Artistes et Commanditaires

Journée d’étude Artistes & Commanditaires : Circulations et transferts culturels

 

Séminaire Artistes et Sociétés
Master HCP (histoire, civilisations, patrimoine)

Vendredi 10 mars 2017
Salle du Conseil – UFR Lettres, UPPA, Pau.
14h00 – 18h00

Programme :

 

13h45: Accueil

 

14h00 : Introduction
Audrey GOUY (Ecole pratique des Hautes Etudes)

 

Modérateur : François RÉCHIN (Professeur d’histoire et d’archéologie, Université de Pau et des Pays de l’Adour)

 

14h15 : Artistes et commanditaires dans la société cosmopolite délienne (IIe et Ie s. av. J.-C.) : entre hellénisme et romanité
Paul ERNST (docteur de l’Université de Paris 8, ATER à l’Université de Caen)

 

14h45 : transfert culturels entre Francs et Grecs dans le royaume croisé de Chypre : l’exemple du narthex de l’église de la Panagia-Phorbiotissa à Asinou (1332-1333)
Geoffrey MEYER-FERNANDEZ (Université Aix Marseille)

 

15h15 : Les capitaines de l’enfer dans les peintures murales des lieux de culte du sud de l’arc alpin (Provence orientale, Ligurie, Piémont), du XIVe au XVIe siècles
Océane ACQUIER (Université Côte d’Azur, Nice)

 

15h45 : Pause

 

Modérateur : Philippe CHAREYRE (Professeur d’histoire moderne, directeur du laboratoire de recherche ITEM EA 3002, Université de Pau et des Pays de l’Adour)

 

16h00 : Le métier de peintre au XVIe siècle : de l’usage des modèles à la signification de l’image
Agnès FAURE (docteure de l’Université Bordeaux Montaigne)

 

16h30 : De Phidias à Alan LeQuire: migration d’une sculpture antique monumentale, l’Athéna Parthenos
Tiphaine Annabelle BESNARD (Université de Pau et Pays de l’Adour)

 

17h00 : Du mur antique à l’écran d’ordinateur : le paysage un objet de commande?
Laury-Nuria ANDRE (docteur de l’Ecole Normale Supérieure, Lyon, chargée de cours à l’ICT, HiSoMa, Lyon II/LIS, Nancy)

 

17h30 : Table ronde
Animée par Jean-Marc TERRASSE (Université Paris Diderot)

 

Organisation :
Audrey GOUY (audrey.gouy@univ-pau.fr)
Tiphaine-Annabelle BESNARD (tiphaine.besnard@univ-pau.fr)

 

Programme JE artistes et commanditaires


Soutenance de thèse : Álvaro Adot Lerga

Avis de soutenance de thèse

Université de Pau et des Pays de l’Adour
École doctorale Sciences Sociales et humanités ED 481
Laboratoire ITEM (Identités, Territoires, Expressions, Mobilités)

 

Thèse pour l’obtention du doctorat (mention doctorat européen)
Discipline Histoire

 

Présentée et soutenue le 24 février 2017 par
Álvaro Adot Lerga
sous la direction de Philippe Chareyre

 

« Construire les archives : Du temps des Foix-Béarn à celui des rois de Navarre.
Pratiques de l’écrit et enjeux de pouvoir »

 

Membres du jury
Philippe Chareyre, professeur, Université de Pau et des Pays de l’Adour, directeur
Anne Goulet, conservateur général du patrimoine, Directrice des Archives départementale de la Haute Garonne, rapporteur
Véronique Lamazou-Duplan, maître de conférences, Université de Pau et des Pays de l’Adour
Eloísa Ramirez Vaquero, catedrática, Universidad Pública de Navarra, rapporteur
Maria de Lurdes ROSA, professor auxiliar, Universidade Nova de Lisboa

Congreso internacional Azorín

EUROPA Y LA INVENCIÓN DE LA LITERATURA NACIONAL
Alicante (1-3 de marzo de 2017)
 

