Archives par mot-clé : patrimoine culturel immatériel

Inventaires du PCI de la France

Capture

Journées 2016

« Inventaires du patrimoine culturel immatériel de la France »
MMSH (salle 7) – Aix-en-Provence – 6 et 7 juillet 2016

Sur proposition du DPRPS (Ministère de la Culture et de la Communication), l’Institut d’Ethnologie Méditerranéenne, Européenne et Comparative (IDEMEC UMR 7307 CNRS et Aix-Marseille-Université) hébergera les journées 2016 « Inventaires du patrimoine culturel immatériel de la France » dans ses locaux à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, 5 rue du Château de l’Horloge, BP 647, 13094 Aix-en-Provence cedex 2.

 

Programme : ateliers de présentation des travaux en cours et réflexion sur les formes d’inventaires interactifs et collaboratifs, présentation de l’outil « semanticpedia » et attractivité des inventaires (de 10h30 à 17h le 6 juillet, de 10h à 16h le 7 juillet).

 

Organisation : partenariat INOC / DPRPS / IDEMEC

L’inscription aux journées est obligatoire auprès de laurent.fournier@univ-amu.fr

Programme :
Mercredi 6 juillet
10h30-11h Accueil, introduction des journées par Sylvie Grenet et Pascal Liévaux (DPRPS, Ministère de la Culture et de la Communication)
11h00-12h30 Intervention de J.-J. Casteret (INOC-Aquitaine), Nouvelles approches de l’inventaire du PCI en Aquitaine
Présentation du travail réalisé par l’INOC sur les inventaires, à savoir, d’un côté, l’insertion d’un échantillon de fiches et de leur contenu dans wikipedia, et, de l’autre, le travail réalisé avec un prestataire sur un site comportant trois volets : une présentation par moteur de recherche sémantisé, une présentation par entrée cartographique, et une approche participative.
12h30-14h Repas à la MMSH
14h-14h30 Intervention de Y. Leborgne (La Fabrique de Patrimoines en Normandie), Patrimoine culturel immatériel : un inventaire pour des résiliences
En utilisant l’exemple des rites et croyances associés aux arbres et celui le patrimoine culturel immatériel hospitalier, la communication articulera le sujet du patrimoine culturel immatériel avec la question de la résilience.
14h30-15h Intervention de P. Heiniger-Casteret (Université de Pau et des Pays de l’Adour), L’inventaire du PCI face à aux inventaires « classiques »
Compte-rendu d’une recherche réalisée avec le Service Régional à l’Inventaire d’Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes dans le cadre des labels Ville d’Art et d’Histoire et présentation de travaux d’étudiants et de stagiaires de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. Il s’agit de confronter le PCI et son inventaire à l’inventaire « consacré » du mobilier et de l’immobilier, l’attendu des domaines et un dialogue à construire.
15h-17h Table-ronde 1 : inventaires interactifs et collaboratifs : outils informatiques, mise en réseau, enrichissement numérique et « crowdsourcing ».
Travail en commun sur les possibilités d’amélioration de l’outil expérimental proposé par l’INOC, en partant de l’expérience des équipes impliquées dans les inventaires du PCI en France. Avec la participation de Véronique Ginouvès (phonothèque de la MMSH et projet Europeana Sounds).

 

Jeudi 7 juillet
10h-10h30 Intervention de L. S. Fournier (IDEMEC UMR 7307 CNRS-AMU), Inventaires du PCI et anthropologie générale
En essayant de comprendre certaines critiques récurrentes adressées par les anthropologues à la catégorie du patrimoine culturel immatériel, cette communication montrera à la fois les enjeux et les limites d’une collaboration entre acteurs du PCI et anthropologues.
10h30-11h Intervention de P. Carlier (IDEMEC UMR 7307 CNRS-AMU), Inventaire collaboratif territorialisé et mobilisation des personnes-ressource à l’échelle locale
Présentation d’un travail de thèse en cours, méthodes de constitution d’un réseau de correspondants patrimoine dans un ensemble de communes du Gard, analyse sociologique de ce réseau, présentation des problèmes rencontrés dans le travail collaboratif de l’inventaire du PCI.
11h-12h30 Discussion générale – inventaires, attractivité et mobilisation des acteurs locaux
Témoignages d’acteurs impliqués dans les inventaires du PCI de la France : Gaizka Aranguren, Chloé Bour, Séverine Cachat, Perrine Chartreau, Marion Ficat, Mélanie Larché, Terexa Lekumberri, Pep Pastor, Charles Quimbert, Sandrine Ruef, Lucie Saban, Simone Tortoriello, Catherine Virassami… + invités surprise.
12h30-14h Repas à la MMSH
14h-15h30 Table ronde 2 : état des lieux de l’inventaire du PCI en France
Travail en commun sur les possibilités de développement de l’inventaire du PCI de la France, en partant de l’expérience des équipes impliquées dans les inventaires du PCI en France.
15h30-16h Conclusions

