Archives par mot-clé : méthodologie

Modélisation conceptuelle et bases de données

Modélisation conceptuelle et élaboration de bases de données à référence spatiale en archéologie et en histoire

 

Argumentaire

Suite à l’ANF Mosaïque à Bibracte[1], plusieurs personnes ont évoqué l’idée de reconduire un séminaire ou atelier de travail sur la modélisation des données en amont des analyses spatiales. En effet, nous travaillons avec les SIG (Systèmes d’Information Géographique) et réalisons des analyses spatiales mais rarement nous accédons aux modèles des données sous-jacents ainsi qu’à la réflexion conceptuelle et théorique derrière toute base de données spatiale.

Traditionnellement, les chercheurs se sont fondés exclusivement sur une description thématique des objets étudiés pour décrire les phénomènes étudiés. Les chercheurs en sciences humaines utilisent désormais couramment les SIG pour modéliser les différentes problématiques (réseaux de transports, peuplement, ressources, etc.), mais malgré cela, peu sont ceux qui montrent les processus à l’œuvre derrière les modèles finaux, c’est-à-dire les modèles conceptuels des données.

Ainsi, à la suite de deux séminaires ISA[2] (Dijon 2006, Tours 2008) et de la formation de Bibracte, nous proposons une manifestation centrée sur la modélisation conceptuelle et la mise en œuvre des bases de données. L’objectif est non seulement de présenter et discuter des modèles créés par les chercheurs et jeunes chercheurs mais aussi de promouvoir les échanges entre chercheurs et étudiants.

Afin de rendre cette manifestation la plus complète possible, nous proposons une journée de présentation couplée à une matinée d’atelier pratique. L’un de point fort de cette manifestation est son caractère transfrontalier (Espagne-France) et la participation de différents niveaux de formation (étudiants de master, doctorants, chercheurs) ce qui permettra d’enrichir encore plus les échanges. Plutôt focalisée sur l’archéologie et l’histoire, elle est aussi ouverte autres disciplines (anthropologie, géographie, histoire de l’art) car ces méthodologies novatrices peuvent leur permettre un meilleur traitement de leurs données. Cette rencontre permettra autant aux chercheurs qu’aux étudiants échanger des méthodologies, des idées et d’approfondir sur un sujet d’actualité : la mise en œuvre de modèles conceptuels et de bases des données pour la recherche dans les humanités.

[1] Réalisée en octobre 2016. Voir: https://anf2016mosaique.sciencesconf.org/

[2] Notamment, sur le même thème, Dijon 2006 (http://isa.univ-tours.fr/spip.php?article146&from=69) et Tours 2008 (http://isa.univ-tours.fr/spip.php?article150&from=68)