Turner, The Evening Star (ca. 1830)
«Levanta la vista y contempla la estrella de la tarde que da nombre al cuadro; la estrella es la misma; pero él no es
idéntico a como era antes. La estrella perdurará siglos y más siglos, y él pasará rápido en la corriente universal»
Azorín, La isla sin aurora (1944)

Miércoles 1

Auditorio de la Diputación de Alicante (sala de conferencias)

9h Saludo
César Augusto Asencio Adsuar – Vicepresidente 2º de la Diputación de Alicante
Juan F. Mesa Sanz – Decano de la Facultad de Filosofía y Letras de la Universidad de Alicante
Manuel Palomar Sanz – Rector Magnífico de la Universidad de Alicante
César Sánchez Pérez – Presidente de la Diputación de Alicante
10h-11h Conferencia inaugural
Christian Manso (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
Azorín. De la fecundación extraña
Pausa
11h30-13h. Preside Prof. Manso
Antonio Robles Egea (Universidad de Granada)  –  La idea de nación en Azorín: Carácter y voluntad
Manuel Menéndez Alzamora (Universidad de Alicante)  –  La idea de nación en Azorín: Historia y tradición
Béatrice Fonck (Université Catholique de París)  –  La ejemplaridad política en Azorín y Ortega: el caso de Antonio Maura
13h-14h15 Debate
16h30-17h30. Preside Prof. Rubio Cremades
Renata Londero (Università degli Studi di Udine)  –  Don Quijote según Azorín: los cuentos-ensayos de Con Cervantes (1947)
Ana L. Baquero (Universidad de Murcia)  –  Cervantes en la obra de Azorín
Pausa
18h-19h30. Preside Prof.ª Baquero
Francisco Javier Díez de Revenga (Universidad de Murcia)  –  Azorín, corresponsal en la Gran Guerra (1914-1918)
Enrique Selva Roca de Togores  –  Azorín y la preocupación del lector
José Ferrándiz Lozano (Universidad de Alicante)  –  Política y periodismo al alimón: la Europa azoriniana
19h30-20h30 Debate

 

Jueves 2

Auditorio de la Diputación de Alicante (sala de conferencias)

10h -11h30. Preside Prof.ª Bottin
José María Ferri Coll (Universidad de Alicante)  –  Azorín y la literatura nacional
Francisco Fuster (Universidad de Valencia)  –  Historia y literatura nacional: a propósito de Una hora de España (entre 1560 y 1590)
Leonardo Romero Tobar (Universidad de Zaragoza)  –  La literatura nacional en El alma castellana y Los pueblos (1900-1905)
Pausa
12h-13h30. Preside Profª. Thion

Béatrice Bottin (Université de Pau et des Pays de l’Adour)  –  Clásicos de allende el Pirineo (1924)
Laura Palomo Alepuz (Universidad Católica San Antonio de Murcia)  –  La reivindicación de la cultura hispánica en los ensayos crítico-literarios de Azorín (1912-1914)
Elisabeth Delrue (Université d’Université de Picardie Jules Verne)  –  La narrativa de Azorín anterior a 1928 a la luz del contraste España/Europa
13h30-14h30 Debate
16h30- 17h30. Preside Profª. Sotelo

Sylvie Juillac (Université de Pau et des Pays de l’Adour)  –  Azorín, escritor y pintor, ¿levantino o europeo?
Blanca Ripoll (Universidad de Barcelona)  –  Azorín, colaborador literario insignia del Destino de los años 40
Pausa
18h-19h. Preside Profª Ripoll

Marisa Sotelo (Universidad de Barcelona)  –  Azorín, maestro de críticos y novelistas durante el primer Franquismo
Dolores Thion Soriano-Mollá (Université de Pau et des Pays de l’Adour)  –  Azorín, la nación literaria que acabó en nacionalismo
19h-20h Debate

 

Viernes 3

Centro de Estudios Iberoamericanos Mario Benedetti de la Universidad de Alicante

9h30 -11h30. Preside Prof. Ferri
María Martínez Cachero Rojo (Universidad de Oviedo)  –  Reflexiones de Azorín sobre literatura
Gemma Márquez Fernández (Universidad de Barcelona)  –  De Velázquez al Persiles: fugas de la imaginación española en la cultura europea
José Manuel Vidal Ortuño (IES José Luis Castillo-Puche de Yecla)  –  Literatura y exilio en Españoles en París
Enrique Rubio Cremades (Universidad de Alicante)  –  Azorín memorialista: París (1945)
11h30-12h15 Debate
Pausa
12h30-13h30 Conferencia de clausura

