Archives par mot-clé : valorisation

Febus 2.0 : présentation, 19 octobre 2017

Le laboratoire de l’université de Pau et des pays de l’Adour ITEM (EA 3002) est partenaire du projet Febus 2.0, porté par l’Atelier In8 installé à Serres-Morlaàs, lauréat de l’appel à projets régional Aquitaine Cultures connectées 2015.

Cette création transmédia vise à présenter le patrimoine intellectuel et territorial du Béarn de Fébus à travers trois bandes dessinées (format 16 x 24cm, 32 pages, couleur), une application gratuite pour téléphone mobile ou tablette, permettant un jeu géolocalisé articulé à la lecture et à des visites des sites dits fébusiens.

Les trois bandes dessinées (Zénith, Soleil noir, Eclipse) ont été scénarisées par Lucie Braud, alias Catmalou (adaptatrice du roman Le dernier des Mohicans) : elles retraçent les grands moments de la vie de Fébus entre roman d’espionnage et policier. Les dessins, inspirés de l’esthétique des comics, sont signés Joseph Lacroix, dessinateur toulousain qui a travaillé pour les éditeurs américains de Diablo 3 et World of Warcraft. Véronique Lamazou-Duplan et Dominique Bidot-Germa, maîtres de conférences en histoire du Moyen Âge à l’UPPA, ont apporté leur conseil scientifique à ces bandes-dessinées, créations qui ciblent les élèves de collège.

Depuis le 1er juin 2017, le site www.febusaban.fr est ouvert, les comics ont été distribués à 8000 collégiens béarnais et sont disponibles sur le site web, dans les Espaces Culturels Leclerc du sud-ouest, l’application mobile est téléchargeable…

Après des présentations et signatures organisées en Béarn, aux châteaux de Moncade en juin, de Montaner, en juillet,

Prochain rendez-vous, le jeudi 19 octobre, à Pau, Espace culturel Leclerc Parvis 3,

en présence de Lucie Braud, Joseph Lacroix, Véronique Lamazou-Duplan, Dominique Bidot-Germa et de toute l’équipe de l’Atelier In8.

Le « petit » dans le monde vitivinicole

Colloque international
Le « petit » dans le monde vitivinicole
Université de Pau et des Pays de l’Adour – 27-29 septembre
Amphithéâtre de la Présidence

Ce colloque interdisciplinaire et international a pour objectif d’interroger la notion de « petit » dans le monde vitivinicole. Il s’agira de réfléchir à la définition et aux contours de ce concept, ainsi qu’aux différentes opportunités qu’il ouvre pour appréhender et étudier la filière vitivinicole. Il vient conclure une première étape dans un programme de recherche décennal sur « La vigne et le vin dans le Midi aquitain à la lumière d’autres territoires : histoire, cultures et patrimoines de petits vignobles » porté par le laboratoire de recherche ITEM. Ainsi, cette manifestation s’inscrit dans la continuité des séminaires tenus entre 2014 et 2016 ayant abouti à la publication des Petits vignobles : des territoires en question sous la direction de Stéphane Le Bras, paru aux PUR en 2017.

Dans une conjoncture agro-alimentaire actuelle où la mise en valeur du naturel, du sain, des circuits directs, associée à la dénonciation du gigantisme et de l’industrialisation des processus de production offrent un terrain favorable à des travaux sur ces thématiques, la problématique du « petit », recoupant ces préoccupations-là, trouve tout son sens.En réunissant ainsi plus d’une trentaine de chercheurs français et internationaux, l’intention des organisateurs de ce colloque (Laurent Jalabert, Stéphane Le Bras et Guilhem Ferrand) est de mettre en perspective la notion de « petit », de réfléchir à ses significations dans le cadre vitivinicole et de chercher à appréhender cette filière par un biais nouveau, en décentrant le regard des entrées classiques (les « grands » vignobles, les « grands » crus, les « grandes » propriétés, etc.).  Au croisement des études en sciences sociales sur les marchés, les questions de représentations, la construction des identités ou la valorisation des produits et des territoires, il sera dès lors question d’une remise à plat et d’une réinterprétation des schémas classiques d’analyses d’un secteur en constante transformation. Enfin, comme cela fut le cas lors des séminaires depuis 2014, de nombreux professionnels de la filière locale et nationale viendront éclairer les débats de leur expérience et de leurs retours. Dans ce cadre, les participants au colloque seront par ailleurs invités dans une propriété viticole en Jurançon (domaine Camin Larredya de Jean-Marc Grussaute (http://www.caminlarredya.fr/) où seront offertes une visite et une dégustation, permettant de mettre en relief les enjeux et les aboutissements d’une production dans un « petit » vignoble.