Journée d’étude – atelier du réseau ISA, Information Spatiale et Archéologie

8 h 30 Accueil
9 h Présentation : Mélanie Le Couédic et Leticia Tobalina
9 h 30 Dynamiques de peuplement dans l’Antiquité Tardive entre l’Èbre moyen et les Pyrénées : une proposition de base de données spatiale dans un contexte d’hétérogénéité des données, Leticia Tobalina Pulido (Doctorante ITEM, Université de Pau et des pays de l’Adour/ UNAV)
10 h Organisation et usages des espaces dans les Pyrénées occidentales durant la période gallo-romaines : construction d’une modélisation des sociétés antiques dans la province d’Aquitaine méridionale, Benoît Pace (Doctorant ITEM, Université de Pau et des pays de l’Adour),
10 h 30 Pause-café
11 h Peuplement et terroirs du haut Moyen Âge de part et d’autre des Pyrénées : présentation d’une base de données comparative en construction, Noémie Luault (Doctorante TRACES, UMR 5608, Université de Toulouse – Jean Jaurès),
11 h 30 Modéliser les dynamiques d’occupation du sol dans la vallée supérieure de la Seille (57), Bastien Gouhier (Doctorant, LAT-CITERES, UMR 7324, Université François Rabelais de Tours)
12 h Discussion
12 h 30 buffet offert par le programme EXTRA/ITEM
14 h Du modèle conceptuel ethnoarchéologique de l’estive Anéou à la base « DEPART » (Dynamiques des Espaces Pyrénéens d’Altitude), Mélanie Le Couédic (ingénieur, ITEM, Université de Pau et des pays de l’Adour)
14 h 30 Modelización de los datos arqueológicos de superficie: La Base de datos espacial d’Aigüestortes – Ordino, Joan Nunes, Guillem Salvador, Ermengol Gassiot et David Garcia (Université autonome de Barcelone)
15 h Propositions méthodologiques pour contribuer à la détermination de la fonction des structures pastorales archéologiques de montagne, Roxanne Cesarini (Master 2, Université de Franche-Comté), Laure Nuninger (chercheur, chrono-environnement, UMR 6249, Université de Franche-Comté)
15 h 30 Constitution d’un SIG pour l’étude du patrimoine archéologique en milieu forestier (Loir-et-Cher), Aude Crozet (Doctorante, LAT-CITERES, UMR 7324, Université François Rabelais de Tours)
16 h Discussion
16 h 30 Pause-Café
17 h Modélisation de données descriptives et spatiales sur les silex pour des projets de recherche collectifs en préhistoire. L’expérience en cours de plusieurs réseaux de lithothèques, Christophe Tuffery (INRAP), Paul Fernandes, Vincent Delvigne, André Morala, Geneviève Pinçon, Stéphane Konik
17 h 30 Aplicaciones del Modelo de Referencia Abstracto del Patrimonio Cultural (CHARM) en Arqueología, César Gonzalez (INCIPIT-CSIC)
18 h Discussion et Conclusions
Vendredi 1er décembre – Salle de séminaire du Restaurant Inter-administratif, Pau
8 h 30 accueil des participants
9 h-12 h 30 atelier CHARM/ travail en petits groupes sur les modèles conceptuels
12 h 30 repas offert par le programme EXTRA/ITEM

 

En savoir plus :

http://www.charminfo.org/

Appel à communication: Modélisation des données

Dans le cadre du réseau ISA (Information Spatiale et Archéologie),  un séminaire-atelier intitulé

« Modélisation et élaboration conceptuelle de bases de données spatiales en archéologie et en histoire »

aura lieu les 30 novembre et 1er décembre 2017 à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, avec une journée de présentations et débats le 30 et un atelier pratique le 1er.

L’inscription est gratuite mais obligatoire. Les jeunes chercheurs sont bienvenus ainsi que les chercheurs confirmés. Les repas de midi seront pris en charge.

Argumentaire:

Suite à l’ANF Mosaïque à Bibracte[1], plusieurs personnes ont évoqué l’idée de reconduire un séminaire ou atelier de travail sur la modélisation des données en amont des analyses spatiales. En effet, nous travaillons avec les SIG (Systèmes d’Information Géographique) et réalisons des analyses spatiales mais rarement nous accédons aux modèles des données sous-jacents ainsi qu’à la réflexion conceptuelle et théorique derrière toute base de données spatiale.

Traditionnellement, les chercheurs se sont fondés exclusivement sur une description thématique des objets étudiés pour décrire les phénomènes étudiés. Les chercheurs en sciences humaines utilisent désormais couramment les SIG pour modéliser les différentes problématiques (réseaux de transports, peuplement, ressources, etc.), mais malgré cela, peu sont ceux qui montrent les processus à l’œuvre derrière les modèles finaux, c’est-à-dire les modèles conceptuels des données.

Ainsi, à la suite de deux séminaires ISA[2] (Dijon 2006, Tours 2008) et de la formation de Bibracte, nous proposons une manifestation centrée sur la modélisation conceptuelle et la mise en œuvre des bases de données. L’objectif est non seulement de présenter et discuter des modèles créés par les chercheurs et jeunes chercheurs mais aussi de promouvoir les échanges entre chercheurs et étudiants.