 

Soutenance de Thèse – Mathilde Lamothe

AVIS de soutenance de Thèse
en Cotutelle avec l’Université Laval, Québec (CANADA)
Madame Mathilde LAMOTHE

Soutiendra sa thèse en “Anthropologie / Ethnologie

le 29 juin 2016 à 14h00

à l’UPPA – Amphi de la Présidence
(en vision-conférence avec le Québec)

Directeurs de thèse:

Monsieur Abel KOUVOUAMA (UPPA)
Madame Patricia HEINIGER-CASTERET (UPPA)
Monsieur Laurier TURGEON (Université LAVAL)

  Sujet de la thèse :

  “De la neige à la terre battue : approche comparative ethnologique de pratiques sportives – raquettes à neige au Québec et quilles de 9 en France – au prisme du patrimoine culturel immatériel”

Quille de neuf

2013-01-20 11.57.49Reposant sur une apparente antinomie, les champs du patrimoine et du sport suscitent une réflexion sur les liens qu’ils entretiennent en dépassant le schéma binaire classique tradition/modernité. Aussi le repérage d’expressions sportives pouvant relever du patrimoine culturel immatériel (tel que défini par l’Unesco en 2003) permet de questionner les mécanismes de production de cette nouvelle forme patrimoniale, ainsi que les enjeux politiques, scientifiques et méthodologiques qui leur sont liés. L’hypothèse de cette étude repose sur le postulat que le concept de patrimoine culturel immatériel peut être opératoire pour saisir le vivant et apprécier la valeur patrimoniale des pratiques ou expressions culturelles. Sa vérification empirique, par l’entrée ethnographique des jeux et sports traditionnels, met en perspective ce champ patrimonial en confrontant deux terrains d’enquête différents : les raquettes à neige au Québec (Canada) et les quilles de 9 en Gascogne (Aquitaine, France). En effet l’étude comparée de ces activités sportives autorise une analyse des fondements et des évolutions des cultures québécoises et gasconnes, ainsi que la manière dont les acteurs locaux se positionnent par rapport à leur héritage culturel. Ce faisant, ils réinventent de nouveaux processus de transmission dans un syncrétisme singulier qui bouscule les définitions accordées au sport et au patrimoine.

 

Mots-clés : patrimoine culturel immatériel, Québec, France, jeux et sports traditionnels, patrimonialisation, sportivisation

Mathilde Lamothe
Doctorat en ethnologie en cotutelle internationale de thèse
ITEM EA 3002, Université de Pau et des Pays de l’Adour (France)
et CÉLAT, Université Laval (Québec, Canada)

Interaction homme-environnement en montagne

Séminaire thématique M1 CAS

Interactions homme-environnement dans l’espace montagnard : entre traces et pratiques

3-4 décembre 2015

UPPA, Institut Claude Laugénie, salle Chadefaud

     Depuis une trentaine d’année, l’étude des pratiques et des traces laissées par l’homme en milieu montagnard est un domaine de recherche particulièrement dynamique, laboratoire privilégié d’une réflexion scientifique ouverte et pluridisciplinaire. Comme un revers à l’image d’Épinal qui associe à la montagne les notions de frontières ou d’espace clôt et intemporel, les recherches dans ce domaine n’ont de cesse d’illustrer la richesse d’une réflexion nourrie de champs disciplinaires différents (archéologie, anthropologie, histoire, sciences de l’environnement, géographie). L’université de Pau s’est inscrite dans ce mouvement dès 1990 avec l’organisation d’un colloque sur la montagne dans l’Antiquité (Fabre, 1992) et continue d’investir ce domaine d’étude par son implication dans des réseaux et programmes de recherche sur l’espace montagnard (projets DEPART, POEM et archéologie en Soule). L’interrogation anthropologie de ces mêmes espaces dans la même décennie s’est en premier lieu orientée sur la maitrise de l’eau en vallée du Saison puis sur l’interaction maison pyrénéenne – construction des paysages. Elle se poursuit aujourd’hui autour du patrimoine culturel immatériel et plus particulièrement sur les usages et savoir-faire inscrits dans les pratiques humaines, culturelles, sociales et professionnelles. Riches de cette tradition et désirant offrir aux étudiants un aperçu d’un domaine de recherche en profond renouvellement, nous organisons une journée d’étude proposée aux étudiants de master 1 -Culture, Arts et Sociétés- autour de l’actualité de la recherche dans le domaine de l’étude des espaces montagnards.