Miguel Ángel Lozano Marco (Universidad de Alicante)  –  Al margen de dos novelas ejemplares: La fuerza de la sangre y El licenciado Vidriera
13h30 Clausura
Christian Manso
Université de Pau et des Pays de l’Adour
Real Orden de Isabel la Católica
César Augusto Asencio Adsuar
Vicepresidente 2º de la Diputación de Alicante

 

Organizan


 

Con la colaboración de

Dirección académica

José María FERRI COLL (U. Alicante)
Miguel Ángel LOZANO MARCO (U. Alicante)
Christian MANSO (U. Pau et des Pays de l’Adour)
Enrique RUBIO CREMADES (U. Alicante)
Dolores THION SORIANO-MOLLÁ (U. Pau et des Pays de l’Adour)

Inscripción y asistencia
La asistencia a las sesiones será libre.
Quienes acrediten una asistencia mínima del 80% recibirán el correspondiente diploma. Asimismo, para obtener el certificado del ICE (23 horas lectivas) será necesario realizar una reseña del congreso (equivalente a 5 horas de trabajo del alumno).
La inscripción es gratuita.
Envíe nombre, apellidos y DNI a centro.benedetti@ua.es indicando en el asunto Congreso Azorín.

 

155448_programa_impreso

 

Film-documentaire sur la classe de Saint-Sever

 

Mathilde Lamothe-Castagnous, Docteure en ethnologie et patrimoine, est l’auteure un film-documentaire sur la classe de Saint-Sever, court-métrage réalisé dans le cadre du projet de recherche « Le patrimoine culturel immatériel à la croisée des patrimoines » porté par Patricia Heiniger-Castéret, laboratoire ITEM EA 3002, Université de Pau et des Pays de l’Adour.


La présentation du travail et la projection aura lieu le samedi 25 février à 18h au cinéma Média7 de Saint-Sever.

Résumé:

Tous les ans, la « classe » regroupe les jeunes de 18 ans de la communauté de communes du Cap de Gascogne pour participer aux fêtes de la Saint-Jean. Cette pratique est issue du système des conscrits dans lequel les hommes faisaient souvent une fête avant leur départ pour l’armée. Désormais devenu un rite annuel mêlant garçons et filles, les jeunes occupent une place centrale dans l’animation des fêtes patronales. Le film-documentaire La classe de Saint-Sever (40 min) retrace les étapes jalonnant ces préparatifs jusqu’aux fêtes en juin, tout en rappelant l’évolution et le poids culturel de ce « rite de passage » qui marque les générations d’habitants de Saint-Sever et des alentours.

Voir le lien Youtube de l’UPPA :

https://www.youtube.com/watch?v=6Cs24qHA2Sc

Parution d’ouvrage : Le Retour

Le Retour
Espaces, Frontières, Métissages
N° 8, PUPPA.
Sous la direction de Laurent Dornel
 

Parabole dans la Bible (le retour du fils prodigue), paradigme matriciel dans la littérature (le retour d’Ulysse) comme dans la religion (le mythe de l’éternel retour), rituel militaire (le retour des combattants), horizon d’attente chez bien des exilés ou des migrants (le retour au pays, réalisé ou toujours repoussé), motif dramaturgique majeur au cinéma, le retour est un motif très riche dans ses formes comme dans ses très nombreuses significations. Ce qui est en jeu – et que cet ouvrage collectif et pluridisciplinaire entend analyser – ce sont notamment les questions de l’identité et de ses transformations, celle du parcours initiatique (l’errance, la guerre, l’exil) et de ses enjeux territoriaux. Générateur d’un « tiers-espace », le retour est une traversée du temps qui brouille et renouvelle les repères spatiaux mais aussi culturels, politiques et sociaux.

Voir le sommaire sur le site de l’éditeur