Archives de catégorie : Cycle 2020

Jeudis d’ITEM – Viviane Delpech

Le 10 décembre 2020

Alerte sur le patrimoine thermal. Bilan patrimonial du projet FEDER TCV-PYR

Résumé

Dans le cadre du programme européen FEDER TCV-PYR (Thermalisme Culture Villégiature Pyrénées), le patrimoine thermal des Pyrénées a fait l’objet d’une étude matérielle précise durant trois ans. Si elles ont connu leur heure de gloire au XIXe siècle, les grandes stations du Béarn et de Bigorre (Eaux-Bonnes, Eaux-Chaudes, Bagnères-de-Bigorre, Cauterets, Luz-Saint-Sauveur, entre autres) ont aussi subi les crises économiques, sociales voire géopolitiques touchant le secteur du thermalisme à partir de la IIIe République. Cette communication, proposant une synthèse de l’évolution sociale et architecturale de ces villes d’eaux, fera émerger la richesse autant que la vulnérabilité et la situation alarmante de leur patrimoine bâti. Des actions concrètes de sauvegarde sont désormais urgentes en vue de la transmission de tout un pan de l’histoire participant de façon essentielle à la construction identitaire et mémorielle de ces territoires de montagne.

Docteur en histoire de l’art, Viviane Delpech spécialiste de l’architecture du XIXe siècle. Après la publication de sa thèse doctorale Abbadia, le monument idéal d’Antoine d’Abbadie (PU Rennes, 2014), elle a dirigé les ouvrages collectifs Viollet-le-Duc, villégiature et architecture domestique (PU Septentrion, 2016) et Les arts et la diaspora basque (XIXe-XXIe siècle) (Kilika, 2018). Chercheur et enseignante à l’Université de Pau, ses travaux actuels portent sur le patrimoine thermal dans les Pyrénées au sein du projet TCV-PYR ainsi que sur Viollet-le-Duc.

Jeudis d’ITEM – Emmanuel Plat

Le 3 décembre 2020

Grèves et organisations ouvrières dans la construction du mouvement social local, Landes et Basses-Pyrénées, 1870-1914

Voir la conférence

Résumé

Aux marges du territoire national, la mise en forme du mouvement social dans le Midi aquitain (Basses-Pyrénées et Landes) présente des caractéristiques singulières. L’étude des grèves, en tant que fait social total, survenues dans ces départements permet de mettre en relief l’architecture des organisations ouvrières locales. Il apparaît ainsi que les conflits du travail s’intègrent parfaitement dans leur époque et se placent dans un système complexe de régulation des rapports sociaux.

Venant d’achever et de soutenir un travail de thèse intitulé  » La naissance du mouvement social dans le Midi aquitain 1870-1914″, Emmanuel Plat souhaite poursuivre des recherches sur l’histoire sociale locale afin de contribuer à l’enrichissement historiographique d’un thème encore peu exploré. Mené en parallèle d’études médicales, l’histoire de la médecine au XIXe siècle représente pour lui un de ses autres pôles d’intérêt.

Jeudis d’ITEM – Jean-Jacques Castéret

Le 26 novembre 2020

De la chanson à l’hymne : la patrimonialisation d’Aqueras montanhas / Se canti

13h30-15h

Résumé

La chanson Aqueras montanhas autrement nommée Se canti est une évidence pour tous, tout autant considérée comme l’hymne du Béarn que de l’ensemble occitan : de Bordeaux aux vallées occitanes d’Italie où elle fut hymne co-officiel des Jeux Olympiques d’hiver de Turin en 2006, en passant par le Val d’Aran en Espagne et la Haute-Loire. Par ailleurs, même si elle ne possède aucun des traits stylistiques d’une œuvre médiévale, une tradition tenace toujours très vivace la désigne comme « la chanson de Gaston Fébus ». Nous tenterons ainsi d’identifier les jalons qui, entre patrimonialisation et emblématisation, font en 250 ans de cette simple chanson de tradition orale un hymne des pays occitans.

Jean-Jacques Castéret est directeur de l’Ethnopôle occitan au Centre international de recherches et documentation occitanes – Institut occitan de cultura, responsable du Séminaire annuel en ethnomusicologie de la France (CIRDOC-InOC/Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture). Il est membre associé au Laboratoire ITEM de l’UPPA.

Jeudis d’ITEM -Jean-François Vergez

« Archives familiales et mémoire de pierre : patrimoines à partager »

Voir la conférence

Résumé

L’ONACVG est une administration de l’Etat dont l’une des missions principales porte sur la Mémoire nationale : « devoir de mémoire » et travail sur les mémoires. A ce titre, son directeur départemental des Pyrénées-Atlantiques a publié récemment trois ouvrages ; deux partagent des archives locales de la guerre 14-18 issues de multiples sources familiales, le troisième présente la seconde guerre mondiale dans les Basses-Pyrénées en s’appuyant sur le patrimoine commémoratif. L’individu, soldat ou civil du Sud-ouest, est au centre de l’attention de l’auteur.

Jean-François Vergez, directeur du Service départemental des Pyrénées-Atlantiques de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), est l’auteur de dépliants, brochures, livres et expositions qui s’attachent à valoriser les traces des conflits du 20e siècle dans le département et à diffuser une information historique.