Afin de rendre cette manifestation la plus complète possible, nous proposons une journée de présentation couplée à une matinée d’atelier pratique. L’un de point fort de cette manifestation est son caractère transfrontalier (Espagne-France) et la participation de différents niveaux de formation (étudiants de master, doctorants, chercheurs) ce qui permettra d’enrichir encore plus les échanges. Plutôt focalisée sur l’archéologie et l’histoire, elle est aussi ouverte autres disciplines (anthropologie, géographie, histoire de l’art) car ces méthodologies novatrices peuvent leur permettre un meilleur traitement de leurs données. Cette rencontre permettra autant aux chercheurs qu’aux étudiants échanger des méthodologies, des idées et d’approfondir sur un sujet d’actualité : la mise en œuvre de modèles conceptuels et de bases des données pour la recherche dans les humanités.

[1] Réalisée en octobre 2016. Voir: https://anf2016mosaique.sciencesconf.org/

[2] Notamment, sur le même thème, Dijon 2006 (http://isa.univ-tours.fr/spip.php?article146&from=69) et Tours 2008 (http://isa.univ-tours.fr/spip.php?article150&from=68)

Téléchargez le Résumé et le formulaire d’inscription à renvoyer le 31 octobre au plus tard à: leticia.tobalina-pulido@univ-pau.fr ou melanie.lecouedic@univ-pau.fr

Zones humides et archéologie

Colloque international « Zones humides et archéologie »
9, 10 et 11 novembre 2017 – Saint-Léger-sous-Beuvray

Le colloque international « Zones humides et archéologie », organisé par le Groupe d’Histoire des Zones Humides (GHZH), avec le concours du Centre archéologique européen du Mont-Beuvray et du Parc naturel régional du Morvan, les 9, 10 et 11 novembre 2017, a pour objectif d’appréhender les zones humides au prisme de l’archéologie. Si les recherches sur les zones humides se sont développées ces dernières décennies, ce fut le fait des historiens, des sociologues, des juristes et surtout des géographes dans le cadre de grandes monographies régionales (Bresse, Dombes, etc.) ; l’archéologie n’est pourtant pas en reste. En effet, le développement spectaculaire de l’archéologie préventive en France à partir du début des années 1980 a multiplié les zones étudiées en nombre et en surface tout comme les données brutes et les informations « hors sites » de nouvelle nature : structures en creux naturelles (paléomarais, paléoméandres) ou anthropiques (mares, etc.). Cela a impliqué l’élaboration de marqueurs spécifiques – bio-indicateurs végétaux et animaux, sédiments – par les disciplines des archéosciences (palynologie, dendrologie, macro-restes végétaux).

Ces « productions du sol », ces nouveaux objets qui n’étaient pas support de questionnement pour l’archéologie « classique » deviennent alors des vecteurs de reconstitutions paysagères et paléoécologiques de reconnaissance de milieux humides. Et loin de les considérer comme des milieux uniformément répulsifs qui n’auraient d’intérêt que drainés et aménagés, les exemples archéologiques qui se sont multipliés un peu partout pointent au contraire la diversité de leurs modes de valorisation et, ce, de façon diachronique, mettent l’accent en somme sur la complexité de ces espaces qu’il s’agisse de tourbières, de zones humides littorales, de vallées alluviales ou encore de plaines.

Ce colloque souhaite également développer une approche comparatiste en portant une attention particulière aux expériences archéologiques menées ailleurs dans les pays européens – Pays-Bas, îles britanniques (« Wetland Archaeology Research Project » mené depuis plus de 30 ans par l’université de Bradford), Italie… – et extra-européens.

