Archives par mot-clé : Pyrénées

Recrutement de 2 post-doctorants

Projet POI-PYR Fonds européens FEDER

« Inventaire du patrimoine de villégiature dans les Pyrénées »

Dans le cadre du programme de recherche européen FEDER-Programme opérationnel interrégional (POI) Pyrénées 2014-2020, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (laboratoire ITEM EA3002) entreprend la réalisation d’un inventaire du patrimoine de villégiature et thermal dans le massif Pyrénéen français, en collaboration avec les Région Occitanie-Méditerranée et Nouvelle Aquitaine, les Universités de Toulouse Jaurès et de Perpignan, l’IUT de Bayonne / laboratoire LLIUPPA (UPPA).

Pour cette opération intitulée « TCVPYR », l’Université de Pau et des Pays de l’Adour recrute par voie contractuelle 2 post doctorats pour mener une campagne d’inventaire du patrimoine culturel immatériel (PCI) lié à la villégiature et au patrimoine thermal dans les Pyrénées selon les principes de l’Inventaire général. Seules les communes de montagne, seront prises en compte.

Fiches de poste:

Chargé de mission scientifique pour un inventaire du Patrimoine culturel Immatériel pyrénéen en lien avec la villégiature

Chargé de mission scientifique inventaire /architecture du patrimoine de villégiature pyrénéen de villégiature pyrénéen

Chargé de mission scientifique inventaire /architecture du patrimoine de villégiature pyrénéen de villégiature pyrénéen

Personne à contacter pour toute information sur le projet :
L. Jalabert (Professeur d’histoire contemporaine)
Porteur du Projet CTV-FEDER – pour l’UPPA:– Mél : laurent.jalabert@univ-pau.fr

Dépôt des candidatures entre le Lundi 18 septembre 12H00 et le lundi 09/10/2017 à midi.

Pièces à fournir:
– CV complet comprenant la liste des publications et les expériences d’enseignement éventuelles
– rapport de thèse
– lettre de motivation
Dossier à transmettre par mail au format PDF uniquement à :
joelle.sauces@univ-pau.fr et laurent.jalabert@univ-pau.fr
(un exemplaire papier pourra être transmis à l’adresse suivante: J. Saucès, Laboratoire ITEM, EA 3002, Institut Claude Laugénie, Campus universitaire, Avenue du Doyen Poplawski, BP 576, 64012 Cedex Pau).

Commission de recrutement

Le recrutement se fait sur dossier. La commission de recrutement, constituée par l’équipe du TCYPYR de l’UPPA se réunira entre le 10 et le 14 octobre 2017.

La influencia de la frontera en las sociedades del sur de Europa

La influencia de la frontera en las sociedades del sur de Europa (siglos XVI-XX)

El seminario está organizado por el proyecto de investigación HAR2016-75899-P y por la Université de Pau et des Pays de l’Adour, y cuenta con la imprescindible colaboración de los proyectos HAR2013-48901-C6-5-R, HAR2013-48901-C6-6-R y HAR2015-64348-P, de las Universidades de Castilla-La Mancha, de Extremadura, Universidade do Minho y Universidad de Zaragoza.

 


PROGRAMA
JUEVES 25 de mayo 2017
9 h. El “francés” en el imaginario hispánico del Antiguo Régimen.
Drª Encarna Jarque Martínez, Universidad de Zaragoza.
9,45 h. Universos compartidos. Migraciones y mercado matrimonial en la frontera central hispano portuguesa en la Edad Moderna (s. XVI-XIX).
Dr. José Pablo Blanco Carrasco, Universidad de Extremadura.
10,30 h. Descanso
10,45 h. El laberinto pirenaico: fronteras, aduanas y legislación (siglos XVIII y XIX).
Dr. Fco. J. Alfaro Pérez, Universidad de Zaragoza.
11.30. Mesa redonda.
15,30 h. Mercado matrimonial de los inmigrantes franceses en la España de la Edad Moderna.
Dr. José Antonio Salas Auséns, Universidad de Zaragoza.
16,15 h. En los límites del oro rojo. Azafrán y población en España, Siglos XVIII-XIX.
Dr. Fco. García González, Universidad de Castilla La Mancha.
17 h. Descanso
17,15 h. La monarquía hispánica y la policía de los extranjeros en el Antiguo Régimen. Perspectivas de investigaciones.
Dr. Olivier Caporosi, Université de Pau.
17,45 h. Las fronteras del Derecho. Las presuntas bases jurídicas del proceso de castellanización de la España Moderna.
Dr. Guillermo Vicente Guerrero, Universidad de Zaragoza.

