Archives par mot-clé : histoire

Appel à communication: Modélisation des données

Dans le cadre du réseau ISA (Information Spatiale et Archéologie),  un séminaire-atelier intitulé

« Modélisation et élaboration conceptuelle de bases de données spatiales en archéologie et en histoire »

aura lieu les 30 novembre et 1er décembre 2017 à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, avec une journée de présentations et débats le 30 et un atelier pratique le 1er.

L’inscription est gratuite mais obligatoire. Les jeunes chercheurs sont bienvenus ainsi que les chercheurs confirmés. Les repas de midi seront pris en charge.

Argumentaire:

Suite à l’ANF Mosaïque à Bibracte[1], plusieurs personnes ont évoqué l’idée de reconduire un séminaire ou atelier de travail sur la modélisation des données en amont des analyses spatiales. En effet, nous travaillons avec les SIG (Systèmes d’Information Géographique) et réalisons des analyses spatiales mais rarement nous accédons aux modèles des données sous-jacents ainsi qu’à la réflexion conceptuelle et théorique derrière toute base de données spatiale.

Traditionnellement, les chercheurs se sont fondés exclusivement sur une description thématique des objets étudiés pour décrire les phénomènes étudiés. Les chercheurs en sciences humaines utilisent désormais couramment les SIG pour modéliser les différentes problématiques (réseaux de transports, peuplement, ressources, etc.), mais malgré cela, peu sont ceux qui montrent les processus à l’œuvre derrière les modèles finaux, c’est-à-dire les modèles conceptuels des données.

Ainsi, à la suite de deux séminaires ISA[2] (Dijon 2006, Tours 2008) et de la formation de Bibracte, nous proposons une manifestation centrée sur la modélisation conceptuelle et la mise en œuvre des bases de données. L’objectif est non seulement de présenter et discuter des modèles créés par les chercheurs et jeunes chercheurs mais aussi de promouvoir les échanges entre chercheurs et étudiants.

Afin de rendre cette manifestation la plus complète possible, nous proposons une journée de présentation couplée à une matinée d’atelier pratique. L’un de point fort de cette manifestation est son caractère transfrontalier (Espagne-France) et la participation de différents niveaux de formation (étudiants de master, doctorants, chercheurs) ce qui permettra d’enrichir encore plus les échanges. Plutôt focalisée sur l’archéologie et l’histoire, elle est aussi ouverte autres disciplines (anthropologie, géographie, histoire de l’art) car ces méthodologies novatrices peuvent leur permettre un meilleur traitement de leurs données. Cette rencontre permettra autant aux chercheurs qu’aux étudiants échanger des méthodologies, des idées et d’approfondir sur un sujet d’actualité : la mise en œuvre de modèles conceptuels et de bases des données pour la recherche dans les humanités.

[1] Réalisée en octobre 2016. Voir: https://anf2016mosaique.sciencesconf.org/

[2] Notamment, sur le même thème, Dijon 2006 (http://isa.univ-tours.fr/spip.php?article146&from=69) et Tours 2008 (http://isa.univ-tours.fr/spip.php?article150&from=68)

Téléchargez le Résumé et le formulaire d’inscription à renvoyer le 31 octobre au plus tard à: leticia.tobalina-pulido@univ-pau.fr ou melanie.lecouedic@univ-pau.fr

Atlas historique de Pau

Ce mois d’octobre 2017 paraît l’Atlas historique de Pau, fruit du travail inédit d’une quinzaine de chercheurs issus de divers horizons (Inventaire général du patrimoine, Université, Archives communautaires Pau Béarn Pyrénées, archéologie, etc).
Cet ouvrage, deuxième d’une série de cinq à paraître en Nouvelle Aquitaine, invite à mieux comprendre et faire comprendre le développement de la ville de Pau. La démarche scientifique, l’iconographie exceptionnelle et la cartographie basée sur une analyse fine du cadastre napoléonien montrent Pau et le Béarn sous un jour résolument nouveau.

Parution aux Editions Ausonius

Mardi 17 octobre 2017 à 18h à l’Usine des tramways.