Le colloque a choisi de mettre l’accent sur les thématiques suivantes:
1° Méthodologie : une approche résolument interdisciplinaire
2° Apparition/disparition, extension/rétraction des zones humides
3° Habiter en zones humides
4° Exploitation des produits issus des zones humides
5° Les enjeux de la gestion contemporaine en prenant en compte la longue durée

A noter : 10 NOVEMBRE

15h00-15h30 E. Normand (SRA-DRAC de Poitou-Charentes, UMR CESCM), A. Champagne (Université de Pau et des Pays de l’Adour, EA ITEM), B. Clavel (Muséum national d’histoire naturelle), C. Dupont (Université de Rennes 1, UMR CREAAH), L. Le Goff (Université de Rennes 2, LHAM), O. Robin (INRAP, CRAVO) : Le projet Collectif de Recherche « les marais charentais au Moyen Âge et à l’époque moderne : peuplement, environnement, économie.

Télécharger le programme

Renseignements :

Centre archéologique européen du Mont-Beuvray
Mont Beuvray – Saint-Léger-sous-Beuvray (71) – France

Contacts

Corinne Beck

« Rassembler, classer… et composer » : 15-­16 octobre 2015

Microsoft Word - Rassembler, organiser, classer ... et composer.

JOURNEES D’ETUDES
Rassembler, classer ………… et composer
Université de Pau et des Pays de l’Adour
Laboratoire ITEM EA3002
15-­‐ 16 octobre 2015

Si toute société, tout groupe, organise l’univers dans lequel il évolue, la « communauté» des scientifiques n’échappe pas à cette loi, mieux elle a fait de cet élément fondateur un outil méthodologique. Organisé en disciplines le corps scientifique ordonne la matière qu’il s’est donné comme champ d’étude, incluant ou écartant, selon des critères discriminants, les éléments qu’il rassemble. Cette matière décomposée en « objets » par le truchement d’outils analytiques peut être amenée à rejoindre, par fragments, des listes, des catalogues, des inventaires.
Cette présentation schématique qui met en présence des acteurs, leur pensée et les objets qu’ils produisent amène à poser un certains nombre de questions : Celles de la temporalité, de la hiérarchie des pensées et de la réception des « objets ». Les critères discriminants ne sont ils pas sujet à évolution, entrainant de fait une évolution de la perception des « objets »?
Ces critères sont ils toujours construits par la communauté scientifique ? N’y a t’il pas emprunts, échanges et dialogues avec les sociétés et les groupes ou les époques étudiés ? Quel est le poids de la temporalité dans la variation de ces différents points ? Quels sont les apports des outils numériques dans ce vaste champ de l’identification, de la classification et de la médiation du savoir ?
« Objets oraux « ,  » objets matériels  » et  » objets naturels « ,  ne développent-ils pas des axes de résistances une fois inscrits dans un classement, laissant un goût de « non achevé »au scientifique qui s’applique à les traiter ? Les catégories scientifiquement posées, sont elles des frontières ou des seuils que les « objets » prennent plaisir à franchir ? L’interdisciplinarité remet-elle en cause ces outils ou les fait-­elle entrer dans une réflexion dialogique?

ima2

Jeudi 15 octobre,
Salle Chadefaud, Institut Claude Laugénie

9h Accueil du public
9h15 Introduction aux journées d’études : Vidéo

https://mediakiosque.univ-pau.fr/avc/courseaccess?id=3366


9h30-12h30 Patrimoine Naturel /Patrimoine Culturel

  • David Penin (Chargé de mission culture au Parc national des Pyrénées)
    « Les classifications botaniques à l’usage d’une pratique professionnelle : questions et limites» : vidéo
  • Thierry Verdier (Professeur d’Histoire moderne, CRISES-Montpellier 3)
    « Classer et ordonner les savoir géométriques de la Renaissance : un jardin historique. » : vidéo
  • Charles Videgain (Linguiste, Laboratoire IKER-UPPA)
    « Entre le lucane et la menthe » : vidéo
  • Dominique Cunchinabe (Naturaliste, Laboratoire ITEM-UPPA)
    « Ça s’est sali … ». Pour une Anthropologie de l’environnement

14h30-17h Ecrit-Oral/Fixe et Instable

  • Marie Landelle (Adjointe au directeur des Archives départementales. Responsable du pôle d’archives de Bayonne et du Pays basque)
    « Collecter, classer, conserver : la pratique archivistique à l’épreuve de l’oralité » : vidéo
  • Marlène Belly (MCF, Université de Poitiers)
    « Classer l’oral : quelle idée ! Le catalogage des chansons traditionnelles » : vidéo
  • Josiane Bru, (Ethnologue, Membre associée au Centre d’anthropologie sociale, Toulouse)
    « Versions concrètes et contes-types : composer avec l’Aarne-Thompson » : vidéo

Rassemble.