 

VIERNES 26 de mayo
9 h. Passages et frontières en Aquitaine XIX-XXIe siècle: jalons pour un programme de recherche transfrontalier.
Dr. Laurent Dornel, Université de Pau.
9,45 h. O papel económico-social das feiras e dos comerciantes de gado na região transfronteiriça do Norte de Portugal: importação, criação e exportação de gado
bovino no Noroeste português (século XIX).
Drª Margarida Durães, Universidade do Minho.
10,30 h. Descanso
10,45 h. Las relaciones entre aragoneses y bearneses durante la alcaldía de Louis Sallenave (1947-1971).
D. Javier Mur, Universidad de Zaragoza.
11,30 h. Pirineos frontera permeable. Migrantes en tránsito 1936-1945.
Dr. Diego Gaspar, Universidad de Zaragoza.
12,15 h. El exilio durante la segunda República española (1931-1936).
Dr. Roberto Ceamanos Llorens, Universidad de Zaragoza.
13 h. Mesa redonda y clausura

 

Passages et frontières en Aquitaine

Ces 2 journées d’étude marquent la première étape importante d’un projet de recherche au long cours, intitulé Passages et Frontières en Aquitaine : lieux de transit et expériences migratoires (XIXe-XXIe siècles).

Ce projet, soutenu par la Région Nouvelle-Aquitaine, associe des chercheurs universitaires, des institutions muséales et des acteurs associatifs, autour de la problématique de l’histoire et de la patrimonialisation des lieux de transit des migrants en Aquitaine.
Ces journées réuniront les membres du projet pour une première étude des sources documentaires et la définition des axes de recherche. Elles seront également l’occasion d’établir un premier bilan des recherches en cours.
Journées organisées par Laurent Dornel (Université de Pau et des Pays de l’Adour, ITEM EA 3002) : laurent.dornel@univ-pau.fr

Plus d’information

Programme

Parution « Pays pyrénéens et environnement »

Les actes du colloque « Pays pyrénéens et environnement » dont les Carnets avaient relayé l’appel viennent de paraître sous la direction de Pierre Debofle et Jean-Christophe Sanchez. Ils sont édités par la Fédération historique Midi Pyrénées et la société Ramond.

Vous y retrouverez plusieurs articles des membres d’ITEM.

Dans le chapitre occupation de l’espace, deux articles émanant du groupe de recherche POEM:

Benoît Pace et al., Les « campements de piémonts pyrénéens » de la Protohistoire à l’Antiquité: apports de Systèmes d’Informations Géographiques (SIG) et perspectives spatiales, https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01438490

Alain Campo et al., L’étude de la fréquentation romaine des grottes: nouvelles perspectives de recherche dans la partie occidentales des Pyrénées.

Histoire et archéologie, forêt et pâturages

Le Couédic et al. , Comparer et modéliser les sites, les territoires et les systèmes pastoraux pyrénéens dans la diachronie: présentation et premiers résultats du projet collaboratif DEPART. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01399071

Découvertes et représentations

Françoise Saliou-Pedegert, « Cauç » et « cauceta » ou la légitimation par nature d’un ordre social.

Viviane Delpech, Viollet-le-duc à la découverte des Pyrénées en 1833. Une science romantique.

Pour plus d’informations :

Fédération historique de Midi-Pyrénées http://archives.haute-garonne.fr/histoire_patrimoine/associations/federation/fhmp_adherent.html#top

Image de couverture: « Bagnères-de-Bigorre et la Vallée de Campan, lithographie de Oliver William, 1ère moitié du XIXe siècle »

Des familles aristocratiques de part et d’autre des Pyrénées

Journée d’étude « Des familles aristocratiques de part et d’autre des Pyrénées : archives et objets.
Armagnac, Foix-Béarn, Albret, Navarre (XIIIe-XVIe siècle) »
Vendredi 3 février 2017, de 9h à 12h et de 14h à 17h,
Château de Pau, salle des conférences

 

Cette rencontre est organisée dans le cadre des séminaires transversaux du Master Histoire Civilisations Patrimoines de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour et du laboratoire ITEM (EA 3002).

capture-3

Les chercheurs invités (universitaires, archivistes-paléographes, conservateurs) croiseront leurs approches pour faire connaître les recherches récentes ou en cours sur les familles aristocratiques, princières, royales du sud-ouest français et du nord de la péninsule ibérique. La matinée explorera le nécessaire retour aux sources à l’aune des renouvellements des problématiques : union des Foix-Béarn, recherches nouvelles sur les Albret entre XIVe et XVe siècles, sur la comptabilité des Armagnac. L’après-midi sera dédié à la Navarre du XIVe au XVIe siècle, à ses princes et à ses rois, aux trésors d’archives et aux objets précieux. En avant-première, seront par exemple présentées par les collègues navarraises l’édition du dernier grand cartulaire des rois de Navarre (début du XVe siècle) ou les réflexions des commissaires qui préparent la prochaine exposition du Musée national du Château de Pau sur les arts précieux à la cour de Navarre au XVIe siècle. La journée se conclura par une table-ronde sur un nouveau programme de recherche d’envergure, porté par l’UPPA, sur les actes royaux navarrais rédigés entre 1484 (accession de la famille d’Albret au trône de Navarre) et 1594 (accession d’Henri de Navarre au trône de France sous le nom d’Henri IV).