Un atlas, une démarche, des connaissances
Les coordinateurs de cette publication des éditions Ausonius (collection Atlas historique des villes de France), Dominique Bidot-Germa, Cécile Devos et Christine Juliat, vous invitent à découvrir le contenu de cet atlas, précieux pour mieux appréhender l’histoire, le développement de la ville et ses arcanes, des origines à nos jours..

Gratuit sur inscription au 05 59 98 78 23 ou mission.vah@ville-pau.fr

Jeunesse et sports : l’invention d’un ministère (1928 – 1948)

par Marianne Lassus

En 2016, Jeunesse et Sports a fêté dans la plus grande discrétion ses soixante-dix ans tandis que la figure de Léo Lagrange, même modestement, était célébrée en même temps que les quatre-vingts ans du Front populaire. Du sous-secrétariat d’État à l’Éducation physique d’Henry Paté en 1928 à la direction des Sports de Gaston Roux en 1948, ce sont les ruptures politiques, le Front populaire, Vichy, la Libération, et les continuités administratives au cours de ces vingt années qui ont fondé ce nouveau segment ministériel.

Interrogeant l’évolution des labels (éducation physique, sports, jeunesse, loisirs, éducation populaire) significative d’affichage ou de programme politique et les rattachements successifs souvent en accordéon (l’Armée, l’Éducation nationale, la Santé), l’ouvrage accorde également une place essentielle aux hommes qui « ont fait » Jeunesse et Sports : les ministres ou secrétaires d’État (parfois très connus comme Léo Lagrange ou Jean Borotra, souvent oubliés, comme Pierre Dézarnaulds ou Joseph Pascot) et leurs entourages, les directeurs d’administration centrale mais aussi « sur le terrain », les inspecteurs de la Jeunesse et des Sports.

Cet ouvrage, issu de la publication d’une thèse, rend accessible à tous cette histoire mouvementée d’un ministère en construction et permet de mieux comprendre l’identité et la genèse de Jeunesse et Sports.

Éditeur : INSEP-Editions / Collection : Hors collection
Auteur : Marianne Lassus
Prix public : 25 €
Date de parution : juin 2017
ISBN : 978-2-86580-230-2

Commons, environmental resources and cultural heritage

Commons, environmental resources and cultural heritage
Historical and archeological perspectives
I International Workshop on the Archaeology of Commons

Scuola di Scienze Umanistche
via Balbi 2, Aula Magna
Università di Genova

Commons are a cross-road theme. This is a topic of interest to social historians, historical geographers, archaeologists, anthropologists, lawyers and environmental scientists. At the workshop we aim at provide scholars and research groups from different countries with the opportunity to explore and debate various aspects and issues pertinent to the study of ‘commons’. These areas will be examined from different perspectives and in the context of more general themes relating to archaeology and social history. The objective of the papers and discussions is to highlight and examine how the investigation of a ‘commons’, as a specific theme, can “force” the modification of questions concerning the sources and, as a consequence, modify the diverse methodologies adopted in their employment.
The workshop is the conclusive event of the ARCHIMEDE project (“Archaeology of Commons: cultural Heritage and Material Evidence of a Disappearing Europe” Marie Curie IEF based at the University of the Basque Country UPV-EHU) and will be the occasion for the launch of the “European Network for the Archaeology
of Commons”.

A noter, le 25 septembre:

Melanie Le Couedic (Université de Pau), Marc Conesa (Université de Montpellier): Histoire et archéologie des communs : jeux d’échelles et étude de cas

Voir le programme complet

Rencontre au Sommet, 22 septembre 2017

La Maison de la Montagne, la Médiathèque de la Montagne Henri Barrio, le Salon du Livre Pyrénéen de Bagnères-de-Bigorre, le Parc National des Pyrénées et Le Pas d’Oiseau Editions ont le plaisir de vous inviter à une nouvelle Rencontre au Sommet :

Estives d’Ossau 7 000 ans de pastoralisme dans les Pyrénées
Rencontre avec Mélanie Le Couédic et Patrice Dumontier

Vendredi 22 septembre à 18 heures
Médiathèque de la Montagne Henri Barrio (Cité des Pyrénées, 29 bis rue Berlioz à Pau)

