C’est le peuple qui commande – La Révolution des Oeillets 1974-1976

Parution aux Editions du Détour

Dans cet ouvrage, Victor Pereira propose une vision renouvelée de la Révolution des Oeillets. Plus que le renversement d’une dictature par l’armée, cette révolution enclenche un profond bouleversement social et démocratique au Portugal et débouche sur l’indépendance de ses anciennes colonies.

 

Résumé

Au Portugal, il y a 50 ans, le 25 avril 1974, de jeunes officiers, soutenus par une grande partie de la population, renversaient l’Estado Novo, régime autoritaire mis en place par António de Oliveira Salazar en 1933.
La fin de cette dictature de près de 40 ans signera également l’arrêt de mort d’un empire colonial européen majeur. Trop souvent réduite à un coup d’Etat pacifique qui ne dure que quelques heures, la Révolution des OEillets et ses conséquences (décolonisation, mobilisations sociales, quête d’une voie socialiste originale) sont encore mal connues. Cet ouvrage offre une synthèse actualisée du processus révolutionnaire portugais.
Il analyse non seulement la dynamique révolutionnaire, les oppositions entre partis politiques et militaires, les inquiétudes diplomatiques (cette prise de pouvoir démocratique est aussi socialiste), mais aussi les différents mouvements sociaux qui tentèrent de transformer radicalement la société portugaise, pour enfin penser ensemble ces éléments qui le sont rarement. 

 

Editions du Détour

ISBN : 978-2-38532-032-4

280 pages

Parution le 09/11/2023


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Joëlle Saucès (9 janvier 2024). C’est le peuple qui commande – La Révolution des Oeillets 1974-1976. Les carnets d'ITEM. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vk5n


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.