armoiries

Seront ainsi mises en lumière des connaissances renouvelées sur les réseaux, les pouvoirs, les patrimoines (patrimoines matériels mais aussi écrits ou artistiques) de ces grandes familles aristocratiques de part et d’autre des Pyrénées à la fin du Moyen Âge et à la Renaissance.

sceau

Journée d’étude organisée par Véronique Lamazou-Duplan, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, le Master HCP de l’UPPA, le laboratoire ITEM (EA 3002), en partenariat avec le Musée national du château de Pau.

Accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles.

 

Programme :
Matinée
9h Véronique LAMAZOUDUPLAN (Université de Pau et des Pays de l’Adour) Accueil et introduction à la journée d’étude.
Familles et pouvoirs dans le sud-ouest français au Moyen Âge. Retour aux sources
Modératrice et discutante :
Anne GOULET (Archives départementales de la Haute-Garonne)
9h15 Dominique BIDOT-GERMA (Université de Pau et des Pays de l’Adour), L’union de Foix et du Béarn en 1290.
9h45 Pierre COURROUX (Université de Picardie Jules Verne), Les Albret et les comtes de Foix-Béarn à la fin du Moyen Âge (1359- 1484).
10h15Pause
10h30 Guilhem FERRAND (Université de Pau et des Pays de l’Adour), La comptabilité des comtes d’Armagnac à la fin du Moyen
Âge.
11h Discussion

Après-midi

La Navarre, princes et rois, trésors d’archives, objets précieux
Modérateur et discutant :
Philippe CHAREYRE (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
14h Philippe CHARON (Archives départementales de Loire- Atlantique), L’exercice du pouvoir par Louis de Navarre, lieutenant
du royaume (1356 et 1361).
14h30 Eloísa RAMÍREZ VAQUERO (Universidad Publica de Navarra) et Susana HERREROS LOPETEGUI (Patrimonio documental, Communidad foral de Navarra), El Cartulario Magno: el patrimonio regio a examen.
15h Pause
15h15 Paul MIRONNEAU, Isabelle PÉBAY-CLOTTES, Claude MENGÈSMIRONNEAU (Musée national du Château de Pau), Itinéraires, itinérances, héritages : richesses d’arts précieux de la cour de Navarre au XVIe siècle.
15h45 Discussion et table-ronde conclusive avec Dénes HARAI (Université de Pau et des Pays de l’Adour) autour du nouveau programme de recherche ANR ACRONAVARRE

 

je-3-fevrier-2017_reseauxpouvoirs_def_web

Soutenance de thèse: Vanessa Rodrigues

AVIS de soutenance de Thèse

—-

Madame Vanessa RODRIGUES

 

Soutiendra sa thèse en Histoire, Histoire de l’Art et Archéologie

le 16 décembre 2016 à 14h00  à l’UFR LLSHSSalle du Conseil
Directeurs de thèse :
Monsieur François RECHIN
Madame Hélène LE MEAUX
Laboratoire :ITEM 
Sujet de la thèse :
  « Parures et échanges au premier âge du Fer, des Pyrénées à l’Atlantique (VIIIe-Ve siècles av. J.C.) »

Parution « Estives d’Ossau. 7000 ans de pastoralisme dans les Pyrénées »

La montagne a une histoire, des chercheurs la racontent

L’histoire du pastoralisme a longtemps été considérée comme immuable depuis des millénaires. Pourtant, les recherches initiées depuis une trentaine d’années remettent en question l’apparente stabilité des pratiques pastorales dans les Pyrénées. Pour cela, il faut reconstituer l’environnement des temps passés, chercher les traces archéologiques fugaces laissées par les bergers et leurs troupeaux, débusquer les témoignages des humbles face aux puissants dans les archives et les récits…
Dans les Pyrénées béarnaises, la vallée d’Ossau – dominée par le pic du Midi auquel elle a donné son nom – est l’une des plus connues de la partie occidentale du massif. L’activité pastorale y est toujours vivace mais sa longue histoire demandait à être décryptée. Pour écrire les 7 000 ans d’évolution des estives et du pastoralisme en Ossau, une approche pluridisciplinaire était nécessaire. Les observations croisées de différents chercheurs permettent de dévoiler progressivement l’histoire, ou plutôt les histoires, des multiples aspects de la vie pastorale sur la longue durée.
Troupeaux, herbages, forêts, cabanes, fromages, mais aussi terres communes ou droits d’usage, partages territoriaux et pratiques de l’espace, relations entre estives et piémonts sont analysés à la lumière de nouvelles sources et de nouveaux regards.