Voir le programme

Revisiter les frontières

Collection Cultures, Arts et Sociétés – 7

Presses universitaires de Pau et des Pays de l’Adour

Sous la direction de Laurent Jalabert et Sylvaine Guinle-Lorinet

Du mois de septembre 2011 au mois de mars 2016, le laboratoire ITEM de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, en lien avec le master Cultures Arts et Sociétés a organisé une série de séminaires pluridisciplinaires autour du thème de la Frontière. Chaque année, sous la forme de journées d’études, il a réuni sous la coordination d’abord de Laurent Jalabert et Évelyne Toussaint ; puis Laurent Jalabert et Sylvaine Guinle-Lorinet étudiants, doctorants, chercheurs de tous horizons disciplinaires afin de dynamiser une recherche sur cette thématique. Au total, pendant cinq années universitaires, 25 journées d’études ont été réunies. Certaines seront publiées intégralement par leurs organisateurs, d’autres contributions ont été réunies dans ce volume de la collection Cultures Arts et Sociétés.

Avec les contributions de Françoise Des Boscs, Julie Gallego, Michel Catala, Éric Schnakenbourg, Bertrand Vayssière, Sylvaine Guinle-Lorinet, Évelyne Toussaint.

Directeurs de la publication:
Sylvaine Guinle-Lorinet est Maître de conférences, HDR, en histoire contemporaine à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (ITEM EA3002)
Laurent Jalabert est Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (ITEM EA3002)

 

Qu’est ce que la misogynie?

Qu’est-ce que la misogynie ?

Par Maurice Daumas

Les Éditions Arkhê

Seriez-vous coupable ou victime de misogynie sans le savoir ? La misogynie, littéralement « la haine des femmes », ce sont les injures, les violences, mais pas seulement : c’est aussi le processus subtil, symbolique, par lequel les femmes sont soumises à la domination masculine. Cette misogynie « masquée » s’invite au bureau, dans les institutions, dans la rue, en amitié, mais aussi plus profondément, dans l’intimité des couples.
Vous en doutez ? La misogynie est pourtant au coeur de notre vie sociale (et conjugale) depuis plus de cinq siècles. C’est ce que Maurice Daumas démontre de manière magistrale, en puisant dans l’histoire, la sociologie et la psychanalyse. Sur un sujet qui ressurgit régulièrement dans l’actualité au gré des affaires, ce livre indispensable ne manquera pas de vous surprendre, et de remettre en cause tout ce que vous pensiez savoir sur les relations entre les hommes et les femmes, du Moyen Age à l’affaire DSK.

Maurice Daumas est professeur émérite d’histoire moderne à l’université de Pau et des pays de l’Adour, spécialiste de la sexualité, de la vie affective et des relations familiales à l’Epoque moderne.

ISBN : 978-2-918682-32-5

200 pages

Dialogues France-Brésil : représentations de l’ailleurs. Espaces, imaginaires, circulations

Colloque organisé par l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (Fédération de Recherche « Espaces, Frontières, Métissages », laboratoires Arc Atlantique, CRPHLL, ITEM & UMR PASSAGES), en partenariat avec l’Université Fédérale Fluminense (Niterói, Brésil), et le Groupe de recherche H-57 T3 AXEL « Textes, Territoires, Technologies. Analyses Croisées Entre Langages » (UNIZAR, Espagne).

Argumentaire :

Centré autour des représentations de l’ici et de l’ailleurs, ce colloque interdisciplinaire, transculturel et international souhaite interroger la question des territoires, des sociétés, des imaginaires et des circulations entre la France et le Brésil, de l’Indépendance à nos jours.

Thématiques privilégiées :

Territoires : espaces, limites, frontières, imaginaires géographiques.
Pourquoi et comment l’histoire et la géographie respectives du Brésil et de la France interrogent-elles la question des imaginaires géographiques, et notamment celle des frontières ? Comment ces imaginaires géographiques dialoguent-ils entre eux ?