Vendredi 16 octobre
Salle Chadefaud, Institut Claude Laugénie

 9h-12h Classer et diffuser à l’aire du numérique

  • Laetitia Maison-Soulard (Chercheur au Service du Patrimoine et de l’Inventaire de la Région Aquitaine)
    « La base de données GERTRUDE de l’Inventaire : un outil performant de formalisation des recherches et de diffusion » : vidéo
  • Nathalie Martin, (Responsable de la Bibliothèque patrimoniale – Réseau des médiathèques de la Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées)
    « PIRENEAS, le portail de la Bibliothèque Numérique des Ressources Pyrénéennes » : vidéo
  • Jean-Jacques Casteret/Mélanie Larché (Ethnopôle InOC Aquitaine / Laboratoire ITEM de l’UPPA)
    «Du web 2.0 au Websemantique 3.0 : dix ans de pratiques numériques pour la médiation du PCI» : vidéo

14h-16h Matériel/Immatériel

  • Grenet Sylvie (Chargée de mission pour le patrimoine culturel immatériel et le patrimoine ethnologique. Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique. Ministère de la culture)
    « Les pratiques de l’inventaire du patrimoine culturel immatériel selon l’Unesco » : vidéo
  • Cécile Devos (Chercheur à la Mission Valorisation de l’Architecture et des Patrimoines – Ville d’art et d’histoire de Pau)
    «L’inventaire de la ville de Pau au quotidien : de la théorie à la pratique» : vidéo
  • Mélanie Le Couédic (Archéologue,  Laboratoire ITEM-UPPA)
    « Rassembler, classer et comparer des sites archéologies: l’exemple du SIG DEPART (Dynamiques des Espaces Pyrénéens d’Altitude. Un SIG sur le patrimoine archéologique et la modélisation des territoires pastoraux) » : vidéo

Ouverture des inscriptions à l’atelier « Archives de famille »

Les inscriptions pour l’Atelier doctoral Archifam qui se tiendra à la Casa de Velázquez du 23 au 26 mars prochain, à destination de Doctorants (médiévistes et modernistes), sont ouvertes.

Coord. : Véronique LAMAZOU-DUPLAN (Université de Pau et des Pays de l’Adour, coordinatrice programme ARCHIFAM) et Maria de Lurdes ROSA (Universidade Nova de Lisboa)

Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Université de Pau et des Pays de l’Adour / EA 3002 (ITEM, UPPA), Universidad Pública de Navarra, Universidad del País Vasco-Euskal Herriko Unibersitatea, Universidade Nova de Lisboa, Universitat de Girona

Coll. : Communauté de travail des Pyrénées, Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, Fundação Ciência e Tecnologia

Limite des inscriptions : 15 février 2015

Présentation, programme et modalités de candidature sur le site de la Casa de Velázquez


Accéder au formulaire d’inscription

 

 

Boîte à outils du doctorant

Voici le nouveau guide du doctorant à ITEM, élaboré par Mathilde Lamothe, doctorante en ethnologie et Vanessa Rodrigues, doctorante en histoire de l’art et archéologie, à télécharger ici « Ce guide, destiné aux doctorant(e)s de l’équipe de recherche ITEM, nouvellement inscrits ou non, a pour objectif de se familiariser avec l’environnement scientifique et administratif universitaire (écoles doctorales, laboratoires de rattachement, etc.). Il souhaite parallèlement rendre compte du travail quotidien au cours d’un doctorat. Les multiples réflexions, problématiques et anecdotes que nous avons collectées permettront, du moins nous l’espérons, de mieux appréhender ce parcours – parfois semé d’embûches mais ô combien gratifiant –qu’implique l’engagement dans une thèse de doctorat en sciences humaines et sociales. »

 

Journées Nationales de l’Archéologie – 6,7,8 juin 2014

Les Journées nationales de l’Archéologie, organisées par le ministère de la Culture et de la Communication et coordonnées par l’Inrap, ont pour ambition de sensibiliser les publics les plus divers à l’archéologie, à ses enjeux, à ses métiers, à ses méthodes et à ses lieux.