Éditeur: Le Pas d’Oiseau

ISBN : 978-2-917971-60-4 – 280 pages, couleur, 27 x 27 – 32 €

Quelques pages:

Feux et fleurs du Jurançon – juin 2016

L’été 2016 à Lacommande est sous le signe du feu et des fleurs. Inauguré à l’occasion de la Saint-Jean, l’Espitau-commanderie et la Maison des Vins du Juraçon déclinent ce thème par un programme d’animations pour tous durant le vendredi 24 et le samedi 25 juin et tout l’été avec l’exposition “Feux et Fleurs du Jurançon” de Jean-Paul Falguières et Pierre-Emmanuel MICHEL.

Lacommande - Fleurs & Feux-Programme-1
Lacommande – Fleurs & Feux, 2016

Vendredi 24 Juin

18 h 00 “Les Feux de la St-Jean”
conférence par Mathilde Lamothe, doctorante en ethnologie,
en cotutelle entre l’Université de Pau et des Pays de l’Adour et l’Université Laval (Québec, Canada). Ses travaux portent sur les patrimoines immatériels et les processus de patrimonialisation de pratiques sportives, rituelles ou festives en Gascogne.
Les feux de la Saint-Jean se retrouvent largement dans les travaux
des folkloristes de la fin du XIXe – début du XXe siècle mais sont relativement délaissés par les ethnologues actuels. Cette pratique rituelle calendaire perdure, quoique désormais concurrencée par la fête de la musique. Dans les Pyrénées gasconnes, l’Andorre, l’Espagne, les feux ou “brandons”»restent des pratiques vivantes inscrites depuis peu dans le patrimoine culturel immatériel
de l’Unesco.
Salle de conférence du 2e étage de l’Espitau-commanderie.

 

Samedi 25 Juin

14 h 30-15 h 30 “Vin, vignes et vignerons pendant la Grande Guerre”
conférence par Stéphane Le Bras, Maître de conférences
à l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand. Spécialiste d’histoire viticole, d’histoire du commerce, des questions de ravitaillement et de consommation pendant les conflits.
Comment, dans une région où la vigne et ses productions jouent un rôle non-négligeable, les Béarnais doivent s’adapter aux conditions de la guerre : réquisitions, manque de main-d’oeuvre, lutte contre l’alcoolisme, éloignement des proches, etc.
Salle de conférence du 2e étage de l’Espitau-commanderie.

Lacommande – Fleurs & Feux-Programme

Séminaire « Les contrebandes à l’époque moderne (XVI-XVIIIe.s.) »

Le prochain Séminaire Frontières du Master CAS (M2) sur le thème:
« Les contrebandes à l’époque moderne (XVI-XVIIIe siècles) »
(Coord. O. Caporossi)
aura lieu le jeudi 19 février 2016 de 9h30 à 16h00 en salle Chadefaud à l’Institut Claude Laugénie, à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.
Contrebandiers des laines et des sucres, trafiquants de monnaie et de chevaux, passeurs de métaux précieux et de tabacs, tous représentent l’une des principales figures sociales de la frontière pyrénéenne à l’époque moderne. La contrebande constitua l’une des réalités des échanges franco-espagnols, réalité qui dépassait de loin le simple cadre pyrénéen et touchait le commerce atlantique des colonies espagnoles d’Amérique. Reconstituer leurs parcours, leurs réseaux, l’économie illicite, parfois clandestine, que les contrebandiers avaient su bâtir, conduit l’historien à examiner les sources historiques les plus diverses : judiciaires, fiscales et administratives.
Les contrebandes

 

Couverture: lithographie, Edouard Pingret, 1834, Bibliothèque municipale de Toulouse, URL : http://numerique.bibliotheque.toulouse.fr/ark:/74899/B315556101_A_PINGRET_017

« Viollet-le-Duc, à la découverte des Pyrénées en 1833 »

La Société des Sciences des Lettres et Arts de Pau et du Béarn
a le plaisir de vous inviter à la conférence de
Viviane DELPECH
docteur en histoire de l’art
Université de Pau et des Pays de l’Adour/Société d’Études Basques
« Viollet-le-Duc à la découverte des Pyrénées en 1833 »
le samedi 5 mars à 11 heures
à l’auditorium de la médiathèque André-Labarrère,
place Marguerite Laborde à Pau