Circulations : récits de voyageurs, explorations, migrations, diasporas, diffusion des textes et des idées, traduction, communication.
Comment la littérature inscrit-elle et traduit-elle l’ici et l’ailleurs dans ce dialogue France-Brésil ? Quelles interactions, quels croisements, quelles oppositions peut-on observer et analyser dans les représentations romanesques et poétiques de ces notions ? Comment les idées et les textes circulent-ils dans ces paysages géographique, textuel et linguistique ? Quels moyens et supports emploient-ils ? – Quelles traductions en découlent, peuvent les porter ?

Sociétés : histoires, métissages, identités, mémoires, représentations.
Ici seront favorisées les approches interdisciplinaires autour des identités et mémoires (locales, régionales, nationales et transnationales). Quelles identités se sont construites, au fil du temps, dans les territoires de ces pays ? Quelles mémoires portent ces identités ?

Calendrier et modalités de soumission :

Les propositions – titre et résumé (entre 2000 et 3000 signes) – accompagnées d’une brève présentation de l’auteur, sont à envoyer au plus tard le 1er juin 2017 aux adresses électroniques : eden.martin@univ-pau.fr et lionel.dupuy@univ-pau.fr

Télécharger l’appel à communication

 

Espaces, Identités au temps présent : les Transitions

Colloque international
Espaces, Identités au temps présent : les Transitions
Du 02 au 04 mai 2017
Université de Pau et des Pays de l’Adour

 

Les 3 et 4 mai se tiendra le colloque international Espaces, Identités au temps présent : les Transitions. Ce colloque est réalisé dans le cadre d’un partenariat entre la Fédération Espaces – Frontières- Métissages de l’UPPA (Axe « Espaces et identités »), le laboratoire ITEM de l’UPPA (projet Espaces Urbains, Espaces de vie sociale et de création), et le laboratoire Histoire du temps présent de l’Université d’Estrémadure.

Il s’agira d’explorer le potentiel des tensions et des conflits dans la société espagnole contemporaine en tant que formes d’échange et que ciment identitaire dans les espaces urbains. L’accent sera mis sur les notions de complexité, pacte et mémoire qui, à elles seules, tissent un lien entre espace et identité au sein du territoire européen pendant la période de Transition politique et sociale.

L’approche sera transdisciplinaire et sera organisée autour de deux questions : la distance historique peut-elle être considérée comme un élément décisif ? Mémoire et histoire sont-elles, dès lors, deux notions antinomiques ou concordantes ?

En hommage à Francisco Umbral à l’occasion du Xème anniversaire de sa mort, une Table Ronde « Fransisco Umbral et la Transition » aura lieu avec la participation exceptionnelle de chercheurs reconnus et professionnels acteurs à l’image d’Umbral lors de cette période si complexe vers la démocratie.

OUVERT AU GRAND PUBLIC

PROGRAMME

Mercredi 03 mai 2017

9h15 OUVERTURE
Nadia Mekouar, responsable de la Fédération Espaces, Frontières, Métissages
Philippe Chareyre, directeur du Laboratoire ITEM (EA 3002)
Mario Díaz Barrado, directeur du Laboratoire Historia del tiempo presente, Université d’Estrémadure.

SESSION N°1 – Modérateur : Bénédicte de Buron-Brun

9h30 Alberto Sabio Alcutén (Université de Saragosse)
La Transición española en espacios urbanos: ni modélica ni responsable última
10h00 Rafael Quirosa-Cheyrouze (Université d’Almería)
La democratización del poder local en la Transición: las izquierdas gobiernan las ciudades
10h30 Pause
10h45 Mélanie Trédez-Lopez (Université d’Arras)
La Transition et le pacte du silence : la loi d’amnistie du 15 octobre 1977
11h15 David Felipe Arranz Lago (Université Carlos III, Madrid)
Daniel Sueiro, Basilio Martín Patino y el Arte de matar: investigación sobre el garrote vil
11h45 Débat
12h30 Pause-déjeuner

SESSION N°2 – Modérateur : Christian Manso

14h30 Eurico Campano (Journaliste, Conseiller politique)
Umbral, el relator de la Transición
15h00 Víctor Gutiérrez Sanz (Université de Valladolid)
Francisco Umbral ante el 23-F: villanos esperpénticos y caballeros andantes heroicos
15h30 Eva Díaz Pérez (Ecrivaine et Journaliste)
Umbral, un vigía de la Transición
16h00 Bénédicte de Buron-Brun (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
Galería de retratos umbralianos: De «la calle es mía» al transicional Manuel Fraga
16h30 Pause