Programmefeu

9h Patricia Heiniger-Castéret, (MCF en Anthropologie): Halhars – Haros – Brandons et Falles dans les Pyrénées centrales

10h Remy Berdou, (Doctorant Anthropologie de l’Environnement. ITEM / UPPA): Le pastoralisme en vallée d’Ossau: contexte d’une recherche sur la gestion des terres collectives

11h Dominique Cunchinabe, (Doctorant en Anthropologie . ITEM / UPPA): « Ça c’est sali… »

14h Mélanie le Couédic, (Ingénieur de recherche, ITEM/UPPA): Approche statistique et spatiale de l’occupation pastorale en archéologie. Approche comparée sur deux estives

Alain Champagne (MCF archéologie, ITEM, UPPA): Constitution d’une base de données « archives de familles » en montagne

15h David Garcia Casas, (Doctorant invité ITEM, Université Autonome de Barcelone): L’archéologie dans le Parc National d’Aigüestortes (Lérida, Espagne). Une étude du pastoralisme dans la longue durée

16h Thomas Contamine, (Doctorant histoire ancienne. IRAA / UPPA): L’agropastoralisme dans sa relation à l’espace: éléments de réflexion autour des montagnes de Grèce du Nord

“Rassembler, classer… et composer” : 15-­16 octobre 2015

Microsoft Word - Rassembler, organiser, classer ... et composer.

JOURNEES D’ETUDES
Rassembler, classer ………… et composer
Université de Pau et des Pays de l’Adour
Laboratoire ITEM EA3002
15-­‐ 16 octobre 2015

Si toute société, tout groupe, organise l’univers dans lequel il évolue, la « communauté» des scientifiques n’échappe pas à cette loi, mieux elle a fait de cet élément fondateur un outil méthodologique. Organisé en disciplines le corps scientifique ordonne la matière qu’il s’est donné comme champ d’étude, incluant ou écartant, selon des critères discriminants, les éléments qu’il rassemble. Cette matière décomposée en « objets » par le truchement d’outils analytiques peut être amenée à rejoindre, par fragments, des listes, des catalogues, des inventaires.
Cette présentation schématique qui met en présence des acteurs, leur pensée et les objets qu’ils produisent amène à poser un certains nombre de questions : Celles de la temporalité, de la hiérarchie des pensées et de la réception des « objets ». Les critères discriminants ne sont ils pas sujet à évolution, entrainant de fait une évolution de la perception des « objets »?
Ces critères sont ils toujours construits par la communauté scientifique ? N’y a t’il pas emprunts, échanges et dialogues avec les sociétés et les groupes ou les époques étudiés ? Quel est le poids de la temporalité dans la variation de ces différents points ? Quels sont les apports des outils numériques dans ce vaste champ de l’identification, de la classification et de la médiation du savoir ?
“Objets oraux “, ” objets matériels ” et ” objets naturels “,  ne développent-ils pas des axes de résistances une fois inscrits dans un classement, laissant un goût de « non achevé »au scientifique qui s’applique à les traiter ? Les catégories scientifiquement posées, sont elles des frontières ou des seuils que les « objets » prennent plaisir à franchir ? L’interdisciplinarité remet-elle en cause ces outils ou les fait-­elle entrer dans une réflexion dialogique?

ima2

Jeudi 15 octobre,
Salle Chadefaud, Institut Claude Laugénie

9h Accueil du public
9h15 Introduction aux journées d’études : Vidéo

https://mediakiosque.univ-pau.fr/avc/courseaccess?id=3366


9h30-12h30 Patrimoine Naturel /Patrimoine Culturel

  • David Penin (Chargé de mission culture au Parc national des Pyrénées)
    « Les classifications botaniques à l’usage d’une pratique professionnelle : questions et limites» : vidéo
  • Thierry Verdier (Professeur d’Histoire moderne, CRISES-Montpellier 3)
    « Classer et ordonner les savoir géométriques de la Renaissance : un jardin historique. » : vidéo
  • Charles Videgain (Linguiste, Laboratoire IKER-UPPA)
    « Entre le lucane et la menthe » : vidéo
  • Dominique Cunchinabe (Naturaliste, Laboratoire ITEM-UPPA)
    « Ça s’est sali … ». Pour une Anthropologie de l’environnement