Affiche conf. V. Delpech

Leader charismatique du mouvement néogothique et restaurateur de nombreux édifices médiévaux au XIXe siècle, Viollet-le-Duc se distingua de ses confrères par sa formation anti académique. Issu d’un milieu engagé dans la réhabilitation du patrimoine médiéval, il fut rapidement sensibilisé à la vogue élitiste du voyage pittoresque invitant à découvrir les confins de la France à travers ses paysages, son architecture et ses populations rurales. Encouragé par son père et son oncle, il prit la route des Pyrénées, en 1833, dans le but de découvrir une altérité proche, incarnée par une nature dépaysante et des identités locales fortes souvent bien étrangères à celle, mondaine, de la capitale. Ce voyage de plusieurs mois donna lieu à plus d’une centaine de représentations paysagères, depuis le Pays basque jusqu’à la frontière aragonaise, complétées, dans son journal, par les descriptions pittoresques de la population locale. Ces oeuvres richissimes proposent un apport notable en termes de géographie historique et d’histoire de l’art. Dressant un état des lieux de l’environnement pyrénéen en 1833, elles dévoilent la vision ambiguë du jeune Viollet-le-Duc à propos du paysage, mu, comme son époque, entre scientisme et le romantisme.

Couverture: Cauterets, cascade au dessus du pont d’Espagne, Viollet-le-Duc, aquarelle, 1833. Conservé à Charenton-le-Pont, Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine. ©Ministère de la Culture – Médiathèque du Patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais / image Médiathèque du Patrimoine

Interaction homme-environnement en montagne

Séminaire thématique M1 CAS

Interactions homme-environnement dans l’espace montagnard : entre traces et pratiques

3-4 décembre 2015

UPPA, Institut Claude Laugénie, salle Chadefaud

     Depuis une trentaine d’année, l’étude des pratiques et des traces laissées par l’homme en milieu montagnard est un domaine de recherche particulièrement dynamique, laboratoire privilégié d’une réflexion scientifique ouverte et pluridisciplinaire. Comme un revers à l’image d’Épinal qui associe à la montagne les notions de frontières ou d’espace clôt et intemporel, les recherches dans ce domaine n’ont de cesse d’illustrer la richesse d’une réflexion nourrie de champs disciplinaires différents (archéologie, anthropologie, histoire, sciences de l’environnement, géographie). L’université de Pau s’est inscrite dans ce mouvement dès 1990 avec l’organisation d’un colloque sur la montagne dans l’Antiquité (Fabre, 1992) et continue d’investir ce domaine d’étude par son implication dans des réseaux et programmes de recherche sur l’espace montagnard (projets DEPART, POEM et archéologie en Soule). L’interrogation anthropologie de ces mêmes espaces dans la même décennie s’est en premier lieu orientée sur la maitrise de l’eau en vallée du Saison puis sur l’interaction maison pyrénéenne – construction des paysages. Elle se poursuit aujourd’hui autour du patrimoine culturel immatériel et plus particulièrement sur les usages et savoir-faire inscrits dans les pratiques humaines, culturelles, sociales et professionnelles. Riches de cette tradition et désirant offrir aux étudiants un aperçu d’un domaine de recherche en profond renouvellement, nous organisons une journée d’étude proposée aux étudiants de master 1 -Culture, Arts et Sociétés- autour de l’actualité de la recherche dans le domaine de l’étude des espaces montagnards.

Programmefeu

9h Patricia Heiniger-Castéret, (MCF en Anthropologie): Halhars – Haros – Brandons et Falles dans les Pyrénées centrales

10h Remy Berdou, (Doctorant Anthropologie de l’Environnement. ITEM / UPPA): Le pastoralisme en vallée d’Ossau: contexte d’une recherche sur la gestion des terres collectives

11h Dominique Cunchinabe, (Doctorant en Anthropologie . ITEM / UPPA): « Ça c’est sali… »

14h Mélanie le Couédic, (Ingénieur de recherche, ITEM/UPPA): Approche statistique et spatiale de l’occupation pastorale en archéologie. Approche comparée sur deux estives

Alain Champagne (MCF archéologie, ITEM, UPPA): Constitution d’une base de données « archives de familles » en montagne

15h David Garcia Casas, (Doctorant invité ITEM, Université Autonome de Barcelone): L’archéologie dans le Parc National d’Aigüestortes (Lérida, Espagne). Une étude du pastoralisme dans la longue durée

16h Thomas Contamine, (Doctorant histoire ancienne. IRAA / UPPA): L’agropastoralisme dans sa relation à l’espace: éléments de réflexion autour des montagnes de Grèce du Nord