17h00 TABLE RONDE « Francisco Umbral et la Transition »
Hommage à Francisco Umbral à l’occasion du Xe anniversaire de sa mort
Modératrice : Dolores Thion
Avec la participation de David Felipe Arranz (Journaliste, U. Carlos III), Bénédicte de Buron-Brun (UPPA), Eurico Campano (Journaliste, Conseiller politique), Eva Díaz Pérez (Ecrivaine et Journaliste), Alfonso Pinilla (Université d’Estrémadure)

Jeudi 04 mai 2017

SESSION N°3 – Modérateur : Mario Díaz Barrado

9h00 Alfonso Pinilla (Université d’Estrémadure)
«Sitios y lugares». Madrid como espacio simbólico de la Transición
9h30 Mónica Fernández Amador (Université d’Almería)
El movimiento vecinal en las ciudades españolas durante el proceso de transición a la democracia
10h00 Mario Díaz Barrado (Université d’Estrémadure)
Madrid: de poblachón manchego a ciudad multicultural. Imágenes del cambio social en la España de la Transición
10h30 Pause
10h45 Eneko Lorente (Université du Pays basque)
Ciudad en transición. Narrativa fílmica de la ciudad convulsa. A propósito de Bilbao
11h15 Pilar Martínez-Vasseur (Université de Nantes)
El cine de la Transición: ciudad, espacios de identidad y de vida social
11h45 Christian Manso (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
Una lectura erótico-política de la Transición: Los amores prohibidos (1980) de Leopoldo Azancot
12h15 Débat
13h00 Pause-déjeuner

SESSION N°4 – Modérateur : Pilar Martínez-Vasseur

14h30 Carmen Pineira-Tresmontant (Université d’Artois)
Los discursos de la Transición: dinámicas y rupturas
15h00 José Antonio Rubio Caballero (Université d’Estrémadure)
¿Adhesión, acatamiento o rechazo? Los nacionalismos vasco y catalán ante el modelo territorial de la Transición (1980-2016)
15h30 José Luis Calvo Carilla (Université de Saragosse)
Transición, nacimiento de las autonomías y auge de una nueva historiografía literaria
16h00 Pause
16h30 Béatrice Bottin (Université de Pau et des Pays de l’Adour) José Martín Recuerda, la memoria histórica en escena
17h00 Fleur Duplantier (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
Una ciudad y un libro, símbolos de memoria histórica en la Transición
17h30 Dolores Thion Soriano Mollá (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
La cultura española de la Transición en las ciudades europeas
18h00 Débat et Clôture

Télécharger le programme

142e congrès national du CTHS

Le Comité des Travaux Historiques et Scientifiques se réunit chaque année dans une ville universitaire francophone. Interdisciplinaire, il a pour mission de favoriser les échanges entre la recherche associative, les études doctorales et la recherche universitaire.
Il rassemble plus de 700 participants et entend chaque année plus de 400 communications.

Cette année, le 142e Congrès du CTHS aura lieu à l’université de Pau du 24 au 29 avril sur le thème « Circulations montagnardes, circulations européennes ».

Les montagnes sont des obstacles majeurs, hostiles et austères et pourtant elles ont été habitées, parcourues, représentées et cartographiées en permanence. Elles ont toujours laissé passer les migrants. Pourquoi cette attirance vers l’autre versant, celui qu’on ne voit pas mais qui est imaginé comme un ailleurs plus favorable ?

Par leur hostilité même, les montagnes poussent à  des adaptations communautaires et économiques spécifiques, variées et complémentaires, depuis d’étranges coutumes d’éleveurs, -aux yeux de ceux de la plaine et des touristes du moins-, jusqu’aux industries dynamiques et flexibles de l’agroalimentaire aujourd’hui « naturel » à l’hydraulique et à l’informatique.