14h30-17h Ecrit-Oral/Fixe et Instable

  • Marie Landelle (Adjointe au directeur des Archives départementales. Responsable du pôle d’archives de Bayonne et du Pays basque)
    « Collecter, classer, conserver : la pratique archivistique à l’épreuve de l’oralité » : vidéo
  • Marlène Belly (MCF, Université de Poitiers)
    « Classer l’oral : quelle idée ! Le catalogage des chansons traditionnelles » : vidéo
  • Josiane Bru, (Ethnologue, Membre associée au Centre d’anthropologie sociale, Toulouse)
    « Versions concrètes et contes-types : composer avec l’Aarne-Thompson » : vidéo

Rassemble.

Vendredi 16 octobre
Salle Chadefaud, Institut Claude Laugénie

 9h-12h Classer et diffuser à l’aire du numérique

  • Laetitia Maison-Soulard (Chercheur au Service du Patrimoine et de l’Inventaire de la Région Aquitaine)
    « La base de données GERTRUDE de l’Inventaire : un outil performant de formalisation des recherches et de diffusion » : vidéo
  • Nathalie Martin, (Responsable de la Bibliothèque patrimoniale – Réseau des médiathèques de la Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées)
    « PIRENEAS, le portail de la Bibliothèque Numérique des Ressources Pyrénéennes » : vidéo
  • Jean-Jacques Casteret/Mélanie Larché (Ethnopôle InOC Aquitaine / Laboratoire ITEM de l’UPPA)
    «Du web 2.0 au Websemantique 3.0 : dix ans de pratiques numériques pour la médiation du PCI» : vidéo

14h-16h Matériel/Immatériel

  • Grenet Sylvie (Chargée de mission pour le patrimoine culturel immatériel et le patrimoine ethnologique. Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique. Ministère de la culture)
    « Les pratiques de l’inventaire du patrimoine culturel immatériel selon l’Unesco » : vidéo
  • Cécile Devos (Chercheur à la Mission Valorisation de l’Architecture et des Patrimoines – Ville d’art et d’histoire de Pau)
    «L’inventaire de la ville de Pau au quotidien : de la théorie à la pratique» : vidéo
  • Mélanie Le Couédic (Archéologue,  Laboratoire ITEM-UPPA)
    Rassembler, classer et comparer des sites archéologies: l’exemple du SIG DEPART (Dynamiques des Espaces Pyrénéens d’Altitude. Un SIG sur le patrimoine archéologique et la modélisation des territoires pastoraux)” : vidéo

Parution Cahiers du CFPCI n°2

Cahiers du CFPCI n°2

Enseigner le patrimoine culturel immatériel ?
Le « PCI » dans les formations universitaires

Pages de Cahier_CFPCI_n2

Le PCI a émergé en tant que tel soit sous la forme de modules dédiés dans le cadre d’enseignements généraux sur le patrimoine – jusqu’ici conçu comme matériel – soit sous la forme de nouveaux mastères explicitement orientés vers le patrimoine immatériel. Cette évolution témoigne, en même temps qu’elle y participe, de l’effervescence qui accompagne la ratification de plus en plus large de la convention mise en œuvre par les États d’inventaires du PCI et de candidatures pour les listes internationales de l’UNESCO, intérêt croissant des collectivités territoriales et des associations, multiplication des projets de valorisation à des échelles diverses, etc.

Les Cahiers du CFPCI

Journées d’étude “Exposer le PCI : état des lieux”, 18-19 mai 2015

Le laboratoire ITEM de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, l’Ethnopôle InOc Aquitaine et le Ministère de la Culture organisent au Musée d’Ethnographie de l’Université de Bordeaux deux journées d’étude consacrées à la mise en exposition du Patrimoine Culturel Immatériel, les 18 et 19 mai (Musée d’Ethnographie, Bordeaux).

Des intervenants de tous horizons viendront témoigner de leur expérience patrimoniale et de différents projets d’exposition en France et en Europe : Christian Hottin (DPRPS – Ministère de la Culture ; Olivier Schinz (Musée d’ethnographie de Neuchâtel) ; Charles Quimbert (Directeur de Bretagne Culture Diversité) ; Lucia Bienvenu-Spodniakova (MEB) ; Marc Casteigneau (Directeur de l’Écomusée de Marquèze) ; François Hubert (Musée d’Aquitaine) ; Jean-Jacques Castéret (InOc Aquitaine)…

Une visite de l’exposition (Extra)ordinaire quotidien sera à cette occasion organisée, commentée par Patricia Heiniger-Castéret (Laboratoire ITEM – Université de Pau) commissaire de l’exposition.

