Qu’est ce que la misogynie?

Qu’est-ce que la misogynie ?

Par Maurice Daumas

Les Éditions Arkhê

Seriez-vous coupable ou victime de misogynie sans le savoir ? La misogynie, littéralement « la haine des femmes », ce sont les injures, les violences, mais pas seulement : c’est aussi le processus subtil, symbolique, par lequel les femmes sont soumises à la domination masculine. Cette misogynie « masquée » s’invite au bureau, dans les institutions, dans la rue, en amitié, mais aussi plus profondément, dans l’intimité des couples.
Vous en doutez ? La misogynie est pourtant au coeur de notre vie sociale (et conjugale) depuis plus de cinq siècles. C’est ce que Maurice Daumas démontre de manière magistrale, en puisant dans l’histoire, la sociologie et la psychanalyse. Sur un sujet qui ressurgit régulièrement dans l’actualité au gré des affaires, ce livre indispensable ne manquera pas de vous surprendre, et de remettre en cause tout ce que vous pensiez savoir sur les relations entre les hommes et les femmes, du Moyen Age à l’affaire DSK.

Maurice Daumas est professeur émérite d’histoire moderne à l’université de Pau et des pays de l’Adour, spécialiste de la sexualité, de la vie affective et des relations familiales à l’Epoque moderne.

ISBN : 978-2-918682-32-5

200 pages

La influencia de la frontera en las sociedades del sur de Europa

La influencia de la frontera en las sociedades del sur de Europa (siglos XVI-XX)

El seminario está organizado por el proyecto de investigación HAR2016-75899-P y por la Université de Pau et des Pays de l’Adour, y cuenta con la imprescindible colaboración de los proyectos HAR2013-48901-C6-5-R, HAR2013-48901-C6-6-R y HAR2015-64348-P, de las Universidades de Castilla-La Mancha, de Extremadura, Universidade do Minho y Universidad de Zaragoza.

 


PROGRAMA
JUEVES 25 de mayo 2017
9 h. El “francés” en el imaginario hispánico del Antiguo Régimen.
Drª Encarna Jarque Martínez, Universidad de Zaragoza.
9,45 h. Universos compartidos. Migraciones y mercado matrimonial en la frontera central hispano portuguesa en la Edad Moderna (s. XVI-XIX).
Dr. José Pablo Blanco Carrasco, Universidad de Extremadura.
10,30 h. Descanso
10,45 h. El laberinto pirenaico: fronteras, aduanas y legislación (siglos XVIII y XIX).
Dr. Fco. J. Alfaro Pérez, Universidad de Zaragoza.
11.30. Mesa redonda.
15,30 h. Mercado matrimonial de los inmigrantes franceses en la España de la Edad Moderna.
Dr. José Antonio Salas Auséns, Universidad de Zaragoza.
16,15 h. En los límites del oro rojo. Azafrán y población en España, Siglos XVIII-XIX.
Dr. Fco. García González, Universidad de Castilla La Mancha.
17 h. Descanso
17,15 h. La monarquía hispánica y la policía de los extranjeros en el Antiguo Régimen. Perspectivas de investigaciones.
Dr. Olivier Caporosi, Université de Pau.
17,45 h. Las fronteras del Derecho. Las presuntas bases jurídicas del proceso de castellanización de la España Moderna.
Dr. Guillermo Vicente Guerrero, Universidad de Zaragoza.

 

VIERNES 26 de mayo
9 h. Passages et frontières en Aquitaine XIX-XXIe siècle: jalons pour un programme de recherche transfrontalier.
Dr. Laurent Dornel, Université de Pau.
9,45 h. O papel económico-social das feiras e dos comerciantes de gado na região transfronteiriça do Norte de Portugal: importação, criação e exportação de gado
bovino no Noroeste português (século XIX).
Drª Margarida Durães, Universidade do Minho.
10,30 h. Descanso
10,45 h. Las relaciones entre aragoneses y bearneses durante la alcaldía de Louis Sallenave (1947-1971).
D. Javier Mur, Universidad de Zaragoza.
11,30 h. Pirineos frontera permeable. Migrantes en tránsito 1936-1945.
Dr. Diego Gaspar, Universidad de Zaragoza.
12,15 h. El exilio durante la segunda República española (1931-1936).
Dr. Roberto Ceamanos Llorens, Universidad de Zaragoza.
13 h. Mesa redonda y clausura

 

Les petits vignobles

Les petits vignobles

Stéphane Le Bras (dir.)

Coédition Presses universitaires de Rennes

Avec une préface de Laurent Jalabert

Dans cet ouvrage, les petits vignobles sont appréhendés par des historiens et géographes depuis la période médiévale jusqu’à l’ultra-contemporain. Il s’agit ici de saisir les évolutions, les permanences et les mutations de territoires dont la définition varie sur le temps long. De même, l’approche plurielle permet, par le biais du « petit » de réinterroger et réévaluer le « grand », qu’il s’agisse de la viticulture nationale dans son ensemble ou des grands territoires régionaux (Bourgogne, Bordelais, Languedoc, etc.).