Tant qu’ils stimulent les échanges avec les villes des piémonts et résistent aux sirènes de l’émigration, ces milieux génèrent des entités politiques qui peuvent jouer le rôle de gardiens des cols et des frontières, dans des modalités diverses qui les autorisent ou non à la construction d’un Etat et les prédisposent ou non à l’accueil des refuges en tout genre, y compris religieux.

Lieux de franchissement et de passage ; il ne faut pas s’étonner d’observer des vallées, des chemins et des routes structurés par des forteresses, parcourus de douaniers et de contrebandiers…

La montagne reste un objet d’étude et de représentations ; elle véhicule le long de ses routes, hommes, bêtes de somme et marchandises matérielles et immatérielles. Des styles, des modèles artistiques, architecturaux, des livres, des idées religieuses transitent malgré les censures et les dangers. Des littératures chantent le décor, les voyages et le dépassement de soi en cheminant dans ces lieux tour à tour effrayants ou purs. Bien avant de devenir le terrain de jeu de l’Europe avec un tourisme avide de sensations, les montagnes sont répulsives puis héroïques et parfois attractives selon les écritures multiples sur les lieux de ceux qui les arpentent.

Le congrès conjuguera ses analyses érudites et discussions communes en quatre thèmes généraux, multidisciplinaires et aux périodisations larges, deux ateliers et un colloque sur les monastères de montagnes qui correspond plus particulièrement à la mise au net de recherches en cours depuis quelques années.

Retrouvez le programme complet sur : http://cths.fr/

Inscription obligatoire : http://cths.fr/co/details.php?sc=in

Parution « Estives d’Ossau. 7000 ans de pastoralisme dans les Pyrénées »

La montagne a une histoire, des chercheurs la racontent

L’histoire du pastoralisme a longtemps été considérée comme immuable depuis des millénaires. Pourtant, les recherches initiées depuis une trentaine d’années remettent en question l’apparente stabilité des pratiques pastorales dans les Pyrénées. Pour cela, il faut reconstituer l’environnement des temps passés, chercher les traces archéologiques fugaces laissées par les bergers et leurs troupeaux, débusquer les témoignages des humbles face aux puissants dans les archives et les récits…
Dans les Pyrénées béarnaises, la vallée d’Ossau – dominée par le pic du Midi auquel elle a donné son nom – est l’une des plus connues de la partie occidentale du massif. L’activité pastorale y est toujours vivace mais sa longue histoire demandait à être décryptée. Pour écrire les 7 000 ans d’évolution des estives et du pastoralisme en Ossau, une approche pluridisciplinaire était nécessaire. Les observations croisées de différents chercheurs permettent de dévoiler progressivement l’histoire, ou plutôt les histoires, des multiples aspects de la vie pastorale sur la longue durée.
Troupeaux, herbages, forêts, cabanes, fromages, mais aussi terres communes ou droits d’usage, partages territoriaux et pratiques de l’espace, relations entre estives et piémonts sont analysés à la lumière de nouvelles sources et de nouveaux regards.

Éditeur: Le Pas d’Oiseau

ISBN : 978-2-917971-60-4 – 280 pages, couleur, 27 x 27 – 32 €

Quelques pages:

Réseaux épistolaires et pouvoirs

Journée d’étude interdisciplinaire
Salle Chadefaud – ICL
Vendredi  4 novembre 2016
De 9h à 17h
journee-detude_hcp_4-novembre-2016
Programme :
9h 00 : Présentation de la journée d’étude
9h 15- 10h 30 : Jonathan REID, (Université  d’East Carolina, USA),
Le réseau évangélique de Marguerite de Navarre
10h 30 – 10h45 : pause
10h45 – 11h30 : Philippe CHAREYRE, (ITEM-UPPA)
La correspondance de  Jeanne d’Albret
11h 30 – 12h : Discussion
14h 00 – 15h : Marie-Hélène GRINTCHENKO, (Collège des Bernardins, Paris),
 La correspondance de Catherine de Bourbon
15h 00 – 16h : José Maria IMIZCOZ, (Université du Pays Basque)
La correspondance épistolaire, une source pour l’analyse de réseaux
16h 00 – 17h: discussion de l’après-midi  et débat général

St Sever, semaine taurine et culturelle

Mercredi 9 novembre à Saint-Sever (cloître des Jacobins, 21h) se tiendra une conférence de Marie Ferey et Mathilde Lamothe-Castagnous sur la « tauromachie à Saint-Sever entre tradition et architecture ».