Télécharger le programme

Pour toute information : stephane.lebras@yahoo.fr

Journées de formation au Patrimoine Culturel Immatériel

Du mardi 21 au vendredi 24 février 2017
Ouvertes à tous sur inscription

Le Laboratoire ITEM de l’UPPA, l’Ethnopôle InOc Aquitaine (Opérateur régional pour l’occitan, Pôle national de recherches et de ressources en ethnologie, ONG expert PCI auprès de l’UNESCO) et la Direction générale des patrimoines du Ministère de la Culture et de la Communication, en association avec le Carnaval Biarnés, organisent des journées de formation sur le Patrimoine culturel immatériel.
Vivant et contemporain le Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) comprend, selon la convention de l’UNESCO qui lui est dédiée (2003), les pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire – ainsi que les instruments, objets, artefacts et espaces culturels qui leur sont associés – que les communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel. Ce patrimoine culturel immatériel, transmis de génération en génération, est recréé en permanence par les communautés et groupes en fonction de leur milieu, de leur interaction avec la nature et de leur histoire, et leur procure un sentiment d’identité et de continuité, contribuant ainsi à promouvoir le respect de la diversité culturelle et la créativité humaine.
Des arcanes de l’UNESCO et du Ministère de la Culture à l’enquête de terrain ; de la rédaction de fiches d’inventaires à l’élaboration d’un dossier de labellisation ; de la réalisation d’archives brutes à leur valorisation via les outils numériques (sites, réseaux sociaux) ; cette formation abordera les questions d’inventaire et de sauvegarde du PCI tant aux plans théoriques que pratiques.
Le Patrimoine culturel immatériel imposant une expertise partagée entre praticiens, chercheurs et institutions patrimoniales, cette co-construction sera mise à l’épreuve du Carnaval Biarnés qui constituera, cette année, le terrain vivant d’expérimentation de cette semaine de formation.
La formation se déroulera au siège de l’InOc Aquitaine, Château d’Este, Avenue de la Pleiade, 64140 Billère.
Ouverte à tous sur inscription : joelle.sauces@univ-pau.fr / m.larche@in-oc.org

capture

PROGRAMME

Mardi 21 février

9h00 -12h00
Introduction aux journées
Patricia Heiniger-Casteret (ITEM-UPPA)
Jean-Jacques Casteret(Directeur de l’Ethnopôle InOc Aquitaine)
« La Convention de l’Unesco pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel»
Pierre Bois (Ethnomusicologue, ancien membre de l’organe consultatif à la convention du PCI)
14h – 18h

– « Les outils nationaux et internationaux »
Sylvie Grenet-Coye (Chargée de mission pour le Patrimoine culturel immatériel et le Patrimoine Ethnologique, Ministère de la culture, Direction Générale des Patrimoines, Département du Pilotage de la Recherche et de la politique Scientifique)
– « Patrimoine culturel immatériel et expressions festives »
Laurent-Sébastien Fournier (AMU-IDEMEC)

Mercredi 22 février

9h00 -12h00
– « L’inventaire du Patrimoine culturel immatériel et ses méthodes »
Patricia Heiniger-Casteret (ITEM-UPPA)
Jean-Jacques Casteret (Directeur de l’Ethnopôle InOc Aquitaine)
– « Outils de valorisation numérique du patrimoine culturel immatériel »
Mélanie Larché (Ethnopôle InOc Aquitaine)
14h – 18h
« Monter un dossier transfrontalier d’inscription UNESCO d’une pratique au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité : le cas des feux solsticiaux dans les Pyrénées centrales »
Joan Reguant (Coordonnateur national et international de plusieurs candidatures sur le patrimoine mondial et le Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité à l’UNESCO)
– Table ronde « Gouvernance et PCI : l’exemple de Carnaval » animée par Sylvie Grenet-Coye (Direction Générale des Patrimoine) Cadres d’intervention des différentes collectivités (Association, Région, Dépt, Agglo)
Soir