Le petit est à la mode. Renvoyant à des conceptions et à des considérations qui rejoignent les préoccupations contemporaines de souci du bien-être, du respect de l’équilibre environnemental ou de la valorisation des circuits courts, il s’apparente à une recherche de l’authentique et du sain. Pourtant, dans la filière vitivinicole, l’adjectif « petit » a pendant longtemps été associé à une image dépréciée, celle des petits vins, des petits propriétaires, des petits vignobles. Jusqu’à il y a encore peu de temps, immanquablement et invariablement, ils se heurtaient à la renommée des grands territoires viticoles, la puissance des grands propriétaires et surtout la qualité des grands crus. Ainsi, alors qu’actuellement dans le sillage d’une partie des acteurs de la filière tenants du Small is beautiful, le petit se voit réhabilité, cet ouvrage vise à réévaluer, à travers les sciences sociales, la perception, la place et les mutations des petits vignobles.
Première étape dans une réflexion plus globale, il investit et questionne la notion même de « petit » pour proposer d’appréhender le monde vitivinicole par le biais des petits vignobles français. En en montrant les discontinuités conceptuelles et la permanence des singularités de l’époque médiévale à nos jours, il met en lumière les spécificités de territoires qui permettent de mieux cerner l’organisation du marché, les logiques spatiales et la diversité des pratiques viticoles en France. Au total, en décentrant le regard, les petits vignobles assurent une relecture de la viticulture nationale sur le temps long.

Ouvrage rédigé dans le cadre du programme de Recherche de la chaire HCP autour du Programme « Les petits vignobles ».

ISBN : 978-2-86906-430-0

200 pages

Prix : 20 EUR

Littérature et sociétés coloniales

Littérature et sociétés coloniales

(1850-1960)

Sous la direction de Laurent Jalabert
Editeur : Les Indes Savantes
 

L’ ouvrage est la restitution d’une journée d’études proposée par les centres de recherche en histoire (ITEM) et en lettres (CRPHL) de l’Université de Pau et des pays de l’Adour. Il explore le regard des écrivains qui ont utilisé le monde colonial comme sujet d’écriture. L’objectif de cette journée a été de croiser les regards, les expériences en étudiant et comparant les grandes régions colonisées (Indochine, Algérie, Afrique portugaise, Afrique francophone, Caraïbe, Guyane) afin de faire émerger les représentations, ou imaginaires autour de ces mondes par des approches pluridisciplinaires : littéraires, historiens, géographes… ont ici croisé leurs analyses.
La littérature est en effet rarement neutre sur les colonies, engagée dans un sens colonialiste ou d’autres fois anticolonialiste ; et elle est parfois ambiguë. Les auteurs étudiés sont issus de divers mondes : un gouverneur, des écrivains issus des colonies, des regards venus de la littérature coloniale, des essayistes anticoloniaux.

Nombre de pages : 106 – Format : 158 x 240 mm – Dos carré collé | Date de publication : 2017 | ISBN : 978-2-84654-469-6 |

Prix : 19,00 €

http://www.lesindessavantes.com/ouvrages/24668

Passages et frontières en Aquitaine

Ces 2 journées d’étude marquent la première étape importante d’un projet de recherche au long cours, intitulé Passages et Frontières en Aquitaine : lieux de transit et expériences migratoires (XIXe-XXIe siècles).

Ce projet, soutenu par la Région Nouvelle-Aquitaine, associe des chercheurs universitaires, des institutions muséales et des acteurs associatifs, autour de la problématique de l’histoire et de la patrimonialisation des lieux de transit des migrants en Aquitaine.
Ces journées réuniront les membres du projet pour une première étude des sources documentaires et la définition des axes de recherche. Elles seront également l’occasion d’établir un premier bilan des recherches en cours.
Journées organisées par Laurent Dornel (Université de Pau et des Pays de l’Adour, ITEM EA 3002) : laurent.dornel@univ-pau.fr

Plus d’information

Programme

Les savoir-faire du cognac

Le Pôle Territorial Ouest Charente – Pays du Cognac initie, depuis 2012, une réflexion autour d’une candidature du vignoble cognaçais au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Suite aux conclusions d’une étude de faisabilité, il apparaît très clairement qu’une opportunité se présente autour d’une candidature des savoir-faire liés à la production du cognac sur la liste du patrimoine immatérielle de l’UNESCO encadrée par la convention de 2003. Le cognac et ses savoir-faire associés représentent un héritage de nombreuses générations et un patrimoine qui définit l’identité même de notre territoire.

Cette candidature est une formidable opportunité d’accéder à une reconnaissance internationale de cette richesse artisanale et une manière indirecte d’honorer le travail accompli par les générations précédentes. A force d’expériences, de réussites et d’échecs, de gestes répétés sans cesse pendant des années, ces savoir-faire que perpétués aujourd’hui sont au cœur d’un produit unique, reconnu à travers le monde et la fierté de tout un territoire.

L’ association « Les Savoir-faire du cognac », présidée par Jérôme Sourisseau, a organisé le lundi 24 avril 2017 une rencontre autour de la démarche de candidature au patrimoine immatériel de l’UNESCO dans la rubrique « bonnes pratiques ». Une grande collecte de documents liés au savoir-faire du cognac est lancée.

Mathilde Lamothe est intervenue lors de cette rencontre pour présenter le cadre de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco (2003) et l’inventaire français du patrimoine culturel immatériel, aux côtés d’autres acteurs locaux qui portent le projet (élus, viticulteurs, directeurs d’office de tourisme, etc.)

Voir la vidéo :