« De dauna à bergère », 12 décembre 2015

L’Écomusée de la vallée d’Aspe, dans le cadre du label Pays d’art et d’histoire des Pyrénées béarnaises, propose une journée d’études le samedi 12 décembre à Oloron-Sainte-Marie :

« De dauna à bergère »
De la place de la femmes en milieu rural à l’affirmation de la bergère dans les Pyrénées

affiche de dauna a bergere (1)
Villa du Pays d’art et d’histoire
La Confluence – Rue de l’Intendant d’Etigny
64400 Oloron Sainte-Marie
Renseignements : 05.64.19.00.10 ou ciap@piemont-oloronais.fr

Rando-archéo sur le cirque d’Anéou

Le circuit découverte de l’estive d’Anéou (Laruns, 64) était proposé le 20 juin 2015, dans le cadre des journées nationales de l’archéologie.
Cette balade de 6 km a permis de faire découvrir quelques uns des nombreux sites pastoraux d’altitude retrouvés sur l’estive d’Anéou (cabanes et enclos), datés de la Protohistoire aux époques récentes grâce à plusieurs campagnes de prospections et de sondages (cf. bibliographie ci-dessous). Voici la carte de l’itinéraire avec les étapes de la visite:

 

Profil altimétrique

La visite en images :

Photographies : Cacau de Paula et Rémi Calvier

Bibliographie

Ces rapports d’opération et articles seront complétés par des ouvrages en cours de publication (thèse et ouvrage collectif).

  • Articles :

Rendu, Christine, Didier Galop, Carine Calastrenc, Mélanie Le Couédic, Damien Rius, et Marie-Claude Bal. 2013. « Montagnes et campagnes d’Oloron dans la longue durée. Premiers résultats d’un programme interdisciplinaire ». In D’Iluro à Oloron-Sainte-Marie. Un millénaire d’histoire, Dany Barraud et François Réchin (dir.), pp. 37-68. Suppléments d’Aquitania. lien academia

Mélanie Le Couédic, 2012, « Modéliser les pratiques pastorales d’altitude dans la longue durée », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Systèmes, Modélisation, Géostatistiques, document 590, mis en ligne le 09 février 2012. http://cybergeo.revues.org/25123

  • Rapports :

Carine Calastrenc, Christine Rendu. « Archéologie pastorale en vallée d’Ossau. Prospections », Campagne 2004. http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00692381/document

Calastrenc, Carine.. « Archéologie pastorale en vallée d’Ossau Campagne 2005, sondages ». http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00692387/document

Christine Rendu, Carine Calastrenc, Mélanie Le Couédic. « Archéologie pastorale en vallée d’Ossau, rapport final d’opération, campagne 2006, sondages et prospections ». https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00964699/document

Christine Rendu, Carine Calastrenc, Mélanie Le Couédic, Olivier Barge, Marie-Claude Bal. « Archéologie pastorale en vallée d’Ossau – Atelier 2 du PCR « Dynamiques sociales, spatiales et environnementales dans les Pyrénées centrales » – Rapport de sondages archéologiques et prospections – Campagne 2007 ». https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00692396/document

Carine Calastrenc, Christine Rendu.« Archéologie pastorale en vallée d’Ossau – Atelier 2 du PCR « Dynamiques sociales, spatiales et environnementales dans les Pyrénées centrales » Fouilles archéologiques – Campagne 2009. 2010 ». https://halshs.archives-ouvertes.fr/hal-00692398/document

Journées Nationales de l’Archéologie 2015

indexLes Journées nationales de l’Archéologie, organisées par le ministère de la Culture et de la Communication et coordonnées par l’Inrap, ont pour ambition de sensibiliser les publics les plus divers à l’archéologie, à ses enjeux, à ses métiers, à ses méthodes et à ses lieux.

L’Université de Pau et des Pays de l’Adour, par le biais des laboratoires ITEM et IRAA, participe à cette 6e édition des JNA, qui se déroulera les 19, 20 et 21 juin 2015. Toutes les manifestations proposées sont gratuites et ouvertes au grand public.