Programme journées d’études _Exposer le PCI_

Mise en ligne de l’exposition virtuelle ” (Extra)ordinaire Quotidien, patrimoine culturel immatériel en Aquitaine”

Voici la dernière production de l’ethnopôle InOc Aquitaine: l’exposition virtuelle :

(Extra)ordinaire Quotidien, patrimoine culturel immatériel en Aquitaine

à l’adresse  www.patrimoine-immateriel-aquitaine.org

10410838_761707603903259_7094251109946702672_nCette exposition a été réalisée en partenariat avec le laboratoire ITEM de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour et avec le Musée d’ethnographie de l’Université de Bordeaux où se tient l’exposition physique  jusqu’au 29 mai 2015. Dirigée par Patricia Heiniger-Castéret, commissaire scientifique et maître de Conférences à l’UPPA, l’exposition a été réalisée dans le cadre d’un appel  à projets “Recherche – Enseignement supérieur” de la Région Aquitaine et des programmes d’Inventaire du PCI de la Direction générale des patrimoines du Ministère de la Culture et de la Communication. Cette exposition trilingue (français occitan et basque, et bientôt anglais et espagnol) propose une réflexion sur les pratiques culturelles présentes en Aquitaine : leur vitalité, leur ancrage dans le quotidien et leurs évolutions et adaptations à la société contemporaine. Elle instaure un dialogue avec le visiteur qui, à travers cette expérience virtuelle, découvrira ou redécouvrira le sens de ces/ses pratiques et les façons dont elles s’inscrivent dans le territoire régional. Bonne  navigation!

Point sur le programme d’Inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel en Aquitaine (PCIA)

Le Travail d’inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) en Aquitaine poursuit son chemin. Les résultats ont été présentés lors d’une exposition qui a débuté  en novembre 2014 au Musée d’Ethnographie de Bordeaux (Annonce de l’exposition (extra)ordinaire quotidien, et le film du Making-of ) et lors d’une journée d’étude (voir ici) et d’un colloque international (voir ce billet).

Le site internet Son d’Aqui présente une première cartographie de l’inventaire sur l’Aquitaine. Les premiers résultats sont aussi accessibles en ligne sur le site du Ministère de la Culture et de la Communication qui recense les fiches produites par les différents contributeurs de l’inventaire national. Vous pourrez notamment y trouver les fiches résultant des enquêtes menées par les chercheurs d’ITEM impliqués dans le programme. Voici un premier état des lieux :

  • Savoir-faire

Le tournage des quilles en Aquitaine (personne rencontrée : Alain Ducassou, enquêtrice : Mathilde Lamothe) : la fiche.

La transformation des canards gras en Aquitaine : Mode de préparation des canards gras sans gavage (personnes rencontrées : Christian et Maryse Ducassou. Enquêtrices : Anne-Florence Bisson et Patricia Heiniger-Casteret, Mathilde Lamothe): la fiche.

Fabrication du « tom-tom » : Tambourin à cordes traditionnel en Aquitaine (personnes rencontrées : Pierre-Henri Fontespis-Loste et Jean Baudoin. . Enquêteurs : Mathieu Allard, Anne-Florence Bisson et Patricia Heiniger-Casteret): la fiche.

Atandes de Larrau. Savoir-faire lié au système d’élevage en haute vallée de Soule (Pays Basque) (personnes rencontrées : éleveurs de Larrau, enquêteur : Dominique Cunchinabe): la fiche et deux films:

Le film les éleveurs Atendes de la commune de Larrau.

Le film Atandes – la guérison par les plantes : un exemple du savoir naturaliste dans les Pyrénées.

Bortüsorhoka : Parcours journalier à la haute montagne dans le pays basque (personnes rencontrées : éleveurs de Larrau, Enquêteur : Dominique Cunchinabe): la fiche et  le film Bortüsohoka : le parcours journalier de l’Atendes.