-Rencontres avec :
Des bénévoles de carnaval
La troupe de théâtre
– Repérage des lieux du défilé

 Jeudi 23 février

9h00 -12h00
« L’exposition comme média de valorisation du PCI, mais quel type d’exposition ? »
Malika Boudellal (Ethno-Muséographe)
– « Soka ou comment exposer la transmission de la danse en pays basque»
Pantxoa Etxégoin (Directeur de l’Ethnopôle Institut Culturel Basque)
14h – 18h
Travaux de groupe :
– La méthodologie de l’enquête de terrain
– Les techniques de captation et de valorisation via les réseaux sociaux (Facebook, Périscope…)
– Préparation de pages Wikipédia Mathilde Lamothe, Mélanie Larché, Rémy Berdou (Docteur et Doctorants en anthropologie, ITEM-UPPA )

Soir
Mise en pratique :
Nuit de l’ours
– Conte théâtralisé « Jean de l’ours »
– Chasse à l’ours

Vendredi 24 février

9h00-12h00
Travaux de groupe :
– Traitement et classement des données
– Rédaction de fiches d’inventaire
– Choix des extraits photos, films et sons pour une intégration sur les outils de valorisation Sondaqui et PciLab
14h00-18h00
Suite des travaux de traitement des données
– Fin de rédaction des fiches
– Fin de traitements des documents audiovisuels
Conclusion des journées

 

Nouvelle Aquitaine / Amérique du Nord francophone

Patrimoines documentaires communs et analyses des cultures en mouvement : Nouvelle Aquitaine, Amérique du Nord francophone

16-19 novembre 2016

map-illustration_affiche_applatie

Adresse : Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers , Bâtiment A5 – 5, rue Théodore LEFEBVRE – TSA 21103 86073 POITIERS Cedex 9A5 – 5
Organisé par les laboratoires Mimmoc, (administrateur du colloque) et Criham, université de Poitiers en collaboration avec le Crhia, université de La Rochelle.
Avec le soutien financier de : la Région Nouvelle Aquitaine, l’Université de Poitiers, Grand Poitiers, l’Institut des Amériques, l’Association française d’études canadiennes,

En partenariat avec :
• la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, université de Poitiers,
• l’Espace Mendès France
• les Services communs de documentation des universités de Poitiers, La Rochelle et Limoges,
• la Chaire de recherche, Comue Léonard de Vinci, sur le Canada,
• l’Institut d’études acadiennes et québécoises, université de Poitiers,
• l’Ethnopôle InOc-Aquitaine
et au plan international :
• l’Institut d’études acadiennes de l’université de Moncton, Canada
• la chaire de recherche du Canada sur les migrations, les transferts et les communautés francophones, Université Saint-Boniface
• la chaire de recherche en études acadiennes et transnationales et la Chaire de recherche en études acadiennes et francophones de l’université Sainte-Anne, Canada
• le Centre franco-ontarien de folklore, Université de Sudbury, Canada
• le Centre d’études franco-terreneuviennes, Munfla, Memorial university of Newfoundland, Canada
• les Archives de folklore et d’ethnologie de l’Université Laval, Québec, Canada
• le Beaton Institute, Cape Breton University
• le “Louisiana Research Collection”, Tulane University, Louisiane
• le Centre d’études louisianaises, Université de Louisiane à Lafayette
avec le soutien de :
• le CREM (Centre de Recherche en Ethnomusicologie), CNRS, Université de Nanterre

Dans le contexte du développement des humanités numériques, on constate un renouveau des études scientifiques à partir de fonds documentaires spécifiques et de fonds d’archives écrites, sonores et visuelles, de corpus linguistiques, de collections. Cette dynamique, qui se situe souvent dans un cadre régional, s’appuie sur des techniques de numérisation de plus en plus avancées, sur des méthodes de valorisation qui rejoignent des domaines d’application dans les secteurs de la patrimonialisation, du tourisme, de la création artistique et de la participation des populations locales par la mise en place de plateformes collaboratives. L’intérêt de ce renouveau porte également sur le croisement, la réactivation et l’actualisation de connaissances en termes d’environnement, de climat, entre autres.
Dans le contexte de la francophonie internationale et des liens spécifiques développés entre la France et l’Amérique du Nord, l’étude des transferts culturels à partir de bases de données systématisées permet par ailleurs des éclairages inédits sur le fonctionnement des cultures en mouvement, notamment en contexte diasporique.
Ce colloque s’articulera sur deux volets d’activités scientifiques très complémentaires : d’une part la présentation de collections de fonds patrimoniaux et de leurs modes et politiques de valorisation (notamment en ce qui concerne les projets numériques collaboratifs et la mise en place de base de données numériques communes interopérables) ; d’autre part les analyses scientifiques menées à partir de ces fonds et qui visent à redonner une dynamique de valorisation à des ensembles patrimoniaux avec des applications au plan régional (en termes de développement local et de valorisation culturelle) ainsi que sur le plan de la compréhension interculturelle en contexte de francophonie internationale et de mondialisation.

