Licence Histoire / M1 et M2 de deux Master (HCP et Patrimoine et Musée)

Cette formation immersive a été proposée aux étudiants de L3 inscrits à l’Atelier de l’historien (L3 Parcours Enseignement et Recherche, aux étudiants de M1 et M2 du Master HCP, parcours Histoire-Anthropologie, sur la base du volontariat (en fonction de leur sujet), aux étudiants de M1 et M2 Master Patrimoine et Musée, sur la base du volontariat (en fonction de leur projet).

 

Cadre pratique

Le stage est organisé et encadré par les enseignants-chercheurs et les chercheurs du département d’Histoire, du laboratoire ITEM, en collaboration avec des fonds d’archives et des collectivités, Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques et de l’Ariège. Celles-ci ont accueilli matériellement les stagiaires du 26 février au 2 mars 2018.

L’un des intérêts majeurs du chantier d’histoire a donc été de faire découvrir ce qu’est la recherche en L3, de former par la recherche en L3 et en Master (ici une recherche collective, active, intensive, pratique et encadrée).

D’autre part, alors que la nouvelle organisation de l’établissement vise à séparer administrativement les niveaux undergraduate et graduate, ce projet vise à établir des passerelles, par un projet pédagogique et innovant, pour permettre la cohésion disciplinaire et humaine, en rapprochant les étudiants de 3e année de Licence, souhaitant se tourner vers la recherche, des étudiants de Master déjà engagés dans cette voie, ou engagés dans la formation aux métiers du patrimoine. Au-delà du côtoiement, les étudiants ont appris à travailler sur un projet en équipe, au contact de professionnels.

 

Valorisation, médiation

  • Lettre de l’Upp@, n° 133, 2 mai 2018, Texte rédigé par V. Lamazou-Duplan en collaboration avec deux étudiantes de M2 HCP (L. Cabaret et C. Gigault, en stage labo, mars et avril 2018). Commande : un texte grand public et pour la communauté universitaire non spécialiste.
  • Vidéo réalisée par ARTICE. Captation de quelques moments de la semaine immersive aux Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques et de l’Ariège : l’équipe au travail, entretiens avec des étudiants et des archivistes formateurs.

– Lien YouTube https://youtu.be/X_s7zXF-aog (chaîne UPPA)

– Lien Mediakiosque : https://mediakiosque.univ-pau.fr/video/5433-chantier-dhistoire/

La vidéo sera également déposée sur la chaîne E2S-UPPA sur YouTube.

  • Galerie photos de la semaine immersive en archives (Pau et Foix). Sera prochainement disponible sur le site ITEM.

Valorisation scientifique

  • Numérisation d’archives par V. Lamazou-Duplan, D. Bidot-Germa, par les étudiants participants
  • Réalisation d’un poster scientifique trilingue (français, anglais, espagnol) réalisé par un étudiant M2 HCP (J.C de Barutell, stage labo (mars 2018). Sera prochainement imprimé et également disponible sur le site ITEM.
  •  Rapport scientifique rédigé par les étudiants, relu par les formateurs. Prochainement disponible sur le site ITEM.
  •  Travail et résultats des binômes étudiants : dossiers scientifiques, transcriptions, bases de données, cartographie… Relectures et corrections des transcriptions par les formateurs et les étudiants de M2 en stage labo (L. Cabaret, JC de Barutell, C. Gigault, L. Lefort, mars-avril 2018). Ces matériaux feront l’objet à terme d’une édition numérique (base de données documentaire, édition en ligne) destinée à la communauté scientifique.
  •   Publication scientifique à venir, dans une revue liée au CTHS, automne 2018.

 

Le projet, validé, est porté par Véronique Lamazou-Duplan, Maître de conférences en histoire du Moyen Âge. Tel. (secrétariat du département Histoire, Licence) : 05 59 40 73 14


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.