Erekinka : Feu pastoral  de Larrau (Aquitaine, pays basque) pour la culture de l’herbe (personnes rencontrées : éleveurs de Larrau, Enquêteur : Dominique Cunchinabe): la fiche et le film Atandes-Erekinka.

soule_brebis

  • Jeux1

Les quilles de neuf (personnes rencontrées : joueurs et responsables de clubs de quilles de 9 enquêtrice : Mathilde Lamothe): la fiche et Le film De la rue droite au saute cor : les quilles de 9.

cropped-quille3.jpg

  • Pratiques festives

Le carnaval de Géronce, Carnaval de l’ensemble de la vallée de Josbaig, Corso fleuri, bals: la fiche et le film Faire les Blancs ou l’honneur du carnaval de Géronce.

cropped-Géronce-fin-de-défilé.jpg

  • Musiques et danses

La pastorale souletine (Auteurs de pastorales : Maïté Berrogain-Ithurbide, Pier-Paul Berzaitz, Jean Bordaxar, Junes Casenave, Patrick Queheille, Jean-Louis Davant et les habitants du village de Roquiague. Enquêteurs : Audrey Casahous et Rémy Berdou): la fiche.

pastoraleAuteurs de ce billet: Perrine Charteau, Patricia Heiniger-Castéret, Mélanie Le Couédic

  1. concernant les pratiques sportives et leurs contextes, le programme de recherche PCI/ITEM collabore avec le programme PCI/IDEMEC dont on peut retrouver le travail collaboratif sur le site “Restituer l’inventaire du PCI”,   http://pci.hypotheses.org/ dont il était question dans ce billet []

Conférence : Les quilles de neuf, un jeu, un patrimoine, une culture, Orthez, 25 novembre 2014.

Le Pays d’Art et Histoire Béarn des Gaves propose une conférence sur les quilles de neuf le 25 novembre 2014 à 18h30 la Médiathèque Jean-Louis-Curtis à Orthez.

Présentée par Mathilde Lamothe, doctorante du laboratoire ITEM de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour et participante au programme de recherches “Inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel en Aquitaine“, cette conférence évoquera l’histoire des quilles de neuf et leur évolution plus spécifiquement en Béarn.

quille3

Durée 1h / Gratuit / Tout public à partir de 16 ans.

 

Le Making Of de l’Exposition “Extra(ordinaires) quotidiens”

Voici un petit avant goût de l’exposition “Extra(ordinaires) quotidiens : Patrimoine Culturel Immatériel en Aquitaine” qui aura lieu au Musée d’ethnographie de l’Université de Bordeaux du 18 septembre 2014 au 29 mai 2015 en vidéo.

expopcip

 

Exposition « (Extra)ordinaires quotidiens », Bordeaux, à partir du 18 septembre 2014

Le MEB (Musée d’ethnographie de l’Université de Bordeaux) et le laboratoire ITEM (Identités, Territoires, Expressions, Mobilités) de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour inaugurent, le 18 septembre 2014, l’exposition « (Extra)ordinaires quotidiens » consacrée au Patrimoine Culturel Immatériel en Aquitaine.

expopcip

Dirigée par Patricia Heiniger-Castéret, commissaire scientifique, maître de Conférences à l’UPPA, l’exposition propose une réflexion sur les pratiques culturelles présentes en Aquitaine : leur vitalité, leur ancrage dans le quotidien et leurs évolutions et adaptations à la société contemporaine.

L’InOc Aquitaine et l’Institut Culturel Basque ont prêté leur concours à la réflexion et à la coordination linguistique du parcours trilingue, occitan-basque-français.

Cette exposition instaure un dialogue avec le visiteur qui, à travers l’expérience muséale, découvrira ou redécouvrira le sens de ces/ses pratiques et les façons dont elles s’inscrivent dans le territoire régional.

Une exposition virtuelle produite par l’InOc Aquitaine, pendant numérique de l’exposition physique, sera également à la disposition des internautes.

 

Pour plus d’informations : http://www.meb.u-bordeaux2.fr

« (Extra)ordinaires quotidiens » du 18 septembre 2014 au 29 mai 2015.

Colloque “Le PCI : de l’Inventaire à la gouvernance”, Pau, 15-17 mai 2014

 

La notion de Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) introduite par l’UNESCO en 2003 a amené à repenser la place des témoins et des chercheurs dans la construction des objets scientifiques. La France ayant ratifié la « Convention pour la sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel » en juillet 2006, cette nouvelle notion a progressivement trouvé un écho au sein du tissu associatif français et dans les dispositifs publics et les organigrammes des collectivités territoriales et des services déconcentrés du Ministère de la Culture dans les régions (DRAC). C’est dans cette dynamique qu’a été mis en œuvre, dès 2008, un Inventaire du PCI en Aquitaine par le Laboratoire ITEM de l’UPPA et l’Ethnopôle InOc Aquitaine, comptant parmi les toutes premières expériences en France.

Ce colloque, ouvert au grand public (entrée libre sur inscription) et organisé à Pau du 15 au 17 mai 2014 sous le haut patronage de l’UNESCO, sera plus particulièrement l’occasion de revenir sur ces sept années d’expérimentation de la notion d’Inventaire et de les mettre en perspective avec d’autres entreprises conduites en France et dans le monde.

