Colloque Transmissions brisées

Le colloque “Transmissions brisées” organisé par Dolores Thion  en partenariat avec le laboratoire CELLAM de l’Université de Rennes 2 et le laboratoire ITEM de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, aura lieu sur le Campus Villejean, amphis B8 et E422 à Rennes les 28 et 29 septembre 2023.

Le Colloque International « Transmissions brisées» répond à une motivation exploratoire et se place dans une dynamique interdisciplinaire. Il prend pour objet le texte, depuis ses composantes linguistiques et grammaticales jusqu’à l’œuvre et son contexte, en tant qu’événement ou élément d’un patrimoine culturel qui vise à être lu, conservé et valorisé dans le temps. La transmission des textes, anciens, classiques ou contemporains, est un enjeu majeur pour (re)trouver nos racines et nous projeter dans l’avenir, individuellement et collectivement.

Alors qu’à l’ère digitale notre monde est un univers hyperconnecté et en réseaux, le champ littéraire est régi par des règles complexes qui, parfois, échappent à notre contrôle, voire à notre rationalité. La circulation et la transmission des textes,  à diverses échelles, à l’intérieur d’un pays ou à l’international, peuvent cependant être brisées pour des raisons multiples, lesquelles ne sont pas toujours le fruit du hasard. Les canons littéraires sélectifs, l’« effet patrimoine » ou la patrimonialisation, les conjonctures socio-politiques, les politiques éditoriales, les statuts des auteurs et des récepteurs, les pratiques de lecture et d’apprentissage, l’évolution des paradigmes esthétiques, communicatifs, sémiotiques et linguistiques sont, parmi d’autres, des facteurs pouvant intervenir dans l’interruption des transmissions et des transferts culturels et contre-culturels.  

Difficile d’imaginer, cependant, la finitude d’un texte, l’extinction d’une œuvre, ou la disparition définitive d’un auteur, célèbre ou maudit. Difficile parfois, également,  de suivre la nouvelle vie d’un texte, mais aussi ses « brisures » qui survivent,  souvenirs et fragments qui s’en détachent,  lesquels peuvent s’avérer porteurs de vie et reprendre souffle dans un nouveau cycle de création. Le rôle des acteurs et des passeurs, conscients ou inconscients,  pourrait venir éclairer ces processus (non-ir)réversibles de la transmission textuelle, même lorsque la fracture s’impose.  Ainsi, quels sont  les composants et mécanismes qui rendent possible l’avènement de brisures déstructurantes ou salutaires ?  Quels seront les outils permettant de mieux comprendre la trajectoire de nos textes et l’évolution de nos habitudes en tant qu’acteurs, créateurs et récepteurs des textes ?

L’interdisciplinarité qui préside à ce rendez-vous scientifique se veut une perspective fertile et efficace pour mieux cartographier les transmissions brisées, les abandons, les points aveugles, les pertes, les oublis, les effacements, et les stratégies de survie, de transformation et de reprise d’objets linguistiques et culturels qui configurent, dans leur dynamique même, nos expériences et notre histoire.

Contact : cellam-transmissions.brisées@univ-rennes2.fr 



Citer ce billet
Joëlle Saucès (2023, 11 septembre). Colloque Transmissions brisées. Les carnets d'ITEM. Consulté le 4 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qjbg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.