PAU

MEDIATHEQUE ANDRE LABARRERE, PLACE MARGUERITE LABORDE

Du 15 au 20 juin – Journée continue
2ème étage

Exposition
– « Vous avez dit archéologie préventive ? »
– « A 65 : Archéologie sur l’autoroute de Gascogne »
– Travaux archéologiques menés par les étudiants et doctorants des laboratoires ITEM et IRAA de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

Projection de films

« Les experts de l’archéologie »
Réalisation : Joris Clerté; Marc Chevalier; Pierre-Emmanuel Lyet. Durée : 16 min.
Les Experts de l’archéologie : 10 métiers de l’archéologie expliqués avec humour, dans ces films d’animation au style alerte et percutant : l’archéologue, le topographe, le céramologue (étude des tessons de céramique permettant la caractérisation et la datation des sites), l’anthropologue (étude des restes humains permettant la détermination du sexe, de l’âge et des maladies affectant le squelette), le palynologue (étude des pollens fossiles permettant de reconstituer le couvert végétal et le paysage), le géomorphologue (appréhension de l’évolution du paysage par l’étude géologique du site), le tracéologue (étude des traces laissées sur les outils pour en déterminer la fonction), l’anthracologue (étude des charbons de bois permettant l’identification des essences, du couvert forestier et des pratiques artisanales).

« L’archéologie préventive en questions »

Réalisation : Raphaël Licandro Durée : 13 min.

Qu’est-ce que l’archéologie préventive? Pourquoi fouiller? Comment fouiller? Que se passe-t-il après les fouilles? Autant de questions parmi d’autres, suscitées par ces chantiers rencontrés en centre ville ou en pleine campagne, au gré des projets liés à l’aménagement du territoire. Les réponses apportées par Isabelle Catteddu, archéologue à l’Inrap, sont illustrées par plusieurs années de tournage sur une grande variété de sites archéologiques.

 Vendredi 19 juin – 12h30 / 13h30
2ème étage

Café Archéo : « Archéologie programmée et archéologie préventive: une archéologie à deux vitesses ? » (Benoît Pace et Giuseppe Indino, doctorants du laboratoire ITEM).
Rendue nécessaire par le développement inexorable de notre société, l’archéologie dite « préventive » est apparue en 2001 avec la création de l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP).
Elle se distingue aujourd’hui de l’archéologie dite « programmée » dont les objectifs répondent à des préoccupations différentes. En effet, l’archéologie « programmée » n’est pas soumise à l’urgence et peut donc être pratiquée sur le long terme.
Toutes deux participent cependant à un même objectif : celui d’une meilleure connaissance de notre passé, de son étude à la diffusion des résultats.
Quelles sont alors les différences qui les opposent et qu’ont-elles en commun ? Comment fonctionne cette archéologie à deux vitesses ?

Samedi 20 juin – 16h30
Salle Interludes

Conférence : « L’Archéologie préventive et le développement du territoire » (Nadine Béague, archéologue, Inrap).
L’archéologie préventive découle de la destruction du patrimoine par l’aménagement du territoire. Les deux sont donc intimement liés, d’où la nécessité de préserver l’équilibre entre le développement économique d’une part et la sauvegarde du patrimoine archéologique d’autre part. A partir d’une analyse rétrospective de l’activité de l’Inrap – depuis 2008 environ, on peut aborder les effets de la crise sur le développement des territoires et par contrecoup sur la recherche archéologique en termes d’activité de fouille, de types de sites abordés, d’accroissement des connaissances et de valorisation du patrimoine. La crise économique a-t-elle eu un effet sur notre activité archéologique ?
L’archéologie en France est un service public structuré qui fonctionne sur un maillage territorial associant les acteurs de la culture des collectivités, des universités et de la recherche programmée et préventive.

CIRQUE D’ANEOU, LARUNS

Samedi 20 juin

Circuit découverte :
Cette visite consistera à découvrir quelques uns des nombreux sites pastoraux d’altitude retrouvés sur l’estive d’Anéou (cabanes et enclos), datés de la Protohistoire aux époques récentes grâce à plusieurs campagnes de prospections et de sondages.
Elle est proposée par Mélanie Le Couédic (Université de Pau et des Pays de l’Adour, ITEM).
Prévoir des chaussures de randonnée et un pique-nique pour la fin de la visite si vous le souhaitez.
Rendez-vous au parking en épi avant le col du Pourtalet à 10h.
Maximum 20 personnes, Réservation souhaitée au 05 40 17 52 21 ou par mail à l’adresse joelle.sauces@univ-pau.fr

370_1404_vignette_Presentation2SALIES-DE-BEARN

Vendredi 19 juin

Journée dédiée aux scolaires : ateliers, visites et explication sur site d’un four de saunier, le four de Mosqueros.

Samedi 20 juin – 18h00
Salon bleu de la Salle Jean Monet, Rue Du Maréchal Leclerc.

Conférence : «  Archéologie du sel dans les Pyrénées. Les sites d’exploitation de Salies-du Salat (31) et Salies-de-Béarn (64) ». (Jean-François Chopin et Marina Morlaas).

L’archéologie du sel dans les Pyrénées est principalement connue au travers des sites de Salies-de-Béarn dans les Pyrénées-Atlantiques et Salies-du-Salat en Haute-Garonne.