L’expérience aquitaine qui ne prétend pas à une quelconque exhaustivité mais à une exploration des méthodes relevant à la fois du travail ethnographique, de l’analyse anthropologique et des protocoles d’inventaire, révèle d’une part l’imbrication – au sein de systèmes – de pratiques diverses regardées – ou non – comme autant de patrimoines, soulevant également un certain nombre de questions.

La notion de transmission étant centrale dans la définition du PCI, l’inventaire aquitain s’est développé dans une optique dynamique prenant les faits observés comme des manifestations contemporaines, révélant dès lors en premier lieu l’actualité de pratiques et savoir-faire faisant sens dans un territoire donné. La notion de PCI invitant à travailler sur les pratiques sociales et culturelles aux plans synchronique et diachronique et à leur contextualisation, le chercheur est alors amené à prendre en considération les espaces, les bâtiments et les objets qui participent de ces pratiques. Quant aux processus de transmission, ils induisent un ensemble de connaissances qui relèvent des patrimoines linguistiques et oraux, le tout étant placé dans un cadre intergénérationnel. Ces pratiques et savoir-faire, qu’ils soient exceptionnels ou ordinaires s’inscrivent, en outre, aussi bien dans des sphères publiques que privées. Les interrogations portées sur les espaces et les savoir-faire font, quant à elles, émerger des pratiques coutumières inscrites dans le temps long qui par certains de leurs aspects peuvent rentrer en conflit avec les nouveaux usages de ces mêmes espaces.

Dès lors, si les notions de PCI et d’inventaire réinterrogent tout à la fois le patrimoine ethnologique avec une implication notable des groupes et des communautés, elles réinterrogent les différents dispositifs règlementaires ou de soutien au patrimoine culturel et naturel. De même, si la Convention pour la Sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel requiert un encadrement juridique et des dispositifs dans la mise en application du texte dès lors qu’un état membre la signe, quelles instances de gouvernance sont aujourd’hui à même de réguler l’action de ces différents dispositifs ?

Les vidéos des communications sont en ligne sur Mediakiosque à cette adresse.webmoyen

Le programme du colloque et le bulletin d’inscription sont téléchargeables sur le site du laboratoire ITEM.

CONTACTS : Patricia HEINIGER-CASTERET, maître de Conférences

patricia.heiniger-casteret@univ-pau.fr

PROGRAMME DU COLLOQUE:

15 mai, Pau, Pavillon des Arts, Conférence inaugurale dans le cadre du label « Ville d’Art et d’Histoire », 18h30

Chérif Khaznadar  (Président de la Maison des Cultures du Monde/Centre français du patrimoine culturel immatériel) : “Patrimoine Culturel Immatériel, sa genèse, sa philosophie et son développement.

16 mai, l’UPPA, Amphithéâtre de la présidence

9h15
Accueil par le M. le Président de l’Université
Introduction au colloque « Le Patrimoine Culturel Immatériel : de l’Inventaire à la gouvernance »
9h45 : « La notion de Patrimoine Culturel Immatériel »
Christian Hottin (Ministère de la Culture) : « De l’invisibilité à la mise en perspective : Le PCI en France (2006 – 2014 et au-delà). »
Leila Lankarani (CRDEI, Univ. Bordeaux) : « Le Patrimoine Culturel Immatériel et les collectivités infraétatiques : les aspects juridiques »

11h pause café

11h15 : « Acteurs, dispositifs,  outils »
Séverine Cachat  (CFPCI) : « Les acteurs du Patrimoine Culturel Immatériel en France »
Sylvie Grenet-Coye (Ministère de la Culture) : « Les inventaires du Patrimoine Culturel Immatériel en France au regard des communautés »
Laurier Turgeon (Univ. Laval – Québec) : « L’inventaire multimédia en ligne du patrimoine culturel immatériel du Québec : approches, méthodes, évolutions et retombées.»
12h30 : Déjeuner
14h : « Inventaires : retours d’expériences »
Patricia Heiniger-Castéret (ITEM – UPPA) : « 2008-2014, le Patrimoine Culturel Immatériel en Aquitaine, une méthodologie de terrain pour une vision ascendante des expressions patrimoniales »
Samuel Régulus (LADIREP – UEH – Port-au-Prince) : « Conforter l’identité et valoriser les ressources locales par l’Inventaire du Patrimoine immatériel d’Haïti (IPIMH)»
Cyril Isnart (CIDEHUS – Univ. d’Evora) : « Inventaire national et inventaires associatifs au Portugal. Gouvernance, coopérations et alternatives autour du PCI »
16h15 : pause
16h30 : « Du jeu traditionnel à la pratique sportive »
Laurent Fournier (IDEMEC, UMR 7307 CNRS, MMSH – Aix-en-Provence) « La gouvernance dé-territorialisée des biens culturels territoriaux »
Cendrine Lagoueyte (ITEM – UPPA) : “Sports et jeux traditionnels en Aquitaine : le grand écart patrimonial”
Mathilde Lamothe (ITEM – UPPA / Univ. Laval) : « De « la partie » libre  aux « 12 jeux » réglementés, ou du local au global à travers le jeu de quilles de 9 »