L’Université de Pau et des Pays de l’Adour, par le biais des laboratoires ITEM et IRAA, participe à cette 5e édition des JNA, qui se déroulera les 6, 7 et 8 juin 2014.

Toutes les manifestations proposées sont gratuites et ouvertes au grand public.

 

 

 

 

 

 

 

 

PROGRAMME :

 

Vendredi 6 juin

 UPPA – Institut Claude Laugénie, Avenue du Doyen Poplawski, Pau.

Exposition : de 09h30 à 16h30

  • « Vous avez dit archéologie préventive ? »
  • « A 65 : Archéologie sur l’autoroute de Gascogne »
  • Travaux archéologiques menés par les doctorants de Pau

Conférences : de 14h00 à 16h00

14h-15h: Conférence sur la fouille préventive de Buzet-sur-Baïse (Lot-et-Garonne) : cimetière et site d’ensilage au Moyen Age, par Nadine Béague (INRAP, ITEM).

15h-16h: Présentation des découvertes récentes en archéologie préventive menées par INRAP, par Jean-François Chopin (INRAP, ITEM).

Projection : de  09h30 à 12h30

Projection du film “Les experts de l’archéologie“ (16min).
Réalisation : Joris Clerté; Marc Chevalier; Pierre-Emmanuel Lyet

Les Experts de l’archéologie : 10 métiers de l’archéologie expliqués avec humour, dans ces films d’animation au style alerte et percutant : l’archéologue, le topographe, le céramologue (étude des tessons de céramique permettant la caractérisation et la datation des sites), l’anthropologue (étude des restes humains permettant la détermination du sexe, de l’âge et des maladies affectant le squelette), le palynologue (étude des pollens fossiles permettant de reconstituer le couvert végétal et le paysage), le géomorphologue (appréhension de l’évolution du paysage par l’étude géologique du site), le tracéologue (étude des traces laissées sur les outils pour en déterminer la fonction), l’anthracologue (étude des charbons de bois permettant l’identification des essences, du couvert forestier et des pratiques artisanales).

 

Visite guidée des laboratoires : de 11:00 à 12:00

Présentation et visite des laboratoires d’archéologie de l’UPPA (IRAA et ITEM) par François Quantin et François Réchin. Après une présentation des travaux menés à Pau, vous découvrirez les locaux des laboratoires d’archéologie.

 

Café des sciences : Bar-Librairie l’Entropie 27, rue Bernadotte Pau.

Café rencontre : de 21h00 à 22h00

« Les défis de l’archéologie au XXIe siècle », avec Nadine Béague, archéologue responsable d’opération à l’INRAP, Jean-Claude Merlet, Responsable du Centre de Recherches Archéologiques sur les Landes et Mélanie Le Couédic, ingénieur de recherche, équipe ITEM, UPPA.
L’archéologie fait aujourd’hui face à des enjeux nouveaux que la médiatisation dont elle bénéficie parfois ne met pas toujours en évidence. Nous tenterons d’apporter quelques éclairages dans trois domaines complémentaires : l’érosion systématique de notre patrimoine, provoquée par des travaux d’aménagement toujours plus considérables ; l’évolution de l’environnement montagnard pyrénéen ; l’archéologie bénévole face aux méthodes et techniques archéologiques spécialisées.

 

Samedi 7 juin

 UPPA – Institut Claude Laugénie, Avenue du Doyen Poplawski, Pau.