A Salies-du-Salat, la fouille archéologique du Collège des Trois Vallées, menée par l’AFAN sous la direction de J-F. Chopin en 2000, permet d’aborder l’histoire de La Fontaine Salée dont l’exploitation a été dévolue tour à tour à la production du sel et au thermalisme.

La source salée de Salies-du-Salat a fixé l’occupation humaine dès le début de la Protohistoire. Cette période est représentée par un vaste dépôt de récipients céramiques brisés, une structure de combustion (de type fourneau) et des fosses étanchéifiées à l’aide d’argile crue (réceptacles de la saumure). Le sel a été fabriqué selon une technique de production ignifère qui a duré jusqu’au Premier âge du Fer, voire jusqu’à la romanisation. Le Haut Empire semble en effet marquer un arrêt de la production salicole au profit d’une exploitation à vocation thermale, particulièrement prisée par les romains. La fabrication du sel reprend au haut Moyen Âge et se poursuit jusqu’au XIIe. Des structures de chauffe auxquelles sont associées des coulées de métal plombifère tendent à accréditer l’hypothèse d’une évaporation de la saumure à l’aide de poêles, comme c’était alors l’usage en milieu continental, notamment à Salies-de-Béarn. Les textes attestent de la production du sel à l’emplacement de La Fontaine Salée de Salies-du-Salat jusque dans le courant de l’Epoque moderne. Faute de rentabilité, la production tombe progressivement en désuétude. Au début du XIXe siècle, la fontaine est toujours exploitée mais uniquement dans le cadre d’activités thermales sous la forme d’un petit établissement qui sera désaffecté dans le courant de la seconde moitié du XXe siècle. Depuis la fin du XIXe siècle, l’Hôpital de la Fontaine Salée, centre de rééducation fonctionnelle des Hôpitaux de Toulouse situé à 100 m de l’antique site de La Fontaine Salée, ainsi que des thermes monumentaux aménagés au début du XXe siècle continuent d’exploiter le sel gemme au moyen de forages mécaniques.

Dimanche 21 juin – 19h00

Visite des rues médiévales de Salies-de-Béarn : 19h départ du musée du sel, rue des Puits-Salants.
Clôture par un apéritif place de la Mude.

ABBAYE CISTERCIENNE DE L’ ESCALADIEU

65130 BONNEMAZON

Dimanche 21 juin – 14h30-18h00

Conférence : le vin gallo-romain dans le piémont occidental des Pyrénées (François Réchin, professeur des universités)

Présentation et dégustation de vin vinifié d’après les recettes antiques d’Apicius

Vidéos sur l’épopée du vin, en partenariat avec l’INRAP.

 

 

LOGO INRAP GRAND   LogoUPPAcouleurRVB

 

      logoITEMbold_tailleminiRVB                 index

 

En partenariat avec :identité réseau simle

 Musée du Sel de Salies de Béarn

Association des Amis du Vieux Salies

Journée d’étude « Leçon d’éducation physique, lendits et sport scolaire en images dans les Basses Pyrénées autour des années 1950 »

MERCREDI 20 MAI 2015
ESPE d’Aquitaine site de Pau – Amphithéâtre
14 h – 18 h

A partir de films récemment numérisés, nous vous invitons à retrouver le temps où les écoliers du département troquaient galoches et pèlerines pour shorts et espadrilles afin de comprendre comment l’éducation physique et le sport scolaire ont pu se développer dans le département des Basses-Pyrénées au sortir de la deuxième guerre mondiale.

Cette demi-journée d’étude proposera donc des regards croisés d’historiens autour de plusieurs questions : quels sont les hommes qui ont porté ce projet du développement de l’éducation physique dans le département des Basses-Pyrénées dans les années 1950 ? Sur quelles structures se sont-ils appuyés ? Comment l’héritage de Philippe Tissié, inventeur des lendits, a-t’il joué ? Quelle(s) gymnastique(s) et quelles « techniques du corps » ont été privilégiées ? Comment le sport a-t’il été introduit à l’école ?

A l’initiative de Michel Syndique, passionné d’histoire et d’éducation, les archives de Pierre Barets, professeur d’éducation physique à l’Ecole Normale d’Instituteurs de Lescar, ont été sauvegardées, classées et numérisées. Ce « fonds Barets », dont la partie pédagogique est en cours de versement au centre Félix Pécaut de l’ESPE, est composé d’archives papier, mais aussi de reportages réalisés par René Pérony, cinéaste palois. Celui-ci a filmé des leçons d’éducation physique, des séances de sport organisées par l’USEP les jeudis après-midi et les fameux lendits, grands rassemblements sportifs scolaires qui se déroulaient dans tout le département.

Télécharger le programme de la journée