A noter, interventions de :
  • Patricia HEINIGER-CASTERET, MCF Anthropologie, UPPA-Laboratoire ITEM, Mathilde LAMOTHE, doctorante en ethnologie, Université de Pau et des Pays de l’Adour (France) / Université Laval (Québec), « Du canot à glace sur le fleuve du Saint-Laurent au parapluie de berger des Pyrénées : les projets d’inventaires (du patrimoine culturel) immatériels et virtuels en Aquitaine et au Québec »
  • Jean-Jacques CASTÉRET, directeur PhD. de l’ethnopôle Institut Occitan Aquitaine, chercheur associé au Laboratoire ITEM (EA 3002) de l’UPPA, « Recherche à facette & Web sémantique : restituer les systèmes culturels à l’ère du Web 3.0 »
À télécharger

Alice Guerville-Ballé, à la pointe pour le patrimoine

La République des Pyrénées publie ce jeudi 02 juillet 2015 un article mettant en avant les travaux de notre doctorante, Alice Guerville-Ballé, lauréate du prix J.P. Hugot attribué dans le cadre de la chaire Histoire Cultures et Patrimoines.

20150702_090437-1

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2015/07/02/a-la-pointe-pour-le-patrimoine,1261202.php#xtatc=INT-1-[home_col_gauche_A2]

Rencontre-dédicace avec Véronique Lamazou-Duplan

À l’occasion de la parution de Signé Fébus. Comte de Foix , Prince de Béarn,  Véronique Duplan-Lamazou présentera l’ouvrage  lors d’une rencontre-dédicace le jeudi 4 décembre à 18h30 à la Librairie L’Escampette.

Librairie L’Escampette
10, rue des Cordeliers
64000 Pau
Tél. 05 59 27 83 31
librairies@lescampette.org

Febus_Flyer_A5_HD

Fête de la Science 2014, Pau, 18-19 octobre , »Mission Archéo ». A la recherche des traces du passé ».

Les 18 et 19 octobre 2014, les archéologues du laboratoire ITEM de l’UPPA, en partenariat avec l’Inrap, l’IRAA et Cap’Archéo, participeront à la 23ème édition de la Fête de la Science.

Notre « Mission Archéo ». A la recherche des traces du passé » sera proposée au Village des Sciences situé Place Clémenceau à Pau de 10h00 à 18h00.

Gratuite et conviviale, cette manifestation a pour but de mettre la science à portée de tous.

Visuel Triangle

 

Fouiller, c’est « lire un livre unique qui ne se lit qu’une fois ».

L’archéologie propose de partir en quête du passé, remonter le temps, découvrir des cultures anciennes. Mais comment cette enquête se déroule-t-elle ? Où trouve-t-on les traces du passé ? Comment faire parler les témoins des sociétés anciennes ? Qui sont les chercheurs qui mènent ces enquêtes ?

La « Mission Archéo » vous propose de découvrir le monde de la recherche archéologique à travers des expérimentations, des rencontres avec des techniciens, des professionnels ou des métiers : poteries, charbons, sédiments… Tout devient indice pour faire parler le sol, l’environnement et reconstituer les modes de vie du passé.

Venez participer à notre animation sur l’archéologie, ses méthodes, ses métiers !

Vous y trouverez :

–          Une exposition « Vous avez dit archéologie préventive ? »,

–          Une projection du film « Les experts de l’archéologie » (16 min) qui présente de façon humoristique 10 métiers de l’archéologie,

–          2 ateliers pratiques consacrés à « La fouille archéologique et l’enregistrement » et « L’étude le la céramique ».

Flyer PYrénées-atlantiquesBD