Exposition : de 09h30 à 16h30

  • « Vous avez dit archéologie préventive ? »
  • « A 65 : Archéologie sur l’autoroute de Gascogne »
  • Travaux archéologiques menés par les doctorants de Pau

Conférence : de 9h à 18h

L’équipe ITEM accueille à l’UPPA la « Journée de Rencontre des Archéologues Sud-Aquitains », organisé par la « Fédération Archéologique des Pyrénées Occidentales et des Landes (FAPOL) » (Amphi 1, UFR lettres).

Atelier d’initiation à l’archéologie avec la mallette lab’archéomobile :   10h30 à 12h30

Le Lab’Archéomobile est un véritable laboratoire itinérant pour s’initier à l’étude des poteries archéologiques : poteries à remonter, outils d’étude et d’expérimentation, manuels, céramothèque… mais aussi un volet numérique innovant, avec tablette et site internet !

Tout ce qu’il faut pour se mettre dans la peau d’un céramologue !

Durée: 1 heure
Sur inscription sur place

 

Dimanche 8 juin

Visite guidée / Circuit découverte

o       Ville et musée de Lescar : de 15:00 à 16:00

Magali Pomente (étudiante en Master histoire et archéologie à l’UPPA) vous propose de découvrir l’évolution de la ville gallo-romaine Beneharnum à la cité épiscopale médiévale de Lescar.

Ce circuit de visite d’une heure sur les hauteurs de la cité comprend la visite de la cathédrale romane et du musée archéologique. Rendez-vous devant l’office du tourisme.

Gratuité exceptionnelle.

o       Oloron-Sainte-Marie : de 10:00 – 12:00

François Réchin (Maitre de Conférences, ITEM, EA 3002, Université de Pau et des Pays de l’Adour) propose une promenade archéologique dans la ville d’Oloron-Sainte-Marie dans laquelle ont eu lieu plusieurs fouilles.

Le point de rendez-vous est fixé à 10h00 devant le parvis de l’église Sainte Croix. La durée de la visite jusqu’à l’église Sainte Marie est évaluée à environ 2h00.
Les participants devront se munir de chaussures confortables.

bonus pour les absents: Série « Les experts de l’archéologie »

 

Les mardis d’ITEM

La session des mardis d’ITEM a repris en janvier dans le cadre du second semestre 2012-2013. C’est une occasion au cours d’une courte rencontre d’échanger autour de nouvelles publications, de futures communication dans des colloques, de présentations  de nouveaux programmes de recherche ou en cours.
Ces séances sont bien entendu ouvertes à tous.

 

Date

Intervenant

Thème

Mardi 22 janvier Susana Aparicio (UPNA) La noblesse de Basse-Navarre et du Labourd XII-XIIIe s
Mardi 29 janvier Antoine Meylan Présentation de« Hypothèses », plateforme de carnets de recherche en sciences humaines
Mardi 5 février Antoine Meylan Utilisation de Zotero pour la recherche (gestion des références bibliographiques)
Mardi 19 février Véronique Duchange Présentation des outils et moyens de communication pour les équipes de recherche de l’UPPA
Mardi 5 mars Arnaud Dupin (doctorant histoire contemporaine) La fin de la SFIO 1939-1969
Mardi 26 mars Laure Nonat (doctorante archéologie) Le vase à large bord horizontal dans le nord-ouest de la péninsule Ibérique
Mardi 2 avril Jean-Jacques Casteret La polyphonie dans les Pyrénées gasconnes : Tradition, évolution, résilience
Mardi 9 avril Laurence Cabrero Les chapiteaux de Saint-Théofrède du Monastier (Haute-Loire) XIIe siècle
Mardi 23 avril Véronique Lamazou-Duplan Archives de famille en péninsule ibérique : un programme de recherche, le cas des comtes de Foix
Mardi 14 mai Chantal Bordes-Maurice Un Prince de l’église à la cour, le cardinal Armand Gaston de Rohan (1674-1749)

 

ps: n’hésitez pas à vous inscrire pour les séances restantes.