17 mai, Ethnopôle – InOc Aquitaine, Auditorium du Château d’Este, Billère

9h15 : « Pratiques coutumières et conflits d’usages »
Cécile Bes (LAJP – UMR 8103 – Paris I Panthéon-Sorbonne) : “Usages et droit. Le cas du pastoralisme en Cévennes”
Dominique Cunchinabe (ITEM – UPPA) : “D’un patrimoine à l’autre : quelle place pour les particularismes locaux ?”
Pascal Palu (ITEM – UPPA): “On nous a dépossédés !”
Marie Pendanx (ADES, UMR 5185, Univ. Bordeaux) : « Les fêtes patronales : entre traditions et règlementations »
11h : Pause
11H 15 : Table ronde « Patrimoine Culturel Immatériel et politiques territoriales »
André Berdou : Vice-président Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, Président du Parc National des Pyrénées.
Jean-François Broquères : Maire et conseiller général de Tartas, Vice-président de la Fédération Française de Course Landaise.
Pierre Casabonne : Maire d’Arette /La Pierre-Saint-Matin.
Anne-Laure Halphen : Institut Supérieur des Métiers
Frédéric Vilcocq : Conseiller Culture, Économie Créative et Numérique auprès d’Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine.
12h30 Déjeuner
14h : « PCI et dynamique de l’action culturelle »
Jean-François Sibers (DRAC Aquitaine) : « PCI et politique culturelle : l’expérience de la DRAC Aquitaine»
Jean-Jacques Castéret (InOc Aquitaine) : « De l’Inventaire du PCI à un dispositif public de Sauvegarde immatérielle pour le domaine occitan en Aquitaine »
Charles Quimbert (Bretagne Culture Diversité) : « Le label UNESCO comme politique de valorisation du PCI : le cas du Fest-Noz en Bretagne »
Joan Regant (Consultant en patrimoine culturel, Principat d’Andorra) : « La visibilité universelle de l’intangibilité locale »
16h15 : Pause
16h30 : Table ronde « Porteurs et passeurs de l’immatériel »
Jakie Metge : Technicien fromager
Christophe Pando : Fabriquant de parapluies de berger
David Ducassou : Chef restaurateur et joueur de quilles de neuf
Irène Guilhendou: Viticultrice, présidente de la route des vins du Jurançon
Mathieu Dufau : Musicien, enseignant Diplômé d’Etat.
18h : Conclusion du colloque

Carnet de recherche sur le PCI (fête et jeu)

Un carnet de recherche dédié au patrimoine culturel immatériel (PCI), centré sur les jeux traditionnels français, vient d’être mis en ligne :  Restituer l’inventaire du PCI. Usages, contextes et enjeux du Patrimoine Culturel Immatériel dans le domaine de la fête et du jeu en France.

Ce carnet est un outil numérique de valorisation de l’inventaire du PCI, mené depuis 2012 à la demande du Ministère de la Culture et de la Communication. Il a été créé par l’IDEMEC (UMR 7307 CNRS et Aix-Marseille Université) et la phonothèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme afin de valoriser et de restituer les données collectées, mais aussi pour susciter la participation des communautés de pratiquants et enrichir de manière interactive l’inventaire du PCI.

Patrimoine Culturel Immatériel. De l’inventaire à sa restitution

Patricia Heiniger-Casteret coordonne une journée d’étude intitulée “Patrimoine Culturel Immatériel. De l’inventaire à sa restitution”, qui se tiendra le vendredi 1er mars de 9h à 17h salle Chadefaud à l’institut Claude  Laugénie, université de Pau et des pays de l’Adour (Avenue Poplawski 64000 Pau).

La première partie de la journée sera consacrée aux méthodes et outils de l’inventaire du PCI, la seconde partie à la pratique du terrain.

le programme complet