113033212_o

Résumé :

Saint-Sever est implanté sur un territoire considéré comme l’épicentre du phénomène taurin dans le Sud-Ouest. De tradition ancienne, les jeux taurins sont mentionnés pour la première fois au XVe siècle dans la ville et ne cessèrent de s’intégrer au paysage urbain et rural par la pratique mais également par l’élevage. En revenant sur l’histoire de la tauromachie au niveau local et en tissant des liens entre architecture, aménagement et coutumes, la conférence “Tauromachie à Saint-Sever, entre tradition et architecture“ entend rappeler les fondements d’une identité qui s’est fixée au fil des siècles dans le quotidien de chacun.

Programme : programme-semaine-taurino-culturelle

Confluences – Les rendez-vous de Bayonne

Convoquant curiosité, érudition, et humanisme, la ville de Bayonne donne à nouveau carte blanche à une personnalité du monde des arts et de la culture pour cette nouvelle édition de Confluences.

confluencesprogramme-2016-ok-1-copie

C’est Francis Marmande, écrivain, journaliste, passionné d’histoire, de musique et de littérature, qui inaugure ce nouveau temps, en nourrissant de ses expériences de vie la programmation culturelle d’un colloque dédié au thème des Frontières et élaboré en connivence avec Pierre Vilar, enseignant à l’Université de Pau et des
Pays de l’Adour, avec pour invité d’honneur Régis Debray.
Du 29 octobre au 6 novembre, rencontres-conférences, projections, expositions, spectacles et signatures d’ouvrages sont organisés pour venir écouter, débattre et réfléchir ensemble sur ce que la littérature, les langues et la musique, autant que la géopolitique, apportent au thème des Frontières.

Voir le programme de Confluences-2016

A noter  :

« LIGNES DE PAIX, LIGNES DE GUERRE : L’HORIZON DES FRONTIÈRES »
• Samedi 29 octobre/15h-17h30
• Samedi 5 novembre/15h-18h
Grand Salon de l’Hôtel de ville – entrée libre
Théâtre municipal – entrée libre

Retour des frontières ? Retrait des frontières ? Proches ou lointaines, ces délimitations fondées par le droit et la géographie sont le lieu des conflits et l’horizon de nombreux espoirs. Les meilleurs spécialistes nous aideront à faire le point et répondront aux interrogations de chacun.
Intervenants :
Michel Foucher, géographe, diplomate, titulaire de la chaire de géopolitique appliquée au Collège
d’étude mondiales (Paris).
Et avec :
David Bédouret, géographe, Université de Toulouse.
Laurent Dornel, historien – UPPA, Pau.
Michèle Mestrot, juriste – UPPA, Pau.
Nadia Mekouar, directrice de la Fédération de recherche Espaces Frontières Metissages – UPPA , Pau.

« Pratiques, expressions et architectures religieuses »

Journée d’étude interdisciplinaire
Pratiques, expressions et architectures religieuses

 

Salle Chadefaud – ICL/UPPA
Vendredi 7 octobre 2016
De 09h00 à 17h00

 

partiques-expressions-et-architectures-religieuses

Programme de la journée d’étude
 
9h 00 : Présentation de la journée d’étude
9h 15- 10h 15 : Dominique CUNCHINABE, (ITEM-UPPA),
Serpents, chimères et dragons: de l’identité au mythe
10h 30- 11h 30: Philippe CHAREYRE, (ITEM-UPPA)
Le pouvoir dans l’église : la réorganisation du temple Osse en Aspe au 19è siècle
11h 30 – 12h : discussions
14h 00 – 15h : Idrissa MANE, (ITEM-UPPA),
 Les pratiques religieuses au Sénégal : l’exemple de la communauté Ibadou
15h 00 – 16h : Abel KOUVOUAMA, (ITEM-UPPA)
Pratiques religieuses et territorialité  dans les « villes nouvelles » en région parisienne
16h 00 – 17h: discussion de l’après-midi  et débat général